Archives de la catégorie ‘Contes

Le précieux cadeau   Leave a comment

petit-coeur-d-ange-background

Il était venu à elle pour se faire aimer, pour recevoir de l’attention, l’approbation et de l’amour.

Il en a été tout autrement. Au fil des rencontres où la patience et la bonne humeur étaient partagées, il a su se rassurer tout en apprenant quelque chose de beaucoup plus grand.

Aujourd’hui, il sait qu’il en sera toujours reconnaissant. C’est un des cadeaux les plus précieux qu’il eut reçus.

Il avait découvert l’importance d’apprendre à s’aimer. Bien au-delà des écueils de l’égoïsme, il avait exploré les plaines de la confiance, les montagnes de l’estime de soi et apprivoisé le sentiment de sa propre valeur indépendamment du regard de l’autre.

Maintenant, il ne recherche plus à se donner de la valeur en sacrifiant une part de soi.

Et lorsqu’il vient vers elle, c’est pour partager des présents de vie.

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’instants.

 

Une chanson de Leonard Cohen – Suzanne

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/243649-leonard-cohen-suzanne.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 21 juin 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , ,

Revenir   Leave a comment

Elle était partie pour un autre voyage. Ses amis étaient surpris de ce départ, et ils se demandaient ce qui pouvait bien la pousser ainsi à aller si loin.

Elle n’était pas insensible aux propos que tenaient ses amis au sujet de ses partances. Pour elle, cela lui faisait sourire, car elle avait en elle son petit secret.

Le secret qui permet de retrouver le printemps dans ma vie est très simple. J’apprends à revenir. Lorsque je pars en voyage, je vais à la découverte, j’apprends. Et ce qui est magnifique, ce sont les instants de retour chez soi, parmi les miens. Revenir et constater que des choses ont changé, que ce soit des environnements, des personnes, des sentiments, et que je peux me synchroniser à nouveau avec le cycle qui a évolué. On oublie souvent que durant nos absences, il n’y a pas seulement nous qui avançons vers ailleurs, il y a aussi les avancées du cœur et les ouvrages de la vie qui façonnent notre entourage. Revenir, c’est constater que l’idée que l’on se faisait d’une situation ou d’une personne est maintenant déphasée à nouveau.

Revenir, c’est constater le temps passé et apprécier les nouvelles conditions, porteuses de joies, ou de peines, de surprises et de déceptions, en bref, porteuses de vie.

Revenir, c’est plus qu’ouvrir la porte du retour et de sentir l’accueil, c’est aussi prendre conscience que nous avons comme seul présent que rien n’est établi.

Une chanson de San Francisco – Maxime Le Forestier

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1107871.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 16 juin 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Un code de vie   Leave a comment

Il était une fois sur le chemin menant au village, deux amis qui échangeaient sur les secrets de la vie.

J’aimerais savoir les codes secrets de la vie!

Pourquoi?

Pour trouver le bonheur.

Il n’y a pas de codes secrets de la vie à acquérir, il y a un code de vie à assumer.

Explique un peu.

Apprend à vivre au quotidien en éliminant les « ‘Il faut »’ par j’ai le goût de « ‘J’ai le goût de »’. Vis au quotidien en utilisant le moins possible les mots ou « ‘Plus tard »’, sauf pour désigner une idée ou un fait qui ne dépend pas de toi.

C’est pour cela que tu parles de code de vie?

Oui, tu sais un code qui n’a rien à voir avec une doctrine, avec une philosophie ou une spiritualité toute faite. Juste un code qui nous ramène à notre capacité d’agir, s’appuyant sur notre volonté, notre intention et notre propre potentiel.

Est-ce long à acquérir convenablement ce code de vie?

Le chemin de la vie est un itinéraire qui se renouvelle toujours, et les escales du bonheur ou du malheur ne sont que des étapes. Prendre un code de vie pour mieux vivre seulement une escale ne facilitera pas la marche dès que nous l’aurons quitté. Le code de vie accompagne, il ne s’acquiert pas, il ne donne pas de laissez-passer, il fait juste faciliter la marche. C’est le bâton du pèlerin.

Imaginez que cette conversation se perd au gré du vent comme un murmure pour ensemencer pendant le sommeil, le rêve d’un autre humain.

 

Une chanson de HK – Je m’envole

Les paroles sur https://www.paroles-musique.com/paroles-Charts-Je_Menvole-lyrics,p16031

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 2 juin 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Face à un mur   2 comments

tu-apprends

Je me souviens de ce jour comme si c’était hier. Je me revois, face à ce mur, à moins d’un mètre, là sans bouger.

Je me souviens que ma respiration est devenue plus lente, il y avait ce silence, les yeux baissés et mon regard fixe. J’étais le seul responsable. Je me sentais dans une drôle de posture.

Quelqu’un qui entrerait furtivement dans la pièce où j’étais pourrait me confondre avec une statue ou une silhouette figée dans le temps. Il n’aurait surement pas vraiment compris ce qui se passait. Probablement que le fait d’être ainsi inactif et immobile devant ce mur l’aurait même portée à croire que cette situation ne pouvait avoir d’issue. Peut-être aurait-il voulu m’aider?

Et pourtant, j’étais bien, car là où certains voient les effets d’un blocage en voyant un mur, pour moi, l’entraînement de l’esprit devant ce mur est un souffle de liberté et de transformation. C’est l’attention présente qui rend l’observation possible, être tout entier absorbé par l’activité, inspirer et expirer, voilà le plus beau voyage.

Chaque mur est une source d’apprentissage différent.

Une pièce musicale de Shakti ~ Peace of mind

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 1 juin 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

La grande mélodie   Leave a comment

Nous sommes chacun un son différent. Il y a des Mi qui proviennent d’une corde de guitare, d’autres d’une flute ou d’un tambour. Ce qui nous différencie en plus de la note et de l’instrument qui nous habite, il y a la hauteur, la tonalité, le timbre et la durée.

Nous avons peu de contrôle sur le type de note ou l’instrument d’où l’on émerge, mais nous pouvons en changer les autres caractéristiques.

Une vie plus chaude, plus chaleureuse sera sollicitée pour une pièce de jazz, une chanson romantique ou une mélodie d’ambiance. D’autres par leurs caractéristiques sont prédisposés pour une pièce de hard rock ou de métal.

Lorsque nous jouons, il est si facile de croire que c’est notre note qui crée la mélodie, quand dans les faits, nous ne sommes qu’une parcelle singulière de la partition. Nous ne sommes pas la mélodie, mais nous composons ensemble, avec les autres humains des mélodies. Nous pouvons changer de pièce, de registre, de partition, en nous transformant, en nous entraînant et en nous laissant vibrer à ce qui nous vient du cœur.

Il n’y a pas de pièces musicales plus belles, plus importantes ou plus utiles. Que des mélodies du monde qui se promènent à travers nos différents milieux de vie, entre les arbres, les montagnes et les toits de nos maisons.

La prise de conscience de cette interdépendance qui relie notre son singulier et la place que nous occupons dans l’orchestration de la vie nous permet de créer les plus beaux accords.

 

Une chanson de Jean Pierre Ferland – La grande mélodie

Les paroles sont sur https://www.paroles-musique.com/paroles-Jean-Pierre_Ferland-La_Grande_Melodie-lyrics,p11031

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 30 mai 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Les pages inutiles   Leave a comment

Silence

J’ai souvenir ce matin d’Enzo qui avait su un jour m’apprendre quelque chose de fort utile. Il était passé me voir, sans s’annoncer, et il m’a remis un cahier particulier.  Il contenait bien une centaine de pages, mais environ le tiers seulement contenait du texte. Il y avait ici et là des textes. Le premier débutait à la page trois pour se terminer à la page 5 puis un autre texte débutait à la page 19 pour se terminer à la page 24. Des trous blancs étaient parsemés dans tout le cahier.

Il était amusé par mon regard interrogatif. Il me dit gentiment : Prend ce cahier, tu y trouveras des réflexions que je voulais te partager, certaines te plairont, d’autres te dérangeront, c’est l’intérêt du partage, dit-il.

Je lui fis la remarque que certaines pages contenaient du texte, mais beaucoup d’autres étaient vierges et disposées de façons aléatoires.

Il me répondit que celles qui sont vierges sont aussi importantes pour moi qu’ils ont du texte. Puis, il partit en me laissant perplexe. Il s’est passé quelques années avant que l’on se revoit.

Durant cette année j’ai lu et relut ce cahier, y trouvant des petites perles de sagesse et parfois des réflexions suscitant un réel débat. Étant donné que je ne pouvais pas en débattre avec lui, je me mis à écrire dans un premier temps dans les marges des questions et des réflexions, puis d’autres idées me sont venues. J’ai lentement commencé à rallonger un texte, puis à ouvrir de nouveau chapitre ajoutant ainsi mes propres pensées.

Au bout de quelques années, il me vient l’idée de lui parler de ce cahier qu’il m’avait donnée. Désirant connaître la fonction des pages blanches, je lui posai la question:

Pourquoi ne pas m’avoir dit la fonction des pages vierges? Pourquoi ne m’avoir rien dit à l’époque?

Il me répondit avec son éternel sourire : ce qui est efficace, c’est l’expérience, les explications peuvent venir après. S’il n’y avait pas eu de feuilles vierges, tu aurais sans doute accepté ou refusé mes pensées et mes mots sans rien de plus. En te laissant de l’espace, il y avait dorénavant cette opportunité te permettant d’aller plus loin, de réfléchir, de créer, et de contribuer tout comme moi à la grande avancée. Si tu avais été insouciant, tu n’aurais pas cherché à prendre ta place et je n’aurais été qu’un faux guide et non un ami de voyage pour toi.

Depuis, j’ai appris plus que la fonction des pages vierges, mais aussi les vertus du silence et de l’attente.

Une chanson par Peter Gabriel – The book of love

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/270392.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 22 mai 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , ,

La lune   Leave a comment

Un petit film La Lune qui nous fait découvrir pourquoi la lune est pleine et comment elle vit sa vie en quartier… Très intéressant.

Publié 20 mai 2018 par dandanjean dans Contes

Tag(s) associé(s) : , ,

%d blogueurs aiment cette page :