Archives de mars 2010

La mesure de la compassion   Leave a comment

Il est faux de croire que l’homme cesse de grandir,

après avoir franchit les phases du petit vers le grand,

il peut poursuivre de l’intérieur vers l’extérieur,

dans la mesure de la compassion.

Publié 30 mars 2010 par dandanjean dans Textes de mon cru

Inédites-vous   Leave a comment

Pour se libérer de nos chaînes,

nous avons besoin de rêver

à des choses inédites,

qui sont improbables,

mais si proches de notre idéal.

Le créateur de vie crée l’inédit

car il n’avait pas compris

que c’était impossible à faire!

Publié 22 mars 2010 par dandanjean dans Textes de mon cru

la vie…   Leave a comment

Aimer une personne

et sentir que l’on peut

devenir indispensable pour elle,

nous ouvre la voie pour être heureux.

Puis, on découvre comment la vie

est belle et qu’elle mérite

d’être acceptée comme elle est. 

Publié 17 mars 2010 par dandanjean dans Textes de mon cru

Dépassement   Leave a comment

On ne peut réellement

se dépasser que si on est habité

par le respect de sa vraie nature,

la compassion et l’amour de l’autre.

Publié 16 mars 2010 par dandanjean dans Textes de mon cru

Le fruit   Leave a comment

La compassion est le fruit qui nourrit l’âme
et assèche les racines du ressentiment.

Publié 13 mars 2010 par dandanjean dans Textes de mon cru

La vraie vie   Leave a comment

Il y a la vie qui est belle. 

 Et peu importe où elle mène…

Publié 10 mars 2010 par dandanjean dans Textes de mon cru

De Jean-Jacques Goldman   Leave a comment

En me réveillant ce matin, cette musique en moi. Enzo, il est vrai que la vie est un mouvement de soi à l’autre. Mais je ne te parlerai pas…
 

Je ne vous parlerai pas d’elle

 

Je vous dirai ma vie dans son nu le plus blême

Dans les matins pâlis où plus rien ne protège

Je vous dirai mes cris jusqu’au plus imbécile

Je vous livrerai tout jusqu’au bout de mes cils

 

Tous mes gestes promis tout ce que je pense

De mes coups de colère à mes coups de romance

En toute complaisance, en toute impudeur

Compte rendu fidèle de toutes mes heures

 

J’avouerai tous les trucs interdits, les méthodes

Je vous dirai les clés, vous livrerai les codes

Les secrets inconnus à lire entre les lignes

Les talismans perdus, les chiffres et les signes

 

Mes arrière-pensées avec inconscience

Mes goûts et mes dégoûts et tous mes coups de chance

Même sans intérêt, même un peu faciles

Mes fantasmes enterrés, mes idées les plus viles

 

Mais je ne vous parlerai pas d’elle

Je ne vous parlerai pas d’elle

Elle est à côté de moi quand je me réveille

Elle a sûrement un contrat avec mon sommeil

Je ne vous parlerai pas d’elle

Elle est mon sol, elle est mon ciel

Elle est là, même où mes pas ne me guident pas

Et quand je ne suis pas là elle met mes pyjamas

Elle est plus que ma vie elle est bien mieux que moi

Elle est ce qui me reste quand j’fais plus le poids

Je ne vous parlerai pas d’elle

 

Elle est à côté de moi quand je me réveille

Elle a sûrement un contrat avec mon sommeil

Elle est là, même ou mes pas ne me guident pas

Et quand je ne suis pas là elle met mes pyjamas

Elle est plus que ma vie elle est bien mieux que moi

Elle est ce qui me reste quand j’fais plus le poids

Je ne vous parlerai pas d’elle

Publié 9 mars 2010 par dandanjean dans Pauses musicales

%d blogueurs aiment cette page :