Archives de février 2018

Où cours tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi?   Leave a comment

Ce que j’appelle amour est entier dans cette phrase d’un rabbin rescapé d’un camp de la mort : “La souffrance à tout calciné, tout consumé en moi, sauf l’amour.”

Si cette phrase nous atteint de plein fouet, c’est que nous sentons bien combien nous sommes loin des représentations, du décorum de l’âme.

L’amour est ce qui reste quand il ne reste plus rien.

Nous avons tous cette mémoire au fond de nous quand, au-delà de nos échecs, de nos séparations, des mots auxquels nous survivons, monte du fond de la nuit comme un chant à peine audible, l’assurance qu’au-delà des désastres de nos biographies, qu’au-delà même de la joie, de la peine, de la naissance et de la mort, il existe un espace que rien ne menace, que rien jamais n’a menacé et qui n’encourt aucun risque de destruction, un espace intact, celui de l’amour qui a fondé notre être.

Christiane Singer dans Où cours tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi?

Une chanson de Jacques Brel interprétée  par Camelia Jordana, Yaël Naïm et Nolwenn Leroy – Quand on a que l’amour

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/785400.html

Publié 28 février 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

Dialogue par Rachid Benzine et Delphine Horvilleur   Leave a comment

Rachid Benzine est musulman, Delphine Horvilleur est juive.

Ensemble, ils ont écrit un livre pour encourager le dialogue et la coexistence entre les différentes religions.

Publié 28 février 2018 par dandanjean dans Débats à partager

Tag(s) associé(s) : , , , ,

L’âme de notre monde   Leave a comment

sans-titre

 

Il est si facile d’oublier que nous vivons au milieu d’opportunités permettant de ressentir notre nature propre.

Toute graine que saisit la main contient l’essence de quelque chose de plus grand :

une fleur,

une noix,

un fruit,

l’arbre de vie.

Il en est de même de tout geste d’attention offert aux personnes proches. Ces gestes attentionnés contiennent l’esprit de quelque chose de plus grand :

un rêve,

une amitié,

un amour,

l’âme de notre monde.

 

Une pièce musicale de Purcell: Hail! Bright Caecilia – Soul of the World

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Publié 28 février 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

États d’âme de Carl Gustav Jung   Leave a comment

ImAGE ouverture

Nous compensons nos manques par notre imagination.

Métamorphoses de l’âme et ses symboles de Carl Gustav Jung

Vous ne guérirez pas avec ce que vous savez, mais avec ce que vous êtes.

Les racines de la conscience de Carl Gustav Jung

En conséquence, quand une grande idée venue du dehors s’impose à nous, il nous faut bien comprendre qu’elle ne s’empare de nous que parce qu’il y a en nous quelque chose qui va à sa rencontre et qui lui correspond. C’est le capital de disponibilité psychique qui fait la richesse et non l’accumulation des trophées de chasse. Tout ce qui vient de l’extérieur, de même que tout ce qui émerge des profondeurs, en effet, ne devient notre bien que si nous sommes capables de développer un espace intérieur assez vaste pour recevoir dans toute leur grandeur les contenus qui nous viennent de l’extérieur ou de l’intérieur .

Renaissance et Individuation  L’Âme et le Soi de Carl Gustav Jung

La solitude ne vient pas de l’absence de gens autour de nous, mais de notre incapacité à communiquer les choses qui nous semblent importantes.

Rien n’est plus propre à provoquer conscience et éveil qu’un désaccord avec soi-même.

L’âme et la vie de Carl Gustav Jung

 

 Invocation de Hildegard von Bingen interprétée par Anonymous 4

Publié 27 février 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

Avant ma retraite   4 comments

ImAGE hajji-zakaria_cooleur_ykbhrwnfdw

La vie commence à 60 ans, alors soit patient! Hier, j’ai été bien surpris d’entendre cela. J’étais bien content pour lui, car il venait tout juste d’avoir 60 ans, lors, je constatais sa renaissance avec sa retraite en co-naissance.

En le quittant, je me suis laissé envahir par les vapeurs de mes ruminations. La retraite devait-elle être une renaissance? Était-elle le début ou l’achèvement de tous les possibles?

À quel âge de la vie faut-il changer de rythme afin de respecter la capacité de son corps et de l’énergie de sa santé?

Il y a si longtemps que j’avais déjà découvert que le temps est si précieux. Ceux qui me connaissent savent que j’ai beaucoup de chantiers en élaboration et que je suis souvent absent.

En écoutant cet homme, je mesurais combien j’étais privilégié. J’ai un travail qui me permet de me réaliser, des implications sociales qui permettent de contribuer à la différence, des projets d’écritures et de lectures qui m’enrichissent.

Toutes ces expériences continuent à susciter un éveil à la vie, à alimenter ma capacité à recréer au quotidien ma vie.

Alors, pourquoi une retraite? Pour me reposer? Pour faire autre chose?

Avant la retraite je veux continuer à vivre l’émoi du spectacle des humains qui s’entraident et qui s’apportent du bien. J’aime les humains, avec leur instinct de vie lorsqu’ils sont jeunes, avec leur sourire, avec leur capacité d’émerveillement. Lorsqu’ils sont adultes et producteurs, ils dispensent leurs énergies et temps pour créer un lieu d’appartenance pour leurs proches et leur famille. Bien sûr, il y a les événements plus tristounets, les déchirures, les conflits, les relations brisées, et puis après. Ces expériences sont des opportunités pour évacuer les attachements de nos ressentiments.

Je veux continuer à vivre l’émoi du spectacle des humains.

 

Une chanson de Daniel Bélanger – Il y a tant à faire

Les paroles et accords sur https://www.boiteachansons.net/Partitions/Daniel-Belanger/Il-y-a-tant-a-faire.php

 – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 27 février 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Changer d’altitude   Leave a comment

ImAGE Lever de terre

Nous ne changerons jamais la direction des courants aériens ni celle des vents de la vie, mais nous pouvons à chaque instant changer d’altitude pour nous en libérer et trouver une meilleure trajectoire. Changer de niveau de compréhension afin de dépasser nos peurs, afin de découvrir d’autres façons de penser et de se comporter, d’autres explications, d’autres manières de percevoir la cause et même le sens de ce qui nous arrive. Comprendre ce que nous avons à faire de notre passage sur Terre.

*

Nous devenons la plupart du temps prisonniers non pas des vents de la vie, mais de notre propre façon de penser et de comprendre l’existence.

*

N’oublions jamais que la responsabilité [dans le déroulement de notre histoire] n’est pas liée à la situation dont nous héritons, mais à ce que nous allons en faire ! Ne pas comprendre cette première règle est une auto-condamnation à une vie de lamentations et de frustrations.

*

Pour qu’une société fonctionne, elle a besoin d’un équilibre entre les droits et les devoirs de chacun. Nous en sommes arrivés à considérer les devoirs comme des atteintes aux libertés individuelles et les droits comme des justifications à tous les conflits.

*

Tout ce que nous développons comme bonheur personnel, familial, matériel, dépend de l’extérieur et sera tributaire des vents de la vie. Ils apparaîtront et disparaîtront au gré des rafales. Il n’y a que les qualités intérieures de Conscience, de bonté et de sagesse qui peuvent devenir permanentes et indépendantes des circonstances. Tout le reste peut nous être enlevé à n’importe quel moment.

*

Soyez honnêtes et transparents avec vous-mêmes, avouez-vous les pires idées, les plus inavouables pensées qui peuvent vous traverser la tête. Vous n’en serez que plus libres pour vous en affranchir. Tant que vous les combattrez, elles resteront en embuscade, prêtes à vous prendre par surprise et vous faire souffrir.

Bertrand Piccard Changer d’altitude : Quelques solutions pour mieux vivre sa vie

 

Une chanson de Jean-Pierre Ferland interprétée par Bruno Pelletier – Un peu plus haut, un peu plus loin

Publié 26 février 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Comment aider nos enfants à se CONCENTRER ?   Leave a comment

L’école et par la suite le travail demandent du focus et de la concentration à nos enfants. Zarah Issany a demandé à Stéphane Tetart, maturopathe, comment aider nos enfants à se concentrer ? Voici quelques conseils.

Publié 26 février 2018 par dandanjean dans Débats à partager

Tag(s) associé(s) : , ,

%d blogueurs aiment cette page :