Archives du tag ‘interdépendance

Le balayeur à la rose   Leave a comment

lintuition-c-facile-

Un balayeur qui écrit n’est pas un écrivain qui balaie: j’ai voulu m’entretenir avec vous des travaux communs et diversifiés au milieu d’une rue, en parcourant cette belle et longue histoire en courte géographie fidèlement accompagné de

Mon char

Ringard

Trône de ma rose,

Collègue de symbiose

Sœur de couleur et d’osmose,

D’entrain jusqu’à l’arthrose.

 

Heureux qui, balayeur, fait d’utiles voyages

De trottoir en trottoir et rose pour Toison,

Et qui a peu besoin de monter en avion

 

Pour saisir au global le monde et son usage

le cadeau de la simplicité, la paix du cœur, la vie au jour le jour, la grâce de l’instant présent.

 

Ce ne sont jamais les merveilles qui manquent mais plutôt la faculté de s’émerveiller.

 

Michel Simonet dans Le balayeur à la rose

Une pièce musicale de Jimmy Sax – No man no cry

Publié 25 mai 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

Le regard   Leave a comment

Parfois, l’évidence nous échappe dans le fil de nos activités quotidiennes. Nous sommes ce que nous vivons au quotidien. Et ce que nous sommes lors de tous ces petits moments est avant tout conditionné par notre conception du monde et de la vie.

Ici et maintenant, c’est par là que débute le changement de paradigme. Une vision d’ouverture, macroscopique et fluide, fera en sorte que nous serons capables d’accepter l’ambiguïté, l’imprévue et l’improbable. Une vision plus restrictive, microscopique, nous retient souvent dans une perspective monolithique puisque nous recherchons que les repères complémentaires et de mêmes natures.

L’œil ne va décoder que ce que le cerveau est prêt à reconnaître. C’est pourquoi, par exemple, nous découvrons les détails d’une œuvre d’art qu’après une appréciation plus globale, et quelques relectures. Ce que nous appelons réalité est ce « regard » de la conscience.

Le changement que nous souhaitons ardemment ne peut pas venir d’autre part que de nous et dès l’instant ou nous avons décidé d’avancer dans cette voie.

 

Une chanson de HK & les Saltimbanks – Rallumeurs d’étoiles

Les paroles sur https://www.paroles-musique.com/paroles-HK_and_Les_saltimbanks-Rallumeurs_detoiles-lyrics,p046180934

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Il n’y a pas de recette miracle   1 comment

ImAGe recette

Il aurait été tellement plus facile que les choses soient d’une grande simplicité. Il n’y a pas qu’une seule recette pour développer sa conscience, ou acquérir le bonheur, ou connaître l’amour. Ce n’est pas aussi simple.

Il existe bien des recettes qui nous permettent de réaliser le plat principal que nous désirons. Par exemple, si je veux faire une pièce d’agneau au cari tendre, il faut pour cela maîtriser les techniques de base. Notamment, connaître la technique de cuisson lente au four, maîtriser la complémentarité des épices, connaître les façons d’équilibrer les saveurs, dont l’acidité. Malgré toutes les techniques de base, nous pouvons être plus d’un millier de personnes à faire la même recette, et pourtant le résultat sera différent. Il y aura ceux qui aime la recette, il y a ceux qui aurait voulu une croute, certains auraient voulu plus de sauce, d’autres que ce soit moins épicé, d’autres un goût de viande moins prononcé, d’autres pas assez de légumes, certains trop de viande, etc. Même pour un plat très simple, la complexité est au rendez-vous.

La technique ne garantit en rien le résultat absolu. Faire du yoga toute une vie ne garantit en rien le bonheur. Faire un régime sans viande n’élimine pas toutes les difficultés. Développer un égo du mieux possible, n’éliminera jamais tous les doutes.

Il n’y a pas de technique qui assure le bonheur, la conscience et la qualité de vie tant que nous dépendrons des conditions intérieures et des conditions extérieures. Tant qu’il y aura un juge qui aura à qualifier votre plat. Paradoxalement, une situation de dénuement peut faire en sorte que tout repas sur la table apportera le bonheur et une qualité de vie.

J’ai un grand respect pour la maîtrise des techniques, mais je sais qu’elles ne sont que des véhicules, et d’aucune façon les chemins ou voies de passage.

Une chanson de Leonard Cohen – I’m Your Man

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/247325-leonard-cohen-i-m-your-man.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Pendant que l’on attend   Leave a comment

ImAGE calme

Pendant que l’on attend la venue du miracle, il y en a qui pose des gestes quotidiens, parfois tout simples et pourtant si déterminants.

Pendant que certains attendent de gagner le grand prix, il y en a qui économise régulièrement un petit montant pour partir en voyage.

Pendant que certains attendent que mère nature dépose un jardin sur le lopin de terre idéal d’autres y sèment une plante ici et là, dans la ruelle, sur les platebandes de la façade par semaine et par persévérance, le quartier lentement se transforme.

Pendant que l’on attend les bonnes conditions pour débuter ce qui nous tient réellement à cœur, il y en a qui pose chaque matin le petit geste pour saluer la vie, et pose ainsi une autre petite pierre pour les autres afin de construire le pont qui permettra d’atteindre l’autre rive, là où l’horizon semblait inaccessible.

Par tous ces gestes réguliers, quotidiens, persévérants s’estompe l’attente, et l’instant devient ce présent que nous nous offrons à la réalisation de notre vie.

 

Une chanson de Leonard Cohen – Waiting for the miracle

Les paroles en français sont sur https://www.lacoccinelle.net/248283-leonard-cohen-waiting-for-the-miracle.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Les voyages invisibles   Leave a comment

sans-titre

Il venait de s’asseoir sur le rocher, la forêt était belle, la journée merveilleuse. Il avait marché depuis le lever du jour, le regard serein et plein d’émerveillement. C’est souvent la partie la plus facile du chemin à parcourir, celle qui se retrouve sous nos pieds.

Au cours de la randonnée, lentement il est entré dans cet endroit fascinant, au-delà de la paroi externe qui semble à première vue impossible à franchir. Il faut faire un acte de foi, fermer les yeux et avancer.

Puis, il a pénétré dans ce havre particulier ou l’on semble être au cœur de ce monde, au cœur des choses. Il sentait toute l’énergie qui s’en libérait. Il était serein, et émerveillé de n’avoir plus rien à nommer, plus rien à dire, ou à faire, il était en lien avec la résonnance du battement de la vie.

Pour l’observateur, il n’y avait qu’un homme assis là, à faire une randonnée pédestre. Il est fascinant de constater que ce qui est le plus beau, ce qui est le plus fascinant et nous entraine dans un beau voyage, chacun à leur façon nous interpelle pour emprunter les voies intérieures et invisibles.

Une chanson de Katie Melua – Wonderful Life

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/1123222-katie-melua-wonderful-life.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Publié 15 mai 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Le voyage d’attraction   Leave a comment

ImAGE enlacés

 

Je suis passé parmi vous en étranger. Nous étions tous à notre place, en train de faire notre propre parcours, nous nous sommes croisés sans nous reconnaître.

Parfois c’est à l’angle d’une rue, parfois c’est à une gare, ou encore dans un stationnement ou sur l’autoroute, sur le Web ou sur un cliché publié, on finit toujours par croiser la part de notre monde qui nous est inconnu.

Nous avançons en nous disant que nous voyageons par nous-mêmes, même si nous nous doutons que nous ne sommes pas l’initiateur du mouvement, mais qu’une nouvelle étoile humaine propulsée dans cet univers. Pour nous, c’est le voyage et nous agitons les membres en nous disant que nous sommes bons, mais pour un observateur improbable, nous nous déplaçons simplement, soumis aux forces de répulsion et d’attraction de cet environnement.

Je sais au fond de moi que je suis d’un mouvement d’expansion, de quelque chose qui me dépasse, de quelque chose que même mon imagination ne peut réellement concevoir. Et j’avance, parfois avec des moments de peurs, parfois avec des moments de joie, conscient que la vie n’est qu’un présent. Nous avançons pour nous rendre vers nous, vers cet endroit où nous tendons, vers ce point de dispersion, là où il n’y a plus d’observateur, d’objet et d’observé.

La seule différence avec le moment où nous nous sommes croisées, c’est que nous ne serons plus l’un pour l’autre des étrangers et distincts.

 

Une pièce musicale de Kitaro – Great Voyage

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 11 mai 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Ses propres réponses   Leave a comment

COP-810x456

Et si j’avais le pouvoir d’effacer d’un seul trait la peur que vous avez ressentie depuis hier, et de faire de même avec tous les comportements que vous avez développés suite à celle-ci?

Et si j’étais capable par la suite de faire disparaître l’inquiétude qui y était demeurée? Avec les pensées anticipatoires?

Probablement que vous commenceriez à appréhender l’instant présent. Puis viendrait la question : qu’est-ce qui ne va pas en ce moment?

En prononçant votre propre réponse, vous auriez conscience qu’il ne me resterait plus rien à faire ou à dire, car vous auriez compris que la réponse est vous et rien d’autre?

Apprendre à laisser émerger nos propres réponses représente ce qui, en tout temps, peut grandement nous aider à faire face à nos peurs et inquiétudes.

 

Une chanson de Jean-Jacques Goldman interprétée par ZAZ – Si

Les paroles sont sur https://www.lacoccinelle.net/880751.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

 

%d blogueurs aiment cette page :