Archives de septembre 2013

Les secrets de l’ortie par Bertrand Bernard   Leave a comment

Les secrets de l'ortie

L’ortie serait-elle diabolique? Elle, qui à notre insu, nous subjugue, nous fascine, et pour finir nous hypnotise complètement.
Eh bien oui, c’est une prêtresse, j’en suis convaincu!
Non pas diabolique, bien au contraire, elle agit sur toute chose comme un véritable ferment, elle dynamise tout ce qu’elle approche

Et une chanson de Francis Cabrel qui accompagne

http://www.youtube.com/watch?v=IISPZf6cGEQ

Publié 30 septembre 2013 par dandanjean dans Livres, Musique

  Leave a comment

Yi king

Tout est là pour qui sait le saisir,

le bonheur se présente à nous à différents moments,

il faut simplement en multiplier la conscience et les occasions.

Publié 29 septembre 2013 par dandanjean dans Réflexion

Des hommes pareils   1 comment

Mains du monde

Voici une chanson de Francis Cabrel qui mérite d’être soulignée.

Un texte simple et efficace sur une vérité toute simple.  Merci monsieur Cabrel

http://www.youtube.com/watch?v=bMAos9Zshbg

Parole Des Hommes Pareils

Vous, vous êtes et nous, nous sommes
Vous, vous êtes et nous, nous sommes
Des hommes pareils
Plus ou moins nus sous le soleil
Mêmes cœurs entre les mêmes épaules
Qu’est-ce qu’on vous apprend à l’école
Si on y oublie l’essentiel ?
On partage le même royaume
Où vous, vous êtes et nous, nous sommes…Moi, j’ai des îles, j’ai des lacs
Moi, j’ai trois poissons dans un sac
Moi, je porte un crucifix
Moi, je prie sur un tapis
Moi, je règne et je décide
Moi, j’ai quatre sous de liquide
Moi, je dors sur des bambous
Moi, je suis docteur-marabout

Et nous sommes
Des hommes pareils

Plus ou moins loin du soleil
Blancs, noirs, rouges, jaunes, créoles
Qu’est-ce qu’on vous apprend à l’école
S’il y manque l’essentiel ?
Semblables jusqu’au moindre atome
Vous, vous êtes et nous, nous sommes…

Moi, je me teins et je me farde
Moi, mes chiens montent la garde
Moi, j’ai piégé ma maison
Moi, je vis sous des cartons
Moi, j’ai cent ans dans deux jours
Moi, j’ai jamais fait l’amour
Nous, enfants neveux et nièces
On dort tous dans la même pièce

Quelque soit le prix qu’on se donne
On nage dans le même aquarium
On partage le même royaume
Où vous, vous êtes et nous, nous sommes
Où nous sommes des hommes pareils
Plus ou moins nus sous le soleil
Tous tendus vers l’espoir de vivre

Qu’est-ce qu’on vous apprend dans les livres
S’il y manque l’essentiel…?
S’il y manque l’essentiel…?
J’aime mieux ce monde polychrome
Où vous, vous êtes et nous, nous sommes…
Des hommes pareils…

Publié 28 septembre 2013 par dandanjean dans Musique

Notre chemin   Leave a comment

téléchargement

Chacun de nous avons un pouvoir de création particulier et nous pouvons ainsi entreprendre notre propre voie.

Un jour, un chemin semble meilleur que les autres et c’est celui-là qui permet de s’épanouir pleinement.

Alors, on réalise que l’on peut actualiser des rêves, en s’appuyant sur ce que l’on a appris de soi.

Nous avons des besoins et des désirs et ils doivent être comblés dans le bon ordre. Sois ton plus beau Présent.

Publié 27 septembre 2013 par dandanjean dans Réflexion

Engagement   4 comments

Maroc Rendonnée

L’engagement

nous entraîne dans un mouvement

qui mène au dépassement

de  l’aspect temporel

de notre rapport à l’autre

Naissent ainsi lentement

le don de soi, le sens du nous,

la création d’un mouvement d’élévation.

En s’engageant,

l’interdépendance prend tout son sens

nous initions la différence.

Publié 26 septembre 2013 par dandanjean dans Réflexion

L’amour le plus fort   3 comments

Bonte--02-

L’amour le plus fort est celui qui peut démontrer sa singularité, son imperfection, son aspect non prévu.

On dit qu’a vouloir tout avoir on obtient peu.

L’amour le plus fort est celui qui émerge de toutes les contraintes que l’on s’est imposées, de l’impossible.

Je sais ce n’ai pas un bon pitch pour un roman, mais c’est la réalité.

Notre vraie nature recherche ce qui est dans nos contradictions, pas dans nos rêves.

Quand deux cœurs se touchent, il n’y a rien de prévisible.

Publié 25 septembre 2013 par dandanjean dans Réflexion

L’amour avec un petit ou un grand A   Leave a comment

images

Quand on rencontre le grand Amour, il y a trois entités,

Il y a soi, l’autre et le nous.

Cette troisième entité fonde et détermine les rapports.

Il existe seulement par la volonté des deux amants.

Les deux ensemble en sont responsable.

Si l’un des amants laisse l’autre entretenir la relation d’amour,

le a devient plus petit jusqu’à disparaître.

Le nous n’est pas un pont, mais un navire….

Publié 24 septembre 2013 par dandanjean dans Réflexion

%d blogueurs aiment cette page :