Archives du tag ‘ouverture

L’immigration une opportunité   Leave a comment

L’immigration est-elle une opportunité ou une menace pour le marché du travail

Ces derniers temps, on entend beaucoup parler de l’immigration et de son impact sur le marché du travail. On entend tout et son contraire : certains affirment que c’est une menace alors que d’autres parlent d’opportunité. On s’est finalement décidé à contacter plusieurs experts pour tenter d’y voir un peu plus clair dans tout ça, mais ce n’est pas aussi simple !

Publié 10 août 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Rubato   2 comments

Un musicien de rue vit dans la pauvreté et la solitude. La vie lui apporte son lot de déception et de perte.

C’est lorsqu’il accepte la présence de l’autre avec un regard nouveau que sa vie va prendre un nouveau tournant.

Rubato

Publié 3 août 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , ,

Petits coups de coeur   Leave a comment

Les actions lumineuses

qui déposent une touche de folie

dans notre quotidien,

ou les sentiments désintéressés de compassion distribués furtivement,

ou les petits présents simples offerts

générant ces battements des yeux et du cœur,

et l’ouverture aux autres

créant un espace d’accueil et d’humanité,

voilà ce qui engendre des états de grâce

des moments exceptionnels de vie

des perles d’instants

éternels et furtifs

qui transforment nos communautés

à petits coups de cœur

Une chanson de Daniel Bélanger – Les deux printemps

Les paroles sur http://www.danielbelanger.com/lyrics.php?lyrics=775

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Publié 12 juillet 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Un être humain remarquable   Leave a comment

Tagore_poesie-1c251-d25ed

Il souriait tout le temps. Rien ne semblait l’affecter. Il marchait à son rythme, faisait les choses à sa manière.

Ceux qui lui ont parlé ont découvert un homme simple à l’esprit grand ouvert, de telle sorte que beaucoup de pensées, d’événements et de sentiments pouvaient y pénétrer et traverser sa conscience sans y rester accrochés.  L’esprit libre, il laissait tout passer.

Il n’y avait pas de place pour garder les jugements, ni sur lui-même ni sur les autres. Il n’y avait pas de place pour de l’animosité. Pas de place non plus pour la culpabilité. Ainsi, nous savions que tout comme nous, il vivait les mêmes expériences, mais grâce à sa grande ouverture, elles passaient sans le troubler et sans l’affecter.

Il possédait peu de chose, mais il avait cet instant présent qui lui permettait de demeurer ce qu’il était réellement. Un être humain remarquable par sa singularité.

Une pièce musicale de RAVI SHANKAR et GEORGE HARRISON – PRABHUJEE

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 8 juillet 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

De l’accueil à l’acceptation   Leave a comment

ImAGE Enfermé

La nourriture du réveil est l’accueil. La personne qui fait le choix de ne plus se résigner va développer un regard différent sur ce qui l’entoure. Tout doucement, elle va découvrir l’importance de lâcher prise, l’importance de cette attitude qui consiste à s’ouvrir à ce qui se présente, à l’évènement, au sens de l’accueil d’une réalité.

En cessant de se résigner, ce cautionnement passif de ce qui se passe, paradoxalement, cela permet à toute personne de sortir d’une attitude de résistance à la vie et de conflit avec soi.

Puis, le passage s’ouvre lorsque la personne cesse de refuser les faits et la réalité. Ce passage fait migrer de l’accueil à l’acceptation qui elle, permet au quotidien de développer une fluidité naturelle de vie.

L’acceptation implique de développer l’objectivité et de mobiliser les capacités d’adaptation.

La personne devient alors consciente de ses imperfections, et… aussi de ses capacités. L’acceptation vise à intégrer l’état dans lequel la personne peut dorénavant composer de façon active. Qu’elle soit perfectionniste, anxieuse ou malade, prendre conscience en identifiant et en acceptant pleinement ce qu’elle est permet de mettre en œuvre des actions destinées à changer et surtout à recommencer à vivre pleinement.

La résignation est l’action directe des émotions (doutes, peurs, colère, déni ou fuite) et de l’attachement à une certaine représentation du monde (préjugés, généralisations, jugements et contrôle).

Accepter, ce n’est surtout pas se résigner, mais agir pleinement sur ce que produit cette perception déformée de la réalité et l’amène à vivre le conflit intra personnel, le mal de vivre.

Une chanson de Playing for Change – What’s Up (4 Non Blondes)

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/245090.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 26 juin 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

La loi de l’attraction   Leave a comment

nombril

Il en faut de la persévérance pour sortir de l’effet d’attraction de nos fausses représentations du monde, de nos préjugés. Toutes ces rotations autour de son propre nombril ne font que nous enfermer dans un univers clos et abrutissant.

Les personnes qui ont une couleur de peau différente sont moins précieuses!

Les pauvres sont les uniques responsables de leur sort!

Je suis meilleur croyant que toi!

J’ai raison!

Les personnes qui tournent en rond autour de leur nombril sont persuadées de penser, alors qu’ils se contentent de reformuler autrement leurs préjugés.

Cette force d’attraction ne tire son énergie que de la valeur que nous leur accordons et du sens que nous leur attribuons. Cette force d’attraction est créée par nous-mêmes.

Ouvrir son esprit pour ne plus ruminer, mais penser, tourner son regard vers les autres, accepter l’inconnu, accepter l’imprévu et laisser place à l’avènement de l’événement : voilà ce qui nous libère de notre force de rétention. Les chaînes de la certitude font alors place à l’acceptation de la vie telle qu’elle est et aux semences de l’émerveillement.

Une vie fondée sur la possession est moins libre, consciente et heureuse. Nous serons toujours retenus dans notre course par une force d’attraction. Il reste à savoir si nous désirons tourner autour de soi ou autour d’un soleil qui engendre la vie.

 

Une pièce musicale Pink Floyd – Us and Them

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/252683.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

L’apprentissage par le corps   Leave a comment

 

Resilience-14-12-15

La maladie m’a permis de mieux comprendre qu’il faut sortir du cercle qui nous enferme entre ce que nous attendons de la vie, et ce que nous y apportons. Depuis j’ai pris conscience que vivre un épisode de maladie a un effet direct sur les attentes qui souvent se réduisent de beaucoup, voire même à un objet précis, la guérison. Et ce que je peux apporter à la vie en est grandement réduit du fait même.

Je suis beaucoup plus comme humain que la part affectée par ce que je subis et je suis beaucoup plus comme humain que ce que je fais.

La maladie m’a ouvert les yeux sur le fait que ce n’est pas la responsabilité de quelqu’un d’autre de trouver un sens à ce que je vis. Demander à des spécialistes d’intervenir n’y change rien. Chaque jour, chaque heure, c’est à nous de vivre pleinement, avec ce que nous avons, ce que nous sommes et ce que nous décidons d’abandonner.

Vivre, c’est accueillir, et pour cela, il faut accepter de faire de la place en se débarrassant des croyances inutiles pour se recréer et reprendre l’initiative de ce présent, de ce que nous sommes réellement, sans jugement.

Une chanson de Shakti with John McLaughlin – Peace of Mind

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Publié 17 juin 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :