Archives du tag ‘acceptation

La mort   2 comments

Il ne faut pas attendre d’y être confronté pour parler de la mort.  Il faut l’apprivoiser, comprendre notre relation avec celle-ci.

Le philosophe Alexandre Jollien nous livre son regard avec perspicacité, générosité et humour.

Publié 8 août 2018 par dandanjean dans Débats à partager

Tag(s) associé(s) : , , ,

Quelqu’un d’adapté   Leave a comment

Philippe Croizon a connu un accident en 1994 avec une ligne électrique de 20 000 Volts : le courant est entré par ses mains et ressorti par ses jambes.

Pour le sauver, il a fallu amputer ses quatre membres.

Depuis, il est devenu un aventurier hors du commun : il a traversé le Manche à la nage, et plus tard relié les cinq continents de la même façon.

Afin de partager ce fond unique partout et avec tous, HUMAN existe en plusieurs versions : Une version cinéma de 3h11, une version télévisuelle de 2h11 et une version en 3 volumes pour le web

Publié 7 août 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , ,

Seul ce qui brûle   Leave a comment

ImAge feu

Le sublime jeu des mondes, et la création à l’œuvre – en quête infatigable d’autres formes encore et de toutes les combinaisons possibles -, tout cela se déroulait devant moi. Ou était-ce en moi ?

Et même si chaque oiseau semblait s’enivrer d’avoir part au jeu, avait-il en vérité une autre existence que celle de la voilure déployée, de la nuée tout entière ?

Mon pouce eût-il existé un instant par lui-même s’il s’était trouvé détaché de mon corps ? Et si chaque oiseau n’était pas l’entière nuée, comment la volée eût-elle tenu ensemble alors que rien ne la contenait et qu’elle n’avait aucun modèle ni avant ni après ?

En chaque parcelle était le Tout et je le vivais jusqu’au vertige.

*

Je crois que si nous sommes sur terre, c’est parce que la magnificence du jardin d’Éden ne nous était pas supportable. Comprenez-moi : c’est l’énergie de la vénération lorsqu’elle est devenue trop aiguë qui brûle les nerfs de l’homme. Ce n’est ni le dépit ni la malveillance – oh non ! -, c’est la vénération chauffée à blanc qui fait le meurtrier.

*

Une seule chose ma colombe. Il n’est que d’accueillir une bribe de cette souffrance noire dans son propre cœur, de l’y bercer, de l’y soigner. Et d’espérer qu’y œuvre l’alchimie d’amour. Tout le reste est du vent.

*

La phrase s’est gravée sur mon front comme sur un linteau :

– Celui qui fait sien son destin – aussi hostile et terrible soit-il – celui-là est libre.

Ce fut le début d’une incroyable transformation, qui s’est poursuivie jusqu’à ce jour où le goût m’est venu de prendre la plume.

*

Tout dépend maintenant de la vigilance de ma dévotion amoureuse et, comme je la veux brûlante, l’idée d’en être distraite m’est insupportable.

Christiane Singer dans Seul ce qui brûle

Une pièce musicale de Igor Stravinsky – L’oiseau de feu

Publié 4 août 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

François d’Assise : Tout est miracle   Leave a comment

cropped-main-soleil.jpg

Celui qui travaille avec ses mains est un ouvrier.

Celui qui travaille avec ses mains et sa tête est un artisan.

Celui qui travaille avec ses mains et sa tête et son cœur est un artiste.

*

Il n’y a pas de miracles. Plutôt tout est miracle.

*

Ce que tu cherches est ce qui cherche.

*

Commence par faire le nécessaire puis fais ce qu’il est possible de faire et tu réaliseras l’impossible sans t’en apercevoir.

 

Saint François d’Assise

 

Une chanson de Donovan pour le film François et le chemin du soleil – Brother Sun, Sister Moon

Publié 1 août 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

De la capacité d’émerveillement du marcheur   2 comments

Cette vidéo présente un extrait du livre de Sylvain Tesson, « Petit traité sur l’immensité du monde », qui traite du point de vue d’un marcheur notamment  de la capacité d’émerveillement, et aussi des stratagèmes pour vivre pleinement sans se laisser absorber par des sentiments d’ennui ou de solitude.

Un livre que je recommande fortement.

Publié 1 août 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Adversaire ou ennemi?   Leave a comment

L’esprit des guerriers pacifiques est avant tout rempli d’ouverture et de bonté. Devant l’autre, il est capable de maintenir sa position. Il sait que ce n’est pas l’adversaire qu’il doit combattre, mais ce regard qui fait de l’autre un ennemi. Être l’adversaire d’une personne illustre seulement que nous avons une position différente.

Devenir son ennemi, c’est combattre pour faire disparaître les différences.

C’est l’erreur que nous faisons souvent, concevoir le monde comme état sans oppositions et sans tensions, nous amenant à nous inventer un ennemi.

L’art de la paix, c’est de se faire l’allié de notre adversaire contre cette perception d’un ennemi.

Une chanson de Francis Cabrel -Tout le monde y pense

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/964878.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 30 juillet 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Problème de brassage   Leave a comment

Que peut avoir en commun un ogre

et une chèvre,

si ce n’est leur capacité d’accueil.

 

Publié 24 juillet 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : ,

%d blogueurs aiment cette page :