Archives du tag ‘propre nature

Qui est responsable de nos absences?   Leave a comment

voyage

Tu auras beau faire le tour du monde et voir toutes ses merveilles dans les contrées les plus reculées, si tu ne sais pas créer de la vie, ton quotidien te semblera terne et morose.

Vas-y, va faire le tour du monde.  Essai! Et même si tu prenais toutes les boissons du plaisir sur ta route, un jour, il te faudra te soumettre à l’évidence, la vie n’est pas coupable de ton absence, de tes déplaisirs.

Tu es le seul responsable de ton existence.

Apprendre à se supporter, à se voir tels que nous sommes, à s’accepter est nécessaire avant de relever nos manches pour être l’acteur de notre vie. Faire les mêmes étapes dans l’ordre contraire n’entrainera que de l’agitation.

Le monde tel que nous le voyons est le fruit de notre représentation, de la capacité de percevoir par notre corps et notre esprit. Celui qui entraîne son coeur et son esprit à créer son propre chemin de vie verra un monde inexploré libéré du connu.

Une chanson de Serge Gainsbourg interprétée par Zaz – La lessive

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Le véritable ermitage   Leave a comment

Bouddha vert

Lors d’une promenade en forêt, une jeune femme se rendit près d’un campement ou vivait un homme qui vivait des ressources de la terre.  Certains disaient de lui qu’il était une vieille âme, un sage qui sait guider les humains. Elle s’approcha de cet homme qui préparait une boisson chaude sur le feu et elle lui demanda où elle pourrait trouver un ermitage qui lui permettrait de se réaliser. L’homme l’a regarda en souriant, et il lui posa la question suivante.

Veux-tu devenir nonne?

Elle le regarda, surprise, et elle eut tout à coup la certitude que la réponse ne pouvait être que non. Elle dit:

Je ne veux pas me couper du monde, je veux seulement me réaliser pleinement. J’aimerais connaître un lieu pour me recueillir de temps en temps.

Alors la vieille âme lui répondit :

Il n’est pas nécessaire de vous retirer au fond d’un monastère ou dans une grotte dans les montagnes pour vous réaliser pleinement. Votre véritable ermitage est au cœur de votre propre nature, en vous. Pour le trouver, vous devez cesser de vous quitter et de vivre votre vie avec présence ici et maintenant.

Une chanson This Heaven de David Gilmour

Les paroles traduites sont sur https://www.lacoccinelle.net/835450.html

Publié 2 décembre 2017 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

L’amour commence dans les petites choses   Leave a comment

cropped-coeur-sur-la-main.jpg

On ne peut construire un temple puissant sans de solides fondations. Vous ne pouvez construire le nouveau ciel et la nouvelle terre sans amour, amour les uns pour les autres et amour pour Moi.

L’amour commence dans les petites choses de la vie et s’étend à partir de là.

Sème des graines d’amour où que tu ailles, et vois-les croître, fleurir et prospérer. Les graines d’amour semées, même dans le plus dur des cœurs, se mettront finalement à pousser ; cela peut prendre du temps pour que les graines germent, mais si l’on s’occupe d’elles avec un soin aimant, elles ne peuvent pas ne pas pousser.

Alors ne désespère de personne, déverse simplement sans cesse l’amour et ne durcis pas ton cœur.

Cesse d’essayer de te justifier pour tes actions.

Cesse de blâmer l’autre. Sonde ton propre cœur, mets-toi au clair, et trouve la paix parfaite du cœur et de l’esprit.

Alors tu peux aller n’importe où dans la liberté et la joie vraies, irradiant l’amour et toujours plus d’amour.

Il ne peut jamais y avoir trop d’amour.

Laisse-le couler librement.

Elieen Caddy

 

Une chanson de Jacques Brel interprétée par Patricia Kaas – Quand on a que l’amour

 

LES PAROLES SUR : https://www.lacoccinelle.net/785400.html

Publié 13 novembre 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

La routine ou l’aventure?   Leave a comment

image-horloge-maintenant

Nous avons une conception de la routine faisant en sorte qu’elle est souvent perçue en opposition avec la créativité. Il est fréquent d’entendre qu’il nous faut briser parfois la routine, créer de nouveaux conditionnements. C’est surement utile, j’en conviens, mais, pourquoi réellement?

En regardant autour de nous, nous constatons continuellement que les mêmes faits ne créent pas les mêmes événements. La personne qui vit strictement la même routine ne vivra pas la même journée sur tous les plans, cela sera modulé en fonction de la manière dont elle accueillera ces événements et le sens qu’elle leur donnera.

Tout est changement, c’est une illusion de croire qu’avec l’instauration d’une routine nous allons nous préserver du mouvement de la vie. La routine a une fonction de nous faire voyager de l’intérieur pour intégrer une meilleure maîtrise de soi dans un environnement, professionnel, familial, amoureux, ou spirituel. L’entraînement est une forme de routine, une recette pour faire le repas est une forme de la routine.

Routine tire son nom de route, chemin très fréquenté, elle désigne un ensemble d’habitudes.

Que l’on change la routine pour vivre de nouvelles aventures ou d’autres expériences, ou que nous plongions dans ce cadre défini pour en explorer l’infini de la vie, voilà deux choix valables et qui méritent chacune leur place de nos vies. Certains diront que nous devons éviter la routine, d’autres diront qu’il faut éviter l’aventure. Mais qu’est-ce que nous voulons éviter réellement? Nous ne pouvons arrêter le temps, les saisons de la vie et la mort.

Pour que l’aventure, et la routine ne deviennent pas paralysantes, il faut beaucoup plus que de la créativité qui parfois n’est qu’une forme d’agitation, l’attention et la pleine conscience nous permettent de plonger au cœur du changement, de notre propre nature en mouvement, et cela, peu importe l’aventure ou la routine.

Une chanson de Danmein Rice – It takes a lot to know a man
(Ça prend du temps de connaitre un homme)

Paroles sur : https://www.lacoccinelle.net/947909.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Tu n’es pas obligé   Leave a comment

Nos peurs nos choix

Tu n’as pas besoin d’être ce que les autres veulent que tu sois.

Tu n’es pas obligé d’être spontané ou sociable.

Tu n’es pas obligé d’être mince ou magnifique ou la définition de quelqu’un d’autre d’attrayante.

Tu n’es pas obligé d’être quelqu’un d’autre que la personne que tu es authentiquement, et tu n’es certainement pas obligé de passer ton temps et ton énergie à convaincre les autres que tu vaux la peine d’être accepté.

Les bonnes personnes reconnaîtront ta valeur. Ils te respecteront, t’apprécieront et t’accepteront, sans te forcer de changer qui tu es.

La vie est courte et ton bonheur est bien trop important pour prendre compte des gens qui ne te traitent pas correctement.

Daniell Koepke

Une chanson de Alex Nevsky – Les Coloriés

Même l’ennui

Et même la mort

Ne viennent pas ici

Dis-moi si j’ai tort

Enlunons la nuit

Étoilons nos corps

Oublions nos vies

Réécrivons l’histoire

Il faut tout réinventer!

Il faut se réinventer!

Il faut se colorier!

Il faut se colorier!

Amplifions nos rires

Nourrissons l’espoir

Redevenons libres

Il suffit d’y croire

Enrayons l’empire

Et brûlons l’école

Il suffit de dire «BOUH!»

Pour que s’effondre le dogme

Il faut tout réinventer!

Il faut se réinventer!

Il faut se colorier!

Il faut se colorier!

Il faut se colorier!

Publié 20 octobre 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

L’espace du coeur   Leave a comment

Somasekha nous parle de sa vision de l’espace du cœur. Elle présente sa vision de la cuirasse que l’égo forme autour de nous pour empêcher et voiler l’espace que nous sommes.

Somasekha est née au Cambodge.

Lorsque la guerre éclata, elle dut quitter son pays à l’âge de cinq ans pour aller vivre en France.

On assiste ici à un extrait d’une des retraites qu’elle anime.

Publié 16 octobre 2017 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , ,

Unique ou meilleur?   Leave a comment

ImAGE unique

L’élargissement de notre conscience nous amène à mesurer toute l’importance de notre singularité, nous sommes seuls, reliés par un corps dans un espace collectif qui fait de nous des êtres sociaux.

Nous souhaiterions que nos intérêts, nos goûts, nos désirs soient partagés. Mais telle une mosaïque complexe, chaque individu a une place différente, une perspective différente sur la réalité, une histoire qui lui est propre et des besoins qui ne s’appuient pas sur les mêmes valeurs et états d’âme.

Cette position unique devrait faire de nous des êtres bienheureux et privilégiés. C’est tout un présent que la vie nous offre.

Pourtant, nous laissons monter en nous ce désir d’être le meilleur, ou de faire partie de cette élite. Nous pratiquons un sport, nous voulons nous démarquer, nous pratiquons une technique d’entraînement de l’esprit, nous voulons garder la cadence et devenir exemplaire. Et pourtant…

Ce désir de s’affirmer est bien en soi, si ce n’est de nourrir démesurément l’égo. Le besoin de se dépasser est bien, dans la mesure où ce dépassement ne pousse pas en décalage par rapport à notre propre nature et notre vie.

Ce désir de plaire et de prendre pour soi est un poids lourd à porter. Il n’est pas facile de s’aimer réellement et de se laisser nous épanouir sans se laisser contaminer par la comparaison. Il est encore plus difficile d’aimer l’autre pleinement et de laisser s’épanouir cet amour sans le rendre captif, prisonnier du regard de l’appréciation et, transformer le nous en appropriation.

La conscience repose sur la confiance en la vie. Ce qui est merveilleux, c’est de constater que la confiance ne s’acquiert pas, nous n’aurons jamais de certitude. La confiance est une disposition d’accueil, elle se construit, on fait confiance ou pas. Ainsi, l’autre n’est pas meilleur, il est unique, tout comme soi.

Une chanson de Richard Séguin interprétée par Edgar Bori – C’est plein de vie

T’as fait un jardin Dans la cour Là ou il n’y avait que des pierres T’as dégager les fleurs autour pour qu’elles s’étirent dans la lumière Avec tes mains l’eau du ruisseau s’est fait un nid dans la clairière T’as mis du printemps dans l’hiver sur le lit, le ciel et la mer. Tout ce que tu touches Les fruits, les mots La mélodie douce a ta bouche Tout ce que tu touches Tout ce que tu voies Tout ce qui émane de toi C’est plein de vie C’est plein de vie C’est plein de vie… Avec ton rêve on voit le bleu assis au quai des jours heureux Avec ceux qui ont le cœur gros Tu sais trouve les mots qu’il faut Sais-tu jusqu’où va ton sourire Quand il devient éclat de rire T’es ma mariée bouquet de fleur Comme sur la toile de Chagall. Tout ce que tu touches les fruits, les mots La mélodie douce a ta bouche Tout ce que tu touches Tout ce que tu voies Tout ce qui émane de toi C’est plein de vie C’est plein de vie C’est plein de vie C’est plein de vie C’est plein de vie C’est plein de vie….

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 10 octobre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :