Les vrais héros dans nos vies

monsieur_ibrahim_et_les_fleurs_du_coran_2002_portrait_w858

J’aimerais cela être comme cette actrice américaine plus tard.

Mais tu es encore une jeune fille, il y a tellement de choses qui peuvent de te plaire éventuellement, laisse-toi un peu de temps avant de décider.

Oui c’est vrai, j’aimerais aussi être la présidente du pays

Rien de moins, et pourquoi pas une chanteuse?

Oui aussi.

Mais pourquoi veux-tu être quelqu’un d’important et de connu?

Mais pour pouvoir aider les gens

Est-ce que la présidente de ton pays, cette actrice ou cette chanteuse a déjà fait quelque chose de bien et de personnel pour toi?

Non

Qui t’a fait sourire aujourd’hui?

Ma professeure

Et qui a eu une attention particulière sans raison envers toi ces derniers temps?

Le monsieur qui tient le magasin, il est toujours souriant, il me dit tout le temps des bons mots, il m’encourage quand je suis déprimée.

Toi tu es chanceuse, tu as deux héros dans ta vie, deux bonnes personnes qui sont grands de vie et de cœur. À mes yeux, ils sont les vraies célébrités, les vrais héros de ta vie.

Une chanson avec Peter Gabriel – Heroes

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1237410-peter-gabriel-heroes.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Le cœur en partage

cropped-mains-monde2.jpg

Il marchait dans la vieille partie de la ville d’un pas serein. La nuit faisait son œuvre et tour à tour des lumières s’éteignaient aux fenêtres.

Il sentait le secret qui l’entourait, il sentait qu’il était dans un lieu où l’apparence ne dévoile en rien la vraie nature des choses.

Il avait plaisir à penser que derrière chacune de ces fenêtres qui sombraient tour à tour dans la noirceur, un secret restait tapi dans l’ombre. On pouvait connaître le nom de la ou des personnes qui habitent chacune des maisons, connaître leurs occupations, mais pas ce que leurs cœurs emportent.

Il lui semblait entendre le battement régulier de ces centaines de cœur et il prenait conscience qu’aucune distance n’a d’importance face au secret, car même le cœur le plus proche ne pouvaient y accéder sans permission.

Les cœurs sont ainsi faits, sans la parole, ils sont les uns pour les autres un mystère impénétrable.

C’est pourquoi il mesurait toute la richesse du partage d’un cœur qui se révèle vraiment.

Il entra au 25 rue Couillard rejoindre des amis au Chez Temporel.

Une chanson de Jacques Brel – Les coeurs tendres

Les paroles sur https://genius.com/Jacques-brel-les-curs-tendres-lyrics

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Le pratiquant et la chandelle

flamme

Regarde cette bougie devant toi. Elle peut t’apprendre beaucoup.

Pourquoi?

Parce que ce petit bout de matière est capable de supporter une énergie infiniment plus puissante que sa propre nature.

Tu veux dire la flamme?

Effectivement!

Mais elle disparaît lentement, elle fond lorsqu’elle supporte la flamme!

En es-tu certain? Quand tu t’assis pour méditer, pour faire cet entrainement de l’esprit, tu appuis ton attention sur ton corps, tu veux développer une vision consciente de ta vie.  Tu te concentres sur ta respiration, puis tu parcours le moi, ce Je pour t’ouvrir à une autre part en toi qui apparaît si vaste. C’est comme allumer une chandelle, pendant que la flamme brûle, un éclairage nouveau s’offre à toi et tu laisses un peu de toi pour contribuer à cette énergie nouvelle. Tes actions tout doucement ne sont plus portées par un intérêt uniquement personnel, tu apprivoises le don et la compassion. Au début tu vas t’ouvrir à toi-même et reconnaître réellement tes expériences antérieures et intérieures, bref t’accepter. Puis, tu seras en mesure d’élargir cette attitude aux personnes qui t’entourent. La compassion est cette bienveillance globale qui consume une part du moi et introduit la part de l’autre. La compassion révèle la singularité de toutes les formes de vie et de tous les êtres, et ton attitude au regard des hommes et des femmes va changer.

L’énergie de la chandelle dissout la matière qui crée le blocage?

Oui! Et la chandelle tout comme toi va connaître une fin. Dans tous les cas, la fin peut se faire dans l’oubli et la poussière dans un endroit sans intérêt, ou par l’action consumée sous forme d’énergie libérée des limitations issues des préférences et des jugements, de l’intolérance ou des blocages permettant d’éclairer ou de réchauffer des humains.

Une chanson de Manel Navarro – Candle

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Voyager sans but

15747851_1410715052313919_864566997698390879_n

Un jour, il avait compris que tout avait commencé, non pas à sa naissance, mais le jour où il a décidé de se lever. Il a alors appris à marcher en grande partie avec ses propres moyens et ses propres expériences. Ses parents l’ont soutenu, accompagnés, mais dans les faits, le jour où il s’est levé, il venait de prendre la posture humaine.

Puis, après les premiers pas, il a commencé à explorer son environnement. Depuis, il en a fait du chemin, il a exploré bien des sentiers que les frontières n’avaient su arrêter. Il s’est mis à voyager non pas pour mieux connaître mais surtout pour mieux se comprendre. Il voyait différentes facettes de lui-même dans la présence des autres.

Il n’était pas de ceux qui franchissaient des frontières et qui ressentent le besoin d’accumuler un trophée ou un souvenir afin de marquer son passage et alimenter ses futures nostalgies. Le passé avait peu d’emprise sur lui, il aimait laisser la nature disposer de ses traces de pas.

Il se plaisait à dire que nous devrions voyager sans but. Aller vers les autres, échanger avec eux, reconnaître le pouvoir thérapeutique du vagabondage et la mission sociale universelle de s’entraider non pas dans une finalité personnelle, juste sans but, juste avec cette reconnaissance de notre humanité et de l’importance d’entretenir la compassion.

C’est en identifiant cette personne unique, qui s’est élevée depuis son enfance, et qui maintenant parcour la voie difficile de l’avancée humaine qui mène au germe de la conscience qu’il vous sera possible de reconnaître le visage de votre humanité. C’est en voyageant sans but que chaque jour devient la bonne destination.

Une chanson de Maxime Le forestier Ambalaba

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1333285-maxime-le-forestier-ambalaba.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

La petite voix qui ne se prenait pas au sérieux

Nos peurs nos choix

Petite voix, arrête de rêver, il n’y a que les faits qui comptent. Regarde la réalité en face et fait avec!

Grand Toi, c’est beau ce que vous venez de dire, c’est même presque poétique, mais… je pense que cela n’a pas de sens.

Par exemple, ouvrez un livre, faites lire la même page à dix personnes, et vous constaterez que même si tous regardent les mêmes faits, c’est-à-dire les mots disposés de la même façon sur la même page, chacun des lecteurs va constater qu’il y a de petits écarts et des visions différentes en échangeant entre eux.

Personne n’occupe la même place et personne n’a le même bagage ou vécu.

Pour une personne, tel mot suscite un souvenir douloureux, pour l’autre, un souvenir heureux et enfin un autre n’y verra aucune signification particulière.

Vouloir s’attarder uniquement aux faits, c’est avant tout s’attarder à la perception des choses et non à leur représentation.

C’est pour cela monsieur Grand Toi qu’il est important de voir, de penser, d’explorer, de créer, d’expérimenter et de rêver. Sur cela, je vais retourner jouer.  Et vous, à quoi allez-vous consacrer votre précieux temps?

Et elle partit en courant. Impossible de la rattraper!

Une chanson de Louis-Jean Cormier interprétée avec Amylie – Tête première

Les paroles sur https://www.paroles.net/louis-jean-cormier/paroles-tete-premiere

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Avec silence et ouverture

ImAGE Ballon

Il avait compris que parfois les meilleurs résultats s’obtiennent en ayant une approche contre-intuitive. En se dirigeant dans le sens opposé de ce que semble indiquer les marqueurs, il est possible d’aller à la source de ce qu’il y a à vivre. C’est un peu comme entrer dans un nuage de fumée pour atteindre la source de la chaleur.

Il avait saisi l’importance de faire le vide pour pouvoir recevoir ce que l’on recherche vraiment de la vie. S’il est juste de penser que tout est là à portée de nous, notre agitation et notre trop plein d’accessoires font en sorte que nous ne pouvons réellement l’apprécier.

Il avait appris à utiliser le silence pour faire de l’espace et étendre ce vide en lui. Cet entraînement de l’esprit lui permettait, d’une part, de saisir des dimensions intérieures qu’il ne soupçonnait pas, et d’autre part, d’être réceptif à la vie et de laisser jaillir en lui ses manifestations grâce à l’espace que le silence avait libéré. Lorsque son cœur était touché par ces manifestations, il lui arrivait de sentir s’échapper le rayonnement de l’émerveillement.

Le silence permet d’entendre l’essentiel sans les mots.

Une pièce musicale de Requiem for a Dream

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Lier et délier

QBxH1pf

On lui avait dit que les âmes de la terre étaient reliées par le fil de la vie, et que le temps et l’espace le faisaient bouger au gré des événements.

Il s’imaginait les soubresauts de ce fil lors d’événements tragiques ou heureux, créant des paquets d’émotions et de souvenirs. Il se formait probablement un nœud au terme de chaque événement, puis le fil continuait sa course entre les âmes de la terre.

Il y voyait une preuve de la présence de ce fil par les rides sur nos visages. Plus le temps et l’espace faisaient leurs actions, plus le contact des fils se remarquait sur la peau. Il savait que tout avait sa place, l’amour, le bonheur, la gentillesse, le chagrin, la colère et l’amitié.

Il avait compris que de s’attarder aux sillons de l’âge n’apportait pas grand-chose. Seul l’adaptation et l’acceptation du changement permettait de délier les petits paquets d’émotions et de souvenirs.

L’âme a besoin de s’attacher à l’autre avant de pouvoir le laisser partir avec une part de soi. Tout est mouvement, et la fluidité du mouvement doit demeurer pour permettre à chacun de s’émanciper.

Les nœuds ont deux fonctions, celle d’attacher et celle de délier et ainsi libérer.

On lui avait aussi dit que les âmes sur la terre étaient déliées par la conscience de ce fil.

Une chanson de Daniel Blanger – Le fil

Les paroles sur https://www.musixmatch.com/fr/paroles/Daniel-B%C3%A9langer/Le-fil

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.