L’alchimie de l’amour et de la sexualité

Ce n’est pas en étant quelqu’un de bien que vous trouverez l’amour. Vous trouverez l’amour en disparaissant, en acceptant de vous dissoudre. Aussi longtemps que vous existerez, l’amour n’existera pas. Quand vous cesserez d’exister, l’amour existera – à la seconde. Juste comme ça.

L’équation est parfaite : pas d’ego = amour, ego = pas d’amour. Il n’y a pas de gradation.

*

A notre époque, il est de bon ton de porter le même regard sur l’amour que sur un bien de consommation. Nous faisons tous l’erreur de croire que l’ego va garder son autonomie, et que l’amour nous sera donné en prime, parce que nous nous serons « bien » conduits. Pas question !.

*

Il nous faut être un peu plus souples. L’idéal serait d’être, suivant le besoin du moment, masculin ou féminin. Cependant, selon ce que nécessitent les circonstances, trop peu de personnes sont assez souples pour être ou masculines, ou féminines.

*

L’amour est toujours disponible et ne dépend de personne.

…la personne qui est amoureuse, ou qui aime d’un amour vrai, n’a besoin de rien d’autre en dehors d’elle-même.

Lee Lozowick dans L’alchimie de l’amour et de la sexualité

Une pièce musicale de Bryan Adams – When You Love Someone

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/248925.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s