Archives du tag ‘vie

Par delà le marché   2 comments

Klee 18

Qui n’a pas entendu l’expression que rien n’est gratuit dans la vie. Subtilement, elle introduit dans notre inconscient collectif que ce qui a de la valeur doit se monnayer. Et si ce n’était pas toujours le cas? Et si nous pouvions vivre différemment?

Tout se paie, affirment les économistes sur le ton de l’évidence. Une bonne partie de notre formation repose sur cette vision économique qui exclut tout désintéressement dans les rapports humains. Selon certains, l’économie de marché idéale, implique que chaque chose a une valeur monnayable. C’est la logique du système. L’efficacité économique est ainsi fixée par la loi de l’offre et de la demande. Toute gratuité révèle une défaillance du marché et un problème à régler.

D’ailleurs, certains économistes pousseront plus loin le raisonnement en mettant en lumière l’intervention des instances publiques afin de réguler, par la taxation et l’impôt, la distribution de la richesse.

Le danger avec ce type de représentation du monde dans lequel nous vivons, c’est que les activités non productives, telles que l’entraide, les services aux personnes démunies ou le bénévolat deviennent des anomalies.  Et c’est là que ma voix s’élève pour rappeler que tout développement économique durable repose sur le développement social d’une communauté.

Henri Mintzberg propose dans Rééquilibrer la société — Pour un renouvellement radical au-delà de la gauche, de la droite et du centre, un modèle de solidarité basé sur trois piliers, le service public, les services privés et les services de la collectivité. L’angle qu’il prend n’est pas la valeur, mais la contribution.

Il arrive que quelque chose d’une grande valeur soit gratuit, je pense à une amitié sincère et authentique, je pense à une balade dans un boisé, je pense au don de sang, je pense au coucher de soleil, à une zone libre Wi-Fi, à un refuge, à un échange avec une personne d’une grande sagesse. Vous savez comme moi que le marché n’est pas en péril pour autant, au contraire, il se vit mieux.

Le prix vient réguler un échange, la valeur réelle provient de l’impact social associé. Le prix chute lorsqu’il y a plus de demandes. Le don n’a pas de prix, c’est pourquoi il est d’une valeur inestimable.

L’activité humaine est, pour qui sait voir, n’est pas une valeur ajoutée. Elle est la vie. C’est l’inestimable de notre humanité, une personne ayant une vie engagée envers autrui, vivant modestement et avec humilité, est en train de recréer l’équilibre.

Une chanson de Fred Pellerin – C’est combien

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 2 octobre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Les parcours d’humains hors des sentiers communs   Leave a comment

Poursuite de mon périple à Paris pour y partager au fil des rencontres l’accent d’Amérique.

service public

Les parcours d’humains ont tous une fin. En fait, nous passons notre vie à nous développer pour devenir ce que nous sommes.

Et ces gens que nous croisons, ceux dont les parcours semblent des plus grands, des plus lumineux, côtoyant régulièrement les hautes cimes, marchent sur des sols instables.

C’est ce qu’affectionnent les passionnés de la vie, les voyageurs d’humanités, les guerriers pacifiques, car ils savent que rien n’est plus triste qu’un chemin commun, le chemin sûr et connu. Leurs destins s’alimentent du battement de leur propre cœur.

Une chanson de Maxime LEFORESTIER Passer ma route Avec ZAZIE et CABREL

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1245287-maxime-le-forestier-passer-ma-route.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 8 septembre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

En s’être   2 comments

ImAGE enlacés

 

Un jour, ou une nuit, arrive dans le cœur ces éclaircis de conscience, cette sensation de présence qui fait en sorte que nous sommes en phase avec notre vie et avec la vie. Alors, nous faisons l’expérience des liens entre les peurs que nous décodons dans le monde et celles que nous entretenons en nous-mêmes.

Puis, la vie continue.

Puis, en remontant le fil de notre histoire, parsemé d’échecs et de réussites, nous prenons conscience du caractère inestimable et miraculeux de la vie. En plus de ce que nous avons fait et réalisés grâce à nos expériences, nous avons le privilège de vivre.

Ce qui a de la valeur a un prix et il peut être pris. Ce qui est inestimable ne demeure étincelant que si nous n’essayons pas de nous l’approprier et d’en faire notre valeur. Les plus grands amours sont faits d’humains qui ne se possèdent pas.

Toute vie est inestimable. Nous avons la responsabilité de l’entretenir.

Et lorsque la souffrance frappe à la porte, emportant avec elle des larges horizons de libertés, il est bon de se rappeler ces instants de phase qui apportait la sérénité.

Il n’y a rien à prendre, rien à laisser, juste être ensemble, s’entre aider, et en s’être.

Une chanson de Zazie – Si j’étais moi

Les paroles sur https://genius.com/Zazie-si-jetais-moi-lyrics

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 4 août 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Un signe de vie   Leave a comment

36c3d92081f5198ff07ff3078067bf6c.jpg

Il marchait sur la plage tôt le matin, lorsqu’il fit une découverte surprenante. Il y avait une bouteille recouverte de sable qui contenait un message. Il a pris la bouteille et après l’avoir ouvert, il a lu le message qui semblait venir de la nuit des temps.

Il n’est pas nécessaire d’attendre les signes pour se rassurer et se voir confirmer que la voie est bonne. La voie que tu as choisie est ta vie, elle n’est pas ta destination.

Aujourd’hui c’est encore un nouveau jour, une nouvelle opportunité de réaliser des nouvelles avenues. Aujourd’hui est une opportunité de signer ta vie comme on grave le bonheur dans le cœur.

Il n’y a rien à attendre, et tout à réaliser, tout à surprendre, tout à découvrir et s’en émerveiller. As-tu déjà fait un signe à la beauté de la vie pour signifier ta présence?

Elle est la résultante de ta singularité, de ton originalité, elle est un signe distinctif pour notre humanité.

Au sein de l’un de ses cycles, tu corresponds à une zone occupée par la constellation de ta génération et à partir de laquelle il est possible de prédire les caractéristiques des avenirs possibles.

En y mettant notre cœur, et avec compassion, il est possible de devenir un signe de vie sur la Terre qui sera le joyau de l’univers.

 

Une pièce musicale de Ricahrd Strauss = Also Sprach Zarathustra

utilisée dans l’ouverture du film 2001 Odyssé de l’espace

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 24 juillet 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Souffle de Johann Wolfgang von Goethe   Leave a comment

Goethe

Parler est un besoin, écouter est un art.

*

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l’un pour donner, l’autre pour recevoir.

*

Dès l’instant où vous aurez foi en vous-même, vous saurez comment vivre.

*

Méfiez-vous des rêves de jeunesse, ils finissent toujours par se réaliser.

*

La tolérance ne devrait être qu’un état transitoire ; elle doit mener au respect.

*

Quoi que vous puissiez faire, quoi que vous rêviez, commencez-le. La hardiesse a du génie, de la force et de la magie.

*

La clarté, c’est une juste répartition d’ombres et de lumière.

*

L’important ce n’est pas de tomber, c’est de ne pas rester à terre.

*

L’acte le plus difficile est celui que l’on croit le plus simple : percevoir d’un regard toujours en éveil les choses qui se présentent à nos yeux.

Johann Wolfgang von Goethe

Une pièce musicale de HAUSER – Adagio d’Albinoni

Publié 4 juillet 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

La vie   Leave a comment

L’équipe de Et tout le monde s’en fout nous parle de la vie, c’est vivifiant et intéressant.

– AVERTISSEMENT : cette vidéo n’en a plus pour longtemps. Pour nous aider sur Tipeee : https://www.tipeee.com/et-tout-le-mon…

Une série créée par Fabrice de Boni et Axel Lattuada

Écrite par Fabrice de Boni, Marc de Boni et Axel Lattuada

Produite par Mia Productions / Christophe Baudouin

Réalisée par Fabrice de Boni

Interprétée par Axel Lattuada

 

Publié 22 juin 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : ,

L’arbre de vie   2 comments

L’image de l’arbre peut nous servir pour réaliser une allégorie sur l’interdépendance en lien avec notre nature propre et la nature qui nous entoure.

Ce que l’on voit dans un premier temps est un tout en forme de baguette avec un dôme. Puis, on pose notre regard vers la terre, et on voit se dessiner différents éléments.

Au centre, il y a ce tronc, massif, stable, dense, unique. On a l’impression que le tronc est connecté à la source, aux racines de la vie indifférenciée. Le tronc par son développement se ramifie en branches souches. Ces branches souches sont les premiers éléments de la différenciation.

Après ces branches souches, nous découvrons les moyennes et grosses branches qui correspondent à des sortes de courants intérieurs plus différenciés. On a l’impression que ces branches sont guidées par l’air du temps, par des sentiments d’ouverture, de fermeture, et de protection, etc.

Puis, encore une fois, ces branches se divisent, donnent des brindilles qui portent elles-mêmes le feuillage. Parfois, s’y ajoute un fruit, la production en action.

Ce feuillage est mobile, un rien le fait bouger. Un peu comme le feuillage de la pensée et des brindilles de l’affectif. Nous pouvons grâce à eux saisir les courants les plus différenciés et en même temps nous y perdre.

De temps en temps, une goutte de rosée tombe au sol.

Nous pouvons aussi prendre le chemin inverse vers notre intériorité. La sève de vie nous guidera des branches, vers le tronc, et les racines pour aller nourrir notre nature propre. Et durant tout ce voyage, le support sera une énergie liquide et non une matière solide.

Chaque mouvement de soi a besoin de son propre apport pour se réaliser.

Prendre conscience du cycle de notre nature propre et se synchroniser avec ce qui nous entoure, permet de créer les fruits les plus savoureux.

Une chanson de Peter Gabriel Shaking The Tree

Les paroles en français sur http://paroles-traductions.com/chanson/montrer/4532531/peter-gabriel/paroles-et-traduction-shaking-the-tree/

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 5 mai 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :