Le pratiquant et la chandelle

flamme

Regarde cette bougie devant toi. Elle peut t’apprendre beaucoup.

Pourquoi?

Parce que ce petit bout de matière est capable de supporter une énergie infiniment plus puissante que sa propre nature.

Tu veux dire la flamme?

Effectivement!

Mais elle disparaît lentement, elle fond lorsqu’elle supporte la flamme!

En es-tu certain? Quand tu t’assis pour méditer, pour faire cet entrainement de l’esprit, tu appuis ton attention sur ton corps, tu veux développer une vision consciente de ta vie.  Tu te concentres sur ta respiration, puis tu parcours le moi, ce Je pour t’ouvrir à une autre part en toi qui apparaît si vaste. C’est comme allumer une chandelle, pendant que la flamme brûle, un éclairage nouveau s’offre à toi et tu laisses un peu de toi pour contribuer à cette énergie nouvelle. Tes actions tout doucement ne sont plus portées par un intérêt uniquement personnel, tu apprivoises le don et la compassion. Au début tu vas t’ouvrir à toi-même et reconnaître réellement tes expériences antérieures et intérieures, bref t’accepter. Puis, tu seras en mesure d’élargir cette attitude aux personnes qui t’entourent. La compassion est cette bienveillance globale qui consume une part du moi et introduit la part de l’autre. La compassion révèle la singularité de toutes les formes de vie et de tous les êtres, et ton attitude au regard des hommes et des femmes va changer.

L’énergie de la chandelle dissout la matière qui crée le blocage?

Oui! Et la chandelle tout comme toi va connaître une fin. Dans tous les cas, la fin peut se faire dans l’oubli et la poussière dans un endroit sans intérêt, ou par l’action consumée sous forme d’énergie libérée des limitations issues des préférences et des jugements, de l’intolérance ou des blocages permettant d’éclairer ou de réchauffer des humains.

Une chanson de Manel Navarro – Candle

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Au service des autres

ImAGE Mandela

Si, pour certain, le mot serviteur est synonyme d’un statut inférieur, il a toujours représenté pour moi un titre honorable.  Quel beau projet de vie d’être au service de la population, au service des autres, au service des personnes qui partage notre humanité.

Dans les faits, les personnes phares de notre histoire, je pense notamment aux grands serviteurs d’État tel que Simone Veil ou Nelson Mandela, aux grands serviteurs spirituels comme François d’Assise ou Mère Teresa, ou encore aux grands serviteurs dans nos communautés comme les proches aidants et les bénévoles, sont avant tout des personnes qui ont entièrement consacrées leurs vies au développement de l’humain. Ils ont dû faire des combats pour défendre cet idéal d’une société libre et solidaire dans laquelle chacun peut avoir une chance de vivre en harmonie.

Nous avons tous un jour été aidé par une personne compatissante et qui a su faire la différence dans nos vies.

J’espère que collectivement nous sauront toujours reconnaître ces précieuses contributions et exprimer notre gratitude pour ce don de soi.

Une chanson de Julien Clerc – Utile

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1079464.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

L’oeuvre d’être par la compassion

cropped-mains-du-monde

Celui qui laisse entrer la compassion dans sa vie ne sera pas plus riche et il n’aura pas moins de difficultés.

Celui qui laisse entrer la compassion dans sa vie n’aura pas pour autant un but tout défini à atteindre.

Celui qui laisse entrer la compassion dans sa vie ne vivra pas nécessairement plus vieux et ne sera pas nécessairement en santé.

Celui qui laisse entrer la compassion dans sa vie ne sera pas nécessairement plus sage et n’aura pas plus de pouvoir.

En cela réside la réelle nature de la compassion. D’une part nous ne pouvons pas la couper avec un couteau, et d’autre part, l’attraper avec un filet.

De plus, l’arme la plus puissante au monde est incapable de laisser une entaille à sa surface. Et la personne qui se l’approprie a les mains vides.

Toutefois, celui qui laisse entrer la compassion dans sa vie apportera à chaque rencontre qu’il fera, à chaque geste de bonté qu’il posera, cet amour et cette humanité qui est la source de la vie ensemble.

Sans rien en retour, juste vivre avec attention, juste rendre de bonté le présent et créer une œuvre d’être.

Sans rien en retour pour sortir de ce cycle de l’éternel retour ou tout gain est compensé par une perte.

Une chanson de Zaz – Si

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Bénévoles de coeur

cropped-mains-monde2.jpg

Il existe des voies qui sont plus faciles que d’autres. Chaque voie n’est ni bonne ni meilleure, mais chacune comporte des opportunités et des apprentissages différents.

Par exemple, je peux prendre la voie du beau parleur, dire quelques clips, quelques phrases percutantes tirées de d’autres et les envoyer autour de moi pour semer de l’espoir et entretenir mon image.

Je peux aussi prendre la voie de dire aux autres ce qu’il faut penser, et tenter ainsi de les aider. Cela demande beaucoup d’abnégation, car penser pour les autres ce n’est plus penser de soi. Cela demande de la certitude et une volonté de contrôle.

Rien de tout cela dans l’engagement bénévole. Cela ne demande que de l’authenticité et de l’humanité. Rien d’inaccessible, rien de compliqué, des simples gestes pour aider d’autres, et qui ne demandent que l’élan du cœur.

Nous en avons tous le potentiel. Pour une personne altruiste, le bonheur c’est d’aider les autres par des gestes et des paroles permettant de cultiver leur propre nature. Cela demande une attention particulière, cette capacité d’écoute par le cœur, et un engagement authentique et constant habité d’une conscience de la gratitude de la vie.

Merci aux bénévoles qui chaque jour, illustrent l’importance des petits gestes humbles et gratuits, telles de petites gouttes rosées, et œuvrent à l’épanouissement de la vie.

Une chanson de Erick Benzi – Qui sait

Les paroles sur https://www.themusic-world.com/artist/peter_gabriel/lyrics/qui_sait_

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Avec amour et compassion

ImAGE reconnaissance

Le monde fleurit par ceux qui cèdent à la tentation d’aimer. Je ne parle pas seulement de cet amour exposé dans les revues sous la forme d’un couple enlacé, je parle aussi de cette tentation d’aimer qui pousse à donner de son temps pour aider, pour créer, pour entretenir, pour accompagner et pour être une présence réconfortante.

L’amour semble avoir plusieurs visages, et un peu comme la joie, elle est difficile à garder pour celui qui veut le posséder, car il occupe cet espace entre soi et le geste de se donner. L’amour s’échappe par le sillage de nos soupirs portant nos attentes dès que nous tentons de nous l’approprier.

C’est sans doute pour cela que la compassion permet de si grandes choses. Nous connaissons tous des personnes qui malgré la différence de leur approche, quelle soit philosophique et spirituelle, ont fait la confidence au terme de leur parcours de vie que l’amour, et la compassion qui en résulte par l’action, est une voie porteuse de grandes avancées pour notre humanité. Je pense notamment à Friedrich Nietzsche, à Hypatie d’Alexandrie, à Socrate, à Simone de Beauvoir, à Jiddu Krishnamurti à Mère Teresa, à Gandhi ou à Christiane Singer. L’amour apporte sa richesse par la mise en pratique et lorsqu’il habite le fondement de nos pensées et attentions.

Le monde fleurit quand chacun prend sa place, n’essayant pas de dominer l’autre, et contribuant à sa façon au développement de la Terre.

Une chanson d’Yvon Deschamps interprétée par La Bronze, Ariane Moffat et  Karim Ouellet – Aimons-nous

Les paroles sur https://www.paroles-musique.com/paroles-Yvon_Deschamps-Aimons-nous-lyrics,p07112954

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

La jeune

thumbnail_20190129_175020

Elle avait un don fantastique, elle savait rester simple et elle assumait pleinement sa différence.

Elle aimait parler avec les gens, car elle pouvait ainsi user de son plus grand talent, celui de permettre aux gens de se reconnaître.

Elle avait cette faculté de nous faire élever le regard.

À la personne qui était triste, elle l’amenait à lever son regard vers l’horizon et à laisser partir les pensées sombres pour en accueillir celle du renouveau.

À la personne qui était violente, elle leur apprenait à regarder autre chose que ce qu’il convoitait et tentait de contrôler dans sa vie et celle des autres.

À la personne qui avait perdu le sens de sa vie, elle lui faisait lever les yeux vers sa lumière afin de voir le chemin qu’elle devait prendre.

Par-dessus tout, elle aimait accueillir l’autre, et l’acceptation tout comme l’ouverture sont toujours de pairs quand on est porté par la compassion.

Il n’y a pas d’horizon sombre qui dure toujours, tout passe, il y aura toujours une nouvelle aube qui apporte l’éveil. C’est ce que la jeune Conscience murmure a qui sait écouter.

Une pièce musicale de Turkish Ney Music- Your Love is My Cure

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Un conte … par donner

Bouddha vert

Il vivait dans une maison un peu à l’écart de la route, près du boisée. Les gens disaient de lui qu’il était un homme bien, solitaire, mais toujours prêt à aider.  Il avait sa place singulière au sein de sa communauté.

Son rythme de vie était paisible. Sa maison contenait beaucoup de petits objets hétéroclites qu’il avait accumulés au fil du temps et qui étaient chacun à leur façon des morceaux de l’étranger qu’il avait ramené pour ouvrir son espace personnel à la diversité.

Chacun de ces objets avait une grande valeur, bien sûr au niveau du marché, mais surtout, en termes d’empreinte du temps et de souvenirs.

Un matin de brume, à l’aube, une jeune fille entra dans la maison avec le dessein de voler certains objets.  Elle avait entendu parler de cette étrange maison, et du personnage qui y vivait et elle y voyait une belle occasion de faire de l’argent rapidement.

Bien que toute la maisonnée fût calme, elle était anxieuse.  Elle entra dans une pièce qui semblait être le salon et elle repéra quelques objets, deux petites statuettes en bronze et un collier de pierres précieuses relié d’une chaîne en or. Elle les mit dans son sac et fit le chemin à l’inverse pour sortir rapidement de la maison.

Tout juste avant de sortir, une main sortie de nulle part saisit son avant-bras.  Elle se retourna et vit un homme souriant la regarder.

Il lui demanda si elle avait tout ce dont elle avait besoin. Hésitante, elle dit un oui confus et recula pour tenter de se sauver. L’homme la regarda avec calme et lui dit : « Alors, c’est bien, je te souhaite bonne chance. » Et il tourna les talons pour retourner dans le salon.  La jeune fille profita alors de ce moment pour partir en courant.

Quelques jours plus tard, la jeune fille retourna frapper à la porte de cet homme particulier.  Elle voulait lui parler.

À peine, l’homme avait ouvert la porte qu’elle débita d’une voix rapide : « Voici vos biens. Je m’excuse sincèrement, je sais ce que valent ces objets tant pour vous que pour le commerce des hommes. Mais j’ai bien réfléchi, je voudrais que vous puissiez m’offrir quelque chose de plus important, de plus précieux et utile. J’aimerais que vous puissiez m’apprendre à découvrir en moi ce qui vous a permis de comprendre que donner est plus important que prendre ».

Une chanson Redemption Song avec Playing For Change | Song Around The World

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/242811.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.