Les Chroniqu’arts – La Main Bleue   Leave a comment

Dans le cadre de Mondokarnaval 2017, l’équipe des Chroniqu’arts rencontre Myriam de Palma fondatrice de la Main Bleue qui présente une exposition sensorielle adaptée aux personnes handicapées et ouverte à tous. Une belle initiative qu’est la Main Bleue à Québec, un des joyaux peu connus.

Les Chroniqu’arts – La Main Bleue

Publié le 16 juin 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , ,

Revenir   Leave a comment

Elle était partie pour un autre voyage. Ses amis étaient surpris de ce départ, et ils se demandaient ce qui pouvait bien la pousser ainsi à aller si loin.

Elle n’était pas insensible aux propos que tenaient ses amis au sujet de ses partances. Pour elle, cela lui faisait sourire, car elle avait en elle son petit secret.

Le secret qui permet de retrouver le printemps dans ma vie est très simple. J’apprends à revenir. Lorsque je pars en voyage, je vais à la découverte, j’apprends. Et ce qui est magnifique, ce sont les instants de retour chez soi, parmi les miens. Revenir et constater que des choses ont changé, que ce soit des environnements, des personnes, des sentiments, et que je peux me synchroniser à nouveau avec le cycle qui a évolué. On oublie souvent que durant nos absences, il n’y a pas seulement nous qui avançons vers ailleurs, il y a aussi les avancées du cœur et les ouvrages de la vie qui façonnent notre entourage. Revenir, c’est constater que l’idée que l’on se faisait d’une situation ou d’une personne est maintenant déphasée à nouveau.

Revenir, c’est constater le temps passé et apprécier les nouvelles conditions, porteuses de joies, ou de peines, de surprises et de déceptions, en bref, porteuses de vie.

Revenir, c’est plus qu’ouvrir la porte du retour et de sentir l’accueil, c’est aussi prendre conscience que nous avons comme seul présent que rien n’est établi.

Une chanson de San Francisco – Maxime Le Forestier

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1107871.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié le 16 juin 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Frédéric Lenoir et L’âme du monde   Leave a comment

Parfois nous sommes impuissants, car certaines choses ne dépendent pas de nous.

Cela nous pousse à apprendre le « lâcher-prise », à ne pas vouloir tout contrôler, à grandir dans la confiance, dans le détachement, dans l’humilité, dans la sérénité, dans l’amour.

*

Malheureux l’homme qui ne sait pas qu’il possède deux grands trésors à l’intérieur de lui-même: la clarté de l’esprit, qui peut le rendre libre, et la bonté du coeur, qui peut le rendre heureux;

Malheureux l’homme qui mène une existence semblable à celle des bêtes, enchaîné à ses instincts et seulement préoccupé des soucis matériels de la vie.

*

Ce qui compte, ce n’est pas de gravir cette montagne, ou bien celle-ci, ou bien encore celle-là, mais de parcourir le chemin. Et de le faire avec attention, persévérance, avec le coeur ouvert et l’esprit vigilant. Ce n’est pas le nom du sommet que nous avons gravi qui nous transforme, mais la présence et l’amour que nous avons mis dans la marche. Le monde est beau par la variété de ses paysages. La vie spirituelle est belle par le foisonnement de ses chemins.

*

Être humble, ce n’est pas avoir une mauvaise opinion de soi, c’est avoir une opinion juste de soi-même et être à sa place. Être humble, c’est savoir qu’on est toujours perfectible, qu’on a encore besoin de progresser, qu’on a besoin des autres.

Frédéric Lenoir dans L’âme du monde

 

UNe pièce musicale de Zbigniew Preisner – The secret garden

Publié le 15 juin 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : ,

Une pause avec Le pays d’à côté   1 comment

Voici une chanson à découvrir composée par un artiste au coeur jeune.

À vous de découvrir cette chanson de Francis Cabrel.

J’ai comme l’intuition qu’il va connaître une grande carrière, le meilleur est à venir.

 

Les paroles sur https://genius.com/Francis-cabrel-le-pays-da-cote-lyrics

Francis Cabrel – Le pays d’à côté

Publié le 15 juin 2018 par dandanjean dans Pauses musicales

Tag(s) associé(s) :

L’invisible et le non saisissable   Leave a comment

citation danse Nietzsche

Des morceaux de bois collé ensemble. Des cordes. Des clés pour ajuster la tension des cordes. Une caisse de résonnance. J’ai beau porter mon oreille à l’ouverture de la caisse de résonnance, j‘entends que le goût secret du silence.

Nous sommes des instruments qui ont besoin de la main de l’autre pour que s’élève la mélodie de l’âme. Vous savez cette résonnance qui remplit notre cœur, qui compresse la matière pour laisser entrer l’invisible et le non saisissable, et vibrer ce qui a de plus beaux en-soi.

Pour tout musicienne ou musicien, il n’y a pas de travail, il y a une énergie à partager, une vibration à communiquer. Tout est de portée.

Les paroles des chansons ne sont qu’un prétexte pour amener les humains à s’arrêter, à entendre l’invisible et l’insaisissable, cette affinité qui les lie. Ce n’est que lorsqu’ils cessent de tenter de saisir et de retenir que la musique se dévoile réellement et qu’elle devient divine illuminant tout ce qu’elle touche. C’est la grâce de l’émerveillement qui résonne alors.

 

Une pièce musicale de John Butler – Ocean

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié le 15 juin 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Essais d’empirisme radical   Leave a comment

Québec

Permettez donc que je me résume — trop sommairement, et en style dogmatique — dans les six thèses suivantes:

 1- La Conscience, telle qu’on l’entend ordinairement, n’existe pas, pas plus que la Matière, à laquelle Berkeley a donné le coup de grâce;

 2- Ce qui existe et forme la part de vérité que le mot de “Conscience” recouvre, c’est la susceptibilité que possèdent les parties de l’expérience d’être rapportées ou connues;

 3- Cette susceptibilité s’explique par le fait que certaines expériences peuvent mener les unes aux autres par des expériences intermédiaires nettement caractérisées, de telle sorte que les unes se trouvent jouer le rôle de choses connues, les autres celui de sujets connaissants ;

4- On peut parfaitement définir ces deux rôles sans sortir de la trame de l’expérience même, et sans invoquer rien de transcendant;

 5- Les attributions sujet et objet, représenté et représentatif, chose et pensée, signifient donc une distinction pratique qui est de la dernière importance, mais qui est d’ordre FONCTIONNEL seulement, et nullement ontologique comme le dualisme classique se la représente;

 6- En fin de compte, les choses et les pensées ne sont point foncièrement hétérogènes, mais elles sont faites d’une même étoffe, étoffe qu’on ne peut définir comme telle, mais seulement éprouver, et que l’on peut nommer, si on veut, l’étoffe de l’expérience en général.

William James dans Essais d’empirisme radical

Une chanson de Björk – Human Behavior

Les âroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/247513.html

Publié le 14 juin 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

S’émerveiller   Leave a comment

Voici le film « S’émerveiller » qui traite de l’émerveillement et qui a remporté le Prix du Commentaire et a été nominé dans cinq autres catégories au Festival International Nature Namur 2017. Un pur plaisir.

Publié le 14 juin 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , ,

%d blogueurs aiment cette page :