Archives du tag ‘impermanence

Présentable?   2 comments

Un jour, on constate

que l’on ne peut plus se présenter

en déclinant

le nom,

le prénom,

la profession,

l’histoire personnelle,

la forme,

le temps

ou l’état de notre corps,

ainsi que toute autre chose

à laquelle on s’identifie par convention.

Pour vraiment se présenter,

d’autres voies s’imposent

par delà ces représentations

qui flottent dans notre esprit.

Notre nature propre

profondément enracinée en soi

s’exprime simplement

il n’y a alors plus de distance,

qu’une ouverture infinie

à l’autre avec des mots singuliers.

On ne peut plus se présenter

On est simplement présent.

 

Une chanson de Fred pellerin – Silence

Paroles et accords sur : https://www.boiteachansons.net/Partitions/Fred-Pellerin/Silence.php

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 9 décembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , ,

L’expérience directe   Leave a comment

Oiseau

J’aime les textes qui nous permettent de nous ramener à notre expérience, à ce que nous ressentons tout en alimentant l’esprit.

Malgré tous les beaux textes que nous pourrons lire, toutes les belles paroles que nous pourrons entendre, ce qui fera la différence est cette capacité à intégrer en temps personnel dans notre vie.

Tout prend racine de l’expérience. La conscience est avant tout expérimentale.

Le présent n’est pas un discours sur de grandes choses, ce n’est pas une philosophie.

Vivre est un phénomène très simple et évident. Lorsque nous nous arrêtons et que nous regardons simplement, un monde encore nouveau s’offre à nous, et malgré nos résistances, nos certitudes s’effacent lentement pour laisser la place au renouveau.

Aucune parole, aucun geste, aucun souvenir ne peut ramener ce qui fut et changer le présent en cette forme ancienne qu’est le passé.

L’expérience directe amène notre propre représentation.

L’expérience directe amène notre propre langage.

L’expérience directe amène notre propre temps.

L’expérience directe amène notre réalité impermanente.

Que traînons-nous du passé qui n’a plus sa place?

 

Une pièce musicale de Estas Tonne – Beautiful life, Now I am free

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 6 décembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Le véritable ermitage   Leave a comment

Bouddha vert

Lors d’une promenade en forêt, une jeune femme se rendit près d’un campement ou vivait un homme qui vivait des ressources de la terre.  Certains disaient de lui qu’il était une vieille âme, un sage qui sait guider les humains. Elle s’approcha de cet homme qui préparait une boisson chaude sur le feu et elle lui demanda où elle pourrait trouver un ermitage qui lui permettrait de se réaliser. L’homme l’a regarda en souriant, et il lui posa la question suivante.

Veux-tu devenir nonne?

Elle le regarda, surprise, et elle eut tout à coup la certitude que la réponse ne pouvait être que non. Elle dit:

Je ne veux pas me couper du monde, je veux seulement me réaliser pleinement. J’aimerais connaître un lieu pour me recueillir de temps en temps.

Alors la vieille âme lui répondit :

Il n’est pas nécessaire de vous retirer au fond d’un monastère ou dans une grotte dans les montagnes pour vous réaliser pleinement. Votre véritable ermitage est au cœur de votre propre nature, en vous. Pour le trouver, vous devez cesser de vous quitter et de vivre votre vie avec présence ici et maintenant.

Une chanson This Heaven de David Gilmour

Les paroles traduites sont sur https://www.lacoccinelle.net/835450.html

Publié 2 décembre 2017 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Jung et l’âme de l’humain   Leave a comment

 

 

 

L’âme de l’homme

Est semblable à l’eau ;

C’est du ciel qu’elle vient,

C’est au ciel qu’elle monte,

Et il lui faut redescendre sur terre

En un changement éternel.

*

L’âme humaine ne se trouve absolument pas en-dehors de la nature. Elle est un phénomène naturel parmi d’autres.

*

L’âme en réalité se soucie fort peu, probablement, de nos catégories du réel. Pour elle, en première ligne, est réel ce qui agit.

 

L’âme et la vie de Carl Gustav Jung

Une chanson de Peter Gabriel – My Body is a cage

Paroles sur https://www.lacoccinelle.net/958348.html

Publié 19 novembre 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

La plénitude de la vie   1 comment

seule

 

Eh oui,

après des années

de recherche assidues et impatientes

pour trouver une personne solitaire,

une vraie, qui sait le vivre, et l’assumer,

je me suis approché d’elle, et je lui ai parlé,

j’ai été en mode écoute, heureux,

et je lui ai tendu la main,

mais, tout d’un coup,

le solitaire est disparu,

il ne restait qu’une personne….

Elle sans attente,

sans absence,

sans manque,

capable d’être présent

absorbée dans ce qu’elle faisait

comme un artiste

dont la vision créatrice

s’étale sur une toile

en silence,

sans perte, sans amertume

sans remord ou haine

au contraire, une grande passion

un grand amour l’habitait.

Maintenant

présentement,

détendu et patient

seul, ensemble

à tout instant

le Nous apparaît

d’une représentation solitaire

dans la plénitude de la vie.

 

Une chanson de Serge Fiori-Seule

LES PAROLES DISPONIBLES SUR l’image au début de l’article

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

 

Le goût de vivre   Leave a comment

 monsieur_ibrahim_et_les_fleurs_du_coran_2002_portrait_w858

– C’est si simple. Plus on veillait, plus on apprend. Si tu restais âgé de vingt-deux ans, tu serais toujours aussi ignorant que tu l’étais alors. Vieillir, ce n’est pas seulement se détériorer, tu sais ! C’est croître. Ce n’est pas seulement aller vers la mort, ce qui peut être perçu comme négatif, c’est également comprendre que l’on va mourir, ce qui est positif car alors on vit mieux.

– Oui, dis-je, mais si c’est tellement bien de vieillir, pourquoi les gens disent-ils toujours : « Oh, si je pouvais retrouver ma jeunesse ! On n’entend jamais les gens dire : « Comme j’aimerais avoir soixante-cinq ans ! » »

– Tu sais ce que cela reflète ? Des vies insatisfaites. Des vies mal remplies. Des vies qui n’ont pas trouvé leur sens. Quand on a trouvé un sens à sa vie, on n’a pas envie de revenir en arrière. On veut aller de l’avant. On veut en voir plus, en faire plus. On a hâte d’avoir soixante-cinq ans.

Écoute bien. Il faut que tu saches quelque chose. Il faut que tous les jeunes le sachent. Quand on passe son temps à se battre contre la vieillesse, on finit toujours par être malheureux, parce qu’elle arrive de toute façon.

*

Apprends à mourir, et tu apprendras à vivre.

*

Fais ce qui te vient du cœur. Tu ne seras pas insatisfait, tu ne seras pas envieux, tu ne chercheras pas à obtenir ce qu’ont les autres. Au contraire, tu seras comblé par tout ce qui te sera donné en retour.

*

Notre culture n’aide pas les gens à avoir une bonne opinion d’eux-mêmes. Il faut être assez fort pour changer de culture, si elle ne vous convient pas.

Mitch Albom La dernière leçon : Comment un vieil homme face à la mort m’a appris le goût de vivre

 Deux chansons de Neil Young – Old Man & Heart Of Gold

 

PAROLES SUR https://www.lacoccinelle.net/211787-neil-young.html

Publié 15 novembre 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

(Re) Connecter   Leave a comment

Connecter, un mot très simple.

Nous pensons tout de suite à se connecter sur Wi-Fi, à se connecter sur internet, à se connecter à un réseau, mais que fait-on des autres dimensions?

Qui n’est pas connecté à quelque chose?

Le sommes nous encore vraiment pour avoir accès à ce qui fait la différence?

Un petit film qui en met plein la vue, bravo au concepteur, et qui nous ouvre à la beauté et à la diversité.

Publié 14 novembre 2017 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :