Archives du tag ‘accepter

Le précieux cadeau   Leave a comment

petit-coeur-d-ange-background

Il était venu à elle pour se faire aimer, pour recevoir de l’attention, l’approbation et de l’amour.

Il en a été tout autrement. Au fil des rencontres où la patience et la bonne humeur étaient partagées, il a su se rassurer tout en apprenant quelque chose de beaucoup plus grand.

Aujourd’hui, il sait qu’il en sera toujours reconnaissant. C’est un des cadeaux les plus précieux qu’il eut reçus.

Il avait découvert l’importance d’apprendre à s’aimer. Bien au-delà des écueils de l’égoïsme, il avait exploré les plaines de la confiance, les montagnes de l’estime de soi et apprivoisé le sentiment de sa propre valeur indépendamment du regard de l’autre.

Maintenant, il ne recherche plus à se donner de la valeur en sacrifiant une part de soi.

Et lorsqu’il vient vers elle, c’est pour partager des présents de vie.

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’instants.

 

Une chanson de Leonard Cohen – Suzanne

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/243649-leonard-cohen-suzanne.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 21 juin 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , ,

(Com et ap) prendre   Leave a comment

 

Pour comprendre et apprendre, il ne suffit pas d’accumuler les idées et les pensées et d’empaqueter dans l’entrepôt du savoir. Il y aura toujours des idées qui nous plaisent et celles pour lesquelles nous n’adhérons aucunement.

Nous commençons à comprendre, puis à apprendre dès l’instant où nous commençons à tenir compte des idées que ne croyons pas, peu importe le domaine, et, que nous prenons en considération les personnes qui les véhiculent. Nous franchissons alors les limites de nos perceptions, de nos intolérances, et nous cessons ainsi de vouloir contrôler.

Ce n’est qu’ainsi que nous pouvons sortir du jugement, de l’imposition de sa propre façon de voir les choses et de s’ouvrir réellement à l’autre, le différent, l’étranger, qui est tout comme nous par ailleurs. Qu’est-ce que la personne a vécu pour en arriver là, quelles ont été ses difficultés, comment elle a su composer avec celles-ci? Cela permet notamment de dissocier les comportements de la nature propre d’une personne.

Pour comprendre et apprendre, il faut laisser la liberté d’explorer s’immiscer et l’assumer. Puis, en faire de même avec le regard de l’autre. Alors, l’écoute et l’attention nous permettent de franchir l’amoncellement de mots et d’idées, de laisser les codes qui divisent et d’entrer dans le sens de nos vies et de découvrir la part de notre réelle humanité.

Une chanson d’YVES DUTEIL – Apprendre

Les paroles sur https://www.paroles.net/yves-duteil/paroles-apprendre

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

 

Accepter l’inattendu   Leave a comment

Dans une société où tout est organisé, tout est planifié, il est d’une évidence que l’incertitude est ce qu’il faut redouter le plus. Combien d’organisations au sein de notre société investit une bonne part de ses ressources afin de faire barrage à l’inattendu? C’est la réalité de la gestion des risques, des plans de contingence, et des mesures de sécurité.

Le problème de cette quête de tout vouloir organiser repose trop souvent que sur l’avantage pour un Nous. Et c’est là que les difficultés commencent, le Nous est-il inclusif? Le Nous est-il le prétexte pour le profil d’un petit nombre de personnes? Le Nous est-il en réalité un Je?

La vision non partagée amène des gestes et des actions qui ne vont pas dans le sens de ce qui avait été prévu.  D’où les zones et périodes de tension, les mesures de compensation et même les conflits.

Nous sommes tous des êtres différents, nous n’aurons jamais la même vision du fait de notre bagage singulier et de notre position différente dans ce monde. Personne ne peut être à la place d’un autre. Attendre l’adhésion ultime de tous est de la pure folie.

Il est toutefois possible de développer cette capacité́ à vivre l’inattendu, accepter de vivre l’improbable et développer un équilibre entre la capacité d’anticiper et le lâcher-prise.

Ce sont les mêmes aptitudes que de vivre l’instant présent, mais à une autre échelle. Développer la vigilance, l’attention, accepter le risque qui permet de vivre sur le qui-vive tout en maintenant l’éveil.

Il peut sembler contre-intuitif de vouloir intégrer ces deux piliers, d’une part cette capacité à organiser sa vie, organiser sa vision du monde et d’autre part, s’adapter à l’incertitude, l’inattendu et l’improbable. Et pourtant…

 

Une pièce musicale de Brian Crain – Dream of Flying

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

La peur de l’imparfait   Leave a comment

Peurs

La peur peut nous faire faire des choses incroyables, elle peut orienter notre façon de voir la vie, elle peut nous faire adopter des comportements d’exclusion, elle peut rendre notre quotidien en un enfer.

Ce qui permet d’ancrer cette peur, c’est cette croyance stupide que nous pouvons vivre sans elle. C’est impossible, elle est toujours là. L’anxiété est l’expression que la peur nous domine, le courage c’est lorsque nous apprenons à dominer la peur.

Le courage, c’est cette capacité lucide de s’appuyer sur l’énergie positive en nous et de s’en servir pour affronter notre peur. Nous avons tous une part de soi qui est exemplaire, souvent nous l’oublions, nous l’occultons, car nous fixons notre esprit uniquement sur nos difficultés et nos incapacités.

Personne n’est aussi mauvais que ce qu’il perçoit comme difficulté.

Accepter l’imperfection, accepter sa différence ou sa singularité, accepter d’être imparfait et apprenant par les échecs, ouvre de belles perspectives.

 

Une chanson de OUM – Lik

Les paroles en français sur https://www.musixmatch.com/fr/paroles/Oum/Lik/traduction/Français

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 29 mai 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Ma déclaration de responsabilité face à la vie   Leave a comment

ImAGE calme

1- J’accepte complètement et sans aucune arrière pensée que tout ce qui s’est produit dans ma vie, et ce qui arrive en ce moment dans mon existence, et tout ce qui peut se produire dans l’avenir, me fournit des occasions précieuses pour apprendre et grandir. Personne d’autre n’est à blâmer pour la négativité ou la douleur dont la nature émotionnelle fait l’expérience. Je ne chercherai aucune exception à cette croyance, même quand la cause apparente de mon problème est totalement indépendante de moi.

2- Je chercherai à toujours assumer entièrement ma responsabilité, tout en refusant la culpabilité. Plutôt que de chercher des excuses pour ce qui marche mal, je m’efforcerai de comprendre ce qui se passe, puis chercherai des moyens pour corriger la situation. J’assume la responsabilité entière de mes choix. J’affirme que nulle personne ou situation ne peut me faire sentir inférieur(e), rejeté(e), inadéquat(e) sans mon consentement, et que j’ai le libre choix de donner ou de refuser ce contentement.

3- Je refuse la croyance au hasard, qui est un des principaux mécanismes de déresponsabilisation dans notre culture. Je suis conscient que je crée ma propre réalité par ma façon d’accueillir et d’interpréter les évènements de la vie. Je chercherai systématiquement les moyens et les solutions plutôt que les excuses et les refuges. Je préfèrerai l’ouverture et le risque plutôt que la passivité et la sécurité.

4- Je choisis de me respecter totalement, en toutes circonstances, quelques que soient les erreurs que je puisse commettre, et d’accorder ce même respect à toute forme de vie – humaine, animale ou végétale – que je rencontre.

5- Je dis OUI à la vie, OUI, OUI et encore OUI.

Extrait de « Plus jamais victime de Pierre Pradervand

Une pièce musicale de Divine Mother – Sacred Earth

Publié 26 mai 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

Le regard   Leave a comment

Parfois, l’évidence nous échappe dans le fil de nos activités quotidiennes. Nous sommes ce que nous vivons au quotidien. Et ce que nous sommes lors de tous ces petits moments est avant tout conditionné par notre conception du monde et de la vie.

Ici et maintenant, c’est par là que débute le changement de paradigme. Une vision d’ouverture, macroscopique et fluide, fera en sorte que nous serons capables d’accepter l’ambiguïté, l’imprévue et l’improbable. Une vision plus restrictive, microscopique, nous retient souvent dans une perspective monolithique puisque nous recherchons que les repères complémentaires et de mêmes natures.

L’œil ne va décoder que ce que le cerveau est prêt à reconnaître. C’est pourquoi, par exemple, nous découvrons les détails d’une œuvre d’art qu’après une appréciation plus globale, et quelques relectures. Ce que nous appelons réalité est ce « regard » de la conscience.

Le changement que nous souhaitons ardemment ne peut pas venir d’autre part que de nous et dès l’instant ou nous avons décidé d’avancer dans cette voie.

 

Une chanson de HK & les Saltimbanks – Rallumeurs d’étoiles

Les paroles sur https://www.paroles-musique.com/paroles-HK_and_Les_saltimbanks-Rallumeurs_detoiles-lyrics,p046180934

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

S’habiter   Leave a comment

ImAGE Joie

Il est bien de changer d’apparence, de changer de style, pour exprimer une autre facette de soi. Cela demande une volonté d’être aimé, de s’accorder avec les autres.

Cela me fait penser à ce besoin que nous avons parfois de changer de quartier, de changer de logement, d’expérimenter une nouvelle façon de vivre, dans de nouveaux espaces. Répondre à ses besoins de transformer demande du lâcher-prise tout en assumant sa liberté.

Toutefois, les changements déterminants ne proviennent pas de ces tentatives visant à devenir quelqu’un d’autre, mais bien de nos actions visant à devenir qui l’on est et de l’accepter.

On ne parle plus ici de changer d’apparence ou de style afin de marquer une étape, mais plutôt pour exprimer une liberté mouvante et énergique nous permettant de vivre par delà les exigences. Nos choix imprévisibles expriment alors créativité et adaptation à soi.

Cet état d’esprit libre s’exprime sans l’attente d’un retour. Nous ne cherchons plus à imiter, à être acceptés, mais plutôt à aimer, à s’habiter et s’accepter malgré les imperfections.

Derrière la peur de marquer sa singularité, de marquer sa différence se trouve un état de grâce, une énergie qui nous emporte à notre essence, à notre nature propre.

Une chanson de Grand Corps Malade – Rencontre

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 20 mai 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :