Archives du tag ‘science

Étienne Klein et les clichés de vie   Leave a comment

La science est une quête pour saisir ce qui se cache derrière les perceptions, mais si nous nous attardons à celles-ci, que nous dit l’observé?

Publié 16 mai 2018 par dandanjean dans Débats à partager

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Des choses cachées depuis la fondation du monde   Leave a comment

image-sante-mentale

L’essor scientifique et technologique est de toute évidence lié à la désacralisation de la nature dans un univers où les mécanismes victimaires fonctionnent de moins en moins bien.

*

Tout le monde est là à surveiller son voisin pour le surprendre en flagrant délit de croyance en quoi que ce soit ; nous n’avons lutté contre les puritanismes de nos pères que pour tomber dans un puritanisme bien pire que le leur, le puritanisme de la signification qui tue tout ce qu’il touche autour de lui ; il dessèche tous les textes, il répand partout l’ennui le plus morne au sein même de l’inouï. Derrière son apparence faussement sereine et désinvolte, c’est le désert qu’il propage autour de lui.

*

Les hommes ont toujours trouvé la paix à l’ombre de leur idoles, c’est-à-dire de leur propre violence sacralisée, et c’est à l’abri de la violence la plus extrême, aujourd’hui encore, qu’ils cherchent cette paix. Dans un monde toujours plus désacralisé, seule la menace permanente d’une destruction totale et immédiate empêche les hommes de s’entre-détruire. C’est toujours la violence, en somme, qui empêche la violence de se déchaîner.

René Girard dans Des choses cachées depuis la fondation du monde

Une chanson de Patrick Watson – The Great Escape

Lers paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/297328.html

Publié 9 mai 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Liberez votre cerveau   Leave a comment

Cerveau univers

Alors que les flux financiers enrichissent certains et en appauvrissent d’autres, les flux de connaissance profitent à tout le monde ;

*

L’intérêt de l’économie de la connaissance, c’est que le savoir potentiel est infini. Tout ce qui est matériel est fini, mais le savoir potentiel est infini, étant immatériel. Quand on partage un bien matériel, on le divise, quand on partage un bien immatériel, on le multiplie.

*

Opposer science et conscience, ou science et spiritualité, c’est opposer des modules fondamentaux de notre être, et susciter en nous une guerre civile dont nous ne sortirons jamais gagnants. Opposer science et spiritualité reviendrait à opposer nos deux mains, qui sont censées travailler ensemble.

*

L’adolescence d’ailleurs est appelée « âge bête » par incompréhension : c’est justement l’âge où l’on découvre notre pouvoir de désinstaller des applications parentales, de penser par nous-mêmes, d’être le maître de notre vie mentale. Cet âge de désinstallation, tout comme le premier âge, de la marche, est d’abord maladroit (d’où sa caricature : il paraît « bête »), mais il est primordial dans l’évolution de l’humanité. Car l’homme n’est jamais libre s’il ne sait pas administrer lui-même les logiciels de son mental.

*

Burton recommandait : Fais ce que ton humanité t’ordonne, n’attend d’applaudissement de personne d’autre que toi-même. Il vit le plus noble et meurt le plus noble, celui qui suit les règles qu’il a crées lui-même. Tout autre Vie n’est qu’une Mort-Vivante, un monde peuplé de fantômes.

Idriss Aberkane dans Liberez votre cerveau

 

Une chanson de Julien Clerc – Laissons entrer le soleil

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/959919.html

 

Publié 11 mars 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Expliquer le réel par l’impossible   Leave a comment

Étienne Klein fait une courte intervention afin de démontrer les liens entre l’analyse des faits et les modèles théoriques.  Ce qui est évident à l’oeil, n’est pas nécessairement vrai.

 

 

 

Publié 24 janvier 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , ,

La conjonction des savoirs   Leave a comment

ImAGE corridor

La religion, la science, l’art, dans leur intelligibilité fondamentale, ne sont pas incompatibles mais inséparablement unis. Ces différentes attitudes de l’esprit devant le monde sont interdépendantes. Il est donc important de rétablir un dialogue, souvent occulté par une vision excessivement fragmentaire, entre ces aspects particuliers de la culture humaine…

Il est difficile de ne pas voir que notre civilisation, dans le passé comme dans le présent, a souffert et souffre encore d’une espèce de perte ou de faillite du sens. Chacun le vit comme un sentiment de « vide intérieur », d’absence de sens ou simplement d’absurdité de la vie. Le problème réside en ce que le sens implique la valeur, et si la vie est dépourvue de sens, elle revêt une valeur nulle et ne vaut donc pas la peine d’être vécue.

Les grandes traditions spirituelles, et aujourd’hui la science, évoquent l’existence d’une autre réalité que celle qui tombe directement sous le sens. Ces deux approches de la réalité nous acheminent aux confins des territoires objectivement observables, là où le sens de l’univers se déploie dans le vécu de notre conscience pour rayonner d’un sentiment intense d’unité intérieure et de participation cosmique.

La spiritualité, la psychologie des profondeurs et la science peuvent être des itinéraires complémentaires sans pour autant se fonder l’un sur l’autre, au regard d’une prise de conscience globale du fait relationnel au sens où l’univers n’est pas un agrégat de parties élémentaires séparées les unes des autres avec seulement des interactions externes.

A un niveau plus profond, celui où tend chacune des disciplines évoquées, tout est relié, chaque partie est potentiellement présente dans toutes les autres et réciproquement.

La fragmentation est une abstraction, une convention parfois pratique, mais aucun des termes constituants les pôles opposés n’est cause de l’autre. La matière ne cause pas l’esprit, l’esprit ne cause pas la matière, ils s’auto-produisent mutuellement…

La conjonction des savoirs, Dominique Casterman

Une chanson interprétée par Bruno Pelletier – Le temps des cathédrales

Les paroles et les accords surhttps://www.boiteachansons.net/Partitions/Notre-Dame-de-Paris/Le-temps-des-cathedrales.php

 

Publié 4 décembre 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Exploration scientifique de la méditation   Leave a comment

Que se passe-t-il dans le cerveau lorsque l’on médite ?

Les neurologues s’intéressent de plus en plus à cette question et cherchent à découvrir les corrélats neuronaux d’un cerveau en pleine méditation.

Directeur du Coma Science Group (ULg) et neurologue au CHU de Liège, Steven Laureys explore cette nouvelle voie de recherche.

En mai 2015, il accueillait pendant quelques jours le moine bouddhiste tibétain Matthieu Ricard, avec lequel il poursuivait une série de tests sur son cerveau au repos, pendant ses séances de méditation.

Publié 26 octobre 2017 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , ,

Spiritualité et mécanique quantique   Leave a comment

941997_384406181667827_258632042_n

Sri Aurobindo (1872/1950) fut contemporain des « expériences fondatrices » de la mécanique quantique et de ses scientifiques : Henry Becquerel Max Planck, Albert Einstein, Louis de Broglie….

« Quel que soit le chemin suivi, la Connaissance tend vers l’Unité, non seulement dans son unique et ultime conception mais aussi dans les grandes lignes de ses résultats généraux.

Rien n’est plus remarquable et plus suggestif que de constater à quel point la science moderne confirme, dans le domaine de la Matière, les conceptions, et même les formules auxquelles, par une méthode très différente, aboutit le Védânta – le Védânta originel, qui n’est pas celui des écoles de philosophie métaphysique, mais celui des Upanishad.

Conceptions et formules, qui à leur tour, ne révèlent bien souvent leur pleine signification, la richesse de leur contenu que lorsqu’elles sont vue à la lumière des découvertes de la science moderne. Ainsi en est-il de l’expression védântique qui décrit les choses du cosmos comme « un germe unique que l’Énergie universelle à ordonné en une multitude de formes. » (Shvetâshvatara Upanishad VI.12).

Il est particulièrement significatif que la science tende vers un monisme qui n’exclut pas la multiplicité, vers l’idée védique d’une essence unique et de ses nombreux devenir.

Même l’accent mis sur la dualité apparente de la Matière et de la Force ne contredit pas vraiment ce monisme. Il devient évident, en effet, que la Matière dans son essence est non –existante pour les sens, et comme le Pradhâna des Sânkhya, seulement une forme conceptuelle de la substance. En fait, l’on en arrive au point où seule une distinction arbitraire de la pensée permet encore de séparer la forme de la substance, de la forme de l’énergie. »

Extrait de « La vie Divine » publié en 1939 de Sri Aurobindo

 

Une chanson de  Radiohead – Karma Police

Les paroles de Karma Police (Police Du Karma)

Sur  https://www.lacoccinelle.net/243850.html

%d blogueurs aiment cette page :