Archives du tag ‘acceptation

Survivre à la torture   Leave a comment

ImAGE de bonheur

 

Ce n’est pas facile, ni simple à exprimer. Mais, oui, j’ai vécu la torture et, sur une longue période. Les blessures sont profondes et encore présentes.

Au début, j’ai subi le chantage, vous savez, cette approche qui vise à s’obliger à faire quelque chose sinon nous risquons de perdre la face. Puis, cela s’est intensifié. J’ai été contraint à subir la fatigue qui nous induit un état second, et nous amène à supporter l’impossible, et continuer, encore et encore. Puis, ce fut les techniques de tromperie, celles où l’on fait miroiter un espoir, et subitement, il disparaît, afin d’attaquer les systèmes de défense. Puis différentes substances pour faire tomber les inhibitions, ce que nous ne voulons pas révélé.

Pendant ma captivité, j’ai établi une routine, que je suivais religieusement afin de pouvoir m’encrer dans certains repères. J’ai vu les espoirs d’amour s’évanouir, j’ai vu les amitiés disparaître, j’ai vu les trahisons sous leurs vrais jours. Puis, ce fut mon manque d’amour qui est apparu, les mensonges que je me suis forgés, je touchais le fondement de la situation.

Il a fallu combien de coups avant que je cède?

Il a fallu combien de chutes avant que je m’extirpe?

Il a fallu combien de pression avant de céder?

Il a fallu combien de peurs avant de lâcher-prise?

Il a fallu combien de désillusion avant de comprendre?

Nous sommes tous passés par une période de noirceur. Pour certains cela arrive plus tôt, pour d’autres plus tard. Ce texte peut paraître difficile ou dur, mais il est l’expression exacerbée de ce que nous vivons. Trop souvent, le tortionnaire est en nous-mêmes, et nous ne prenons pas conscience de ce que nous endurons inutilement, avant de lâcher-prise, et de faire la paix avec soi, puis avec les autres.

Je nous le souhaite tous.

 

Une chanson de Dany Bédard – Faire la paix avec l’amour

J’ai pas demandé à venir au monde

Je ne veux pas non plus rester dans l’ombre

J’ai pas choisi celui que j’aime

Je ne veux pas non plus cacher ma peine

 

Je suis pendue à tes lèvres

J’entends la porte qui se referme

J’éteins le soleil qui se lève

T’as jamais su calmer ma fièvre

T’as jamais pu lever les poings

Pourtant je pleure toute les nuits

Ces blessures la… je les guéris

J’ai l’impression que ça va trop loin

Refrain

J’ai dû combattre mes envies

Et faire semblant d’aimer la vie

Mais aujourd’hui c’est à mon tour

De pousser la porte et voir le jour

De reconnaître qui je suis

Et faire la paix avec l’amour

J’ai peur de ta voix et du noir

Le noir qui loge le désespoir

Celui-là même qui me poursuit

Et qui me plonge dans l’oubli

J’ai pas demandé à venir au monde

J’veux ne pas non plus rester dans l’ombre

J’ai pas choisi celui que j’aime

Je ne fais qu’un avec ma peine

Refrain

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

 

 

Publié 17 novembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Pourquoi être normal?   Leave a comment

ImAGE unique

Je suis dans un état second, le premier étant la normalité. En fait, je dis cela, car je ne sais pas à quel endroit l’état du genre normal commence et quelles en sont ses limites.

Lorsqu’on m’a demandé pourquoi je ne suis pas normal, comme tout le monde, j’ai répondu je ne sais être que moi et personne d’autre. Pourquoi vous voulez être un autre?

Cette question a soulevé un doute.

Est-ce possible que vivre avec sa vie soit difficile?

Il m’a fallu un peu de temps pour comprendre qu’il existe deux types de regard sur soi. Il y a celui de la singularité, celui que nous avons sur nous-mêmes et celui de la normalité, du regard des autres. Cette dernière peut être dangereuse. Car si nous n’y faisons pas attention, nous pouvons devenir ce que nous ne voulons pas être. Plus les personnes nous aiment, plus il faut être vigilant pour se respecter dans cet accueil. L’amour n’est pas un rôle ou nous devons nous forger une personne, pour être plus beaux, plus aimables, plus acceptés, plus …

L’amour ne peut pas être normal, car il demande de l’authenticité.

J’imagine que la journée où ce qui est anormal est accepté, le normal reprend sa juste place.

C’est une grande question. Je vous le dis, même mon miroir qui réfléchit n’arrive pas à me renvoyer une image normalisée en raison du reflet de mes changements constants.

Alors, pourquoi être normal?

 

Une chanson de Mes Aïeux – La différence

 

LES PAROLES DISPONIBLES SUR : https://www.musixmatch.com/fr/paroles/Mes-Aieux/La-diff%C3%A9rence

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 16 novembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

L’amour commence dans les petites choses   Leave a comment

cropped-coeur-sur-la-main.jpg

On ne peut construire un temple puissant sans de solides fondations. Vous ne pouvez construire le nouveau ciel et la nouvelle terre sans amour, amour les uns pour les autres et amour pour Moi.

L’amour commence dans les petites choses de la vie et s’étend à partir de là.

Sème des graines d’amour où que tu ailles, et vois-les croître, fleurir et prospérer. Les graines d’amour semées, même dans le plus dur des cœurs, se mettront finalement à pousser ; cela peut prendre du temps pour que les graines germent, mais si l’on s’occupe d’elles avec un soin aimant, elles ne peuvent pas ne pas pousser.

Alors ne désespère de personne, déverse simplement sans cesse l’amour et ne durcis pas ton cœur.

Cesse d’essayer de te justifier pour tes actions.

Cesse de blâmer l’autre. Sonde ton propre cœur, mets-toi au clair, et trouve la paix parfaite du cœur et de l’esprit.

Alors tu peux aller n’importe où dans la liberté et la joie vraies, irradiant l’amour et toujours plus d’amour.

Il ne peut jamais y avoir trop d’amour.

Laisse-le couler librement.

Elieen Caddy

 

Une chanson de Jacques Brel interprétée par Patricia Kaas – Quand on a que l’amour

 

LES PAROLES SUR : https://www.lacoccinelle.net/785400.html

Publié 13 novembre 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Respecter la vie, c’est accepter la différence   Leave a comment

De chaque côté du mur règnent les marchands de haine. Ceux qui nous opposent ; ceux qui veulent plus de richesses, de terre, d’eau et de moissons, à leur seul bénéfice ; ceux qui vivent sans partage ; ceux qui vendent les armes avec lesquelles on s’entretue. Ceux qui réinventent le parole de Dieu pour exercer leur suprématie ; ceux encore qui entretiennent l’ignorance par tous les moyens pour asseoir leur pouvoir ; ceux qui envoient des enfants se faire tuer au nom de ce même Dieu, au nom d’un monde meilleur ou d’un paradis. Comme si le meilleur pouvait naître des terres et des rivières rougies du sang des hommes. Leur parole couvre celle des gens de bonne volonté. Ne me demande pas pourquoi, je n’en sais rien. Crois-moi, Medhi, personne ne nous écoutera, et si la mort ne vient pas d’en face, on nous tuera dans notre propre camp.

Alors au lieu de pierres, de fusils et de bombes, c’est de courage qu’il faut s’armer. Maintenant que nous savons la vérité, si nous les laissions faire, si nous renoncions, c’est nous qui serions coupables au jour du Jugement dernier. Et si nous nous unissons, nous serons plus forts que ces marchands de haine.

Ils ne nous laisseront pas faire justement pour cela.

Clamer ensemble que puisque Dieu a inventé la différence, en son nom nous devons la respecter, la cultiver, la protéger et l’aimer. Voici ce qu’il faut prêcher. Cette pensée pourrait bouleverser le monde !

Extrait de Dissemblance, Marc Lévy

 

Une chanson de Zaz – Pas l’indifférence

Publié 7 novembre 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

L’abandon provisoire   2 comments

citation danse Nietzsche

Pour nous réaliser,

nous devons parfois

nous abandonner

tel un enfant

qui se lève

s’élançant dans le vide

afin d’apprendre la marche.

Nous ne pourrons jamais

gravir un sommet

sans y consacrer

et y vivre les efforts

qui nous éloignent de la base.

Avancer, se réaliser

implique de changer,

de grandir en s’appropriant sa voie.

Toute élévation implique

un abandon provisoire

d’une représentation de soi

et du monde sécurisant.

 

Une pièce Le Boléro de Ravel

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

 

Publié 27 octobre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

La mesure d’une personne   Leave a comment

Je suis toujours fasciné lorsque j’entends autour de moi exprimer des jugements faciles qui stigmatisent une personne. C’est comme si nous revendiquons notre différence tout en reprochant à l’autre d’être différent.

Laissons les rêveurs rêver, eux seuls sauront quand se réveiller. Inutile de leur hurler le réveil avec de faux besoins issus d’une irréalité.

Laissons aussi les pragmatiques analyser, eux seuls sauront quand reposer l’esprit. Inutile de leur démontrer la fluidité du rêve permettant de percer la réalité intangible.

C’est dans l’ouverture que respirent les âmes.

On ne mesure pas la grandeur d’une personne par ses simples contours, mais par l’amplitude de sa vision et l’ouverture de son cœur.

La part du rêve et de la réalité ne sont que des éléments de contexte.

Apprécions au lieu de juger, laissons des personnes se créer.

Une chanson de Johnny Clegg avec Nelson Mandela – Asimbonanga

Paroles sur https://www.lacoccinelle.net/261626.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

 

La terre fertile de la diversité humaine   Leave a comment

ImAGE le voyage

Plus je parcours des livres, plus j’écoute, plus je rencontre des gens, plus je m’ouvre aux différents modes de communications,  plus je constate qu’il y a un bon nombre de personnes qui peuvent m’apprendre de nouvelles facettes à développer.  Je découvre une belle dimension de notre monde.

En laissant de côté les référents sociaux de type performance (meilleur, maître, et tous ces avatars ou déclinaisons du concept de compétition), il est possible de découvrir un espace humain riche et multiple.  Avec cette perspective, les rencontres ne sont plus des opportunités de débats pour se faire valoir, mais des contacts de partage, de complicité, et parfois de compassion.

J’ai la chance de découvrir des espaces solidaires dans ce qui me touche le plus, je me sens privilégié. Cela fait en sorte que je suis souvent en partance et malgré la distance les personnes en connexion sont  toujours proches.

La diversité humaine est une terre fertile à explorer et la vie offrent de belles surprises.

Une chanson de Jean-Jacques Goldman reprise par Génération Goldman – Famille

Paroles sur : https://www.lacoccinelle.net/956814-jean-jacques-goldman-famille.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 22 octobre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :