Archives du tag ‘liberté

La chevauchée   2 comments

 

Ce matin, je suis monté sur l’oiseau de la liberté

Et nous nous sommes élancés vers les nuages

Le vent tournait en dansant pour nous accompagner

Et mes oreilles étaient remplies de ce chant de trainage

 

Nous sommes allez voir si les pays lointains

Étaient tous reliés par les chaînes de pierres et de terre

Et apprécier si ces pays étaient parsemés de chemins

Qui ultimement ramenaient les voyageurs à leurs frontières

 

J’ai entendu les discours des gens qui se propageaient

Et si chaque mot renvoyait à notre conscience collective

Les silences portaient une honte que l’on tait

Et l’amour ballotté par nos sauts d’humeurs répétitives

 

Et lorsque je suis revenu de ce voyage avec la liberté

J’ai foulé la terre avec des ailes et un regard insoumis

Insensibles aux chemins proposés pour traverser

Les chaînes, les frontières et les maux que créé par l’esprit

 

Nous sommes des milliards en exploration individuelle

À imaginer des sentiers précieux là où il n’y a qu’itinéraire

Traversant les foules obscures des sentiments pluriels

Cherchant des yeux affolés des cartes et des repères

 

Quelle que soit la destination que nous pourrons imaginer

Nous la quitterons, comme tout le reste, un jour

Tout passe comme le vent pendant la chevauchée

Même si tout est là immuable et sans détour.

 

Une chanson de Neil Diamond – Be (Chanson tirée du film Jonathan Levingstone le goéland)

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 11 août 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Hors de contrôle   Leave a comment

fils et musique

Essayer de contrôler tous les événements, les choses et les autres. Vous ferez alors l’expérience de la quête de plus de pouvoir pour mieux les contrôler. Des victoires seront acquises et aussi, vous devrez l’admettre des échecs. La difficulté avec la dépendance au pouvoir, c’est cette croyance en sa force additive personnelle. Ce qui vous condamne à connaître l’espoir, la culpabilité, la peur, l’anxiété, le ressentiment, bref, tous ces sentiments qui pourrissent notre vie.

Bien qu’au cœur de chacun de nous nous partageons tous cette vision d’un pouvoir personnel, la forme très insidieuse de sa dépendance nous condamne à vivre dans la souffrance. Et pourtant, prendre conscience que jamais nous ne réussirons totalement à contrôler tous les événements, les choses et les autres nous ramènent à notre juste mesure en tant qu’humain. Nous n’avons pas le réel pouvoir d’assujettir la vie à nos désirs. Mais nous avons la capacité d’explorer la paix et la liberté consécutive à cette acceptation totale de notre condition humaine.

L’acceptation, c’est accueillir avec conscience que cette tendance à prendre et à contrôler est contre nature, voire une illusion. L’acceptation, c’est voir ce que la vie nous a confié, l’apprécier et l’entretenir.

Dans nos vies personnelles tout comme dans nos vies professionnelles, le vrai pouvoir n’est pas dans la capacité de contrôle, mais dans cet art de se réapproprier une capacité d’agir tant au plan individuel que collectif. Une simple voie de liberté, de paix et de créativité.

Une chanson de Radiohead – Karma Police

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Quand l’amour parle à l’amant   Leave a comment

L’Amant : Je veux devenir quelqu’un de bien pour te trouver et vivre le grand amour.

L’Amour : C’est effectivement l’illusion que beaucoup de personnes vivent. Il pense qu’il suffit de s’embellir et qu’ainsi il sera très facile de me trouver!

L’Amant : Mais, mais… tu ne me demandes pas d’être une personne sans cœur?

L’Amour : Non je t’espère ouvert et heureux, mais sache que je ne dépends du désir de personne. La personne qui veut vivre l’amour profondément n’a besoin de rien d’autre en dehors d’elle-même.

L’Amant : Mais je veux vivre avec une personne que j’aime!

L’Amour : Tu le fais déjà, tu es très conscient de toi, et ton égo est bien ancré.

L’Amant : Tu te ris de moi? Je ne veux pas rester seul!

L’Amour : Je saisi ton désarroi, mais sache que pour me trouver, il suffit simplement de disparaître. Puis, j’apparais. Je ne suis pas un bien de consommation, je suis ce qui unit par le jeu des interactions de l’énergie.

L’Amant : Comment?

L’Amour : J’apparais aux personnes qui ont oublié qu’ils étaient une femme ou un homme, et qui ont cessé de vouloir se posséder. Je suis par cette humilité joyeuse qui transcende la dualité de l’accouplement et qui fait renaître d’une simple union!

 

Une chanson interprétée par Lisa Hannigan et Glen Hansard – On love

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

L’émerveillement…   Leave a comment

ImAGE Ciel

Il y a qu’une perte qui est la plus douloureuse, et ce n’est pas l’arrivée de la mort, mais la perte de la vie. Je veux dire cette perte de la capacité d’émerveillement qui amène à désespérer du monde.

La personne qui se laisse habiter par le découragement n’a plus cette capacité de voir ce qu’elle est et ce qu’elle peut apporter. Il n’y a plus de larmes, elles ont disparu dans le corps pour submerger les fondements de l’être.

Tout ce qui habite nos vies, les différentes formes et manifestations du monde, les joies, les rencontres, les séparations, les attentes, les grands projets, tout trouve sa consistance ultime dans la capacité d’attention et d’émerveillement.

La personne qui est capable de sentir la vie l’appeler à pleins poumons et de s’ébattre par son cœur pour renaître chaque matin est un être éveillé et libre.

Une chanson d’Eric Aron – Skies and Sunsets « Adya raga »

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 12 mai 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

La voie juste de Maud Kristen   2 comments

Un texte de Maud Kristen exceptionnellement beau et juste… je le partage avec plaisir.

*******************

Lorsque certains me demandent comment choisir une Voie spirituelle je leur réponds d’aller vers celle qui transformera leur vie Ici et maintenant exigeant d’eux, comme d’un humble artisan, la patience le courage, la conscience claire, l’effort et l’exigence.

Car la Voie juste permet de s’accomplir peu à peu, sans miracle, fait pousser la vie en nous comme une fleur.

Discrète et progressive, elle se traduit toujours en actes, mais se méfie des promesses.

Je leur réponds aussi d’éviter la Voie qui, comme une drogue, prétendra soulager miraculeusement leurs souffrances en leur ouvrant les portes de mondes imaginaires dont ils ambitionnent de devenir les Rois tout puissants.

Exilés d’eux même, hypnotisés par l’illusion, ne seront-ils pas jetés, au réveil, dans les ténèbres de l’amertume ?

Car La voie juste ne singe pas la compassion avec le projet secret d’obtenir davantage que ce qu’elle donne,  ne convoque pas l’existence des vies antérieures pour insinuer que les victimes « l’ont bien mérité », ne brandis pas le lâcher prise comme un joker pour ne plus se sentir concerné par l’injustice, ne laisse pas prospérer le mensonge avec pour excuse d’être au dessus du mal.

La voie juste ne propose pas le pardon comme un prétexte pour alimenter les liens affectifs qui détruisent et humilient.

La voie juste nous met toujours en contact avec notre part de lumière,

Jamais de puissance

Travaille à notre progrès

Mais aussi à celui de chaque être vivant

En même temps.

Elle ne traite pas les êtres comme des choses et les objets ou les images comme des dieux.

Ne divise pas le monde entre les élus éveillés et le commun enténébré, ne nous donne aucun droit d’ingérence dans la vie de ceux qui ne demandent rien.

La voie juste donne des droits et des devoirs, jamais des privilèges

Convainc mais ne séduit pas

Ne sauve personne mais éclaire chacun

Demande d’abandonner l’Ancien

Sans pouvoir encore toucher au Nouveau

Exige le respect mais rit de toute vénération.

Elle n’est jamais facile

Jamais rapide

Jamais simple

Ne sait pas tout sur tout

Mais peu démontrer patiemment tout de qu’elle évoque.

Elle ne prend pas la liberté

Mais la rend

Aux hommes qu’elle libère de leurs peurs et de leurs désirs

Ne demande de croire en rien, ni en personne, mais apprend l’amour et la confiance qui permettent, jour après jour, de s’ouvrir au soleil de la vérité.

Maud Kristen

Une chanson de Daniel Seff interprétée avec Isabelle Boulay – Planchers fragiles

Nelson Mandela: Apprendre à être libre   2 comments

visage_mandela_mosaique_-_mastababa_0

J’ai toujours su qu’au plus profond du cœur de l’homme résidaient la miséricorde et la générosité. Personne ne naît haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de son passé, ou de sa religion.

Les gens doivent apprendre à haïr, et s’ils peuvent apprendre à haïr, on peut leur enseigner aussi à aimer, car l’amour naît plus naturellement dans le cœur de l’homme que son contraire.

Même aux pires moments de la prison, quand mes camarades et moi étions à bout, j’ai toujours aperçu une lueur d’humanité chez un des gardiens, pendant une seconde peut-être, mais cela suffisait à me rassurer et à me permettre de continuer.

La bonté de l’homme est une flamme qu’on peut cacher, mais qu’on ne peut jamais éteindre. Un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de la haine, il est enfermé derrière les barreaux des préjugés et de l’étroitesse d’esprit. Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu’un d’autre de sa liberté, tout comme je ne suis  pas libre si l’on me prive de ma liberté.

L’opprimé et l’oppresseur sont tous deux dépossédés de leur humanité. Quand j’ai franchi les portes de la prison, telle était ma mission : libérer à la fois l’opprimé et l’oppresseur. Certains disent que ce but est atteint. Mais je sais  que ce n’est pas le cas. La vérité, c’est que nous ne sommes pas encore libres ; nous avons seulement atteint la liberté d’être libres, le droit de ne pas être opprimés.

Nous n’avons pas encore fait le dernier pas de notre voyage, nous n’avons fait que le premier sur une route plus longue et difficile. Car être libre ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. La véritable épreuve pour notre attachement à la liberté vient de commencer.

Un long chemin vers la liberté de Nelson Mandela

Une chanson de Donovan If You Want Your Dream To Be … [brother sun, sister moon]

Publié 15 avril 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Morsures de la vie   Leave a comment

ImAGE joie

J’ai la capacité de m’éveiller en cette journée

J’ai aussi la capacité d’être en ce jour né

Tout ce que je vais vivre n’est pas issu de mes choix

Tout ce que je vais vivre, je peux en choisir la portée

Les joies peuvent me faire perdre la tête

Elles peuvent aussi être un état de pleine conscience assumé

Les blessures peuvent ancrer des peurs insoupçonnées en moi

Elles peuvent aussi libérer le courage de me dépasser

Je suis libre de faire ce que je décide et de l’assumer

Rien n’est facile, et pourtant tout est simple

C’est l’un des grands mystères de la vie humaine.

Un jour né malgré la mort sûre de la vie.

Une chanson de Vincent Vallières – À hauteur d’homme

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 3 avril 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :