Archives de la catégorie ‘Textes de mon cru

La terre fertile de la diversité humaine   Leave a comment

ImAGE le voyage

Plus je parcours des livres, plus j’écoute, plus je rencontre des gens, plus je m’ouvre aux différents modes de communications,  plus je constate qu’il y a un bon nombre de personnes qui peuvent m’apprendre de nouvelles facettes à développer.  Je découvre une belle dimension de notre monde.

En laissant de côté les référents sociaux de type performance (meilleur, maître, et tous ces avatars ou déclinaisons du concept de compétition), il est possible de découvrir un espace humain riche et multiple.  Avec cette perspective, les rencontres ne sont plus des opportunités de débats pour se faire valoir, mais des contacts de partage, de complicité, et parfois de compassion.

J’ai la chance de découvrir des espaces solidaires dans ce qui me touche le plus, je me sens privilégié. Cela fait en sorte que je suis souvent en partance et malgré la distance les personnes en connexion sont  toujours proches.

La diversité humaine est une terre fertile à explorer et la vie offrent de belles surprises.

Une chanson de Jean-Jacques Goldman reprise par Génération Goldman – Famille

Paroles sur : https://www.lacoccinelle.net/956814-jean-jacques-goldman-famille.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 22 octobre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Le change ment   Leave a comment

Tout bouge, tout est en changement. D’une part, nous avons cette tendance irrésistible de vouloir que tout continu infiniment, et d’autre part, nous avons cette envie de vivre dans le nouveau, avec un agenda inavoué de fuite de ce qui a peu d’intérêt pour nous.

Le changement peut provenir de différentes motivations. D’une part, il peut provenir d’un signe du destin cet événement fortuit, complètement inattendu, comme un signe du destin offrant une occasion soudaine qui transforme le moment présent et notre vie. Ce changement, nous le sentons viscéralement dans le ventre. Il est comme l’aboutissement d’une série de métamorphose et de signes perçus.

Et d’autre part, le changement peut provenir d’agitation et d’impatience vis-à-vis les contraintes que nous vivons, et il est alors impromptu et amène une perturbation importante dans notre vie. Souvent, il n’a rien à voir avec les métamorphoses antérieures, il est souvent alimenté d’une intention de sortir d’une situation.

C’est un peu à l’image de prendre une sortie de l’autoroute pour se rendre à destination ou sortir de l’autoroute à la première occasion pour fuir le trafic.

Souvent, nous considérons le changement comme le seul moyen d’aller de l’avant. D’une certaine manière, c’est un peu vrai. Toutefois, la route peut être vraiment plus longue pour la personne qui cherche les changements pour eux-mêmes et qui ne prend pas le temps d’examiner soigneusement les opportunités qui font sens et qui seront plus efficaces.

Il existe en nous cette forte tendance à se laisser influencer de façon négative, c’est-à-dire à être attiré par le besoin d’aller dans la direction opposée à toute pression.

Le changement qui nous fait avancer est empreint de liberté et de signes qui font sens pour nous. Nous avons généralement vu des signes avant-coureurs. C’est dans la précipitation et l’insouciance que le change ment!

Une chanson de Tracy Chapman – Change

Pour la traduction des paroles : https://www.lacoccinelle.net/274880.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 21 octobre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , ,

Impossible de désapprendre!   Leave a comment

 

La requête ne peut aboutir et nécessite un apprentissage immédiat de l’utilisateur.

La compétence que vous recherchez de désapprendre est actuellement indisponible. Votre système d’exploitation rencontre des difficultés techniques. Pour désinstaller la fonction d’apprendre, il vous faut peut-être modifier les paramètres d’interprétation d’un échec ou d’une tentative ratée.

En dernier recours, nous vous proposons de tester l’une ou l’autre des solutions suivantes :

  • Ne faites plus de tentative de quoi que ce soit, et évitez systématiquement les erreurs, les échecs et les abandons.

ou

  • Entrez l’adresse de votre absence dans la barre d’adresses, vérifiez si vous la reconnaissez, car si c’est le cas, votre mémoire demeure vive à apprendre et rien n’a changé.

ou

  • Vérifiez vos paramètres de connexion aux événements, accédez au Panneau de configuration, puis sur Options Internet, puis sur l’onglet Programmes, et enfin sélectionner Laisser Internet décider. Les paramètres pourraient alors ne plus enregistrer l’information sur votre disque dur, mais, c’est peu probable, car il vous restera la conscience amovible qui peut en tout temps devenir en mode éveil de pleine conscience.

ou

  • Vérifiez si votre discernement fait défaut, pour cela cliquez sur l’Onglet Détecter les paramètres réseau. Nous vous rappelons que même si cela ne changera rien au niveau de la compétence de désapprendre, cela fait toujours du bien de se rappeler que le réseau est là pour aider à apprendre.

Ce message d’erreur vous est apparu pour vous apprendre que vous essayez de désapprendre et que c’est un échec total.

Maintenant, puisque ce message d’erreur demeure encore à l’écran et que vous voulez passer à autre chose, vous devriez cliquer sur le bouton Entrée pour revenir en mode de développement standard, en mode échec intermittent, apprenez, et soyez des plus heureux.

Une chanson de Serge Fiori – Le monde est virtuel

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

 

 

 

Publié 20 octobre 2017 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

L’excellence autrement   Leave a comment

Dans le mode traditionnel de la gestion, le gestionnaire dirige, il a des spécialistes sur lesquels il peut avoir toute confiance et des employés en soutien. La gestion de l’espace humain est d’une utilité, car elle a pour but de maintenir la paix sociale.

Est-ce possible de réfléchir la gestion autrement? Dans le modèle traditionnel, le système sur les limites du gestionnaire, tout repose sur lui.

Peut-on interpeller une intelligence plus globale, plus vaste qui permettrait d’aller plus loin et qui serait plus pérenne?

La réponse est contre-intuitive, et c’est oui.

Pour cela, il faut changer complètement de paradigme. Nous devons concevoir l’espace de travail comme un espace de création collective. Il faut briser les silos, favoriser les connexions, ouvrir l’horizon.

Le profil de l’employé recherché serait le spécialiste solitaire gardien de son expertise unique, mais bien la personne qui désire se développer, capable de travailler en cellule collective de travail, qui partage les idées, qui assure le transfert de connaissances et qui croit qu’une équipe mobilisée dans une intelligence collective saura franchir les frontières du possible.

Le profil du gestionnaire sera avant tout celui d’un coach, un gardien de la vision de son équipe, qui va favoriser les techniques de gestion collective (par exemple les contrôles visuels)  qui saura responsabiliser au quotidien tout en favorisant le partage d’expertise et le développement de chacun des membres de l’équipe avec des processus de travail partagés, respectés et connus de tous.

Il est possible de gérer autrement en implantant une culture de non-culpabilité, et d’apprentissage des échecs pour une amélioration continue de la qualité.

Une équipe qui travaille ensemble, qui développe ensemble, qui partage les opportunités aura une portée pérenne pour le client, le citoyen. Gérer, c’est avant tout organiser, prévoir les risques et voir clair. Il est plus heureux d’avoir une force collective dont la limite est le maillon faible que l’on peut soutenir, que d’avoir une force individuelle, dont la limite, repose sur la capacité à taire les faiblesses.

Une chanson de Jacques Michel interprétée par  Wilfred Lebouthillier – Amène toi chez nous

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

La frontière entre le rêve et le réel   Leave a comment

La frontière entre le rêve et la réalité est une ligne imaginaire qui se déplace à coup de sens. J’ai connu des personnes qui, par la magie des mots et de la pensée, ont réussi à transcender les limitations et à créer des œuvres fantastiques que nous n’avions pas osé imaginer.

Ils ont été capables de concevoir à partir de leur propre réalité un rêve fort porteur d’une vision. Puis, par leur engagement et leur persévérance, ils l’ont matérialisé dans notre monde. De l’invisible au visible, du non conçu au conçu, du rêve à la réalité, à l’éveil.

En prenant conscience de cette capacité qu’à l’humain à créer l’improbable, force est de constater que nous portons tous en soi des trésors cachés. Ce qui nous différencie c’est notre capacité à faire émerger ce potentiel. Il n’y a pas de personne sans talent, sans cette aptitude particulière à faire quelque chose de singulier. L’engagement, la persévérance et la passion sont les ingrédients qui font la différence.

Les personnes qui exploitent leur talent brillent et ils aiment partager. La frontière entre le rêve et la réalité est une ligne imaginaire qui peut se déplacer.

Une chanson de Gilles Vigneault interprétée par Fred Pellerin – Le grand cerf-volant

Paroles dans le texte de la présentation de la vidéo

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 18 octobre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Enlever la cape de fatalité   Leave a comment

image-amitie

L’auteure d’Harry Potter, Joanne K. Rowling, a su utiliser intelligemment un outil magique, la cape d’invisibilité. Cette cape permet, une fois que nous l’avons mise sur soi, de disparaître aux yeux des autres tout en continuant à vivre. Cela nous permet de vivre en retrait, mais nous ne participons plus activement avec les autres, nous sommes déphasés, dans une espace parallèle.

Elle s’est inspirée d’un outil que connaissaient bien les alchimistes, la cape de fatalité. Il s’agit de cette cape qui se dépose sur nos épaules dès que quelque chose de difficile apparaît. Elle nous donne l’impression que tout part en vrille, que c’est perdu d’avance ou que nous ne pouvons plus rien y faire.
Par exemple, je rencontre une personne que ce soit au travail ou dans notre vie personnelle, nous avons des débuts difficiles et je suis certain que cela ne va pas changer et que rien ne marchera entre nous.

Il y a même des personnes qui connaissent des débuts de vie difficile en raison de leur milieu familial, de leur environnement social ou de leur état de santé et qui auront hérité de cette cape sur les épaules dès la jeune enfance. Le maintien de cette cape sur les épaules fera en sorte que les relations ultérieures seront teintées d’un appel au secours pour faire émerger ces personnes fatalistes à la vraie vie.

Lorsque ces personnes réussissent à faire tomber cette cape de fatalité, elles découvrent que les expériences de la vie, de quelques nature qu’elles soient, ne sont jamais un échec et que parfois la peur engendrée nous est utile pour mieux nous adapter sereinement aux circonstances. Elles auront réussi, en laissant tomber cette cape, à enlever ce qui nuisait à la présence leur permettant ainsi d’accueillir la vie avec une pleine conscience. Laisser tomber la cape veut souvent dire de se laisser toucher différemment, et directement par notre histoire, nos expériences troublantes et, de relâcher la tension.

La vraie magie de la vie n’est pas de posséder une cape pour ainsi altérer la réalité. La vraie magie de la vie est tapie dans cette capacité à accepter la transformation, le passage de ce qui est inconnu ou difficile, à l’appréciation d’une autre réalité bienveillante ou il y a de l’espace pour la diversité.

 

Une chanson de Alexandre Poulin – Le temps qu’on tremble

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 17 octobre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

La voie du sourire et du rire   Leave a comment

ImAGE Rires

Il y a des cadeaux que nous pouvons nous offrir qui change une vie. S’ouvrir à la bienveillance, la pratiquer dans un premier temps envers soi-même en est un précieux. Cette bienveillance peut illuminer l’obscurité des temps difficiles. Elle peut faire la différence.

Cette attitude joyeuse et accueillante peut, et cela même durant le temps difficile, abaisser la tension et nous faire voir les choses autrement.

Par exemple, elle peut nous aider à arrêter de faire de la méditation, et de commencer à réellement méditer, à entraîner notre esprit à avoir de meilleures dispositions. Les choses se placent tout doucement et tout devient plus simple, car nous arrêtons alors de lutter contre nos pensées afin de les éteindre, et nous prenons conscience d’elles avec honnêteté et lâcher-prise.

Cette nouvelle disposition libère l’énergie de l’humour, cette capacité à illustrer la joie d’être. Je sais que cela peut sembler pas sérieux comme approche, et c’est le but.

Le sourire et le rire sont de grandes sources d’inspiration et d’aide, ils s’avèrent souvent plus efficaces à semer un changement d’attitude et d’ouverture que tous les discours pour ou contre quoi que ce soit. La lutte nous mènera toujours qu’à un champ de bataille.

Une chanson de Zaz – On ira

Les paroles sur : https://www.lacoccinelle.net/847205.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

%d blogueurs aiment cette page :