Archives d’Auteur

Migrant?   Leave a comment

mains du monde

L’avez-vous remarqué ? On ne parle plus d’émigrés ni d’immigrants mais de migrants.
Cette amputation des termes me semble lourde de sous-entendus inquiétants… Lorsqu’on évoque un émigré, on le caractérise par le lieu d’où il vient. Lorsqu’on désigne un immigré, on affirme qu’il est d’ici, même s’il vit le jour ailleurs. En revanche, de par son nom, le migrant vient de nulle part et ne va nulle part, sans origine et sans destination, dépourvu de terre de racines et d’espace d’accueil, comme s’il était destiné à errer sans jamais trouver un port où s’arrêter. Nomade forcé et éternel.
Ce mot « migrant » est une condamnation.
Qui peut se permettre de décider des sorts ? Qui peut s’estimer légitimement propriétaire de la planète ? Lorsqu’on dit « migrant », on dit « circulez, votre place n’est ni ici ni ailleurs !
Ma seule façon d’accepter ce mot consiste à inventer un autre sens implicite : nous sommes tous des migrants, fils et filles de migrants, voyageurs provisoires sur cette terre qui nous a précédé et qui nous survivra.
Propos d’Eric Emmanuel Schmitt
Une chanson d’Erik Arma – Citoyen du Monde

Appât rance   Leave a comment

ImAGE Monde intérieur

Il n’est pas toujours évident de franchir la perception du corps d’un humain pour accéder à l’appréciation de son être, de sa nature propre. J’ai découvert au fil des ans tant de personnes dont l’apparence créait une première impression négative, comme si le handicap était dans les faits dans notre propre regard.

Par exemple, une personne à l’allure austère et renfermée qui avait un cœur grand comme le monde et qui était très attentionnée. Ou une personne qui semblait se foutre de tout et qui ne cessait de rire, mais qui transmettait pourtant, pour celle ou celui qui savait écouter, une humanité si profonde.

Il y a des formes de beauté incompatible avec l’amour véritable tout comme la bonté qui n’est pas toujours présente chez la personne qui parle à tout le monde. L’appât est souvent un piège.

Il y a des gens qui nous permettent de découvrir par-delà les apparences ce que notre esprit n’avait pas su concevoir.

Ils ne sont pas en représentation, ils sont simplement.

Ils m’ont appris à découvrir l’être au lieu d’en saisir que la forme de l’aventure humaine.

Ils ont inspiré le partage au lieu de tout ramener à soi.

Ils ont valorisé l’échange au lieu d’exercer un pouvoir et un contrôle.

Le chemin du plaisir ne s’arrête pas aux contours du corps, il faut rejoindre le cœur de l’être et le laisser nous amener là où le battement de la vie nourrit notre nature propre et transcender nos différences. Encore aujourd’hui, qui autour de nous est un trésor à découvrir?

Une chanson de Richard Desjardins – Jenny

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 16 août 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Idées préconcues   Leave a comment

Nous jugeons naturellement les autres par leur apparence, qu’on le veuille ou non. Ainsi, en 7 secondes, nous formons déjà une idée préconçue de ce qu’est une autre personne, simplement en nous basant sur son apparence externe.

Ce préjugé initial est par la suite très difficile à modifier…

Coca-Cola s’est livrée à une petite expérience sociale intéressante. Ils ont demandé à 6 inconnus de parler dans le noir. Et puis, les lumières se sont allumées…

Cette vidéo fait partie d’une campagne menée au Moyen-Orient, pour diffuser un message de tolérance et d’ouverture pendant la période du Ramadan. Pour l’occasion, Coca-Cola a donc été dépouillé de tous ses logos publicitaires, seule l’inscription « Labels are for cans, not for people » (« Les étiquettes sont pour les canettes, pas pour les gens ») figurent sur les boissons.

Le fantome de la peur   Leave a comment

Je me suis réveillé l’autre nuit, et je suis allé marcher un peu, afin d’apprécier le calme et les étoiles.

Quelle ne fut pas ma surprise d’être interpellé par une entité, un fantôme! Il errait comme cela et s’est approché de moi. J’étais calme et je l’ai accueilli. Ce fantôme semblait surpris par mon attitude, comme si j’aurais dû avoir peur.

Je lui ai simplement dit bonne nuit, prenant lentement conscience que je ne rêvais pas.

Le fantôme m’a dit qu’il était venu pour me révéler des choses me concernant.

Je me souviens que cela m’a grandement surpris, car pour moi, la vie est une suite de révélations. Mais bon. Je lui ai demandé pourquoi. Il m’a répondu qu’il ne cherchait qu’à m’aider.

C’est alors que j’ai eu un grand fou rire. Cela est sorti de bon cœur, car à mes yeux, c’est lui en sa qualité de fantôme qui avait le plus besoin d’aide. Lui qui était toujours en transition entre deux mondes, errant avant de terminer son passage. Après l’accalmie, je me suis excusé et je lui ai partagé ma perception. Il n’a pas semblé surpris outre mesure, mais il m’a écouté attentivement.

J’ai essayé de lui expliquer le plus simplement que je pouvais que pour moi la mort n’avait pas la représentation d’un arrêt définitif, mais plutôt celle d’un passage ou d’une transformation. Puis, je me souviens lui avoir demandé ce dont il le retenait ici.

Devant le silence, je me suis mis à lui parler d’anxiété. Je lui ai parlé de ces fois où nous sommes en attente avant l’événement et que nous sommes figés. J’ai pris quelques exemples ou nous vivons de l’anxiété, soit avant la visite chez le dentiste, la première rencontre amoureuse, le premier travail, la préparation d’un examen. Dans cet état, nous redoutons une situation hors de notre contrôle, voire un danger, avant qu’il ne survienne. Nous sommes alors déphasés et il peut même survenir des crises d’angoisse. Il m’a regardé avec compréhension.

La peur devient souffrance lorsque nous sommes limités par nos propres possibilités et impuissants face à une situation. La peur d’avoir peur est une émotion puissante qui peut nous empêcher d’avancer.

Il n’y a pas de remède miracle pour se calmer, retrouver son souffle, recentrer son énergie sur ce que nous contrôlons. Il y a des petits trucs personnels que nous avons développé pour nous redonner notre capacité d’agir. Certains vont lire, d’autres, marcher, bref, détourner notre attention des pensées obsédantes pour, par la suite, voir les choses avec plus de sérénité. Les personnes ayant un talent artistique vont se mettre à créer pour sublimer leurs peurs. L’art permet d’extraire le positif de notre imaginaire.

Il m’a regardé sans dire un mot, comme si mes paroles avaient touché son âme en partance et qu’il envisageait le voyage. Il se mit à fredonner un air doux et aérien. Le chant d’un elfe serait surement comparable. Puis, il s’est éloigné tout doucement puis il a disparu comme par enchantement.

À mon réveil, je ne savais toujours pas à quel fantôme j’avais bien pu parler.

Une chanson de Jean-Jacques Goldman – Peur de rien Blues

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 15 août 2017 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Florence Foresti: Les enfants en vacance   Leave a comment

Florence Foresti nous fait une petite confidence sur le enfants en vacance…. juste pour rire.




Publié 14 août 2017 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , ,

Libère-toi du mental   Leave a comment

Zarah Issany produit chaque lundi une vidéo présentant un livre qui a retenu son attention et qui mérite un partage.

Elle nous parle dans cet épisode du livre Le pouvoir du moment présent d’Eckhart Tolle.

Zarah Issany réalise des capsules vidéo sur différents sujets afin de susciter le développement des personnes. En fin de journée aujourd’hui, une nouvelle lecture sera partagé.

En tant que coach, elle offre une approche  différente, axée sur le sens.  À vous de la découvrir, son site est le :  http://www.zarahissany.com/

Publié 14 août 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

Des présents d’instant merveilleux   2 comments

ImAGE Inspiration

Je suis fasciné par l’énergie que nous pouvons utiliser au quotidien afin de mettre en veilleuse notre vie. Est-ce vraiment nécessaire de se reposer de soi?

Il nous arrive tous qu’une personne vienne nous parler de quelque chose qui ne concerne en rien notre vie, ni la sienne d’ailleurs.  Elle s’approche et elle s’évertue à faire ce babillage comme s’il n’y avait rien d’autre à faire en ce moment. Elle nous parle d’une chose vue à la télévision, sur un média social comme on décrit le désert de l’absurdité. Cela n’a rien à voir avec le partage d’un senti, d’une crainte ou d’un questionnement.

J’ai un inconfort à écouter des choses qui me fait perdre la qualité de l’instant présent. On dirait que ce phénomène du rejet du mauvais temps ou du faux instant me touche de plus en plus.

Je ne parle pas d’entendre furtivement une nouvelle provenant d’un ailleurs et, qui nous interpelle dans notre humanité. Je fais référence à des propos qui n’apportent rien à personne, sinon que de consommer du temps inutilement.

Il y a tant à faire pour aider les autres.

Il y a tant de silence conscient à explorer pour se développer.

Et je tombe encore parfois dans le piège. C’est fascinant de constater qu’il faut être vigilant pour résister à la promotion d’une autre vie que la nôtre.

Bien que nous sommes tous conscients qu’il est possible de vivre des instants où nous pouvons souffrir de la solitude, nous portons moins attention à la souffrance de la multitude de vies sur pause.

Les artistes, les agents de changement, les personnes engagées, bref ces créateurs de toutes les disciplines, ne sont pas des excentriques, ils sont juste occupés à créer leur vie avec des teintes signifiantes et merveilleuses.

Je nous souhaite aujourd’hui des présents d’instant merveilleux.

Une chanson de Harmonium – Pour un instant

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 14 août 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :