Little something

les-retrouvailles-des-amis-721.jpgElise-Bordelais1

Les rencontres sont toujours des miracles. C’est-à-dire ce genre de circonstances capable de bouleverser un destin en un soupir, entre deux clignements d’yeux, dans le trébuchement d’un regard qui fait que, badaboum, on tombe amoureux. Même les rencontres apparemment futiles ou désagréables contiennent de savantes leçons de vie. On l’oublie trop souvent : même si toute rencontre n’est pas une histoire d’amour, tout, dans la vie, est rencontre.

Comme tout élan d’amour qui se respecte, Little Something accordait une importance capitale aux rencontres ; il avait naturellement entendu parler des âmes sœurs, vous savez : ces personnes qui ont les plus infimes chances de se rencontrer alors qu’elles sont faites l’une pour l’autre. Il savait que la principale vocation des élans d’amour est de se mettre de mèche avec une flamme pour créer un courant d’étincelles.

*

Il te faut sans cesse exercer ton regard à discerner l’essentiel. Et l’essentiel contrarie parfois bien des évidences. Ainsi, on pense que la réalité est telle qu’elle est ; alors qu’en fait, elle est telle qu’on la perçoit. Notre vie n’est pas modelée par ce qui nous arrive, mais par ce que nous faisons avec ce qui nous arrive. Par exemple, l’échec n’est rien en lui-même ; tout dépend de la manière dont nous le convertissons, dans l’alchimie de nos cœurs : en potion survitaminée ou en poison mortel. L’échec peut être une chute fatale pour certains et un formidable tremplin pour d’autres. Notre regard transfigure toutes choses en forme dégradée ou en forme sublimée. Il faudrait apprendre à délocaliser notre esprit. À ne pas être conditionné outre-mesure par un contexte précis. Ouvrir son esprit sur quelque chose d’illimité.

*

Il rencontra un Regard, à la fois séduisant, un rien insistant et terriblement troublant. Ca doit être cela, l’amour, se dit-il. L’amour, c’est le regard qui est le miroir de l’âme. C’est l’attention qui crée la tension intérieure, c’est la caresse qui se produit sans toucher, la communication qui se produit sans parole, la saveur qui se goûte par le bout des cils. Tout l’infini du ciel par la lucarne des yeux.

François Garagnon dans Little something : Le petit sentiment de rien du tout qui voulait devenir un grand amour qui ne finit jamais

Une pièce musicale de Paul McCartney Live – Let It Be

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/242857.html

Vivre au travail

Les employés du Café joyeux à Paris

cafe-joyeux-paris_article

J’ai toujours eu une difficulté avec le mot performance. Non pas que je ne suis pas conscient qu’il est important d’atteindre des résultats, mais c’est plutôt l’appel à la compétition qui me dérange.

J’aime travailler avec des personnes qui réalisent leurs tâches par engagement, par satisfaction. Ils n’essaient pas d’être meilleurs qu’un autre, ils essaient de bien faire du premier coup. Il s’exerce à vivre intensément leur travail et non de le subir. Par leur exemple, ils donnent l’envie de participer, de vivre cette différence.

Les personnes qui se réalisent pleinement dans l’instant de leurs tâches vivent une expérience de vie et non pas seulement une fonction. Il n’y a pas de faux métiers, que de faux pairages!

La performance dans cette perspective est une opportunité à se dépasser et à créer de la plus-value pour un client.

Une chanson de Daniel Bélanger – Je fais de moi un homme

Les paroles sur https://genius.com/Daniel-belanger-je-fais-de-moi-un-homme-lyrics

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Quel merveilleux jour

ImAGE lever du jour

Je reviens d’une petite promenade,

et pendant que certains

m’ont vu passer,

parfois ralentir mon pas

pour toucher un arbre,

parfois pour regarder des champignons,

parfois pour contempler une pierre,

ou encore,

pendant que certains m’ont vu

regarder le ciel et suivre la course d’un nuage,

ou pendant que je chantais

une simple mélodie,

moi je sais au plus profond de mon être

que dans les faits

je marchais dans la beauté.

Une chanson de Jim et Bertrand – Il me fait du bien

Les paroles sur https://www.boiteachansons.net/Partitions/Jim-Bertrand/Il-me-fait-du-bien.php

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Notre propre nature

thumbnail_âme (1)

Comment peut-on devenir libre?

Est-ce par notre capacité d’apprendre, vous savez cette faculté d’ouvrir des portes nous libérant des murs qui enferment l’esprit?

Est-ce par des tentatives de s’échapper d’une cage? Laquelle?

Et si nous ne faisions rien, est-ce que cela ferait une différence?

Est-ce que l’on peut s’échapper virtuellement de la prison qui nous retient en goutant tous les plaisirs?

Et si nous étions capables d’ouvrir toutes les portes, est-ce suffisant où je dois aussi ouvrir mon esprit?

Sortir d’un lieu en y laissant notre esprit captif, c’est-à-dire sans changer notre façon de voir le monde, ne revient-il pas à s’enfermer dans une autre cage d’une dimension plus grande?

Même si nous avons tout notre temps, si nous n’avons pas la capacité d’assumer nos risques et nos choix, alors chaque seconde serait-il la mesure de notre captivité?

Où est la frontière de l’intoxication entre ne rien prendre et tout prendre?

Devenir libre implique courage et résilience, car cela demande de délaisser ce qui justifiait l’état d’emprisonnement qui est souvent à l’origine de nos mal-être et de nos maladies.

Parfois, au lieu de tenter de sortir, il faut envisager d’entrer dans ce qui va de Soi.

Une chanson de Roger Hodgson – Hide in your shell

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/257060.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Avec attention

Nous vivons dans un monde où tout est de plus en plus rapide, même l’information devient surabondante et semble prendre le pas sur la réalité, et pourtant…

Ce n’est pas grave si nous ne comprenons pas tout.

Ce n’est pas grave si nous nous trouvons moins intelligents qu’un autre.

Ce n’est pas grave de perdre un peu son temps…. Dans un monde qui a tant à faire. Il ne faut pas vivre comme si nous allions mourir dans une minute, il faut être là comme si nous avions à vivre.

Je n’ai pas besoin de tout connaître, mais d’être attentif à l’essentiel.

Je n’ai pas besoin d’être intelligent, je veux juste être pleinement conscience de ce que je vis, de ce que tu vis et de ce que j’en fais.

Je ne veux pas être un produit de la pensée, je ne veux pas avoir des certitudes. Je veux être le produit de ce que je regarde, de ce que j’entends, de ce que j’expérimente et de ce que j’écoute. Je veux me laisser surprendre par l’émerveillement.

Je nous souhaite à tous de l’attention, sous toutes ses formes, et s’immiscer dans la lumière.

Une chanson de Daniel Bélanger – Il y a tant à faire

Les paroles sur https://genius.com/Daniel-belanger-il-y-a-tant-a-faire-lyrics

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Il n’y a pas de temps vide

ImAGE calme

Il se passe toujours quelque chose pour qui sait regarder.

Il n’y a pas de temps vide, de temps sans rien,

Le fait de s’ennuyer ne dépend pas de la vie autour de nous,

c’est avant tout une lassitude de l’intérieur,

un regard perdu dans la déconnexion du présent.

Nos constructions mentales nous amènent à vouloir,

à vouloir toujours plus, toujours mieux,

à chercher à être le meilleur ou tenter de vivre l’extraordinaire.

Cette façon de voir lorsqu’elle s’incruste recouvre d’un voile

notre nature propre et étouffe la capacité d’émerveillement

Alors, l’amour devient mécanique, on prend l’habitude d’aimer

le même type de personne, le même type profil,

proche de ce que l’on idéalise avec aveuglement

et s’installe une distance pour les différences et la réelle beauté

l’amour devient alors qu’un reflet palissant au loin.

L’amour est pourtant co-construction, sans plan établit

une danse, un dialogue d’humains qui grandissent dans le partage.

Il se passe toujours quelque chose pour qui sait aimer, tout est mouvement

L’entraide n’est plus un geste de bonté,

c’est plutôt cette capacité de dévoiler l’unique en l’autre.

 

Une chanson de Zazie – L’essentiel

Les paroles sur https://www.paroles.net/zazie/paroles-l-essenciel

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.