Archives du tag ‘assumer

Souvenir de Maître Eckhart   Leave a comment

Silence

Si tu remerciais la vie pour toutes les joies qu’elle te donne, il ne te resterait plus de temps pour te plaindre.

*

Observe-toi toi-même, et chaque fois que tu te trouves, laisse-toi ; il n’y a rien de mieux.

*

La cause de tes difficultés n’est pas dans les choses, c’est toi-même dans les choses. C’est pourquoi regarde-toi d’abord et quitte-toi.

*

Accomplissez toutes vos actions sans une raison. La vie se vit pour elle-même et pour aucune autre raison… L’amour n’a pas de pourquoi.

*

L’amour nous fait devenir ce que nous aimons.

*

Les gens ne devraient pas toujours tant réfléchir à ce qu’ils doivent faire, ils devraient plutôt penser à ce qu’ils doivent être. S’ils étaient seulement bons et conformes à leur nature, leurs œuvres pourraient briller d’une vive clarté.

*

La personne la plus importante est toujours celle qui est à l’instant en face de moi.

Maître Eckhart

Une pièce musicale de Olafur Arnalds – Happiness Does Not Wait

Publié 7 juillet 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

La Voie du sentir   Leave a comment

slow-motion-900

La situation de l’être humain est complexe, mais elle n’est pas dramatique non plus !

Je dirais qu’il est enfermé dans une obscure région de lui-même où règnent l’ignorance et la confusion. Cette région utilise un système de pensée. C’est ce système, surchargé d’opinions, de préceptes, de dogmes, de croyances, d’interdits, de menaces, de récompenses, qu’il faut savoir isoler et rendre peu à peu passif afin de pouvoir l’observer.

Afin de connaître de quoi il est composé, c’est-à-dire, tout ce qui constitue mon conditionnement. Là, progressivement, vont se révéler les innombrables mécanismes qui se sont établis à mon insu à l’intérieur de moi-même : j’ai peur de ceci ou de cela, je me justifie de telle façon ou de telle autre, etc.

S’il existe une prison, elle se trouve là, dans ce système de pensée qui me forme et s’est formé, non par ma volonté ou mon choix, sinon à travers les époques, les siècles, et qui s’est transmis de générations en générations, dans la plus complète normalité, d’une façon génétique pour une part et pour une autre, à travers le milieu social, familial et éducationnel.

Et ce n’est pas prêt de s’arrêter !

Vous ne pouvez pas changer cet état de fait mais vous pouvez vous en libérer. Savoir cela, c’est déjà important mais ce n’est pas suffisant.

Il vous faut chercher par quel moyen cette libération peut s’accomplir et éviter en même temps de vous réenfermer dans un nouveau dogme.

La Voie du sentir : Transcription de l’enseignement oral de Luis Ansa de Robert Eymeri

 

Une pièce musicale d’Armand Amar – La Genèse

Publié 6 juillet 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Mudwoman   Leave a comment

ImAGE hajji-zakaria_cooleur_ykbhrwnfdw

Si le but poursuivi est la vérité, le pouvoir est un handicap.

*

Ris, et tout le monde rira avec toi. Pleure, et tu pleureras seule.

*

Tu n’as pas à comprendre pourquoi ce qui t’est arrivé est arrivé, tu n’as même pas à comprendre ce qui est arrivé. Il suffit que tu vives avec ce qui reste.

*

Il devient nécessaire de croire à l’impossible. Parce que le simplement possible est insuffisant.

*

Il vient un jour, une heure où vous comprenez que la rivière ne court que dans une direction et que rien ne peut inverser son cours.

*

Au-delà de la Terre, il n’y a pas de jour, et il n’y a pas de nuit. Tout est éclairé par la « lumière stellaire  » – la plus belle des lumières. Et tout est silence – la plus belle des musiques.

*

Elle était très douée pour le pardon. Elle était aussi très douée pour l’oubli, l’oubli est le principe même du pardon.

*

Si l’amour peut « s’user » avec le temps, un long mariage ressemble à deux arbres aux racines emmêlées : les arbres peuvent paraître séparés et distincts en surface, ils sont entrelacés au-dessous.

*

Un principe du temps: une fois que vous êtes en retard, vous ne pouvez plus ne pas être.

*

Car c’était le point central de la vie de Mudwoman : être admirée, aimée

Joyce Carol Oates dans Mudwoman

Une pièce musicale de Shawn Phillips – Woman

les paroles en français sur  http://paroles-traductions.com/chanson/montrer/1357929/shawn-phillips/paroles-et-traduction-woman-of-the-land/

Publié 21 juin 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

Le précieux cadeau   Leave a comment

petit-coeur-d-ange-background

Il était venu à elle pour se faire aimer, pour recevoir de l’attention, l’approbation et de l’amour.

Il en a été tout autrement. Au fil des rencontres où la patience et la bonne humeur étaient partagées, il a su se rassurer tout en apprenant quelque chose de beaucoup plus grand.

