Archives du tag ‘instant

Le rêve du papillon   Leave a comment

ImAge mains papillons

Un jour, il se réveilla et il eut le sentiment que la vie venait de lui. Il eut cette impression intense que la vérité, la réalité, la finalité ou l’essence n’ont jamais été ailleurs. C’était juste là.

Ce jour-là, il venait de franchir le mur de la perception et les frontières de l’interprétation. Il venait d’inverser la perspective.

Il était capable de vivre cette subtile différence entre le présent et la chaleur ressentie, entre le présent et les odeurs qui l’entouraient.

Il savait maintenant que nous ne quittons jamais le présent. Quand nous vivons des événements passés, nous les vivons du présent. Quand nous sommes dans les rêves d’anticipation d’un monde meilleur, nous vivons dans le présent.

Il était capable de vivre cette subtile différence entre le présent et les pensées qui déposent les mirages des différents temps que nous sommes capables de créer.

Son esprit mesurait la différence entre ce qui le traverse et ce qu’il est.

C’est parce que le présent change tout le temps qu’il donne l’impression de nous fuir entre les doigts, et pourtant.

Ce jour, lorsqu’il se réveilla, il venait de franchir les barreaux et les chaînes qu’il avait toujours cru exister.

Une pièce musicale de Pucini interprétée par Maria Callas – Madame Butterfly

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 30 novembre 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Sans dessein   Leave a comment

joie-de-vivre_02

Le jour où nous prenons conscience que les phénomènes et les événements que nous attribuons au destin proviennent en fait de nous, une autre perspective alors se dessine.

Et de ce nouveau point de vue, nous apprenons à mieux décoder l’essence des moments vécus. C’est lorsque l’espérance s’installe que la solitude devient lourde. En d’autres temps, elle est notre parcours de vie.

C’est lorsque nous cessons de vouloir faire durer les choses à tout prix, en les figeant dans la routine et un quotidien muséal que nous découvrons la valeur inestimable de certains moments de vie. Nous ne sommes pas faits pour s’exposer, nous sommes avant tout des créateurs. La valeur, sur l’échelle humaine, n’a rien à voir avec la durée, elle se perçoit dans l’intensité du moment.

Nous ne rencontrons pas une personne qui nous était destinée. Nous sommes toujours seuls et les rencontres marquantes relèvent de notre capacité à saisir l’intensité de ce qui nous anime l’un l’autre.

La vie est peut devenir sans dessein et incomparable à celui qui garde l’esprit ouvert, libre et ancré ici et maintenant.

Une chanson de Paule-Andrée Cassidy – Sans dessein

Les paroles de http://fr.lyrics.wikia.com/wiki/Paule-Andr%C3%A9e_Cassidy/Sans_dessein

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

 

Publié 27 novembre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Quand Question se pose   Leave a comment

ImAGE Hibou

Connaissez-vous l’histoire de cet oiseau bizarre qui s’appelle Question? Je vais vous la raconter.

Cet oiseau vit depuis la nuit des temps et il aime voler librement dans le ciel. Parfois, il se pose sur la branche d’un arbre pour se reposer ou encore sur la cime d’un rocher. Il a ce pouvoir magique, lorsque quelqu’un le remarque durant sa pause, de faire germer chez l’observateur une réponse à une question qu’il le tourmente.

Souvent, il a fait le coup. Question se permettait d’apparaître sans avertissement dans la vie des gens. Je sais de source sûre qu’un certain Newton a été l’une de ses victimes, et il a toujours cru que la réponse à sa question était apparue par le fruit du hasard, sans se douter que cette fameuse pomme eût fait le chemin de l’Éden jusqu’à lui par l’intermédiaire de Question.

Un jour, une personne en quête de toutes les réponses possibles découvrit ce petit manège et il se mit à poursuivre Question. Il avait inventé différents stratagèmes pour le pister, pour le suivre et chaque fois, il obtenait des réponses à ses questions. Cela avait duré presque une année. Malgré le nombre effarant de réponses qu’il avait réussi à récolter, il avait dû se rendre à l’évidence, cela ne le rendait pas plus heureux, et il cessa de pourchasser Question.

Il avait pris conscience que la paix de l’esprit ne vient pas avec plus de réponses ou de questions, elle émane lorsque ce voile de la dualité s’estompe et que l’on apprécie simplement les découvertes de la vie.

Une chanson de Peter Gabriel interprétée avec The Blind Boys of Alabama – Sky Blue

Les paroles sur http://traductions2chansons.wifeo.com/traduction-de-l-album-up-de-peter-gabriel.php#SKYBLUE

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 24 novembre 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

L’entraînement de l’esprit   Leave a comment

ImAGE_rêve papillon

Il est possible de pratiquer la méditation sans être adepte du bouddhisme. Ceux qui vous diront qu’il y a une pratique meilleure qu’une autre ont probablement un grand sens de l’humour, ou ils découvrent le sujet en vous parlant.

J’aime utiliser le terme entraînement de l’esprit. Ce terme illustre la dimension active de cette activité.

Il peut y avoir la phase calme, où je suis assis en silence et sans mouvement. Il y a aussi la phase ou je suis en mouvement, pendant que j’attends, pendant que je marche, pendant que je prends ma douche. En fait, il y a beaucoup d’opportunités ou les actes répétitifs et ordinaires nous permettent de calmer notre esprit, de nous relier à ce qui se passe en cet instant.

Pour moi, l’entraînement de l’esprit n’est pas un exercice, n’est pas une démarche isolée que j’accomplis de temps à autre dans le parcours de ma journée. C’est une façon de vivre le quotidien.

L’entraînement de l’esprit m’a permis de prendre conscience de la fluidité des croyances et idées toutes faites sur moi-même. Au lieu de me raconter des histoires, que je suis… qu’il est … j’apprécie ce qui m’entoure, et je développe mon potentiel de créativité en m’enrichissant de nouveautés.

Un état mental plus sain et paisible repose avant tout sur cette capacité à laisser de la fluidité en nous. Toute sensation intense, positive ou négative, ne doit pas être bloquée. Elles doivent pouvoir apparaître, se vivre et disparaître pour livrer leurs potentiels d’enseignement du parcours de notre vie.

 

Une chanson d’Arcade fire interprétée par Peter Gabriel – My body is cage

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/958348.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Publié 1 novembre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Un éveil à la vie, à la joie et à l’amour   Leave a comment

d1bf567e83ca487fcfb353a9e3f830a0

Plus nous quittons la ligne temporelle et habitons notre propre présence, plus nous réalisons qu’il s’agit de nous inscrire dans quelque chose d’assez radical : l’instant devient le seul espace à vivre, hors de la temporalité habituelle, un espace où tous les stratagèmes du mental pour garder le contrôle, prévoir le futur, retenir le passé, espérer un avenir meilleur, n’ont plus du tout leur place et passent au second plan.

L’instant est un total mystère, un inconnu parfait. À chaque instant, je suis invité à être totalement là, entièrement et inconditionnellement et nulle part ailleurs qu’ici. Même si nous sommes conditionnés à croire le contraire, cet inconnu-là, qui ne sait rien sur ce qui va advenir l’instant d’après et sur ce que nous allons devenir, est la seule réalité. Et cela nous fait peur.

Vivre en dehors du mental et de la sécurité temporelle apparente qu’il apporte nous fait peur. La présence est terrifiante pour le mental, qui y perd tout contrôle et toute identité. Cela demande donc le courage et la persévérance de rencontrer tous ces mécanismes mentaux qui nous égarent en dehors de notre présence naturelle.

Séverine Millet dans Vivante ! : Un éveil à la vie, à la joie et à l’amour

Une pièce musicale avec Estas Tonne et Reka Fodor – VDU Kaunas 2014 Part II

Publié 1 octobre 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Après le sens unique   Leave a comment

ImAGE envol papillon

Il n’est pas facile d’apprendre à ne plus creuser les sillons sur les chemins que nous foulons. Il était de ceux qui ont pendant des années emprunté un chemin et poursuivi la route malgré tout ce qu’il acceptait d’ajouter sur ses épaules.

Le problème de l’un l’attristait et devenait un fardeau pour lui. La peur de perdre sa route devenait un autre fardeau. S’assurer de saisir les bonnes opportunités en était un autre.

Et plus il avançait, plus le poids de sa vie creusait son propre sillage, donnant l’impression qu’il faut toujours poursuivre dans cette direction.

Un jour, assis sur le bord du chemin, le ciel s’assombrit puis devient tout noir. Il voyait pour la première fois une éclipse solaire. Il fut touché, et à la fois émerveillé. Il resta là silencieux, plein de vie.

Cet événement si simple et à la fois si fascinant lui fit prendre conscience que cet instant de sérénité ne lui était pas donné, ni imposé. Il l’a simplement saisi. Il avait vécu l’élévation dans l’instant, car les fardeaux de sa vie avaient glissé dans le passé.

À la fin de l’éclipse solaire, il se releva, et bifurqua au premier croisement vers le chemin de gauche qui lui semblait champêtre.

Une fois plus léger, il est plus facile de voir que notre marche de vie n’a pas besoin nécessairement de plus de distance pour atteindre ce que nous souhaitons, mais avant tout plus de sens.

Une chanson de Genesis interprétée par Fleesh – Your Own Special Way

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 29 septembre 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Renversement de perspective   Leave a comment

mandal13

Il me manquera toujours quelque chose. Il y aura toujours au loin un miroir qui saura faire réfléchir la curiosité. J’aurais beau implorer tout ce qu’il y a de sacré sur cette terre, je n’aurais jamais le temps pour tout faire ce qui m’anime.

Et pourtant, est-ce important?

Tout jeune, on nous apprend qu’il n’est pas possible de recevoir tout ce que nous demandons. Toutefois, avec le boulot, le respect des horaires de travail, le pouvoir d’achat, nous en venons à croire que tout peut se faire, et en ajoutant les moyens nécessaires tout entrera dans un horaire.

Et pourtant, est-ce si important que cela ne soit pas vrai?

Accepter qu’il y ait toujours un manque, que le temps nous glisse entre nos inspirations, ne plus attendre et implorer de la vie, mais cueillir avec gratitude ce qui nous est disponible, changera complètement la perspective.

Là où je ne voyais que des cailloux, en les retournant, j’ai découvert un renversement de perspective.

 

Une chanson de Claude Dubois – Les petits cailloux

Les paroles sur https://www.paroles-musique.com/paroles-Claude_Dubois-Les_petits_cailloux-lyrics,p02058398

 

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 29 août 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , ,

%d blogueurs aiment cette page :