Inspirer avant d’expirer

P1070798

Avec tout ce qui saura nous inspirer que ce soient les relations, les connaissances, les voyages, les arts, il est essentiel de laisser le mouvement se réaliser. Nous devons nous inspirer de ce qu’il nous faut réellement, et au lieu de retenir et de tenter d’accumuler relation sur relation, connaissance sur connaissance, voyage sur voyage ou œuvre d’art sur œuvre d’art, lâcher-prise et expirer.

Le fait d’expirer nous permet de faire le vide, non pas de perdre, mais de clarifier notre corps et notre esprit afin d’accéder à ce qui nourrit réellement. Quand nous sommes clairs, nous aimons sans déposséder, nous sommes conscients de notre interdépendance. En étant libre, détaché et en mouvement.

Le fait de vivre avec un certain détachement, en s’inspirant et en expirant, nous permet de prendre conscience que malgré le type d’expérience que nous vivrons, même si nous agissons sur notre environnement, c’est en nous que s’opère le plus grand changement. Nous nous nourrissons afin de clarifier.

Cela nous amène à sortir des sentiers battus, à nous libérer du connu et, d’explorer de nouvelles voies de passage qui sauront apporter une fraîcheur et le grand air qu’il nous faut pour mieux avancer.

En empruntant ces nouvelles voies de passage, il ne faut pas craindre d`être jugé comme marginal, fou ou rêveur, du moment que ce que nous faisons apporte du sens et développe l’état de conscience que nous recherchons.

Vouloir réaliser des choses, tenter, essayer implique de faire des choix de partage de notre temps. Cela implique une autre forme de disponibilité. Souvent, la peur du jugement fait en sorte que l’on reste près de la norme sociale mettant en veilleuse le grand souffle de notre vie.

Une chanson de Souad Massi – Pays natal

Les paroles sur https://genius.com/Souad-massi-pays-natal-lyrics

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.