Les âges de la vie

téléchargement

Nous sommes tous des gens du voyage. Et ce voyage est la vie.

Nous traversons l’un après l’autre des pays où les perspectives et les aventures ne se comparent pas entre elles, où change jusqu’à la perception que nous avons des êtres, des choses, du temps et de l’espace.

Ces pays ont leurs villes, leurs campagnes, leurs monts et leurs mers – et les cols vertigineux qui les séparent en font des territoires autonomes dont l’exploration successive constitue l’existence humaine.

Cette traversée, nous ne l’effectuons pas seuls, mais, bon gré mal gré, avec la caravane de la génération avec laquelle nous nous sommes mis en marche et dont les rangs iront s’éclaircissant jusqu’au terme.

Tantôt pleine d’ardeur, elle nous porte de son élan; tantôt rétive et incertaine, elle nous grève de son anxiété.

En route, nous croisons d’autres caravanes venues d’autres âges – et ces haltes ou ces bouts de chemin filés ensemble sont autant de moments exaltants.

Nous nous attardons au récit de ces voyageurs évoquant des lieux que nous avons connus autrefois et dont chaque détail nous attache – ou des contrées dont nous ne savons rien encore, sinon la crainte ou la fascination que lèvent en nous les mots.

Certains épisodes du périple créent une illusion passagère de sédentarité.

Pour un pays que nous quittons pleins d’impatience, il en est d’autres où nous eussions aimé nous attarder – et où l’arrêt d’expulsion lorsqu’il nous atteint nous met au désespoir.

Le tragique aussi fait partie du viatique.

Et quiconque tente de l’esquiver en fixe la brûlure.

Une révélation guette celui qui avance le cœur et les yeux ouverts – sans précipitation et tant qu’il se peut sans regret.

Après s’être vu dépouillé en chemin de ce qu’il avait un temps possédé, le voilà bientôt, à sa grande surprise, comblé d’autres biens dont il ne soupçonnait, jusqu’alors, ni l’existence ni le prix.

Celui qui n’a pas reconnu que la vie est incessante métamorphose n’aura pas sa part du miracle.

Étranger, tant au pays qu’il traverse qu’à celui qu’il convoite, il se verra, tout comme la femme de Loth qui rechignait aussi à avancer, transformé en statue de sel.

Christiane Singer dans Les âges de la vie

Une pièce musicale de Danit – Presencia

 

Isabelle Eberhardt, la rebelle du Sahara

« The Lost Ones », une série qui relate des destinées incroyables mais authentiques de personnages peu voire pas connus de l’Histoire.

Une jeune aristocrate russe du XIXème siècle décide de tout quitter pour suivre son destin et trouver l’absolu en terre d’Islam. En Algérie, déguisée en cavalier arabe, elle foule le sable brûlant sous le nom de Si Mahmoud. Excentrique, rebelle, insoumise, elle devient une immense écrivaine.

Le souriant

Il avait ce sourire paisible qui parfois semait l’envie. Il était simple d’approche, mais il suscitait bon nombre de questions.

Si on lui demandait s’il croyait à un dieu, il pouvait simplement répondre qu’il voyait toujours quelque chose de bon dans la foi, tout comme d’ailleurs dans le doute méthodique. La vraie différence est dans l’esprit qui le porte et, dans l’intention. À ses yeux, les contraires par nature n’étaient pas source de conflits, le danger provenait de ce que l’on pouvait en faire.

Si on lui demandait ce qu’il pensait des gens autour de lui, il pouvait vous partager ce genre de réflexion à l’effet qu’il serait amusant de voir tous ces gens lire dans les pensées des uns des autres. Il ne croyait pas que ceux-ci se rebuteraient, bien au contraire, ils verraient tant de fragilité, de besoin d’amour et d’attention, que probablement, il émergerait une meilleure compréhension et acceptation de l’autre.

Je vous raconte cela car il m’a permis d’apporter plus d’attention à ce qui se cache derrière les mots, et d’être plus à l’écoute des soupirs et des silences.

Il m’a fait prendre conscience que ce monde qui promeut la production de l’abondance illimitée n’est qu’un simple spectacle de divertissement à des lieux de la plénitude de deux cœurs souriants qui se touchent et qui, en fermant les yeux, embrassent la vie.

Une pièce musicale d’Olivier Messiaen: Un Sourire

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.