Aujourd’hui, le temple

Fog-trees-snow-sunrise-winter-hazy_2560x1600

Il se rend au temple en secret par des chemins buissonniers.

*

Puis le voilà dans la foule au beau milieu d’une cérémonie. Mais liturgie n’est pas communion. Il est maintenant réduit à son incognito. Il est caché par un office dont chaque assistant l’attend à l’insu de tous.

La spaciosité du temple, la vacuité des textes, l’insignifiance des mélodies écartent l’activité profane et font place au profanateur des activités. S’il voit ici ou là quelque distrait, il lui dit: Tu es en bonne voie.

L’autre, éberlué, répond: Pardon monsieur, je n’allais nulle part.

– C’est ce que je voulais dire.

S’il rencontre un attentif, il lui dit: Mon ami, tu traverses le rite. Qu’y a-t-il de l’autre côté?

– Comment? Mais je ne sais pas.

– Eh bien, c’est cela même.

Comme il a l’air d’enseigner on se met à faire groupe autour de lui. Quelqu’un lui demande: Maître, je voudrais faire des progrès.

– Grand bien te fasse, répond le maître. Puis il regarde les autres et ajoute: Demain ne contient rien de plus qu’aujourd’hui.

– Peut-on vivre sans s’attendre à rien?

– L’aujourd’hui seul est neuf.

– Alors comment s’en garder?

– Voyez l’oiseau, voyez les fleurs. A chaque jour le jour suffit.

Jean Grosjean dans Les beaux jours

Une pièce musicale de Bryan Adams interprétée avec Rod Stewart et Sting – All For Love

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/253850.html