Le goût de vivre

 monsieur_ibrahim_et_les_fleurs_du_coran_2002_portrait_w858

– C’est si simple. Plus on veillait, plus on apprend. Si tu restais âgé de vingt-deux ans, tu serais toujours aussi ignorant que tu l’étais alors. Vieillir, ce n’est pas seulement se détériorer, tu sais ! C’est croître. Ce n’est pas seulement aller vers la mort, ce qui peut être perçu comme négatif, c’est également comprendre que l’on va mourir, ce qui est positif car alors on vit mieux.

– Oui, dis-je, mais si c’est tellement bien de vieillir, pourquoi les gens disent-ils toujours : « Oh, si je pouvais retrouver ma jeunesse ! On n’entend jamais les gens dire : « Comme j’aimerais avoir soixante-cinq ans ! » »

– Tu sais ce que cela reflète ? Des vies insatisfaites. Des vies mal remplies. Des vies qui n’ont pas trouvé leur sens. Quand on a trouvé un sens à sa vie, on n’a pas envie de revenir en arrière. On veut aller de l’avant. On veut en voir plus, en faire plus. On a hâte d’avoir soixante-cinq ans.

Écoute bien. Il faut que tu saches quelque chose. Il faut que tous les jeunes le sachent. Quand on passe son temps à se battre contre la vieillesse, on finit toujours par être malheureux, parce qu’elle arrive de toute façon.

*

Apprends à mourir, et tu apprendras à vivre.

*

Fais ce qui te vient du cœur. Tu ne seras pas insatisfait, tu ne seras pas envieux, tu ne chercheras pas à obtenir ce qu’ont les autres. Au contraire, tu seras comblé par tout ce qui te sera donné en retour.

*

Notre culture n’aide pas les gens à avoir une bonne opinion d’eux-mêmes. Il faut être assez fort pour changer de culture, si elle ne vous convient pas.

Mitch Albom La dernière leçon : Comment un vieil homme face à la mort m’a appris le goût de vivre

 Deux chansons de Neil Young – Old Man & Heart Of Gold

 

PAROLES SUR https://www.lacoccinelle.net/211787-neil-young.html

Le miroir de l’esprit

P1070793

Le miroir est un outil d’apprentissage que j’affectionne. Il est là, sur le mur, et il est censé être d’une forme simple, un rectangle mince accroché au mur, dont la texture est froide et lisse, et qui est fait d’un verre poli et métallisé qui réfléchit les rayons lumineux. Bien qu’il soit unique, il peut devenir multiple par la variété des objets qui se reflète en lui. Un objet simple, mais, pourtant…complexe.

Vous vous levez le matin, vous regardez le miroir au-dessus du lavabo et tout à coup votre monde peut basculer. Un bouton, une marque, une ride, une nouveauté… bref, cet objet simple réfléchit ce que nous captons comme standard de vie.

Devant le miroir, il y a le voyant, la vision et la chose vue.

Étrangement, le rêve à des propriétés très proches du miroir.

La conscience est à l’image de cette perspective captée devant le miroir, multiple et unique.

La conscience se manifeste par une multiplicité d’aspects, mais elle est avant toute autre chose que la représentation d’une personne qui voit le monde. La conscience est non duelle, elle transcende les corps en exposition, l’espace et la captation issue de la seule perspective de l’esprit qui voit.

Lorsque l’esprit prend conscience des reflets qui émanent de lui, que ce soit les pensées ou les émotions, il peut alors porter son attention sur ce qui est à la source de ces rayons lumineux qu’il capte.

Toute forme de miroir est un outil d’apprentissage très intéressant.

Une chanson de Gentle Giant – On Reflection

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.