Instructions au cuisinier zen

ImAGE regards d'enfants

La fonction de chef ou de responsable, quel que soit le domaine de l’activité, y compris celle de cuisinier requiert trois qualités : joie de vivre, bienveillance et grandeur d’esprit.

Joie de vivre signifie que vous êtes heureux d’accomplir votre tâche. Songez que si vous étiez né dans le Royaume des Dieux, vous seriez accaparé par tant de divertissements et de plaisir que vous n’auriez ni le temps ni l’occasion de susciter en vous l’esprit d’éveil et encore moins de pratiquer.

La bienveillance est le sentiment d’un père ou d’une mère pour son enfant. Que les parents soient pauvres et même dans la misère, leur tendresse est aussi grande et leurs soins sont aussi attentifs. Comment expliquer ce sentiment ? Celui qui n’a pas d’enfant ne peut le comprendre, il faut être parent soi-même pour le ressentir. Un père ne considère pas son fils en termes de perte ou de profit, il pense avant tout à bien l’élever.

La grandeur d’esprit, c’est grand comme une montagne, vaste comme l’océan. C’est un esprit sans idées reçues ou partisanes. Il ne se réjouit pas quand il n’a qu’une once à porter et ne s’afflige pas de soulever trente livres. Même s’il entend l’appel du printemps, il ne va pas sauter de joie dans la rosée et s’il contemple les couleurs de l’automne, il ne verse pas de pleurs mélancoliques.

Maître Dogen  dans Instructions au cuisinier zen =: Tenzo Kyôkun

Une pièce musicale de Kitaro – Orochi

La chute des corps expliquée par Etienne Klein

Le scientifique et philosophe des sciences Etienne Klein nous explique comment la loi physique de la chute des corps a été mise au jour, et comment ce que l’on croit voir peut être trompeur… Car comme il le dit lui-même, « ce n’est pas en observant les phénomènes que l’on comprend les lois qui les gouvernent. »

La chute des corps expliquée par Etienne Klein – Matière à contredire

Gouverner pour la collectivité

commence-paix-monde-soi-jardin

Certains vous diront qu’il faut savoir se battre pour accéder au pouvoir et gouverner pleinement.

Toutefois, ce n’est pas vrai. Il ne faut pas confondre la tyrannie et la gouvernance. Pour bien gouverner, il faut savoir s’oublier, il faut savoir s’intéresser réellement aux autres et vouloir le bien d’autrui. La capacité de prendre en compte la réalité des personnes les plus vulnérables est un gage de bonne vision. La saine gouvernance repose sur une acceptation de la diversité et la croyance que nous sommes avant tout au service de la collectivité.

Les simulacres de gouvernant qui n’ont pas au cœur de leurs préoccupations le citoyen ne font que continuer à exploiter les autres avec un semblant de légitimité démocratique. Ils ont une vision avide, ils ne pensent qu’à eux et ils préfèrent éliminer les gens qui pensent différemment.

Comment imaginer un monde de paix avec de tels gouvernants?

Il nous faut afficher clairement le type de gouvernant que nous souhaitons pour créer un monde meilleur pour les nôtres. J’appelle des gouvernants attentionnés, serviteur du bien public et porteur d’une vision pacifique et rassembleuse.

Cessons de voter pour des partis et les dogmes, votons pour des humains qui sauront réaliser nos aspirations.

Des chansons de Paul McCartney – A Day In The Life/Give Peace A Chance/Let It Be/Live And Let Die

Les paroles des chansons sur https://www.lacoccinelle.net/245269.html

https://www.lacoccinelle.net/254429.html

https://www.lacoccinelle.net/242857.html

https://www.lacoccinelle.net/285072.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.