Archives du tag ‘bonheur

Notre humanité   Leave a comment

Mains monde2

Qu’est-ce qui a du sens? Qu’est-ce qui est de la plus grande importance dans la vie?

Est-ce réellement ce que nous aurons accompli?

Avoir réussi des réalisations par son métier ou par l’expression de son art est certainement gratifiant. Avoir mis au monde quelque chose par soi, nos enfants. Avoir planté de la vie sur un bout de terre, avoir accompagné sans trop s’immiscer ou encore avoir composé des chansons, avoir écrit quelques lignes. Tout cela a rempli notre vie d’instants de bonheur.

Toutefois, par delà toutes ces réalisations qui importent, je ne le nie pas, l’accomplissement par le don, le partage de notre essence m’apparaît au cœur de notre humanité et de notre raison d’être. Je me sens encore si loin de cet idéal.

Par exemple, lorsque nous référons au mot « pardon », qui de sa source Latine per-donare exprime la « perfection du don », il y a matière à trouver un sens. Dans cette voie de la perfection du don, il y a une indication de se libérer de ses chaînes et de se pardonner à soi-même d’avoir blessé autrui, de s’être laissé blesser, et de reprendre un regard neuf et serein sur la beauté infinie qui nous entoure au lieu de nous cantonner dans nos ruminations.

Ce n’est pas que la vie n’a pas de sens, ce qui nous ensorcelle c’est cette idée qu’elle doit n’avoir qu’un sens, qu’une perspective et qu’une vision.

Qu’est-ce qui compte ? Peut-être d’être inter relié à la vie, en osmose, en phase et de participer, de se donner pour entretenir plus que soi, notre humanité.

 

Une chanson de HK – J’ai marché jusqu’à vous

Les paroles sur https://asile.ch/2017/02/07/hk-kaddour-hadadi-jai-marche-jusqua/

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 12 juin 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Le sens du bonheur   Leave a comment

Krishnamurti

Savez-vous ce que signifie aimer quelqu’un ? Savez-vous ce que signifie aimer un arbre, un oiseau, ou un animal de compagnie, de sorte que vous vous en occupez, vous le nourrissez, vous le chérissez, bien qu’il ne vous donne peut-être rien en échange, qu’il ne vous offre pas son ombre, qu’il ne vous suive pas, qu’il ne dépende pas de vous ? La plupart d’entre nous n’aiment pas de cette manière, nous ignorons tout de cette forme d’amour car notre amour est toujours assailli d’angoisse, de jalousie, de peur, ce qui sous-entend que nous dépendons intérieurement d’autrui, que nous voulons être aimés, que nous ne nous contentons pas d’aimer tout simplement : nous demandons quelque chose en retour, et cette attente même nous rend dépendants.

*

Il n’existe pas de bonheur durable dans les choses que nous connaissons. Le bonheur est étrange, il vient sans qu’on le cherche. Lorsque vous ne faites pas d’efforts pour être heureux, alors, mystérieusement, sans qu’on s’y attende, le bonheur est là, né de la pureté, de la beauté qu’il y a dans le simple fait d’être.

*

Bien des gens dans le monde sont indépendants, mais très peu sont libres.

*

Vous réprimez votre désir afin d’être sans désir, n’est-ce pas? Vous étranglez votre désir, vous essayez de le tuer, et vous croyez alors avoir atteint l’état de non-désir – ce qui est complètement faux. Qu’est-ce que le désir? C’est une énergie, n’est-ce pas? Et dès que vous étouffez votre énergie, vous devenez par votre propre faute terne et sans vie. C’est ce qui s’est passé en Inde. Tous les hommes soi-disant religieux ont étranglé leur désir: les hommes qui pensent, les hommes libres sont très peu nombreux. Ce qui compte, ce n’est donc pas d’étouffer le désir, mais de comprendre l’énergie et d’utiliser l’énergie dans la bonne direction.

*

Pour être libéré de la souffrance, il faut être libéré du désir de faire du mal – et aussi du désir de faire du « bien », ce prétendu bien qui est lui aussi le résultat de notre conditionnement.

*

La seule et unique responsabilité de l’esprit consiste à découvrir ce qui est vrai ; et ce n’est pas l’esprit en révolte contre la société qui crée un monde nouveau – mais ce mouvement de vérité.

Jiddu Krishnamurti dans Le sens du bonheur

Une pièce musicale du Cirque du Soleil – Alegria

Publié 9 juin 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : ,

Matthieu Ricard dans Plaidoyer pour le bonheur   Leave a comment

Tibet Drapeaux de prière

Souviens-toi qu’il existe deux types de fous : ceux qui ne savent pas qu’ils vont mourir, ceux qui oublient qu’ils sont en vie.

*

Il n’y a pas de grande tâche difficile qui ne puisse être décomposée en petites tâches faciles.

*

Le bonheur ne se décrète pas, ne se convoque pas, mais se cultive et se construit peu à peu dans la durée. Le bonheur est une manière d’être, or les manières s’apprennent.

*

Comment distinguer l’amour véritable de l’attachement possessif? L’amour altruiste pourrait être comparé au son pur d’un verre de cristal et l’attachement au doigt qui se pose sur le bord du verre et en étouffe le son. Reconnaissons d’emblée que la notion d’amour dénué d’attachement est relativement étrangère à la mentalité occidentale. Ne pas être attaché ne signifie pas que l’on aime moins une personne, mais que l’on n’est pas essentiellement préoccupé par l’amour de soi à travers l’amour que l’on prétend donner à l’autre. L’amour altruiste est la joie de partager la vie de ceux qui nous entourent, amis, compagnes, compagnons, femme ou mari, et de contribuer à leur bonheur. On les aime pour ce qu’ils sont et non pas à travers le prisme déformant de l’égocentrisme. Au lieu d’être attaché à l’autre, on est concerné par son bonheur; au lieu de vouloir le posséder, on se sent responsable de son bien-être; au lieu d’attendre anxieusement une gratification de sa part, on sait recevoir avec joie son amour réciproque.

Matthieu Ricard dans Plaidoyer pour le bonheur

Une pièce musicale de Yungchen Lhamo – Happiness Is

Publié 7 juin 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

Utiliser 99% de notre force à être malheureux   Leave a comment

Réflexion de Guy Corneau, toujours aussi pertinent. Malgré sa disparition, il reste de belles perles de lui.

Extrait inédit tiré des entrevues pour le documentaire « L’Heureux Naufrage » présenté au « Grands Reportages » en avril 2015.

Publié 21 mai 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , ,

Le sens du bonheur   Leave a comment

cropped-mandala-colorie-mandareve-etoile-lespoir-l-v0gbox.jpeg

Vous voulez être aimé parce que vous n’aimez-pas ; mais dès que vous aimez vraiment, c’est terminé, vous ne cherchez plus à savoir si l’on vous aime ou non.

Tant que vous êtes en demande d’amour, il n’y a pas en vous d’amour vrai ; or sans cet amour, vous êtes brutal et laid- dans ce cas pourquoi vous aimerait-on ?

Sans l’amour, vous n’êtes qu’une chose morte ; et une chose morte qui réclame l’amour n’en demeure pas moins une chose morte.

Alors que si votre coeur est plein d’amour, vous ne réclamez jamais d’être aimé, vous ne demandez l’aumône à personne.

Seuls ceux qui sont vides d’amour demandent à être comblés, et un coeur vide ne peut jamais être comblé en courant après des gourous ou en cherchant l’amour de mille autres façons. 

Krishnamurti dans Le sens du bonheur

Une pièce musicale Harry Manx – Point of Purchase

Publié 20 mai 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

Il n’y a pas de recette miracle   1 comment

ImAGe recette

Il aurait été tellement plus facile que les choses soient d’une grande simplicité. Il n’y a pas qu’une seule recette pour développer sa conscience, ou acquérir le bonheur, ou connaître l’amour. Ce n’est pas aussi simple.

Il existe bien des recettes qui nous permettent de réaliser le plat principal que nous désirons. Par exemple, si je veux faire une pièce d’agneau au cari tendre, il faut pour cela maîtriser les techniques de base. Notamment, connaître la technique de cuisson lente au four, maîtriser la complémentarité des épices, connaître les façons d’équilibrer les saveurs, dont l’acidité. Malgré toutes les techniques de base, nous pouvons être plus d’un millier de personnes à faire la même recette, et pourtant le résultat sera différent. Il y aura ceux qui aime la recette, il y a ceux qui aurait voulu une croute, certains auraient voulu plus de sauce, d’autres que ce soit moins épicé, d’autres un goût de viande moins prononcé, d’autres pas assez de légumes, certains trop de viande, etc. Même pour un plat très simple, la complexité est au rendez-vous.

La technique ne garantit en rien le résultat absolu. Faire du yoga toute une vie ne garantit en rien le bonheur. Faire un régime sans viande n’élimine pas toutes les difficultés. Développer un égo du mieux possible, n’éliminera jamais tous les doutes.

Il n’y a pas de technique qui assure le bonheur, la conscience et la qualité de vie tant que nous dépendrons des conditions intérieures et des conditions extérieures. Tant qu’il y aura un juge qui aura à qualifier votre plat. Paradoxalement, une situation de dénuement peut faire en sorte que tout repas sur la table apportera le bonheur et une qualité de vie.

J’ai un grand respect pour la maîtrise des techniques, mais je sais qu’elles ne sont que des véhicules, et d’aucune façon les chemins ou voies de passage.

Une chanson de Leonard Cohen – I’m Your Man

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/247325-leonard-cohen-i-m-your-man.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Partance avec Alexandra David-Néel   Leave a comment

Tibet Expédition

Qu’importe le nombre de pays que tu parcours puisque tu as la pensée qui s’élance au-delà de ce monde à la recherche de l’Infini.

*

Drôle et inconcevable idée qu’ont les gens de s’attacher à un endroit, comme les huîtres à leur banc, quant il y a tant à voir de par le vaste monde et tant d’horizons à savourer.

*

Choisissez une étoile, ne la quittez pas des yeux. Elle vous fera avancer loin, sans fatigue et sans peine.

*

Il n’est pas déshonorant de mourir en poursuivant un but même futile, ce qui l’est, c’est de se laisser vaincre et d’accepter sa défaite.

*

Garde ton âme calme et retirée. C’est un sanctuaire où tu trouveras quand tu le voudras le bonheur.

*

La bravoure est encore la plus sûre des attitudes. Les choses perdent de leurs épouvantes à être regardées en face.

*

Évidemment, un véritable autochtone n’existe pas. L’homme préhistorique lui-même a émigré.

Alexandra David-Néel

Une chanson de Tara – Dharamsala

Les paroles sur https://www.taraofficiel.com/httpwwwtaraofficielcomclips

 

Publié 11 mai 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :