Archives du tag ‘Vivre

Le Cercle du karma   Leave a comment

ImAGE passage

Accepter l’aumône l’incita à une réflexion plus approfondie qui lui fit prendre conscience que charité et partage étaient deux choses bien différentes. C’étaient généralement les pauvres qui partageaient ce qu’ils avaient, tandis que les riches faisaient la charité. Les pauvres partageaient sans motivation aucune, pas même pour acquérir des mérites. Ils partageaient, poussés par une compassion qui leur venait de leur propre expérience. Ils savaient ce que signifiait avoir faim ou manquer de chance. Le pauvre vieil homme qui donnait la moitié de son chapati à un mendiant, la jeune femme qui se privait de son vieux châle pour couvrir un jeune inconnu dormant sur un morceau de carton posé à même les dalles de pierres froides autour du chorten : leur compassion était vraie, inconditionnelle.

*

Nos vies sont comme cette lampe sur l’autel. Nous naissons et vivons un temps, brillons parfois d’une lumière intense, ou bien nous vacillons, mais nous mourrons tous.la vie est transitoire. Nous ne faisons que passer. Imagine que tu es un pèlerin sur la terre, mais aussi dans ton corps, qui est comme une maison que nous devons quitter un jour. Quel que soit le temps que dure son pèlerinage, le pèlerin a un but précis, qui est d’accumuler des mérites et de prier pour tous les êtres sensibles. Nous pouvons tous choisir d’être des pèlerins.

*

La seule relation qui ne change pas, est celle qu’on entretient avec soi-même.

Kunzang Choden dans Le Cercle du karma

Une pièce musicale d’Eric Aron – Jati

Publié 8 juillet 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

De l’accueil à l’acceptation   Leave a comment

ImAGE Enfermé

La nourriture du réveil est l’accueil. La personne qui fait le choix de ne plus se résigner va développer un regard différent sur ce qui l’entoure. Tout doucement, elle va découvrir l’importance de lâcher prise, l’importance de cette attitude qui consiste à s’ouvrir à ce qui se présente, à l’évènement, au sens de l’accueil d’une réalité.

En cessant de se résigner, ce cautionnement passif de ce qui se passe, paradoxalement, cela permet à toute personne de sortir d’une attitude de résistance à la vie et de conflit avec soi.

Puis, le passage s’ouvre lorsque la personne cesse de refuser les faits et la réalité. Ce passage fait migrer de l’accueil à l’acceptation qui elle, permet au quotidien de développer une fluidité naturelle de vie.

L’acceptation implique de développer l’objectivité et de mobiliser les capacités d’adaptation.

La personne devient alors consciente de ses imperfections, et… aussi de ses capacités. L’acceptation vise à intégrer l’état dans lequel la personne peut dorénavant composer de façon active. Qu’elle soit perfectionniste, anxieuse ou malade, prendre conscience en identifiant et en acceptant pleinement ce qu’elle est permet de mettre en œuvre des actions destinées à changer et surtout à recommencer à vivre pleinement.

La résignation est l’action directe des émotions (doutes, peurs, colère, déni ou fuite) et de l’attachement à une certaine représentation du monde (préjugés, généralisations, jugements et contrôle).

Accepter, ce n’est surtout pas se résigner, mais agir pleinement sur ce que produit cette perception déformée de la réalité et l’amène à vivre le conflit intra personnel, le mal de vivre.

Une chanson de Playing for Change – What’s Up (4 Non Blondes)

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/245090.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 26 juin 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Si tu existes ailleurs   Leave a comment

ImAGE enlacés

Des êtres sont nés le même jour que vous, ont poussé leur premier cri à l’unisson du votre. D’autres cesseront de respirer à la seconde où vous quitterez ce monde. Peut-être que la vie vous amènera à rencontrer les uns ou les autres. Peut-être que non. Partagez-vous la même âme que certains d’entre eux ? Qu’importe.

Nous avons une vie à mener sans attendre la mort et sans la redouter. Pour ma part, je n’en ai pas peur car j’ai aimé ma vie. J’ai aimé et transmis, me suis construite et ai aidé les autres à en faire de même. J’accepte son issue.

En fait, je crois que personne n’a réellement peur de la mort. Nous avons seulement peur de ne pas avoir le temps de nous habituer à l’idée de mourir faute d’avoir compris ce que vivre signifie.

Thierry Cohen dans Si tu existes ailleurs

Une pièece musicale avec Santana et McLaughlin – Naima

Publié 30 mai 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

Aïe, mes aïeux !   Leave a comment

ImAGE unique

Notre vie à chacun est un roman. Vous, moi, nous vivons prisonniers d’une invisible toile d’araignée dont nous sommes aussi l’un des maîtres d’œuvre. Si nous apprenions à notre troisième oreille, à notre troisième œil, à saisir, à mieux comprendre, à entendre, à voir ces répétitions et ces coïncidences, l’existence de chacun deviendrait plus claire, plus sensible à ce que nous sommes, à ce que nous devrions être. Ne pouvons-nous échapper à ces fils invisibles, à ces “triangulations”, à ces répétitions ?

Nous sommes finalement, d’une certaine façon, moins libres que nous le croyons. Pourtant, nous pouvons reconquérir notre liberté et sortir de la répétition, en comprenant ce qui se passe, en saisissant ces fils dans leur contexte et dans leur complexité. Nous pouvons enfin vivre ainsi  » notre  » vie, et non celle de nos parents ou grands-parents, ou d’un frère décédé, par exemple, et que nous  » remplaçons « , à notre su ou insu… Ces liens complexes peuvent être vus, sentis ou pressentis, du moins partiellement, mais généralement on n’en parle pas : ils sont vécus dans l’indicible, l’impensé, le non-dit ou le secret.

Anne Ancelin Schützenberger dans Aïe, mes aïeux !

 

Une chanson de Mes aïeux – Le repos du guerrier

Les paroles sur https://www.paroles-musique.com/paroles-Mes_Aieux-Le_Repos_du_guerrier-lyrics,p06992572

Publié 14 mai 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

Ce cliché de vie   Leave a comment

Pour déjouer le temps qui passe, il prenait des photos en grande quantité de tout ce qui lui plaisait. Il avait des photos de beaucoup de lieux et de beaucoup d’événements. Il avait développé et construit sa représentation du monde qui lui permettait de regarder la réalité à partir d’un seul objectif. Il n<avait plus besoin de faire des arrangements, des ajustements, de se fondre, juste de cadrer ce qui attire l’œil, et saisir l’instant dans ce prisme de la réalité.

Puis, il passait du temps à regarder les photos, ces clichés captés de son objectif. Sa vie était devenue une exposition de clichés, en général bien cadré, et la mise au point impeccable, on aurait dit la vie.

Il continuait sa quête visant à saisir l’instant magique, l’épisode de la vie de bonheur que tant de gens espèrent saisir un jour. Il avait adopté cette vie afin d’enregistrer le plus de fragments possible de ce temps qui s’écoule sans se rendre compte que lorsque l’on vit avec un seul objectif, chaque image ne raconte que les maux de l’impermanence à qui ne sait en faire un présent.

Une chanson de Christophe Maé – Il est où le bonheur

Les paroles sont sur https://www.lacoccinelle.net/1114078-christophe-mae-il-est-ou-le-bonheur.html

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

3 ingrédients   Leave a comment

Il arrive trop souvent que l’on attente

toutes les bonnes conditions avant d’agir,

comme si le bonheur dépendait d’un Si,

au lieu d’un Je…

*

Chaque jour, nous faisons des choix, nous laissons tomber une opportunité au profit d’une autre. Par exemple, ce matin, je ne vais pas prendre ce trajet, je veux changer un peu et passer par le café du quartier. Parfois, on n’a pas conscience de ce qui nous motive réellement. Il faut s’arrêter, comprendre, et éviter que nos choix soient dictés par ce que l’on désire éviter au lieu de ce que l’on veut réellement.

*

Il faut trois ingrédients pour se donner les conditions pour se dépasser:

poser beaucoup de questions,

retenir les réponses,

et s’en inspirer afin de créer sa vie.

*

Une chanson de Daniel Bélanger interprétée par  Charlotte Cardin – Rêver mieux

Les paroles sur http://www.danielbelanger.com/lyrics.php?lyrics=782

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 26 avril 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Le voyage miraculeux   Leave a comment

ImAGE Naisance du monde

Une petite brise est suffisante pour transporter le pollen et générer des champs de fleurs, et une simple pierre au fond d’une rivière contribue à purifier l’eau.

Rien n’est inutile et tout peut arriver. Une petite étincelle peut enflammer la forêt, un sourire peut changer la vie d’un passant et la rendre brusquement plus joyeuse.

Être requiert de l’attention, car il est facile d’isoler un seul élément et de le trouver imparfait. Puis, on se met à espérer un monde meilleur, avec des liens, avec du sens, mais ce n’est pas suffisant, cela ne sera jamais suffisant lorsque l’on s’éloigne de l’instant et de la présence.

Une rivière ne peut pas survivre sans être alimentée par sa source, sans avoir une voie d’appartenance dans lequel elle pourra y faire son nid, sans franchir des obstacles lui permettant de générer un courant et purifier son eau, sans avoir des plantes, du bois et des êtres vivants pour établir un habitat naturel et sain.

Il en est de même pour les humains.

Tout se tient, tout est inter relié, interdépendant.

La naissance permet de réaliser notre minuscule voyage miraculeux.

 

Une chanson de Daniel Bélanger – Spoutnik

Les paroles sur http://www.danielbelanger.com/lyrics.php?lyrics=780

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

%d blogueurs aiment cette page :