Archives du tag ‘attention

Rencontre d’humains   Leave a comment

parapluie-bleu-pixar

Je sais que je suis capable de t’écouter, j’ai appris avec le temps l’importance de l’attention, mais saches que je suis incapable de te guérir, de te sauver, ou de faire en sorte que tu arrêtes de ressentir une souffrance et je peux aussi sans contredit t’affirmer que je ne peux pas te donner des réponses absolues.

Je ne suis pas porteur de ta vérité ou de ton apaisement.  Je suis un humain qui tente de trouver des voies de passage et qui aide de différentes façons des personnes à passer.  Rien de plus.

Mais, saches que si tu me demandes de t’accompagner, je serai là, je te rencontrerai même dans tes moments les plus difficiles et je te prendrais la main.  Je ferai avec toi le chemin que tu as besoin pour passer sur l’autre rive, là où la souffrance est un passé. J’avancerai avec toi sans me retourner afin de rester présent et te donner ce qui m’a manqué le plus et que j’ai pu transformer en accompagnement sans jugement. J’ai maintenant appris à être et à transmettre.

N’ai crainte, si tu as des doutes, si tu vis de la confusion, on sera deux, je suis ton semblable, d’une même humanité, d’une même sensibilité. Si tu as de la colère, nous crierons ensemble. Si tu te sens effrayé, j’accueillerai ta peur.

Si tu me le demande, je peux t’offrir une rencontre d’humains.

Une pièce musicale Neil Diamond tirée du film Jonathan Livingston Seagull – Be

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 12 octobre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Mes maîtres anciens: Chemin   Leave a comment

elevation

J’ai plaisir à revisiter mes maîtres anciens qui à chaque fois, me font découvrir des enseignements merveilleux.

Par exemple, le maître Chemin, qui m’a appris la valeur de mes pas. Il m’a appris à faire la distinction entre se déplacer et avancer.

Chemin m’a appris l’importance de l’attention dans un monde ou tout va toujours plus vite. Apprendre, peu importe la vitesse de sa foulée à observer la route, à prendre conscience de l’endroit où nous sommes, à être présence à chaque endroit et non pas juste en transit.

Pour cela, Chemin m’a parlé des qualités à développer en tant que passant et voyageur de vie.

C’est un privilège immense de pouvoir vivre. De la naissance à la mort, nous pouvons faire plus que passer, nous pouvons devenir un être meilleur qui fait la différence à chaque rencontre. Une personne qui fait plus que passé et qui relie.

Chemin ne cesse de répéter que peu importe la route que nous choisirons, aucun ne constitue en soir une destination ou encore mène vers une finalité ultime. Le passant et voyageur de vie foule la terre afin de le relier plus profondément à la présence, à l’instant, à la découverte et à la gratitude.

Il n’y a pas de voie spécifique pour une finalité, que ce soit le bonheur, l’amour, la réussite ou la guérison. Il n’y a pas de route vers l’éveil ou sa réalisation finale. Il n’y a que les jours et les nuits, constitués de nos expirations et inspirations, de nos pas et nos pauses, de nos escales, de nos rencontres, de l’entraide et de la culture du passant et voyageur de vie.  Vous savez, cette culture de soi qui au fil des pas, amène les moissons merveilleuses.

Il y a des passants et voyageurs de vie qui font des voyages merveilleux dans des contrées inconnues en restant à la maison. Les plus beaux voyages se réalisent à partir de la conscience que nous avons du lieu où nous sommes. L’espace et le temps ne sont que des éléments d’une signalisation qu’un esprit libre peut transcender, par exemple en sortant des sentiers battus.

Mes maîtres anciens, Montagne, Soleil, Rivière, Vent, et Arbre pour ne nommer que ceux-ci sont riches d’enseignement. Je vous invite tout comme moi à les revisiter de temps en temps.

Une chanson de Richard Séguin – L’Ange Vagabond

Les paroles sur http://laboiteauxparoles.com/titre/44008/Richard_S%C3%A9guin_L_ange_vagabond

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Le test de trois demandes secrètes   2 comments

ImAGE Visages

Une directrice d’un service public eut un jour l’idée de faire une expérience pour faire comprendre à certains employés l’importance du travail. Elle convoqua trois de ses employés et demanda à chacun d’entre eux de traiter chacun une demande secrète, une demande de service dont les noms ont été effacés et de le traiter dans les meilleurs délais. Elle exigea de faire ce travail en toute discrétion, de ne pas demander d’aide et de ne pas déléguer cette mission particulière.

Les employés s’étonnèrent de ce travail à effectuer, mais s’exécutèrent.

Le premier employé tenait à agir avec diligence, et ce même s’il ne connaissait pas le nom de la personne à servir dans le but de satisfaire sa directrice et compléta la demande de service avec le plus de précision possible en s’assurant qu’aucun avantage auquel la personne avait droit ne fut oublié.

Le deuxième employé était convaincu que la directrice ne prêterait pas attention au traitement de la demande et qu’elle n’irait pas vérifier les détails. Il commença trois jours plus tard et il se contenta de remplir nonchalamment la demande en faisant le strict minimum sans se préoccuper de toutes les dispositions auxquelles la personne en demande aurait droit.

Enfin, le troisième employé était certain que la directrice n’allait même pas vérifier le traitement de cette demande secrète, il l’a mis de côté pour la traiter une semaine plus tard. Il se contenta de le remplir de quelques cases du formulaire et fit une recommandation négative. Ainsi, il était certain de ne pas créer un précédant en acceptant une demande à une personne qui n’aurait pas droit au service.

Dès que chaque demande fut traitée, la directrice convoqua l’employé concerné.

À chacun d’eux, elle révéla qu’elle leur avait demandé de traiter une demande d’une personne proche et appréciée.

Le premier employé fut heureux d’avoir pu aider de la meilleure façon possible une personne qu’elle appréciait.

Le second ressentit beaucoup de gêne et de culpabilité au regard du délai de traitement et de la couverture partielle de service. Il regrettait d’avoir fait vivre cela à quelqu’un qu’il aime.

Quant au troisième employé, il s’est effondré constatant le désastre qu’il venait de causer.

La directrice venait d’offrir un cadeau inestimable à ses employés. Un service public n’a de sens que si les clients sont au centre de la mission et des actions au quotidien.

La manière d’agir et de penser fera toujours la différence pour quelqu’un, à nous de choisir la qualité de la récolte.

Une chanson de ZAZ T’attends quoi

Les paroles sur https://genius.com/Zaz-tattends-quoi-lyrics

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 23 juillet 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Ni devant, ni derrière   Leave a comment

2656879_ff8b4

L’expérience que nous acquérons est d’une grande utilité, car notre vie n’est pas linéaire. Nous ne nous développons pas d’un point A à un point B. C’est plus complexe que cela.

Nous avançons dans la vie sur un cercle, sur une Terre qui est ronde, dans une vie qui comporte des cycles, et qui n’a de linéaire que notre vision qui se perd lorsque l’horizon chute.

Où que nous souhaitions aller, et quel que soit l’expérience que nous vivons, nous entrons en contact avec des points de repère déjà connus faisant en sorte que le chemin va toujours nous ramener vers ce nouveau point de départ de nos périples.

Développer de l’expérience, c’est se nourrir par le corps de la terre de ce processus de réincarnation dans l’expérience nouvelle.

Ce que certains appellent un retour à la maison, un retour à soi, est l’atteinte d’une nouvelle destination qui a connu notre départ. En ce sens, nous sommes plus que la somme de nos apprentissages, nous sommes la fermentation de notre attention et de notre conscience.

En marchant sur le cercle terrestre qui nous propulse dans l’espace, sur une échelle de temps incommensurable, l’instant est la seule mesure qui me donne vie.

Une chanson de Joni Mitchell – The Circle Game

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/1293767-joni-mitchell-the-circle-game.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 15 juillet 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Amoureux   Leave a comment

image-baiser

Pour être amoureux, il est facile de penser que l’accord physique suffit. Mais, avec un peu de recul, il devient évident que cela ne suffit pas.

Alors, on peut penser que le compromis est l’accord des caractères différents? Mais encore là, cela ne suffit pas. On peut s’accorder sans s’aimer vraiment.

Heureusement, il y a la complicité des ambitions, des projets et des rêves, me direz-vous? Malheureusement, après beaucoup d’expérimentation, je peux vous certifier que cela ne suffit pas.

Pour un grand amour, il ne faut rien, sinon uniquement soi. Pour affirmer qu’il faut tout, il ne faut parler alors que de notre attention avec cette acceptation inconditionnelle.

Le reste, c’est du romantisme, de la littérature ou des effets spéciaux.

Une chanson de Florent Pagny – Savoir Aimer

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 14 juillet 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Un être humain remarquable   Leave a comment

Tagore_poesie-1c251-d25ed

Il souriait tout le temps. Rien ne semblait l’affecter. Il marchait à son rythme, faisait les choses à sa manière.

Ceux qui lui ont parlé ont découvert un homme simple à l’esprit grand ouvert, de telle sorte que beaucoup de pensées, d’événements et de sentiments pouvaient y pénétrer et traverser sa conscience sans y rester accrochés.  L’esprit libre, il laissait tout passer.

Il n’y avait pas de place pour garder les jugements, ni sur lui-même ni sur les autres. Il n’y avait pas de place pour de l’animosité. Pas de place non plus pour la culpabilité. Ainsi, nous savions que tout comme nous, il vivait les mêmes expériences, mais grâce à sa grande ouverture, elles passaient sans le troubler et sans l’affecter.

Il possédait peu de chose, mais il avait cet instant présent qui lui permettait de demeurer ce qu’il était réellement. Un être humain remarquable par sa singularité.

Une pièce musicale de RAVI SHANKAR et GEORGE HARRISON – PRABHUJEE

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 8 juillet 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

L’expérience de l’attention   Leave a comment

cropped-image-la-musique-du-monde1.jpg

Je vous propose de faire une petite expérience pour découvrir les vertus de l’attention. C’est tout simple.

Un premier matin, vous devez choisir un disque que vous connaissez et que vous aimez et il suffit de le laisser défiler les chansons pour qu’elles s’envolent dans la pièce pendant que vous faites autre chose, par exemple la vaisselle, le ménage, l’écriture, bref, occupez-vous à faire ce dont vous avez envie. Trois chansons peuvent faire amplement l’affaire.

Le matin suivant, vous reprenez ce même disque, et maintenant vous écoutez attentivement les paroles de la première chanson en essayant de sentir les notes en appui au texte, puis vous vous synchronisez avec la musique. Prenez note à partir de quelle chanson votre esprit s’est envolé et s’est occupé à faire autre chose.

Le matin suivant, faites le silence autour de vous et imaginez la première chanson s’élever en vous, prendre toute la place, écoutez les détails et ressentez le rythme. Si vous êtes capable, passez à la seconde chanson. Vous allez découvrir des sons et des émotions différentes. Vous allez vous entendre par la musique.

Cette expérience va vous faire vivre la clarté que procure l’attention ainsi que sa fragilité. L’attention permet de vivre l’instant dans toute sa beauté et sa simplicité. Elle se construit par fragments, par entrainement. Si vous répétez cette expérience quelques fois avec des disques différents, vous allez vous rendre compte comment l’attention prend racine en nous, et ce quelle que soit la qualité des sons ambiants.

Une chanson du groupe Harmonium- Pour un instant

Les paroles sur https://www.paroles-musique.com/paroles-Harmonium-Pour_un_instant-lyrics,p01120903

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 30 juin 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :