Effet papillon

Vols papillons

La violence peut nous apprendre beaucoup sur l’amour et sur soi.

Car, dans un premier temps, elle nous fait vivre l’incompréhension, le non-sens, l’absurdité. Nous sommes subjugués par elle.

Puis, il y a l’apparition de la peur. Cette peur qui s’incruste en nous, qui peut en se répandant en nous éteindre notre vision, anéantir des projets et même nous tuer. La peur est un feu destructeur qu’il nous faut apprendre à contenir.

La bonté, la compassion et l’amour sont des marées d’énergies bienfaisantes qui peuvent calmer l’incendie de la peur. Chaque geste créateur que nous produisons peut avoir cet effet direct sur notre peur et sur la peur vécue par d’autres.

Quand nous créons, nous utilisons notre propre capacité d’agir pour donner moins de place à la peur, et plus de place à notre part résiliente. Quand nous sommes habités de compassion, nous voulons contribuer, donner, créer et être un agent de changement.

Il est important de prendre conscience que le monde ne vivra plus de guerres ou d’attentats que lorsque la majorité de ses habitants seront mobiliser à créer de la vie autour d’eux. À chaque amour, à chaque geste de bonté, à chaque espace de compassion, la peur recule et la vie reprend tout son sens.

N’attendez pas le changement global, faites votre part de différence et laissez aller l’effet papillon.

Une chanson de ZAZ – La (R)Evolution des colibris

Les paroles sur http://www.parolesmania.com/paroles_zaz_61721/paroles_la_revolution_des_colibris_1972066.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

La femme la plus heureuse du monde

6Sl7fAfFMa1z20e7zzuXdTl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9

Il y a une phrase de Shabistari, un philosophe et poète musulman, qui dit : « Fend le cœur de l’homme et tu y trouveras un soleil. » Mes amis je l’affirme par expérience. J’ai vécu sur les cinq continents. J’ai beaucoup voyagé dans ma vie. On m’a appelée un peu partout où il y avait des enfants malheureux. Partout : au Liban, en temps de guerre, quand on y tuait ; aux Philippines, où des enfants se prostituaient pour gagner un peu d’argent ; au Sénégal, au milieu des pauvres ; au Soudan, avec la faim, la mort. Partout, j’ai trouvé des hommes, des femmes et des jeunes qui gardaient l’espoir et qui savaient que, malgré la mort, la maladie, la guerre et la haine, il est possible d’aimer. Et cela, c’est fantastique.

*

Chacun doit trouver où mener son combat pour qu’il y ait plus de joie dans le monde. Le monde est comme un miroir : si tu donnes de la joie, tu en reçois. Donner procure à la vie une effervescence, cela nous fait comprendre que nous sommes vivants, et frères et sœurs de tous les hommes qui nous entourent.

*

Vous cherchez un sens à votre vie ? Demandez-vous qui et comment il vous est possible d’aimer. L’amour est le mystère de nos existences.

*

J’ai compris ce qu’est le bonheur, ce qu’est le bien-être : c’est vivre dans l’harmonie des relations humaines.

Sœur Emmanuel dans Je suis la femme la plus heureuse du monde :

Entretien avec Angela Silvestrini

Une pièce musicale d’Hildegard von Bingen – Ave generosa

Elle

ImAGE rosée

Elle s’écrit comme un mot, et pourtant elle ne laisse pas de traces. Elle se laisse décoder par le regard qui a su prendre la mesure de la présence.

Elle se prononce sans paroles, et pourtant elle interpelle les cœurs attentifs. Elle permet d’entendre la pureté des sentiments et des pensées.

Elle te touche sans être présente, et pourtant elle prend une grande place en toi.  Elle est cette lumière qui illumine et sublime les gestes quotidiens.

Elle n’a pas besoin d’être nommée et pourtant tu l’as maintenant reconnu. Elle est ce qui transcende nos vies et pourtant on ne la découvre qu’en étant vivant.

Une chanson de The Beatles – Because

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/247523.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Lettre pour toi

Pouvoir des mots

Je me nomme Daniel. Je t’écris pour te rejoindre, te toucher en m’inspirant de ce chant de Jacques Brel, « je t’inventerai des mots insensés que tu comprendras… »

Je t’écris pour s’accueillir dans un espace qui s’offre à nous.

Je t’écris, car j’ai décidé de créer l’avènement d’une terre plus humaine, où la joie n’est pas suspecte, où le respect n’a pas pour but de bien paraître, mais à bien être.

Je t’écris, car je suis reconnaissant envers cette vie qui permet tant de découvertes, et tout comme toi, j’ai appris que nos différences s’illuminent par l’accueil de l’autre, par l’étreinte, le toucher, tant du corps que tu cœur.

Je t’écris pour alimenter nos qualités et nos dons.

Je t’écris comme un être partageant sa paix avec compassion.

Je t’écris pour illustrer qu’il y a une grande variété de gestes à poser pour apposer un discours alternatif aux actes de haine.

Je t’écris pour ajouter aux différentes initiatives en cours permettant ainsi de tisser les liens soutenant le devenir des personnes humaines libres et non violentes, elles-mêmes sources de gestes tangibles d’amour et vrai.

Je t’écris pour s’accueillir dans notre singularité, dans notre diversité, dans notre richesse collective par nos différences et te dire que le mouvement est irréversible, malgré ce que les violents en disent.

Une chanson de Jean-Jacques Goldman interprétée par Zaz – Si

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/880751-zaz-si.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

 

Le pratiquant et la chandelle

flamme

Regarde cette bougie devant toi. Elle peut t’apprendre beaucoup.

Pourquoi?

Parce que ce petit bout de matière est capable de supporter une énergie infiniment plus puissante que sa propre nature.

Tu veux dire la flamme?

Effectivement!

Mais elle disparaît lentement, elle fond lorsqu’elle supporte la flamme!

En es-tu certain? Quand tu t’assis pour méditer, pour faire cet entrainement de l’esprit, tu appuis ton attention sur ton corps, tu veux développer une vision consciente de ta vie.  Tu te concentres sur ta respiration, puis tu parcours le moi, ce Je pour t’ouvrir à une autre part en toi qui apparaît si vaste. C’est comme allumer une chandelle, pendant que la flamme brûle, un éclairage nouveau s’offre à toi et tu laisses un peu de toi pour contribuer à cette énergie nouvelle. Tes actions tout doucement ne sont plus portées par un intérêt uniquement personnel, tu apprivoises le don et la compassion. Au début tu vas t’ouvrir à toi-même et reconnaître réellement tes expériences antérieures et intérieures, bref t’accepter. Puis, tu seras en mesure d’élargir cette attitude aux personnes qui t’entourent. La compassion est cette bienveillance globale qui consume une part du moi et introduit la part de l’autre. La compassion révèle la singularité de toutes les formes de vie et de tous les êtres, et ton attitude au regard des hommes et des femmes va changer.

L’énergie de la chandelle dissout la matière qui crée le blocage?

Oui! Et la chandelle tout comme toi va connaître une fin. Dans tous les cas, la fin peut se faire dans l’oubli et la poussière dans un endroit sans intérêt, ou par l’action consumée sous forme d’énergie libérée des limitations issues des préférences et des jugements, de l’intolérance ou des blocages permettant d’éclairer ou de réchauffer des humains.

Une chanson de Manel Navarro – Candle

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Au service des autres

ImAGE Mandela

Si, pour certain, le mot serviteur est synonyme d’un statut inférieur, il a toujours représenté pour moi un titre honorable.  Quel beau projet de vie d’être au service de la population, au service des autres, au service des personnes qui partage notre humanité.

Dans les faits, les personnes phares de notre histoire, je pense notamment aux grands serviteurs d’État tel que Simone Veil ou Nelson Mandela, aux grands serviteurs spirituels comme François d’Assise ou Mère Teresa, ou encore aux grands serviteurs dans nos communautés comme les proches aidants et les bénévoles, sont avant tout des personnes qui ont entièrement consacrées leurs vies au développement de l’humain. Ils ont dû faire des combats pour défendre cet idéal d’une société libre et solidaire dans laquelle chacun peut avoir une chance de vivre en harmonie.

Nous avons tous un jour été aidé par une personne compatissante et qui a su faire la différence dans nos vies.

J’espère que collectivement nous sauront toujours reconnaître ces précieuses contributions et exprimer notre gratitude pour ce don de soi.

Une chanson de Julien Clerc – Utile

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1079464.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

L’oeuvre d’être par la compassion

cropped-mains-du-monde

Celui qui laisse entrer la compassion dans sa vie ne sera pas plus riche et il n’aura pas moins de difficultés.

Celui qui laisse entrer la compassion dans sa vie n’aura pas pour autant un but tout défini à atteindre.

Celui qui laisse entrer la compassion dans sa vie ne vivra pas nécessairement plus vieux et ne sera pas nécessairement en santé.

Celui qui laisse entrer la compassion dans sa vie ne sera pas nécessairement plus sage et n’aura pas plus de pouvoir.

En cela réside la réelle nature de la compassion. D’une part nous ne pouvons pas la couper avec un couteau, et d’autre part, l’attraper avec un filet.

De plus, l’arme la plus puissante au monde est incapable de laisser une entaille à sa surface. Et la personne qui se l’approprie a les mains vides.

Toutefois, celui qui laisse entrer la compassion dans sa vie apportera à chaque rencontre qu’il fera, à chaque geste de bonté qu’il posera, cet amour et cette humanité qui est la source de la vie ensemble.

Sans rien en retour, juste vivre avec attention, juste rendre de bonté le présent et créer une œuvre d’être.

Sans rien en retour pour sortir de ce cycle de l’éternel retour ou tout gain est compensé par une perte.

Une chanson de Zaz – Si

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.