Aujourd’hui, il sait qu’il en sera toujours reconnaissant. C’est un des cadeaux les plus précieux qu’il eut reçus.

Il avait découvert l’importance d’apprendre à s’aimer. Bien au-delà des écueils de l’égoïsme, il avait exploré les plaines de la confiance, les montagnes de l’estime de soi et apprivoisé le sentiment de sa propre valeur indépendamment du regard de l’autre.

Maintenant, il ne recherche plus à se donner de la valeur en sacrifiant une part de soi.

Et lorsqu’il vient vers elle, c’est pour partager des présents de vie.

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’instants.

 

Une chanson de Leonard Cohen – Suzanne

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/243649-leonard-cohen-suzanne.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 21 juin 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , ,

Par delà la rigidité de la pensée   Leave a comment

Les rapports de force que nous laissons s’introduire dans notre vie, ces combats qui nous mènent tôt ou tard vers des ruptures, le détachement d’une chose ou d’une personne font en sorte que nous maintenons un écart entre ce que nous voulons et ce qui se passe réellement.

Pendant que le babillage de l’esprit nous pousse dans des logiques étroites et dogmatiques, nous passons à côté de ce que la souplesse et l’adaptation nous permettent d’assumer et de vivre.

Quelle place à dans notre vie les Je ne peux pas accepter cela, cela est contre mes croyances, je refuse de céder, je n’oublierai pas, etc.

Tant qu’il y aura un mouvement de rejet ou de lutte, nous cédons une partie de notre propre pouvoir d’agir. Ce n’est pas nécessairement mauvais en soi, il faut juste se demander si c’est vraiment ce que l’on veut.

Parfois, il s’agit juste de reconnaître la valeur réelle de ce qui nous affecte, et sans rapport de force, sans renoncer, sans fuir, mais juste en assumant nos valeurs et en posant des actions constructives, on avance et on se détache tout simplement pour vivre autre chose ou réinventer ce rapport qui avait perdu son sens. Ce changement subtil de perspective entre s’attarder aux moyens ou au sens fait toute la différence. Le babillage de l’esprit désire toujours protéger ses habitudes, soit son monde des moyens.

Et si la liberté visait surtout à nous libérer de la rigidité de la pensée.

Une chanson de Santana avec Everlast – Put Your Lights

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/247151.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Ces moments de légèreté   Leave a comment

J’aime m’ouvrir à des moments de légèreté pour au cours de la journée. Vous savez, ces moments où rien n’a besoin d’être changé, ou nous entretenons cette douce folie heureuse que tout est parfait tel que nous sommes, ces moments où nous n’avons pas idée de douter de notre potentiel et de nos ressources pour vivre.

Ce que j’aime dans les moments de légèreté, c’est cette capacité de nous libérer de nos résistances, qu’elles soient conscientes ou inconscientes.

Certains diront que la légèreté est avant tout de la frivolité, une certaine forme assumée d’imprudence ou de futilité.

Ce n’est pas grave, avec un grand sourire, je me glisse dans ces instants avec souplesse, avec une liberté nouvelle et un esprit fluide, détaché d’une image à maintenir ou d’une résistance à offrir. Je suis allégé, tout en demeurant moi tout de même…

J’adore cette sensation contre-intuitive de vivre, avec cette perte de temps et ce gain d’émerveillement, j’adore la légèreté et le plaisir de la découverte d’être simplement. Je vous en souhaite autant.

Une pièce musicale de Saint-Preux – Concerto Pour Une Voix

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 25 mai 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Le regard   Leave a comment

Parfois, l’évidence nous échappe dans le fil de nos activités quotidiennes. Nous sommes ce que nous vivons au quotidien. Et ce que nous sommes lors de tous ces petits moments est avant tout conditionné par notre conception du monde et de la vie.

Ici et maintenant, c’est par là que débute le changement de paradigme. Une vision d’ouverture, macroscopique et fluide, fera en sorte que nous serons capables d’accepter l’ambiguïté, l’imprévue et l’improbable. Une vision plus restrictive, microscopique, nous retient souvent dans une perspective monolithique puisque nous recherchons que les repères complémentaires et de mêmes natures.

L’œil ne va décoder que ce que le cerveau est prêt à reconnaître. C’est pourquoi, par exemple, nous découvrons les détails d’une œuvre d’art qu’après une appréciation plus globale, et quelques relectures. Ce que nous appelons réalité est ce « regard » de la conscience.

Le changement que nous souhaitons ardemment ne peut pas venir d’autre part que de nous et dès l’instant ou nous avons décidé d’avancer dans cette voie.

 

Une chanson de HK & les Saltimbanks – Rallumeurs d’étoiles

Les paroles sur https://www.paroles-musique.com/paroles-HK_and_Les_saltimbanks-Rallumeurs_detoiles-lyrics,p046180934

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

%d blogueurs aiment cette page :