Jade et les sacrés mystères de la vie

ImAGE voyage

Une personne, c’est un peu comme un paysage. Si vous l’aimez vraiment, vous n’avez pas besoin qu’elle soit tout le temps au beau fixe pour l’aimer.

*

Tu me diras : c’est difficile de sourire quand on est malheureux. En fait, on apprend. Et on s’aperçoit vite qu’il est encore plus difficile d’être malheureux quand on sourit.

*

Plus on fait les choses gratuitement, et plus on devient riche.

*

Tu sais, il y a des gens qui sont tellement pauvres que la seule chose qu’ils possèdent, c’est de l’argent ! Or, la réussite ne se mesure pas à la quantité de ce que l’on a mais à la qualité de ce que l’on est. Le vrai niveau de ta vie, c’est ta qualité d’être : ardeur et fidélité dans tes engagements, gratitude, attention portée à la beauté de la vie et des êtres, don de soi.

*

On reconnaît l’amour véritable à ce que le silence de l’autre n’est plus un vide à remplir, mais une complicité à respecter.

*

Voulez-vous connaître le plus beau compliment qu’il m’ait été donné de recevoir ? Il est comme le murmure d’une source vive, et incite à respirer fort comme l’on fait au contact d’un air de haute attitude. Il dit : »Merci d’exister » mieux qu’un compliment, c’est un débordement d’amour.

*

Les plus indicibles joies sont celles qui ont traversé la souffrance et qui ont été traversée par elle.

*

Sais-tu que le regard que tu portes sur les choses est plus important que ne le soient les choses elles-mêmes ? Tu peux transfigurer la réalité, par la seule force de ton amour !

*

Beaucoup de gens ignorent que la plus sûre manière de rendre le monde meilleur consiste à aimer mieux le petit monde qui les entoure.

François Garagnon dans Jade et les sacrés mystères de la vie

Une pièce musicale Tales of Kira Kutan – Andreas Vollenweide