Conseils pour une vie altruiste

cropped-image-arbre-humain

Garder la capacité de se laisser toucher, émouvoir par les autres : le risque, quand on en a bavé dans la vie, c’est de blinder, voire de se couper carrément de l’autre. Aussi, en imitant le Bouddha et le Christ, qui vivaient sans feuille de route, on peut faire de la place dans son emploi du temps, rester ouvert à ce que la vie nous apporte ici et maintenant, aux rencontres.

Être généreux sans se laisser bouffer par le désir de plaire : c’est un devoir sacré de découvrir une liberté intérieure. Comment y arriver si on obéit au doigt et à l’œil à l’égo, si on est totalement soumis au qu’en-dira-t-on ? Passer du désir de plaire au pur amour, gratuit et sans pourquoi, et poser là, tout de suite, des actes altruistes.  (Alexandre)

*

Ne pas se blâmer de ne pas faire ce qui est au-delà de nos forces, mais se reprocher de détourner le regard quand on peut agir.  (Matthieu)

*

Observer ce qui se passe en nous, dans notre esprit, dans notre corps, lorsqu’on est dans la bienveillance, la douceur, la gentillesse ; et à l’inverse observer ce que l’on ressent dans le conflit. Tout notre corps ne cesse de nous rappeler cette évidence ! « Regarde, comme je souffre dans le conflit ; et comme je m’apaise et suis heureux dans la douceur et la bienveillance. » C’est un enseignement limpide. ! (Christophe)

Christophe André, Alexandre Jollien, Matthieu Ricard dans Trois amis en quête de Sagesse

Une pièce musicale de Solidays – Qui Sait

Les paroles sur https://www.paroles-musique.com/paroles-Anggun-Qui_Sait_-lyrics,p71336