Archives du tag ‘acceptation

Pour souligner l’action de grâce québécoise   2 comments

 

ImAGE coucher

J’ai été saisi d’une vision,

J’ai été happé par sa fenêtre

J’y ai vu les souffrances de nos cœurs

J’ai vu nos signes désespérés

Pour que tout s’arrête

La vision était là, criante de fragilité

Et l’obscurité masquait ce que nous voulons taire

Les anges, les saints, et les démons tous silencieux

Pour délier les nœuds des liens qui font mal

Tous attendent une intervention divine

Le sang de l’éden liant la femme et l’homme

Coule au fond de nous, sève de vie

Nous recherchons l’union, mais dans les faits,

Nous ne cherchons qu’à attacher

Des hommes et des femmes sans relier

Je sais qu’il n’est pas possible d’être neutre

Lorsque l’on prêche pour défendre un sacre

Le sang de l’éden finit par uniquement couler

Pour s’approprier le chemin de vie d’un autre

Le bien d’autrui ne devrait pas être un crédit

Est-ce un symbole sacré qui semblait luire au loin

Un rêve semblait le tenir étroitement dans nos mains

La vision était floue, la distance était grande

Donnant plus de pouvoir au rêve, à la quête

À travers les espoirs, flottants et errants

Le sang de l’éden liant la femme et l’homme

Amène la séduction, le succès du moment

Que ce soit un moment, ce moment

Ce moment d’oubli, un moment de bonheur

Pour remplir le vide de ce qui n’est pas lié

Entendez-vous le lointain tonnerre

Ce son inouï de milliards d’âmes

Cherchant le chemin de la paix, de l’union?

Entendez-vous le silence de chaque créature

Qui attend une intervention divine?

Le sang de l’éden

Liant la femme et l’homme

Coule au fond de nous

Nous pouvons faire l’union et l’acceptation

De la femme et de l’homme

Dans le rêve de l’intervention divine

Nous croyons faire tout notre possible

Oubliant ce qui est déjà divin en nous

Ce qui porte le germe d’acceptation

Et le code de l’architecte de la vie

Quand il ne subsistera plus rien de nos attentes

Subsistera le sang de l’union coulant à travers soi

Le ressentez-vous dans vos os et vos veines?

Il n’a pas besoin d’être versé pour partager

Ce trésor caché derrière notre diversité

Une pièce musicale avec André Rieu – Conquest of Paradise

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 8 octobre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

La nuit sacrée avec Tahar Ben Jelloun   Leave a comment

C’est très important le rire, il brise le mur de la peur, de l’intolérance et du fanatisme.

*

Le temps est ce que nous sommes. Il est sur notre visage, dans nos silences, dans notre attente. Méritons le temps de la patience et des jours où rien n’arrive.

*

Ce qui importe, c’est la vérité. A présent que je suis vieille, j’ai toute la sérénité pour vivre. Je vais parler, déposer les mots et le temps. Je me sens un peu lourde. Ce ne sont pas les années qui pèsent le plus, mais tout ce qui n’a pas été dit, tout ce que j’ai tu et dissimulé. Je ne savais pas qu’une mémoire remplie de silences et de regards arrêtés pouvait devenir un sac de sable rendant la marche difficile.

*

Après le thé, il se leva : Il faut que j’y aille; les gosses sont terribles. J’essaie de leur faire apprendre le Coran comme je l’aurais fait avec une belle poésie, mais ils posent des questions embarrassantes, du genre : « C’est vrai que les chrétiens iront tous en enfer? » ou alors : « Puisque l’islam est la meilleure des religions, pourquoi Dieu a attendu si longtemps pour la faire répandre? » Pour toute réponse je répète la question en levant les yeux au plafond : « Pourquoi l’islam est arrivé si tard? »… Peut-être que vous, vous connaissez la réponse?

J’y ai déjà pensé. Mais voyez-vous, je suis comme vous, j’aime le Coran comme une poésie superbe, et j’ai horreur de ceux qui l’exploitent en parasites et qui limitent la liberté de la pensée. Ce sont des hypocrites. D’ailleurs le Coran en parle…

Oui, je vois…je vois…

 Après un silence il cita le verset 2 de la sourate « Les impies » : « Ils se font un voile de leurs serments. Ils écartent les hommes des voies du salut. Leurs actions sont marquées au coin de l’iniquité »… Des croyants fanatiques ou des impies. Qu’importe, ils se ressemblent et je n’ai aucune envie de les fréquenter.

– Moi je les connais bien. J’ai eu affaire à eux avant. Ils invoquent la religion pour écraser et dominer. Et moi, j’invoque à présent le droit à la liberté de penser, de croire ou de ne pas croire. Cela ne regarde que ma conscience. J’ai déjà négocié ma liberté avec la nuit et ses fantômes.

dans Tahar Ben Jelloun dans La nuit sacrée

Une chanson de Yusuf Islam (Cat Stevens) – The wind

https://www.lacoccinelle.net/971219.html

Publié 23 septembre 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

En Inde avec Albert Londres   2 comments

AVT_Rabindranath-Tagore_6128

Naguère, une entrevue Gandhi-Tagore émut le pays immense. Mystérieuse, elle dura quatre heures. En longtemps l’on ne sut d’elle qu’une chose, c’est que Gandhi était partie sans avoir été prié de saluer la famille Tagore.

Entre le « mahatmadji » et le « gurudev », un orage avait éclaté. Gandhi, visionnaire, développa sa vision de l’Inde se retirant du monde. On jetait bas d’un coup toutes les conquêtes de la civilisation sur le temps, et de l’esprit sur l’ignorance. Plus de chemins de fer, d’écoles, de tribunaux, de médecins. L’Inde avec délire se replongeait dans le Moyen Âge. Désormais un seul instrument serait le sien : le « charka » (rouet).

Tagore rejeta du pied le rouet de Gandhi :

– Quelle idée vous faites-vous des destinées du peuple de l’Inde ? Est-ce en reculant que l’on gagne l’avenir ?

*

Grand drame, en vérité, que celui de l’Inde. Et nous n’en sommes qu’au prologue. C’est dans les yeux des hommes qu’il faut chercher le temps qu’il fera dans leur âme. Or les yeux des condottieri hindous sont chargés comme un ciel d’ouragan sous les tropiques.

Albert Londres dans En Inde

1922, Albert Londres est à Calcutta. Il découvre un  » Empire britannique  » où cohabitent des millions d’hindous, de chrétiens, de musulmans, de sikhs et de bouddhistes. Ce grand reporter se met à suivre le débats sur le revendications nationalistes de trois personnalités qui marquèrent l’époque : Gandhi, Nehru et le grand poète Tagore.

Une pièce musicale LES VOIX DE SILVACANE – Chants Carnatiques de l’Inde du Sud

Publié 27 août 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

La mort   2 comments

Il ne faut pas attendre d’y être confronté pour parler de la mort.  Il faut l’apprivoiser, comprendre notre relation avec celle-ci.

Le philosophe Alexandre Jollien nous livre son regard avec perspicacité, générosité et humour.

Publié 8 août 2018 par dandanjean dans Débats à partager

Tag(s) associé(s) : , , ,

Quelqu’un d’adapté   Leave a comment

Philippe Croizon a connu un accident en 1994 avec une ligne électrique de 20 000 Volts : le courant est entré par ses mains et ressorti par ses jambes.

Pour le sauver, il a fallu amputer ses quatre membres.

Depuis, il est devenu un aventurier hors du commun : il a traversé le Manche à la nage, et plus tard relié les cinq continents de la même façon.

Afin de partager ce fond unique partout et avec tous, HUMAN existe en plusieurs versions : Une version cinéma de 3h11, une version télévisuelle de 2h11 et une version en 3 volumes pour le web

Publié 7 août 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , ,

Seul ce qui brûle   Leave a comment

ImAge feu

Le sublime jeu des mondes, et la création à l’œuvre – en quête infatigable d’autres formes encore et de toutes les combinaisons possibles -, tout cela se déroulait devant moi. Ou était-ce en moi ?

Et même si chaque oiseau semblait s’enivrer d’avoir part au jeu, avait-il en vérité une autre existence que celle de la voilure déployée, de la nuée tout entière ?

Mon pouce eût-il existé un instant par lui-même s’il s’était trouvé détaché de mon corps ? Et si chaque oiseau n’était pas l’entière nuée, comment la volée eût-elle tenu ensemble alors que rien ne la contenait et qu’elle n’avait aucun modèle ni avant ni après ?

En chaque parcelle était le Tout et je le vivais jusqu’au vertige.

*

Je crois que si nous sommes sur terre, c’est parce que la magnificence du jardin d’Éden ne nous était pas supportable. Comprenez-moi : c’est l’énergie de la vénération lorsqu’elle est devenue trop aiguë qui brûle les nerfs de l’homme. Ce n’est ni le dépit ni la malveillance – oh non ! -, c’est la vénération chauffée à blanc qui fait le meurtrier.

*

Une seule chose ma colombe. Il n’est que d’accueillir une bribe de cette souffrance noire dans son propre cœur, de l’y bercer, de l’y soigner. Et d’espérer qu’y œuvre l’alchimie d’amour. Tout le reste est du vent.

*

La phrase s’est gravée sur mon front comme sur un linteau :

– Celui qui fait sien son destin – aussi hostile et terrible soit-il – celui-là est libre.

Ce fut le début d’une incroyable transformation, qui s’est poursuivie jusqu’à ce jour où le goût m’est venu de prendre la plume.

*

Tout dépend maintenant de la vigilance de ma dévotion amoureuse et, comme je la veux brûlante, l’idée d’en être distraite m’est insupportable.

Christiane Singer dans Seul ce qui brûle

Une pièce musicale de Igor Stravinsky – L’oiseau de feu

Publié 4 août 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

François d’Assise : Tout est miracle   Leave a comment

cropped-main-soleil.jpg

Celui qui travaille avec ses mains est un ouvrier.

Celui qui travaille avec ses mains et sa tête est un artisan.

Celui qui travaille avec ses mains et sa tête et son cœur est un artiste.

*

Il n’y a pas de miracles. Plutôt tout est miracle.

*

Ce que tu cherches est ce qui cherche.

*

Commence par faire le nécessaire puis fais ce qu’il est possible de faire et tu réaliseras l’impossible sans t’en apercevoir.

 

Saint François d’Assise

 

Une chanson de Donovan pour le film François et le chemin du soleil – Brother Sun, Sister Moon

Publié 1 août 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

%d blogueurs aiment cette page :