S’entraîner

La personne qui désire jouer de la guitare et même faire ses propres chansons doit s’investir dans sa passion. Elle ne s’arrêtera pas à calculer le nombre d’heures de pratique qu’elle fera chaque jour, car sa mesure ne sera pas le temps, mais l’agilité développée.

Les périodes d’entraînement sont des moments précieux qui lui permettront de faire ce qu’elle aime, de se rapprocher de son rêve et de découvrir tout un monde musical jusqu’alors ignoré.

Le rapport à l’entraînement ne sera pas le même si la personne se fixe un objectif de perfection et de compétition. Elle s’imposera à travailler des pièces de musique toujours de plus en plus difficile afin de pouvoir être prêt à faire la grande prestation et de se démarquer. Nous entraîner pour briller ne nous fait pas parcourir les mêmes voies que le faire pour sa satisfaction et pour créer ce qui nous habite.

Il en est de même pour l’entraînement de l’esprit, que ce soit avec une forme de méditation, de yoga, etc. le but que l’on recherche fera la différence. La personne qui s’entraîne non pas pour se démarquer, mais pour se réaliser, comprends assez rapidement que l’on doit garder une attention sur nos pensées, nos paroles et nos gestes pour pouvoir vivre sa voie spirituelle de la façon dont elle devrait être vécue. Tout comme le guitariste fait un avec son instrument, nous devons habiter pleinement notre pratique, avec simplicité, joie et humilité.

Tout entraînement nous amène à passer et repasser sur les mêmes expériences pour en tirer des leçons, pour revisiter autrement celles-ci. La technique et l’état de conscience deviennent inters reliés et prennent notre forme singulière. C’est lorsque nous avons trouvé notre singularité que tout l’art de la voie s’exprime. On ne reproduit plus, on est.

Une chanson de John Butler – Ocean

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2022 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.