Vagabond d’âge

Hampi

On m’a souvent parlé de cette idée qu’il y a un itinéraire qui nous est dessiné au début de notre vie et que nous le parcourons sans relâche tout le long de notre vie.  Il peut nous arriver parfois de maugréer contre son concepteur qui nous impose cette voie avec tant d’embûches, en se demandant s’il prend un malin plaisir à imaginer ces défis et surtout pour quel dessein?

Je sais que cette idée n’a rien à voir avec le fait d’être croyant ou pas. Après tout, selon cette perspective, cela peut autant être un dieu ou une machine cosmique qui détermine notre vie.

En ce qui me concerne, je me sens d’un ailleurs. Je me représente ma vie comme une sorte de vagabondage permettant parfois d’entrer puis de sortir du désert, d’entrer puis de sortir de la plaine luxuriante, d’entrer et de sortir de la mer grandiose et mystérieuse.

Je me représente en mouvement pour retrouver mon humanité, et lorsque je me mets en route, c’est en quelque sorte pour me débarrasser des attaches que je me suis fabriqué.

Je vagabonde en étant attiré par ce chant de notre humanité qu’entonne le cœur.

Il y a tellement de lieux fantastiques pour perdre sa route et ainsi se retrouver, que depuis le temps, je suis un vagabond d’âge.

Une chanson de Bruce Cockburn – Vagabondage

Les paroles sur http://cockburnproject.net/songs&music/v.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Voyager sans but

15747851_1410715052313919_864566997698390879_n

Un jour, il avait compris que tout avait commencé, non pas à sa naissance, mais le jour où il a décidé de se lever. Il a alors appris à marcher en grande partie avec ses propres moyens et ses propres expériences. Ses parents l’ont soutenu, accompagnés, mais dans les faits, le jour où il s’est levé, il venait de prendre la posture humaine.

Puis, après les premiers pas, il a commencé à explorer son environnement. Depuis, il en a fait du chemin, il a exploré bien des sentiers que les frontières n’avaient su arrêter. Il s’est mis à voyager non pas pour mieux connaître mais surtout pour mieux se comprendre. Il voyait différentes facettes de lui-même dans la présence des autres.

Il n’était pas de ceux qui franchissaient des frontières et qui ressentent le besoin d’accumuler un trophée ou un souvenir afin de marquer son passage et alimenter ses futures nostalgies. Le passé avait peu d’emprise sur lui, il aimait laisser la nature disposer de ses traces de pas.

Il se plaisait à dire que nous devrions voyager sans but. Aller vers les autres, échanger avec eux, reconnaître le pouvoir thérapeutique du vagabondage et la mission sociale universelle de s’entraider non pas dans une finalité personnelle, juste sans but, juste avec cette reconnaissance de notre humanité et de l’importance d’entretenir la compassion.

C’est en identifiant cette personne unique, qui s’est élevée depuis son enfance, et qui maintenant parcour la voie difficile de l’avancée humaine qui mène au germe de la conscience qu’il vous sera possible de reconnaître le visage de votre humanité. C’est en voyageant sans but que chaque jour devient la bonne destination.

Une chanson de Maxime Le forestier Ambalaba

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1333285-maxime-le-forestier-ambalaba.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Une soirée au Caire

Le Souk.

L’égyptomanie de beaucoup d’Occidentaux lui parait étrange, et même excessive :

– Ah, si seulement ils pouvaient s’intéresser à nous autant qu’à nos ancêtres !

*

Ce pays est en train d’étouffer, entre des fous furieux qui mettent la religion partout et un pouvoir épuisé et largement corrompu. Nous avons besoin de justice sociale et de démocratie. Et je ne parle même pas de nos prisons qui sont une honte.

*

Pourquoi la pierre de Rosette se trouve-t-elle à Londres depuis deux cents ans? Demande le violoniste de l’opéra du Caire. Pourquoi le musée de Berlin détient-il toujours un merveilleux buste de Néfertiti, sorti frauduleusement d’Égypte? Et que font tous ces trésors pharaoniques au Louvre?

Cheminard exaspéré :

Vous voulez vraiment rapatrier toutes les pièces d’antiquité égyptienne qui se trouvent dans les musées du monde ?

La plupart des pièces ont été emportées sans autorisation.

Heureusement mon cher ! Heureusement ! Que seraient-elles devenues si des Européens ne les avaient pas sauvées au XIXè  siècle? Je vous rappelle qu’à l’époque, vos ancêtres démontaient des temples pour en utiliser les pierres.

Et l’obélisque de Louqsor? Trouvez-vous normal qu’on lui ait fait traverser la mer pour le planter sur une place parisienne, au milieu des voitures?

Robert Solé dans Une soirée au Caire

Une pièce musicale d’Om Kalthoum – Enta Omry Instrumental

Ferdaous, une voix en enfer

ImAGE voyage

J’ai écrit des articles qui encensent la liberté et j’ai des penchants philosophiques. Mais mon crime le plus grand est d’être une femme libre à une époque où l’on ne tolère que les esclaves. Je suis née avec un cerveau qui pense à une époque où l’on cherche à tuer la raison.

*

Je me sentais étrangère à ce monde et tout de ce monde m’était étranger: cette terre, ce ciel, ces arbres. C’était comme si je déambulais dans un monde irréel, sans que je lui appartienne, sans qu’il m’appartienne…

Faire ce que l’on veut et ne pas faire ce que l’on ne veut pas ! Liberté de n’appartenir à personne, volupté de se détacher de l’univers ! Se sentir une femme indépendante, parmi d’autres êtres indépendants ! Ne subir le pouvoir d’aucun homme et ne se plier ni aux lois du mariage, ni à celles de l’amour ! Vivre en dehors du temps, en dehors des lois, en dehors même de l’existence !

*

Rien n’est plus dangereux que la vérité dans un monde qui ment.

*

Les critères moraux définis par la société doivent s’appliquer à tous les individus, abstraction faite du sexe, de la couleur de la peau et de la classe sociale.

Nawal El Saadawi dans Ferdaous, une voix en enfer

Une chanson de Zaz – Je veux

Jour 13

ImAGE Ruelle italie

Bonjour, je suis en déplacement et je désire me rendre à l’endroit où on peut y apprendre la meilleure technique pour contrôler l’esprit et prendre soin de son corps. On m’a dit que ce n’est pas très loin d’ici, pouvez-vous m’indiquer le chemin?

J’ai besoin de mieux comprendre votre demande.  Qu’entendez-vous par contrôler l’esprit?

Vous savez je veux rejoindre ces gens qui sont capables de rester assis sans bouger et qui contrôle leur esprit pour être heureux. Ils font aussi toutes sortes de contorsions et de mouvements pour prendre soin de leur corps.

Ah je comprends, vous savez votre esprit n’est pas objet que vous pouvez programmer, vous êtes l’activité à l’intérieur de votre programme. Vous êtes mouvements et contorsions dans votre vie. Je vous trouve déjà très bien. Venez, je vais vous montrer, le Centre n’est pas loin. Ce sont de bonnes personnes vous allez voir.

Ah merci, vous êtes aimable.  Vous pratiquez ces techniques?

Parfois, quelques-unes d’entre elles. Mais j’accorde plus d’importance à l’expérience qu’à la maîtrise de la technique. Une belle position illustre un talent et un savoir-faire, une belle expérience alimente notre propre nature.

Nous vivons dans un monde ou nous sommes en inégalités, tant sur le plan des revenus, des capacités, des talents ou des conditions. C’est pourquoi, j’accorde plus d’importance à l’expérience directe, il n’y a plus de comparaison nécessaire, mais des apprentissages à vivre.

Voilà c’est ici, et si je peux vous donner un conseil, écoutez, observez, apprenez et ayez du plaisir. Mais, éloignez-vous de la quête du comment faire mieux pour laisser le plus de place possible à être avec plaisir et authenticité. Bonne chance.

Merci, mais je vous suis reconnaissant de m’avoir accompagné jusqu’au Centre, et de m’avoir guidé.

Une chanson d’Alanis Morissette – Thank U

Les paroles en français sur  https://www.lacoccinelle.net/249077-alanis-morissette-thank-you.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.