Archives du tag ‘éveil

À chaque éveil   Leave a comment

ImAGE porte ciel

J’ai longtemps pensé que le monde est un livre et que le voyage permettait d’en tourner les pages une à une. Je croyais que ceux qui refusent de voyager ne font que regarder la reliure du livre du monde.

Pour qu’un déplacement se transforme en un voyage, la maigie de vivre et le rêve doivent l’habiter.

J’avais l’impression, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, que le fait de vivre dans mon pays, dans mes affaires, dans mes meubles, me permettait d’exister. En regardant la fenêtre, je me disais parfois que voyager c’est vivre.

Rêver est le meilleur moyen de se perdre et de se retrouver en même temps. Toute vie peut devenir un voyage à travers le temps et l’espace. Il est possible de vivre un grand voyage par les voies de la lecture, par les voies de l’art, par les voies de la recherche ou par les pas sur la terre sacrée qui voyage elle-même dans l’univers.

Il est précieux de faire de chaque rêve un nouvel éveil.

Une chanson de Maxime Le Forestier et de Michel Rivard – Bille de verre

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 15 octobre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Un éveil à la vie, à la joie et à l’amour   Leave a comment

d1bf567e83ca487fcfb353a9e3f830a0

Plus nous quittons la ligne temporelle et habitons notre propre présence, plus nous réalisons qu’il s’agit de nous inscrire dans quelque chose d’assez radical : l’instant devient le seul espace à vivre, hors de la temporalité habituelle, un espace où tous les stratagèmes du mental pour garder le contrôle, prévoir le futur, retenir le passé, espérer un avenir meilleur, n’ont plus du tout leur place et passent au second plan.

L’instant est un total mystère, un inconnu parfait. À chaque instant, je suis invité à être totalement là, entièrement et inconditionnellement et nulle part ailleurs qu’ici. Même si nous sommes conditionnés à croire le contraire, cet inconnu-là, qui ne sait rien sur ce qui va advenir l’instant d’après et sur ce que nous allons devenir, est la seule réalité. Et cela nous fait peur.

Vivre en dehors du mental et de la sécurité temporelle apparente qu’il apporte nous fait peur. La présence est terrifiante pour le mental, qui y perd tout contrôle et toute identité. Cela demande donc le courage et la persévérance de rencontrer tous ces mécanismes mentaux qui nous égarent en dehors de notre présence naturelle.

Séverine Millet dans Vivante ! : Un éveil à la vie, à la joie et à l’amour

Une pièce musicale avec Estas Tonne et Reka Fodor – VDU Kaunas 2014 Part II

Publié 1 octobre 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

J’écris parce que…   Leave a comment

image-ecrire

J’écris parce que

j’ai découvert les états d’éveil

que les mots livrent et suscitent,

j’écris afin que

les maux s’effacent

et qu’une nouvelle page

devienne le présent

qui rend heureux.

À cette nouvelle page,

il n’y a aucun point final

qui ne peut nous empêcher

de continuer à écrire,

à lire et à partager.

 

Une chanson de Kery James feat. Zaho et Grand Corps Malade – Je m’écris

Les paroles https://genius.com/Kery-james-je-mecris-lyrics

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 25 août 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Un cadeau précieux   Leave a comment

ImAGE soleil

Il fait beau ce matin, l’air est frais, le temps est bon. Je me sens léger. C’est dans ces instants que nous prenons conscience que le bonheur n’est pas un manque, mais une présence.

Aujourd’hui, autant pour vous que pour moi, représente un nouveau départ, une nouvelle opportunité.

D’après Daniel Amen, psychiatre et spécialiste des troubles du cerveau, notre esprit produit environ 60 000 pensées par jour. Cela se traduit dans les faits par une pensée par seconde pendant chaque heure de réveil. Parmi celles-ci, 95% sont les mêmes pensées que nous avions la veille et les jours d’avant et 80% de ces pensées habituelles sont négatives. Si on fait un petit topo, est-ce que quelque chose qui arrive 45 000 fois dans une journée à une fréquence de 2 600 à l’heure aura un impact déterminant sur votre quotidien?

Bien que déstabilisant au début, il est bon de commencer la journée avec une page blanche, ne pas traîner les mots d’un autre temps ou d’une autre personne, et entrer délibérément dans ce vide pour en inscrire sa propre vie.

Se réaliser.

 

Une pièce musicale d’Olafur Arnalds – Happiness does not wait

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 20 août 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Transmettre la lumière avec Jean Klein   Leave a comment

6Sl7fAfFMa1z20e7zzuXdTl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9

Ce que foncièrement nous sommes ne peut jamais s’objectiver. Vous ne pouvez le localiser dans votre corps. Cela ne peut devenir clair qu’en explorant votre absence, votre totale absence.

Dès que vous vous prenez pour quelqu’un, il y a contraction, il y a localisation, mais quand vous êtes complètement affranchi de l’idée d’être une personne, vous êtes en expansion, vous êtes en méditation permanente.

*

Il y avait eu des éclairs, mais là, c’était plus qu’un éclair. Il n’y avait pas de retour en arrière possible. J’avais trouvé mes vrais fondements

*

En raison de la qualité de la transmutation, il ne subsistait aucun doute que je puisse jamais être repris par la dualité, et cela se confirma dans les jours et les semaines qui suivirent. Je sentis une rectification dans mon corps et dans mon cerveau, comme si toutes les parties avaient trouvé leur juste place, leur position la plus confortable. Je vis tous les événements quotidiens apparaître spontanément dans le non-état, dans ma totale absence, dans ma vraie présence.

*

Ne cherchez pas à avoir un but. Quand cette compréhension existe, en d’autres termes, quand vous sentez très profondément l’orientation de votre aspiration, le but s’efface. Il n’y a plus de but. Un but est une tension. Ce qu’il est important de voir, c’est la quantité d’énergie que vous dépensez dans votre vie à essayer d’être autonome, à essayer d’être. Toutes ces différentes directions gaspillent votre énergie, elles multiplient les promesses, mais quand vous les vivez, elles ne tiennent pas leurs promesses. Elles ne peuvent combler votre désir d’être. Quand vous en prenez conscience, alors un seul et unique désir subsiste.

Jean Klein dans Transmettre la lumière

Une pièce musicale avec Istvan Sky Kék Ég, Estas Tonne, Pablo Arellano et Indrė Kuliešiūtė – The Song of the Butterfly

 

Publié 14 août 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Les anciens maîtres   Leave a comment

Bouddha vert

Ah je me rappelle

Les anciens maîtres

Qui était capable de créer

Une chaumière accueillante

Sous l’ombre d’un arbre

 

Ah je me rappelle

Les anciens maîtres

Dont les paroles

Portée par la musique du vent

Faisait chanter l’âme

 

Ah je me rappelle

Les anciens maîtres

Dont les écrits

Suscitaient l’éveil

Des cœurs endormis

 

Ah je me rappelle

Les anciens maîtres

Dont les mains

Toutes usées

Depuis tant d’années

Persistaient à se tendre

Pour attendrir

Pour accueillir

Et avec un grand sourire

Partager a gratitude de vivre.

 

Deux chansons de Neil Young – Old Man & Heart Of Gold

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/255297.html et https://www.lacoccinelle.net/246360.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 6 août 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Après l’extase, la lessive   Leave a comment

La vie spirituelle ne consiste pas à beaucoup savoir mais à beaucoup aimer.

*

Tolérance ne veut pas dire accepter ce qui est nuisible. Tout comme le détachement et le flegme peuvent être spirituellement mal employés lorsqu’ils servent à fuir les sensations, la tolérance peut, elle aussi, être mal utilisé si en son nom nous refusons de voir la vérité ou prendre position quand c’est nécessaire. Être tolérant ne signifie pas détourner les yeux de tout abus. Pour éviter des souffrances ultérieures, nous devons répondre avec une grande force. Mais quand notre cœur est associé à nos actions, même cette force peut être teintée de compassion et de compréhension.

*

« Si vous ne pouvez trouver la vérité là où vous êtes, où donc pensez-vous la trouver ? » Maître Dogen

*

Lorsque Socrate attendait en prison sa condamnation à mort, il entendit un compagnon de cellule chanter une composition lyrique du poète Stésichore. Il pria l’homme de lui enseigner ce poème. « Mais pour quoi faire ? » lui demanda ce dernier. Socrate répondit : « Ainsi je peux mourir en connaissant une chose de plus ».

*

Suzuki Roshi : « A vrai dire, il n’y a pas d’individus éveillés mais seulement une activité éveillé ». Cette affirmation remarquable nous indique que l’éveil ne peut être détenu par qui que ce soit. Il existe simplement en instants de liberté.

Jack Kornfield dans Après l’extase, la lessive

Une chanson de ZAZ – La lessive

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/paroles-officielles/859237.html

Publié 27 juillet 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :