Entraînement de l’esprit

Il est possible de pratiquer la méditation sans être adepte du bouddhisme. Ceux qui vous diront qu’il y a une pratique meilleure qu’une autre ils démontrent un grand sens de l’humour, ou ils découvrent le sujet en vous parlant.

J’aime utiliser le terme entraînement de l’esprit pour parler de ce vaste champ de pratiques différentes et adaptées aux différentes particularités des pratiquants. Ce terme illustre la dimension active de cette activité.

Il peut y avoir la phase calme, où la personne est assise en silence et sans mouvement. Il y a aussi la phase en mouvement, pendant que le pratiquant attend, pendant qu’il marche, pendant qu’il prend une douche. En fait, il y a beaucoup d’opportunités ou les actes répétitifs et ordinaires nous permettent de calmer notre esprit, de nous relier à ce qui se passe en cet instant.

Pour moi, l’entraînement de l’esprit n’est pas un exercice, ce n’est pas une démarche isolée que j’accomplis de temps à autre dans le parcours de ma journée. C’est une façon de vivre le quotidien.

L’entraînement de l’esprit m’a permis de prendre conscience de la fluidité des croyances et idées toutes faites sur moi-même. Au lieu de me raconter des histoires, que je suis… qu’il est … j’apprécie ce qui m’entoure, et je développe mon potentiel de créativité en m’enrichissant de nouveautés.

Un état mental plus sain et paisible repose avant tout sur cette capacité à laisser de la fluidité en nous. Toutes les sensations, qu’elles soient intenses, positives ou négatives, ne doivent pas être bloquées. Elles doivent pouvoir apparaître, se vivre et disparaître au parcours de la vie.

Tout vient à point, tout quitte comme il se doit.

Une chanson d’Arcade fire interprétée par Peter Gabriel – My body is cage

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/958348.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2020 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.