Graffitis à Toronto   Leave a comment

Une petite promenade dans les rues et les ruelles de Toronto qui arborent les plus beaux graffitis de la ville. L’art et le design y occupent une place importante. Il faut prendre le temps de flâner dans cette ville, regarder et apprécier. Une ville surprenante, chaleureuse et propre.

 

Publié le 28 juin 2017 par dandanjean dans Voyages

Tag(s) associé(s) : ,

Le coeur qui entendait la bonté   Leave a comment

Inde McLeod Gang village Baijanath (15).JPG

Lors d’un voyage, il est entré dans un temple hindou. Il y avait des fleurs, une petite musique en sourdine, des bâtons d’encens qui se consumaient et deux singes qui tournoyaient prés des fruits. Une statuette en bois peinte avec beaucoup de couleurs, mais avec une dominance rouge était le centre d’attraction. Des gens venaient y déposer leurs quelques miettes de soi. Cette manière quasi abstraite de représenter la divinité l’interpellait. Une pièce de bois avait plus d’importance que toute la vie autour.

Il voyait le rôle important de l’artiste qui a fait l’œuvre. Il voyait l’importance pour cette communauté de croire en quelque chose de plus grand qu’eux. Et lui, conscient de son point de vue limité, il appréciait l’œuvre, il appréciait cette dévotion, il appréciait la bonté de cette communauté et la grâce suprême de cette vie. Il est sorti en paix et souriant, car le cœur avait entendu.

Une chanson de Sheila Chandra – The Enchantment

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié le 28 juin 2017 par dandanjean dans conte, Réflexion

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Toronto et ses différents quartiers   Leave a comment

La ville de Toronto est vraiment surprenante. Le calme et l’acceptation y règnent.

On entend peu de klaxon, le respect du passage des piétons est présent, le transport en commun sécuritaire et accessible tant en métro, tramway ou autobus, la diversité culturelle omniprésente dans une belle harmonie.

J’ai croisées des japonais, pakistanais, haïtiens, grecs, espagnols , mexicains, juifs, arabes, coréens, et le même sourire du partage.

Il y a des quartiers d’une grande diversité et parfois avec une concentration ethnique (grec, chinois, portugais, etc). Depuis notre arrivé tous les repas ont été pris dans des restos de cultures gastronomiques différentes.

Toronto est diversité, musique, design et gastronomie.

il y a aussi de belles rencontres d’amoureux de l’entraînement de l’esprit Et autre forme comme le yoga.

Ce vidéo offre un petit survol de moins de 2 minutes des différents quartiers de Toronto.

 

Publié le 27 juin 2017 par dandanjean dans Voyages

Tag(s) associé(s) : ,

Par l’esprit du voyageur   Leave a comment

Terrre monde

Il est agréable de voyager, de découvrir de nouvelles routes et de franchir de nouvelles frontières. Il y a tant de beaux endroits à visiter, de belles personnes à rencontrer.

Je me sens porté par l’esprit du voyageur et les expériences les plus enrichissantes sont toujours ce point de synchronicité entre le lieu où nous nous retrouvons et la présence que l’on occupe dans notre vie intérieure. Cet endroit même où les contours de l’un et l’autre sont si infimes que la saveur du monde est rehaussée de l’âme qui nous habite.

Alors, d’un simple mouvement du cœur, nous parcourons l’essence de la vie.

Une chanson de Richard Séguin – L’Ange Vagabond

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié le 27 juin 2017 par dandanjean dans Réflexion

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

La Tour CN à Toronto   Leave a comment

Une petite visite de cette Tour CN que tout le monde a déjà vue de l’extérieur sur photo.

Mais qu’est-ce qu’il y a à l’intérieur?  J’ai été agréablement surpris c’est fascinant de voir la vie d’en haut.

Un peu de pas du touriste fait plaisir à cette hauteur.

 

Publié le 26 juin 2017 par dandanjean dans Voyages

Tag(s) associé(s) : ,

Oser aller au-delà des désirs   Leave a comment

Inde Dharamsala INstitut Norbulingka (69).JPG

Il y a quelque chose de fascinant à découvrir pour la personne qui ose sortir des sentiers battus, sortir de sa facilité.

Par exemple, toute la journée nous pouvons ne rien faire et regarder la télévision ou jouer à des jeux vidéo. C’est un plan d’apparence facile quoique moi je n’ai pas les compétences.

Nous pouvons aussi nous lever et commencer à poursuivre un entrainement régulier. Bizarrement, cela ne prend pas beaucoup de temps avant de dépasser la répulsion de vouloir repousser notre engagement, rapidement nous nous sentons bien.

La facilité n’est pas nécessairement un signe de bien-être. Du moins, pour moi.

À McLeod Ganj à quelque pas de Dharamsala, en Inde en 1977, j’ai rencontré un moine qui était fasciné par la vie moderne que je vivais à ses yeux. Parfois, j’avais l’impression que ses questions révélaient l’envie ou le désir de vivre autre chose. Et pourtant moi, à cette époque, j’enviais une personne qui laissait ce monde pour se consacrer à sa quête spirituelle. Drôle de paradoxe. Deux êtres de désir se parlaient en direct et malgré les mots utilisés, malgré le décor, tout était irréel.

Puis, avec le temps, j’ai compris que notre identité se nourrit de nos modèles d’identifications, et pour être un peu plus nous-mêmes, il est bien de faire la paix avec son passé, de dédramatiser certains choix que nous avons faits et de comprendre pourquoi le parcours actuel s’est installé et enraciné dans notre vie.

Il est possible de réaliser notre propre nature.

Pour cela, il est bien de cesser de courir à toute belle image qui nous séduit, et de prendre soin de ce que nous aimons faire, c’est-à-dire notre passion, puis de prendre soin de ce que nous savons bien faire, en quelque sorte notre propre talent, puis, prendre soin de ce qui a un réel sens pour nous tout en prenant soin de nos besoins, ces quelques entraves qui nous maintiennent toutefois en vie.

Oser devenir soi, ce n’est pas renier ce que nous ressentons, c’est beaucoup plus apprendre à composer et à créer avec nos émotions.  Accepter le rôle des émotions et les vivre avec conscience.

Cette voie fera en sorte que nous serons capables d’apprendre à nous exprimer de façon juste, je veux dire par là, de trouver les mots qui portent le sens de notre pensée ou de notre état émotionnel.

Aller au-delà de nos propres désirs, c’est avant tout être présent à notre quotidien. Ma rencontre à McLeod Ganj avec ce moine m’a permis de m’ouvrir les yeux vers un nouvel horizon, et il est de plus en plus non duelle.

Et pour ceux qui ont visité l’endroit, une chanson qui nous amène à McLeod Ganj et Dharamsala

Une chanson de Tara – Dharamsala

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié le 26 juin 2017 par dandanjean dans Réflexion

Tag(s) associé(s) : , , , , , , , ,

J’irai cuisiner à Toronto   Leave a comment

Une web série sur la cuisine, le vin et les voyages portée par le chef cuisinier Yvan Cadiou et le réalisateur Federico Mosca. Ces deux épisodes ont été réalisée à Toronto dans l’un des quartiers que j’adore.

Yvan Cadiou nous fait découvrir sa recette de risotto de boulghour et Saint Jacques préparée dans les rues du marché de Kensington.

divertissant

 

Publié le 25 juin 2017 par dandanjean dans Voyages

Tag(s) associé(s) : , , ,

%d blogueurs aiment cette page :