Archives du tag ‘présent

Le rêve du papillon   Leave a comment

ImAge mains papillons

Un jour, il se réveilla et il eut le sentiment que la vie venait de lui. Il eut cette impression intense que la vérité, la réalité, la finalité ou l’essence n’ont jamais été ailleurs. C’était juste là.

Ce jour-là, il venait de franchir le mur de la perception et les frontières de l’interprétation. Il venait d’inverser la perspective.

Il était capable de vivre cette subtile différence entre le présent et la chaleur ressentie, entre le présent et les odeurs qui l’entouraient.

Il savait maintenant que nous ne quittons jamais le présent. Quand nous vivons des événements passés, nous les vivons du présent. Quand nous sommes dans les rêves d’anticipation d’un monde meilleur, nous vivons dans le présent.

Il était capable de vivre cette subtile différence entre le présent et les pensées qui déposent les mirages des différents temps que nous sommes capables de créer.

Son esprit mesurait la différence entre ce qui le traverse et ce qu’il est.

C’est parce que le présent change tout le temps qu’il donne l’impression de nous fuir entre les doigts, et pourtant.

Ce jour, lorsqu’il se réveilla, il venait de franchir les barreaux et les chaînes qu’il avait toujours cru exister.

Une pièce musicale de Pucini interprétée par Maria Callas – Madame Butterfly

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 30 novembre 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Quand Question se pose   Leave a comment

ImAGE Hibou

Connaissez-vous l’histoire de cet oiseau bizarre qui s’appelle Question? Je vais vous la raconter.

Cet oiseau vit depuis la nuit des temps et il aime voler librement dans le ciel. Parfois, il se pose sur la branche d’un arbre pour se reposer ou encore sur la cime d’un rocher. Il a ce pouvoir magique, lorsque quelqu’un le remarque durant sa pause, de faire germer chez l’observateur une réponse à une question qu’il le tourmente.

Souvent, il a fait le coup. Question se permettait d’apparaître sans avertissement dans la vie des gens. Je sais de source sûre qu’un certain Newton a été l’une de ses victimes, et il a toujours cru que la réponse à sa question était apparue par le fruit du hasard, sans se douter que cette fameuse pomme eût fait le chemin de l’Éden jusqu’à lui par l’intermédiaire de Question.

Un jour, une personne en quête de toutes les réponses possibles découvrit ce petit manège et il se mit à poursuivre Question. Il avait inventé différents stratagèmes pour le pister, pour le suivre et chaque fois, il obtenait des réponses à ses questions. Cela avait duré presque une année. Malgré le nombre effarant de réponses qu’il avait réussi à récolter, il avait dû se rendre à l’évidence, cela ne le rendait pas plus heureux, et il cessa de pourchasser Question.

Il avait pris conscience que la paix de l’esprit ne vient pas avec plus de réponses ou de questions, elle émane lorsque ce voile de la dualité s’estompe et que l’on apprécie simplement les découvertes de la vie.

Une chanson de Peter Gabriel interprétée avec The Blind Boys of Alabama – Sky Blue

Les paroles sur http://traductions2chansons.wifeo.com/traduction-de-l-album-up-de-peter-gabriel.php#SKYBLUE

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 24 novembre 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Entre passé et futur   Leave a comment

ImAGE tête ennuagée

Je vous propose un petit exercice. Prenez place confortablement à un endroit calme et reprenez le contrôle de votre respiration. Laissez un moment de paix s’installer.

Puis, revoyez les rencontres que vous avez faites hier. Captez les bribes de vos propos, les sujets que vous avez abordés. Revisitez l’énergie qui vous habitait lors de ces conversations, lors de ces rencontres.

Vous allez revoir l’amie que vous avez rencontrée et l’échange sur vos liens. Vous allez vous entendre parler à un collègue au travail. Vous revoir répondre au téléphone et d’un projet à venir. Vous allez revoir cette rencontre avec une nouvelle personne que vous ne connaissiez pas.

Prenez conscience de la fréquence de ces échanges qui étaient axés avant tout sur le futur ou sur le passé. Prenez le temps d’entendre les verbes et des mots utilisés. J’ai aimé, j’étais, je rêve de, demain, etc.

Ce n’est pas grave de faire souvent référence au passé dans nos moments présents, tout comme parler de nos projets futurs ou de nos espoirs.

Notre passé nous appartient, il est normal de s’en appuyer pour avancer. Lorsque le bagage que nous portons devient le moyen de locomotion, la chaise, l’appui-pied et le jouet lors de notre voyage de vie, c’est que nous avons oublié de poser au bon endroit les bagages dont la lourdeur crée du ressentiment pour accueillir réellement le nouvel environnement.

Notre futur est notre devenir, il est normal d’anticiper. Mais garder le nez posé sur son GPS ou sur ses cartes à tout moment ne nous permet pas de prendre les indices du présent à visiter. La peur dirige alors notre vie, comme si la vie était une destination à ne pas manquer.

Une chanson de Desireless – Voyage Voyage

Les paroles sur https://genius.com/Desireless-voyage-voyage-lyrics

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 22 novembre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Le manque permanent   Leave a comment

ImAGE lever de soleil

Nous pouvons regarder l’histoire de notre humanité par ses nombreuses réalisations avec ses éclairs de paix, d’amour et de joie.

Notre histoire est surtout l’expression d’une cupidité, d’une avidité afin de contrôler l’autre, et les nombreuses guerres et révolutions n’en sont que l’expression collective.

Nous fonçons dans la vie sans prendre conscience que nos émotions et nos pensées qui en découlent sont à l’origine de nos maux, et de nos maladies.

Au lieu de pacifier ces soulèvements d’émotions, nous nous laissons entraîner dans les conditionnements du désir, peu importe qu’il soit caché sous l’habit de la croyance ou de l’envie.

Il est facile de se laisser décourager, et de se dire qu’il n’y a rien à faire. Mais il existe des femmes et des hommes qui ont enlevé l’habit qui recouvre le désir et ils se sont mis à prendre soin de leurs émotions et de leurs pensées, ils s’entraînent à devenir des personnes meilleures, non pas pour obtenir un quelconque état ou un quelconque bénéfice, mais pour être pleinement sans être dépendants.

Ils ne sont plus croyants ou athées, ils sont en phase avec ce qui se passe en eux et autour d’eux. Conscient des maux qui nous rendent plus fragiles, ils ont compris qu’ils peuvent transcender le manque permanent et la quête de satiété.

Pour ceux qui regardent au-delà de cet état de dépendance, ils découvrent le présent de la liberté.

Une pièce musicale de Dhafer Youssef – Chanting of a Soul

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

L’entraînement de l’esprit   Leave a comment

ImAGE_rêve papillon

Il est possible de pratiquer la méditation sans être adepte du bouddhisme. Ceux qui vous diront qu’il y a une pratique meilleure qu’une autre ont probablement un grand sens de l’humour, ou ils découvrent le sujet en vous parlant.

J’aime utiliser le terme entraînement de l’esprit. Ce terme illustre la dimension active de cette activité.

Il peut y avoir la phase calme, où je suis assis en silence et sans mouvement. Il y a aussi la phase ou je suis en mouvement, pendant que j’attends, pendant que je marche, pendant que je prends ma douche. En fait, il y a beaucoup d’opportunités ou les actes répétitifs et ordinaires nous permettent de calmer notre esprit, de nous relier à ce qui se passe en cet instant.

Pour moi, l’entraînement de l’esprit n’est pas un exercice, n’est pas une démarche isolée que j’accomplis de temps à autre dans le parcours de ma journée. C’est une façon de vivre le quotidien.

L’entraînement de l’esprit m’a permis de prendre conscience de la fluidité des croyances et idées toutes faites sur moi-même. Au lieu de me raconter des histoires, que je suis… qu’il est … j’apprécie ce qui m’entoure, et je développe mon potentiel de créativité en m’enrichissant de nouveautés.

Un état mental plus sain et paisible repose avant tout sur cette capacité à laisser de la fluidité en nous. Toute sensation intense, positive ou négative, ne doit pas être bloquée. Elles doivent pouvoir apparaître, se vivre et disparaître pour livrer leurs potentiels d’enseignement du parcours de notre vie.

 

Une chanson d’Arcade fire interprétée par Peter Gabriel – My body is cage

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/958348.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Publié 1 novembre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

L’éveillé   Leave a comment

ImAGE champs

L’attendu : Vivre dans l’instant présent, c’est facile à dire, mais pour le vivre réellement, je dois avouer que cela me dépasse.  Je suis là, et je ne vis rien de spécial.

L’accepté : Je comprends, tes yeux voient le présent, mais c’est comme s’il te manquait quelque chose.

L’attendu : Oui, il y a rien de spécial pour s’époumoner de bonheur.

L’accepté : C’est effectivement en attendant le spécial que le merveilleux nous glisse sous le nez. Essaie de voir les choses sans qu’il y ait un dernier ou un premier instant, sans qu’il y ait besoin d’étiqueter, de classer ou de mettre en ordre dans le répertoire du vécu.

L’attendu : Donc c’est moi le problème?

L’accepté : Tu crois vraiment que l’instant présent est un personnage qui se joue de toi et qui a le temps de te faire perdre le tien?

L’attendu : Ok…je comprends.

L’accepté : Quand on ne regarde ni derrière ni devant l’instant, quand on cesse de se personnifier en acteur d’une vie, quand on cesse de vouloir à tout prix se situer, alors l’instant prend tout l’espace. La différenciation de toi et de la vie n’a plus d’importance tout comme le concept de ta vie. Il y a l’Être présent, qui vit ce qui est, qui accepte ce qui est, et qui adapte son pas au chemin qu’il parcourt.

L’attendu : Et ce changement peut prendre du temps?

L’accepté : Cela va dépendre de l’instant ou cela n’aura plus d’importance.

Une chanson de Cat Stevens – Morning has broken

Les paroles sur  https://www.lacoccinelle.net/263358.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 30 octobre 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Le présent de la gratitude   Leave a comment

Les yeux du coeur

La gratitude est un présent que l’on se donne, et cela dans tous les sens du terme.

Elle peut apparaître comme un bienfait, un avantage, mais c’est bien plus que cela. Beaucoup plus qu’un merci, c’est une source de vie intarissable.

Elle induit un état d’être, une prise de conscience qui alimente nos pensées, nos émotions, et nos actions.

La gratitude est une présence à l’autre,

elle est un présent que l’on partage,

et elle est une action au présent.

C’est ce qui fait toute la beauté et la grande énergie qu’elle dégage. Autant la personne qui l’exprime que la personne qui la reçoit en sont transformées.

Une pièce musicale de Paul Simon – Anji

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 11 octobre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :