Archives du tag ‘interdépendance

Rencontre d’humains   Leave a comment

parapluie-bleu-pixar

Je sais que je suis capable de t’écouter, j’ai appris avec le temps l’importance de l’attention, mais saches que je suis incapable de te guérir, de te sauver, ou de faire en sorte que tu arrêtes de ressentir une souffrance et je peux aussi sans contredit t’affirmer que je ne peux pas te donner des réponses absolues.

Je ne suis pas porteur de ta vérité ou de ton apaisement.  Je suis un humain qui tente de trouver des voies de passage et qui aide de différentes façons des personnes à passer.  Rien de plus.

Mais, saches que si tu me demandes de t’accompagner, je serai là, je te rencontrerai même dans tes moments les plus difficiles et je te prendrais la main.  Je ferai avec toi le chemin que tu as besoin pour passer sur l’autre rive, là où la souffrance est un passé. J’avancerai avec toi sans me retourner afin de rester présent et te donner ce qui m’a manqué le plus et que j’ai pu transformer en accompagnement sans jugement. J’ai maintenant appris à être et à transmettre.

N’ai crainte, si tu as des doutes, si tu vis de la confusion, on sera deux, je suis ton semblable, d’une même humanité, d’une même sensibilité. Si tu as de la colère, nous crierons ensemble. Si tu te sens effrayé, j’accueillerai ta peur.

Si tu me le demande, je peux t’offrir une rencontre d’humains.

Une pièce musicale Neil Diamond tirée du film Jonathan Livingston Seagull – Be

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 12 octobre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Le présent de la gratitude   Leave a comment

Les yeux du coeur

La gratitude est un présent que l’on se donne, et cela dans tous les sens du terme.

Elle peut apparaître comme un bienfait, un avantage, mais c’est bien plus que cela. Beaucoup plus qu’un merci, c’est une source de vie intarissable.

Elle induit un état d’être, une prise de conscience qui alimente nos pensées, nos émotions, et nos actions.

La gratitude est une présence à l’autre,

elle est un présent que l’on partage,

et elle est une action au présent.

C’est ce qui fait toute la beauté et la grande énergie qu’elle dégage. Autant la personne qui l’exprime que la personne qui la reçoit en sont transformées.

Une pièce musicale de Paul Simon – Anji

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 11 octobre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Pour souligner l’action de grâce québécoise   2 comments

 

ImAGE coucher

J’ai été saisi d’une vision,

J’ai été happé par sa fenêtre

J’y ai vu les souffrances de nos cœurs

J’ai vu nos signes désespérés

Pour que tout s’arrête

La vision était là, criante de fragilité

Et l’obscurité masquait ce que nous voulons taire

Les anges, les saints, et les démons tous silencieux

Pour délier les nœuds des liens qui font mal

Tous attendent une intervention divine

Le sang de l’éden liant la femme et l’homme

Coule au fond de nous, sève de vie

Nous recherchons l’union, mais dans les faits,

Nous ne cherchons qu’à attacher

Des hommes et des femmes sans relier

Je sais qu’il n’est pas possible d’être neutre

Lorsque l’on prêche pour défendre un sacre

Le sang de l’éden finit par uniquement couler

Pour s’approprier le chemin de vie d’un autre

Le bien d’autrui ne devrait pas être un crédit

Est-ce un symbole sacré qui semblait luire au loin

Un rêve semblait le tenir étroitement dans nos mains

La vision était floue, la distance était grande

Donnant plus de pouvoir au rêve, à la quête

À travers les espoirs, flottants et errants

Le sang de l’éden liant la femme et l’homme

Amène la séduction, le succès du moment

Que ce soit un moment, ce moment

Ce moment d’oubli, un moment de bonheur

Pour remplir le vide de ce qui n’est pas lié

Entendez-vous le lointain tonnerre

Ce son inouï de milliards d’âmes

Cherchant le chemin de la paix, de l’union?

Entendez-vous le silence de chaque créature

Qui attend une intervention divine?

Le sang de l’éden

Liant la femme et l’homme

Coule au fond de nous

Nous pouvons faire l’union et l’acceptation

De la femme et de l’homme

Dans le rêve de l’intervention divine

Nous croyons faire tout notre possible

Oubliant ce qui est déjà divin en nous

Ce qui porte le germe d’acceptation

Et le code de l’architecte de la vie

Quand il ne subsistera plus rien de nos attentes

Subsistera le sang de l’union coulant à travers soi

Le ressentez-vous dans vos os et vos veines?

Il n’a pas besoin d’être versé pour partager

Ce trésor caché derrière notre diversité

Une pièce musicale avec André Rieu – Conquest of Paradise

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 8 octobre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Une pause pour le thé   Leave a comment

the-a-la-menthe_0

On disait d’elle qu’elle était une vieille âme, une personne qui porte la fin d’un cycle comme un cadeau du ciel à partager avec tous.

Calme, son regard était profond et lumineux.

L’autre jour, je suis passé la voir pour partager le thé. Avec son sourire énigmatique, elle a passé la main dans ses cheveux puis, d’une voix douce, elle me dit : Tu sais tout humain ne vit pas seulement pour se nourrir et prendre un peu de thé. Quel est ton rêve? Qu’est-ce qui t’émerveille, ou te permet d’espérer?

Après la surprise, nous avons eu une belle discussion.

Elle voit les choses d’une façon non duelle. Tout semble se compléter et interdépendant dans son esprit. Par exemple, elle me confia au fil de la conversation que le courage ne peut pas être le contraire de la peur. Le courage, c’est cette capacité d’agir avec la peur en soi et d’intégrer l’adversité.

Cette vieille âme savait transmettre un savoir important.  On n’a rien à attendre de la vie, du cosmos ou de toute autre divinité cachée au recoin de nos fantasmes. On n’obtient jamais ce qu’on mérite, on obtient ce que nos actions ont ensemencé ou parfois ce qu’on a négocié.

Et le partage de ce thé était pour elle une boisson divine, au bon moment, au bon endroit, avec la bonne personne.

Une chanson de Cat Stevens – Tea for the Tillerman

Les paroles en français sur http://paroles-traductions.com/chanson/montrer/4509885/cat-stevens/paroles-et-traduction-tea-for-the-tillerman/

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Matrice des arômes de l’essence de la vie   Leave a comment

L’autre jour, elle me demandait comme mieux doser les épices de notre vie. J’ai encore beaucoup à apprendre de l’art culinaire de la vie, mais j’ai partagé ce que j’en sais, et je lui ai parlé des aromates de base.

Par exemple, la jalousie, la culpabilité, le jugement et la culpabilisation font en sorte qu’une vie devient rapidement très relevée, on peut en perdre son goût réel par la brûlure qu’ils provoquent.

Par contre, si nous voulons y maintenir le goût et apprécier les nuances, il importe d’apprivoiser l’épice du silence pour vivre cette sensation de naître de nulle part, d’être simplement là, et d’avoir besoin de n’aller nulle part. La patience, la compassion, l’empathie, le partage et l’acceptation sont aussi des épices très savoureuses.

En étant simplement maintenant, malgré le fait que tout continue de changer autour de nous, notre conscience capte sans rien retenir toutes les saveurs intenses qui germent en nous, c’est ce qui permet de composer son propre goût de la vie.

Il n’y a plus de je ou de nous, juste une présence ordinaire.

On ne pense à rien, on ne fait qu’être ce que nous sommes.

C’est par ces instants furtifs ou nous sommes en phase avec la vie en la goûtant, que ce soit lors d’un coucher de soleil, la naissance d’un enfant ou encore devant ton propre sourire, que nous nous rendons compte que nous sommes participants à un grand festin.

C’est la matrice des arômes de l’essence de la vie qui est présente au sein de notre nature propre.

Lesquelles désires-tu entretenir?

Une chanson de Camille – Festin

Les paroles sur https://genius.com/Camille-le-festin-lyrics

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

J’écris parce que…   Leave a comment

image-ecrire

J’écris parce que

j’ai découvert les états d’éveil

que les mots livrent et suscitent,

j’écris afin que

les maux s’effacent

et qu’une nouvelle page

devienne le présent

qui rend heureux.

À cette nouvelle page,

il n’y a aucun point final

qui ne peut nous empêcher

de continuer à écrire,

à lire et à partager.

 

Une chanson de Kery James feat. Zaho et Grand Corps Malade – Je m’écris

Les paroles https://genius.com/Kery-james-je-mecris-lyrics

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 25 août 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Une chance qu’on s’a   Leave a comment

ImAGE Arbre humain

 

Imaginez que vous vous réveillez un matin et qu’il n’y a personne autour de vous. Vous sortez dans la rue, et personne, c’est le silence total. Même le chant des oiseaux est disparu.

Vous avancez plus loin dans le quartier, personne. Au bout d’une journée de marche, vous êtes toujours seul.

Certains d’entre nous sont habitués à vivre de façon solitaire et ils seraient capables de ne pas vivre trop d’anxiété. Toutefois, tous, nous aurions le sentiment de vide, d’absence de l’autre.

L’humain est avant tout un être social, en interaction, parfois de façon minimale avec les autres, mais nous sommes tous inter relié.

Il est bon de se rappeler que nous sommes privilégiés de vivre avec ceux qui nous entourent, autant nos amis que les personnes inconnues.

Ceux qui ont vécu un génocide ou les affres de la guerre en savent quelque chose.

Je vous remercie d’embellir votre environnement, de créer des parcelles de bonheur autour de vous. Une chance qu’on s’a (expression utilisée dans certaines régions du Québec qui signifie Une chance qu’on s’ait = Une chance que nous nous ayons = Une chance que nous soyons ensemble.

Une chanson de Jean-Pierre-Ferland – Une chance qu’on s’a

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/803911.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 13 août 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , ,

%d blogueurs aiment cette page :