Archives du tag ‘entrainement de l’esprit

Voyageur temporel   Leave a comment

ImAGE le voyage

À toute les fois que j’entends quelqu’un dire que la vie se passe trop vite, qu’elle ne voit plus le temps passer, je me dis intérieurement elle ne se rend pas compte qu’elle est en voyage dans le temps… heureux.

Une des choses que la théorie de la relativité nous a apprises, c’est justement ce rapport au temps. Une minute à revoir une personne que nous aimons beaucoup, un furtif baiser et un au revoir est nettement plus courte qu’attendre une minute la main au-dessus d’un brasier.

Lorsque quelqu’un vous dit que le temps passe vite, elle voyage dans une période heureuse de sa vie. Et c’est un beau paradoxe, plus on est bien, plus le temps passe vite, et plus on s’enfonce dans la noirceur de l’esprit, le temps devient lourd et d’une lenteur infinie.

Apprendre à voyager dans les temps demande de développer l’attention et la pleine conscience. Vivre l’instant présent pleinement, ce n’est pas pour ralentir, c’est avant tout pour goûter pleinement la vie qui passe.

Nous sommes tous des passants temporels, à nous de décider d’en faire un voyage merveilleux.

Une chanson de Tryo – Le temps

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/295470.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

La réussite!   2 comments

 

Visage eau

Il y a beaucoup de belles histoires de réussite qui débutent par, il est parti de rien, mais il avait su une vision et surtout il a persévéré, puis il a su saisir les opportunités et il a foncé.

Beaucoup de ces récits illustrent que la réussite ne peut pas s’épanouir dans notre quotidien à partir d’une vision fataliste de la vie. Elle ne peut pas s’épanouir par des choix axés sur l’attente, la consommation excessive et les activités occupationnelles.

Les personnes qui ont réalisé leurs rêves, leurs projets tant au plan personnel, professionnel ou social, ont beaucoup plus qu’un talent, ils ont la volonté, l’engagement et le travail nécessaire pour se dépasser.

Il ne faut pas confondre patience et attente.

Il ne faut pas confondre vouloir et espérer.

Il ne faut pas confondre s’engager et s’occuper.

La réussite est une autre façon de nommer que nous mettons fin au désordre. Et c’est cette avenue du sens non pas unique, mais multidirectionnel qui permet de se réaliser et amène la joie et la paix de l’esprit.

Nous avons tous la capacité de se réaliser maintenant, même si nous partons de rien.

Toutes les personnes qui ont su se développer par un entraînement régulier vous le diront, nous avons la capacité de nous réaliser à notre mesure.

Une chanson de Zaz – Ton Rêve

Qu’est-ce que t’en dis
si on changeait tout lundi
on aura alors l’effort
de ne plus vivre dans l’envie
Et si ce qu’on dit
ne veut plus rien dire jeudi
on aura encore le corps
pour recommencer samedi

refrain

Tu trouveras
de quoi baisser les bras
par accord au décor
Tu te lèveras et verras
sans rien dire
ton rêve en ligne de mire
Tu avanceras vers l’or
dessinant ton avenir

Déleste les gens qui
contestent tes choix aujourd’hui
allège ton avenir
défais-toi de ces dires
Abrège leurs envies
de venir polluer ton harmonie
et trouve le réconfort
sur un chemin assaini

refrain

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Être, et ne pas juste faire   2 comments

contemplation

Lors d’une conversation récente, une personne me disait que la liberté n’existe pas réellement. J’étais en partie d’accord, car dans notre société je ne peux pas faire tout ce que je veux, et n’importe quand. Toutefois, je peux avoir cet état d’esprit libre et détaché.

Une façon de l’illustrer fut lorsque j’ai commencé à méditer. Je me concentrais sur ma respiration, sur ma posture et, je ramenais mon esprit au présent à chaque égarement, mais j’étais toujours en tension. J’ai pratiqué la pleine conscience, puis l’entraînement de l’esprit, mais j’étais toujours en tension.

Il m’a fallu du temps pour comprendre que j’étais conditionné par de vieux modèles qui m’ont permis d’apprendre. Je faisais des actions pour atteindre un résultat, pour réussir, pour avoir le renforcement de la reconnaissance, de la récompense, de l’attention.

J’ai cessé de vivre cette tension lorsque je suis devenu l’entraîneur de mon esprit et de mon corps. Pour moi, sans but autre que de réaliser ce que je suis.

Cette liberté fut une grande révélation, car je touchais le présent comme on touche le cœur de quelqu’un invisible, intense et magique. Il n’y a pas de mots suffisants, mais une expression permet d’illustrer à mon avis, être, et n pas juste faire.

La personne qui est libre ne veut plus contrôler quelqu’un, ni être contrôlée, elle est éveillée et vigilante face aux limites qu’impose le conditionnement. Renoncer ou se détacher ne suffit pas. Se réapproprier sa capacité d’agir nécessite d’être présent, de faire des erreurs et d’avoir des réussites sans jugement tout simplement par ce que nous sommes.

 

Une pièce musicale inspirée de Rumi  mettant en scène des derviches tourneurs

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

 

Paroles pour apaiser la douleur et accueillir la paix   Leave a comment

Audrey Hepburn, UNICEF ambassador in Ethiopia

March 16-17, 1988, Ethiopia — Soon after becoming a UNICEF ambassador, Audrey Hepburn went on a mission to Ethiopia, where years of drought and civil strife had caused terrible famine. — Image by © Derek Hudson/Sygma/Corbis

Celui dont la douleur est plus grande que la vision de son but perdra sa vision et succombera à la douleur

Rav Ashlag

Une seule chose ma colombe. Il n’est que d’accueillir une bribe de cette souffrance noire dans son propre cœur, de l’y bercer, de l’y soigner. Et d’espérer qu’y œuvre l’alchimie d’amour. Tout le reste est du vent.

De Seul ce qui brûle, Christiane Singer

-Pourquoi tout le monde ici est heureux et pas moi ?

– Parce qu’ils ont appris à voir la bonté et la beauté partout, répond le maître.

– Pourquoi suis-je incapable de voir la bonté et la beauté partout ?

– Parce qu’on ne peut pas voir à l’extérieur de soi ce qu’on ne voit pas en soi.

Anthony de Mello

Sariputra, le grand disciple du Bouddha, était assis en zazen, au bord d’un lac. À la surface de l’eau, de nombreux poissons sautaient. Sariputra changea de place et s’installa dans un endroit plus retiré. Mais le chant des oiseaux dérangeait son zazen. Les pensées affluaient, les illusions s’élevaient…Les oiseaux et les poissons le troublaient, aussi décida-t-il de les tuer et de les manger. Mais l’indigestion le rendit malade. Cette anecdote est un fait de jeunesse de Sariputra. Inutile de chercher à fuir le bruit de l’eau ou le chant des oiseaux. Le trouble vient de notre esprit.

Le Bol et le Bâton : 120 contes Zen, Taïsen Deshimaru

 

Une chanson de Rufus Wainwright – Across The Universe

 

 

PAROLES TRADUITES SUR https://www.lacoccinelle.net/249615-the-beatles-across-the-universe.html

Publié 24 novembre 2017 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Les plus beaux voyages   Leave a comment

cropped-mains-du-monde

Parcourir le chemin de sa nature propre représente le plus beau voyage. Ici, pas de costumes, pas de folklore, pas d’histoires impossibles, mais simplement la réalité au quotidien dans sa beauté et ses difficultés.

Attention, je ne dis pas que toute forme de rituel ou de tradition est inutile, je dis seulement que ce sont des couleurs pour fixer l’attention, et non la substance elle-même.

Parcourir le chemin de sa nature propre n’est pas un chemin facile tout comme ce n’est pas un chemin difficile, c’est simplement le chemin que nous entreprenons.

Le meilleur soutien que peut offrir un passeur à la marcheuse ou le marcheur, c’est de lui indiquer les repères de la façon la plus adaptée à sa constitution propre et singulière.

Le passeur ne partage pas sa propre destination, mais plutôt la façon d’identifier et les repères qui sont utiles aux marcheuses et aux marcheurs pour franchir une étape, une frontière ou un obstacle. Tout le reste est inutile. Le passeur doit aider à donner du sens, à encourager et à reconnaître la dignité de chacun.

Dans cette perspective, la destination au sens traditionnel du terme est devenue la voie. La plus belle quête de cette vie ne se réalise pas en se fuyant pour se rendre quelque part, mais bien, à s’atteindre dans sa nature propre, dans ce que nous sommes vraiment où que nous soyons maintenant.

Les plus beaux voyages ne sont pas terminés tant que nous ne sommes pas de retour chez soi.

Une chanson de U2 – Where The Streets Have No Name

 

PAROLES TRADUITES SUR https://www.lacoccinelle.net/260907.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 20 novembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

La routine ou l’aventure?   Leave a comment

image-horloge-maintenant

Nous avons une conception de la routine faisant en sorte qu’elle est souvent perçue en opposition avec la créativité. Il est fréquent d’entendre qu’il nous faut briser parfois la routine, créer de nouveaux conditionnements. C’est surement utile, j’en conviens, mais, pourquoi réellement?

En regardant autour de nous, nous constatons continuellement que les mêmes faits ne créent pas les mêmes événements. La personne qui vit strictement la même routine ne vivra pas la même journée sur tous les plans, cela sera modulé en fonction de la manière dont elle accueillera ces événements et le sens qu’elle leur donnera.

Tout est changement, c’est une illusion de croire qu’avec l’instauration d’une routine nous allons nous préserver du mouvement de la vie. La routine a une fonction de nous faire voyager de l’intérieur pour intégrer une meilleure maîtrise de soi dans un environnement, professionnel, familial, amoureux, ou spirituel. L’entraînement est une forme de routine, une recette pour faire le repas est une forme de la routine.

Routine tire son nom de route, chemin très fréquenté, elle désigne un ensemble d’habitudes.

Que l’on change la routine pour vivre de nouvelles aventures ou d’autres expériences, ou que nous plongions dans ce cadre défini pour en explorer l’infini de la vie, voilà deux choix valables et qui méritent chacune leur place de nos vies. Certains diront que nous devons éviter la routine, d’autres diront qu’il faut éviter l’aventure. Mais qu’est-ce que nous voulons éviter réellement? Nous ne pouvons arrêter le temps, les saisons de la vie et la mort.

Pour que l’aventure, et la routine ne deviennent pas paralysantes, il faut beaucoup plus que de la créativité qui parfois n’est qu’une forme d’agitation, l’attention et la pleine conscience nous permettent de plonger au cœur du changement, de notre propre nature en mouvement, et cela, peu importe l’aventure ou la routine.

Une chanson de Danmein Rice – It takes a lot to know a man
(Ça prend du temps de connaitre un homme)

Paroles sur : https://www.lacoccinelle.net/947909.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Être chaque jour   Leave a comment

Un jour, nous nous rendons compte que nous sommes en forme. La récolte des efforts et de la pratique a été suffisante pour permettre de bien vivre. Vous savez cette sensation de bien-être qui vous habite malgré les problèmes de santé, car nous avons entrainé notre corps à bien s’adapter aux turbulences de la vie. On se relève plus vite des épreuves, nous avons une meilleure capacité de récupération de la réalité.

Il en est de même pour l’entrainement de l’esprit. Après l’avoir intégré dans sa vie sur une base régulière, cela disparaît comme préoccupation, un peu comme la course, et un jour, nous nous rendons compte que nous sommes bien.

Il y a toujours les drames, les moments de joie, les ruptures, les départs et les nouvelles rencontres, mais tout cela s’intègre bien à notre vie. Non pas que nous sommes déconnectés de nos sentiments, bien au contraire, tout est simplement vécu sans déroute. Il devient évident que nous ne pouvons pas ignorer notre corps sans y perdre un peu de notre esprit.

Actuellement, je suis dans une période de récolte de rêve de ma vie. Il n’y a pas de nouvelle vérité atteinte, peut-être j’ai tout simplement fait plus attention pour m’éloigner du mensonge ambiant?

Il est faux de croire que seul le temps arrange les choses. En définitive, c’est nous qui, avec le temps, avons parcouru le chemin de vie qu’il fallait. Nous avons fait le choix d’être chaque jour.

Une chanson de Les soeurs Boulay – De la terre jusqu’au courant

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

%d blogueurs aiment cette page :