Archives du tag ‘Vivre

Se régénérer comme alternative   2 comments

 

Il y a des fois où on ne peut pas expliquer.

Il y a des blessures qui changent tout,

Et qui font en sorte que nous sommes sans réaction.

Des souffrances qui font en sorte

Que l’on retourne dans sa tanière

Loin des batailles, au-delà des malentendus.

Nous désirons seulement alors nous élever

Même si c’est au détriment des gens que l’on aime,

car elles ne peuvent réellement décoder ce qui se passe.

Nous poussons les cris d’un oiseau souffrant

Mais c’est interprété comme un chant

Il y a des fois où il est bien de ré apprivoiser le silence.

La plus grande partie de la souffrance est inutile,

On se l’afflige à soi-même puis aux autres

en laissant nos ruminations contrôler notre vie.

Éviter de donner écho aux blessures

En commençant le processus de régénération

Avec non-violence et compassion

L’alternative de l’humain pour régénérer la vie

 

Une pièce musicale d’André Gagnon – Les jours tranquilles

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

Placide Gaboury en partage   Leave a comment

J’ai passé ma vie dans un concours moral où il s’agissait de toujours faire mieux, d’être meilleur et de dépasser autant que possible mes rivaux. C’était une croisade incessante. J’étais pour ainsi dire passé maître à me vouloir, ensuite à me croire supérieur. J’ai vécu la religion comme un concours moral, la vie intellectuelle comme un concours de raison et la vie émotive comme une course aux conquêtes. Ce sont en revanche les failles qui m’ont ouvert les yeux

Placide Gaboury dans Vivre imparfait

Ce n’est donc pas d`être le premier, d`être le dominant, le plus habile ou la plus belle qui compte, mais d`être soi-même, unique et original, tel que la Source nous a voulu, sans la démangeaison persistante que veut qu`on prenne toujours plus de place et plus d`importance afin d`exister et d`être reconnu.

Placide Gaboury dans La dernière porte celle qui ne s’ouvre que d’elle-même

C’est le regard du coeur aimant qui peut accepter la totalité de la vie, ses horreurs et ses beautés. L’amour change le regard et celui-ci change les choses regardées. Non pas que l’on voit sottement les laideurs comme des beautés, mais on devient simplement plus capable de les voir sans préjugé, sans illusion. On comprend que c’est face à nos bas-fonds que la réalité commence à nous apparaître acceptable. On sait alors qu’il ne sert à rien de blâmer qui que ce soit pour son malheur, surtout pas soi-même. On pose ainsi le premier acte d’amour vrai, qui n’est pas du tout romantique, bien sûr, mais qui nous permet de naître à ce que nous sommes vraiment

Placide Gaboury dans Pensées pour les jours ordinaires

On ne détruit pas la haine ou la peur en s’acharnant contre elles mais en laissant monter en nous la tendresse, l’amour.

On ne détruit pas les ténèbres en luttant contre elles, mais en allumant la lumière.

Placide Gaboury dans Paroles pour le cœur

Une pièce musicale de Yanni – Felitsa (en hommage a sa mère)

Publié 8 avril 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

La vie au présent simple   Leave a comment

Je nous entends parler de ce qui pourrait arriver de bon espérant que les temps meilleurs s’en viennent :

Le billet de loterie sera un jour gagnant!

La princesse charmante se penchera un jour sur notre visage!

Les personnes découvriront un jour mon potentiel!

Je pourrais un jour connaître la paix!

Un jour je serai guéri!

Non pas qu’il est inutile de rêver voir même d’espérer. Mais tout rêve, tout espoir doit reposer sur l’acceptation de ce que nous sommes, la capacité à s’engager pleinement dans la vie et le lâcher-prise pour être présent en temps réel.

Les trésors de la vie sont dans les moments tout simples, rappelez-vous le premier baiser, la première amitié marquante, la naissance d’enfant, le premier fruit exotique, le premier animal de compagnie, la première musique qui nous a fait basculer dans l’univers des sons, la première peinture qui nous a fait rêver.

Le plus précieux des trésors est cette conscience de vivre une vie simple, voire même ordinaire, de manière à en saisir l’extraordinaire.

 

Une chanson d’Harmonium – Pour un instant

Les paroles sont incluses dans la vidéo

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 3 mars 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Avant ma retraite   4 comments

ImAGE hajji-zakaria_cooleur_ykbhrwnfdw

La vie commence à 60 ans, alors soit patient! Hier, j’ai été bien surpris d’entendre cela. J’étais bien content pour lui, car il venait tout juste d’avoir 60 ans, lors, je constatais sa renaissance avec sa retraite en co-naissance.

En le quittant, je me suis laissé envahir par les vapeurs de mes ruminations. La retraite devait-elle être une renaissance? Était-elle le début ou l’achèvement de tous les possibles?

À quel âge de la vie faut-il changer de rythme afin de respecter la capacité de son corps et de l’énergie de sa santé?

Il y a si longtemps que j’avais déjà découvert que le temps est si précieux. Ceux qui me connaissent savent que j’ai beaucoup de chantiers en élaboration et que je suis souvent absent.

En écoutant cet homme, je mesurais combien j’étais privilégié. J’ai un travail qui me permet de me réaliser, des implications sociales qui permettent de contribuer à la différence, des projets d’écritures et de lectures qui m’enrichissent.

Toutes ces expériences continuent à susciter un éveil à la vie, à alimenter ma capacité à recréer au quotidien ma vie.

Alors, pourquoi une retraite? Pour me reposer? Pour faire autre chose?

Avant la retraite je veux continuer à vivre l’émoi du spectacle des humains qui s’entraident et qui s’apportent du bien. J’aime les humains, avec leur instinct de vie lorsqu’ils sont jeunes, avec leur sourire, avec leur capacité d’émerveillement. Lorsqu’ils sont adultes et producteurs, ils dispensent leurs énergies et temps pour créer un lieu d’appartenance pour leurs proches et leur famille. Bien sûr, il y a les événements plus tristounets, les déchirures, les conflits, les relations brisées, et puis après. Ces expériences sont des opportunités pour évacuer les attachements de nos ressentiments.

Je veux continuer à vivre l’émoi du spectacle des humains.

 

Une chanson de Daniel Bélanger – Il y a tant à faire

Les paroles et accords sur https://www.boiteachansons.net/Partitions/Daniel-Belanger/Il-y-a-tant-a-faire.php

 – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 27 février 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Ce qui nous fait grandir   Leave a comment

grandi ose

La personne qui donne de son temps n’a pas perdu une seconde de sa vie,

la personne qui donne de son affection n’est pas diminuée d’autant de sentiments,

le réel partage n’entraine pas de division, mais plutôt, une addition.

Ce n’est qu’en prenant possession de la part de l’autre que nous division.

La personne qui partage son intimité n’en perd pas pour autant sa solitude

toutefois, c’est en rendant captif la solitude de l’autre que nous devenons un bourreau.

Apprenez des gens. Vivez, partagez, prenez le temps de ressentir,

faites confiance, et cessez d’avoir peur d’un manque. Tout est là.

Ce qui vous grandira fera grandir notre humanité.

 

Une pièce musicale L’Arpeggiata – Athanasius Kircher (1602-1680) – Tarantella Napoletana, Tono Hypodorico

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Publié 19 février 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Vivre pour un ensemble   1 comment

ImAGE Totem soleil

J’aime me lever et me dire que je suis un débutant. Bien sûr, j’ai un bagage de connaissances, mais je suis ce matin avant tout un débutant animé par une attention au regard du présent et en quête de simplicité.

C’est facile de complexifier sa vie, d’ajouter beaucoup de choses, de prendre en compte tout, et même de tout vouloir.

Mais ce matin, je débute encore avec attention et simplicité.

C’est tellement plus difficile à développer la simplicité que la complexité. Je ne veux pas déplacer une montagne, je déplace des cailloux un par un, lentement, simplement.

J’ai encore l’opportunité ce matin de débuter avec un œil nouveau, de ne pas rester dans la zone de confort qu’offrent mes certitudes et mes expériences passées. Je regarde la vie avec cette approche contre-intuitive qui me permet d’apprécier la mort. Non pas que je veuille mourir maintenant. Toutefois, je veux que mon impermanence soit une condition assumée.

Je suis du voyage, je sais que je vais arriver un jour à destination, et j’en profite pour vivre, faire ce qui est utile, ce qui m’anime vraiment, ce qui a de l’importance pour moi, et j’évite l’inutile. Cette conscience de la mort, c’est le début de ce qu’il me reste à être. Aujourd’hui, je sais que la mort est une bonne chose, que je ne peux pas y échapper et c’est très bien.

C’est contre-intuitif de se dire que tout ne doit pas tourner autour de soi, qu’un jour nous libérerons une place au suivant. Et pourtant ce qui rend cette vie fantastique, c’est ce que notre humanité a produit, produit actuellement et produira. Nous sommes nés dans un ensemble, et c’est celui-ci qui permettra aux prochaines générations de vivre une expérience extraordinaire qu’est la vie. Vaut mieux y consacrer du temps pour le rendre meilleur.

 

Une chanson des The Beatles interprétée par Paul McCartney – LIve and let die

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/285072.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 14 février 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Goûte   Leave a comment

Visage lotus om

Goûter ce qui est. Non pas seulement observer et accueillir, mais aussi goûter.

Réveiller l’esprit d’expérimentation, de jeu. Je suis en colère. J’accueille l’émotion, puis je la goûte. Je goûte ce que ça fait d’être en colère. Pleinement.

Et si ça ne me plaît pas de ressentir de la colère, je goûte et expérimente ce que ça fait d’être en colère et de ne pas aimer ça.

Chaque ressenti qui arrive est goûté. Tout a le droit d’être là. C’est ok de ressentir ce que je ressens, puisque c’est là. Et qu’est-ce que cela fait de ressentir ça ? C’est comment ? Juste constater ce qui est vécu, sans jugement, comme ce jeu où l’on doit deviner des aliments en les goûtant les yeux bandés. Mettre l’attention sur le parfum, la saveur, la texture, la densité des émotions et des ressentis. Faire cela, c’est faire en conscience l’expérience existentielle.

Qu’est-ce qui goûte ? C’est le témoin silencieux, la Conscience. Goûter un ressenti est un moyen habile de replacer le point de perception sur la Présence. Car en réalité, en amont de tous les phénomènes, notre nature fondamentale est présente en permanence et totalement à tout ce qui est vécu. Elle n’en perd pas une miette. Elle est le fait même de goûter, de percevoir, d’expérimenter la vie sous toutes ses formes.

Et quand le ressenti est savoureux, ne pas se priver de savourer ! Goûter ce que ça fait de savourer. Là encore, pas de jugement, de préférence, pour Ce qui goûte. Et comme bien sûr il y a des préférences sur le plan relatif, goûter ce que ça fait d’avoir des préférences !

Tout est bon à prendre pour l’expérience existentielle.

Suyi Lamour, « La grande paix du cœur »

Une chanson de Neil Diamond – Be

Les paroles sont sur http://paroles-traductions.com/chanson/montrer/1089532/neil-diamond/paroles-et-traduction-be/

 

Publié 10 janvier 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :