Le sacré quotidien

Les pas du coeur

J’ai retrouvé le sens du sacré depuis que je porte une plus grande attention aux gestes du quotidien. Ils ne doivent pas devenir des automatismes, mais plutôt des gestes de vie. Ralentir, prendre conscience, quand cela est possible (car il y a des instants qui nous échappent et les 10 tractions l’emportent), pour découvrir l’aspect précieux de nos gestes.

Nous pouvons préparer un repas en suivant une recette standard, faite par un autre et pour les autres. Il est aussi possible de faire un repas à partir du goût moment, ce qui est ressenti, le besoin de soutien de notre organisme et l’intuition créatrice.

Faire un repas doit être un acte créatif et manger non pas par rituel, mais dans une action festive ou joyeuse.

Se rendre au travail non pas comme un automate, mais comme une personne conscient de la valeur de sa contribution, si minime soit-elle, et qui savoure le parcours et la destination.

Nous sommes en vie, c’est un événement en soi. Les plus grands rituels sacrés visent à se réaliser. Il est bon de prendre conscience que nous avons la chance de le vivre chaque jour.

Le chemin n’est pas seulement un moyen pour atteindre un but ou un objectif.  Le chemin est aussi notre vie, et nos pas, ce que nous avons de plus précieux pour avancer, car chacun de nos pas est le battement de l’histoire de notre vie? Et si, avec ce contact avec le présent, nous avions la clé pour franchir la porte sacrée de notre but lorsqu’il sera atteint? Alors, il ne serait plus pertinent de dire que je suis arrivé, mais bien, que je suis maintenant présent!

Une chanson de Yoav – One by one

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

 

Une petite parcelle… comme toi

ImAGE Naisance du monde

Une petite parcelle vagabonde

se détache de l’Un pour prendre forme,

elle s’éloigne, puis elle ensemence une planète,

et alors la vie  lui offre un Toi

et la terre moule une peau pour sentir

et la mer nettoie le corps

la lune révèle les connaissances fragmentées

et le soleil dévoile la vision

le vent, de son sifflement, ouvre les oreilles

et le feu insuffle l’odeur de l’impermanence

Puis, une petite parcelle d’humain vagabonde

se détache de l’humanité pour prendre forme,

elle grandit, puis elle entretient son énergie singulière,

et alors, l’entraînement de l’esprit l’ouvre à Soi

et le vieillissement apporte l’acceptation

l’attention lui dévoile l’émerveillement

et la lumière enveloppe sa présence

la chaleur nourrit son amour

et la nourriture vivifie la clarté de son énergie

l’écoute ouvre la voie de la compréhension

et les saveurs naturelles dessinent le palais du plaisir

Avant que cette petite parcelle retourne à l’Un

combien de souffrance et de plaisir au corps de la terre

avant de saisir que tout est inter relié et interdépendant?

Une chanson de Daniel Bélanger – Spoutnik

Les paroles sur https://genius.com/Daniel-belanger-dans-un-spoutnik-lyrics

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Magie ou magicien?

rs2stn7b

Vous arrivez près d’une maison, vous approchez de la fenêtre et votre regard est attiré par une grande personne portant une longue veste noire, les mains semblant se déplacer au-dessus d’une surface lisse. Cette personne d’un certain âge semble concentrée, elle semble lire à travers cette surface lisse et elle parle parfois à voix haute. Vous entendez quelques bribes :

Ils ont été capables de réaliser ce tour?

Incroyable!

Je n’aurais jamais cru cela possible!

Qui pourra les aider?

Voyons voir si cela s’est répandu partout?

Dans votre esprit, vous vous demandez si vous avez devant vous Merlin l’enchanteur qui prépare le retour des chevaliers de la Table ronde. Vous pensez peut-être plutôt à Gandalf qui prépare une autre expédition pour libérer la terre du milieu ou encore à Albus Dumbledore qui veut éloigner les forces obscures du jeune Harry Potter.

Quel est le sens de ce que vous voyez? Devant ce qui semble si étrange, vous vous demandez si c’est normal de croire en la magie à l’âge adulte. On vous a souvent dit que la réalité est par définition observable et mesurable, et que nous pouvons, avec les bonnes mesures, expliquer les phénomènes par la science. Mais parfois, vous aimeriez croire à un magicien plutôt qu’à un illusionniste. Aujourd’hui, vous prenez conscience qu’il se passe un phénomène particulier. Vous constatez que l’esprit voit plus facilement ce qu’il appréhende, et que c’est souvent de notre regard que nait la magie.

En vous éloignant de la maison, vous mesurez avec étonnement la capacité qu’à notre esprit à créer des illusions, et ce, depuis l’instant ou vous avez compris que cette personne consultait une tablette numérique.

Une chanson de Coldplay – Magic

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/906623.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Une pause rencontre

Femmes-visage-noir-fond-optique-illusion-monochrome-les-yeux-ferm-s-corps-peinture-noir-D-coration

Il regardait le silence envahir son être. Plus rien n’était présent vraiment, sinon d’une façon plus discrète et très différente. Il avait le regard fixe et le cœur qui battait lentement.

Un passant qui aurait vu la scène se serait cru devant un film que l’on a mis sur pause. Mais rien n’aurait supposé que la pose prise par cet homme était en fait une rencontre en soi.

Il avait voulu trouver sa vérité, sa raison de vivre, son essence, et il cherchait depuis longtemps. Pour qui veut trouver quelque chose, il faut être aux aguets et porter une attention particulière à l’objet de sa quête.

Puis, juste avant de faire une pause en regardant le silence paisible l’envahir, il avait compris que jamais il ne pourrait trouver sa vérité, sa raison de vivre ou son essence, car ils ne les avaient jamais perdus. Il venait tout simplement de prendre conscience qu’un jour on s’éveille à eux.

Et maintenant, il mesurait sous ce nouveau jour toute l’importance de revoir sa conception de l’amour.

Une chanson de Radiohead – The Numbers: Jonny, Thom & a CR78

Les paroles sur https://www.musixmatch.com/fr/paroles/Radiohead/The-Numbers/traduction/francais

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Ces matins

Resilience-14-12-15

Il y a des matins où je me sens impuissant face aux différents besoins de personnes de mon entourage qui désirent vivre tout simplement, comme moi. Je me sens privilégié de pouvoir répondre à mes besoins essentiels et je suis conscient que ce n’est pas le lot de tous. Moi aussi, je suis passé par là plus jeune et j’ai eu l’aide de tellement de belles personnes, je pense, à Jean-Roch, Geneviève, Pierre, etc.  Mais encore aujourd’hui il y a des enfants qui ont faim, car ils font partie d’une famille qui peine à boucler leur budget et qui doit se tourner vers des banques alimentaires, des conjoints abusés et battus, des personnes âgées se mourant de solitude dans leur petit logement, des gens malades qui rêvent d’un traitement miracle.

Il y a d’autres matins ou la corruption, la surexploitation de la terre, la pollution, la guerre ou l’esclavage soulève un vague à l’âme.

C’est lors de ces matins où je me sens si petit devant tant de misères que je prends la mesure de mes gestes. Car même le plus petit geste d’ouverture à l’autre, par exemple un sourire, contribue à faire une différence.

Lorsqu’il y a des matins où je me sens impuissant, j’essaie de me rappeler tous les gestes merveilleux que j’ai vus dans les derniers mois, de gens comme vous qui par leur générosité, leur solidarité, leur temps précieux et leurs talents, ont fait la différence dans ma collectivité. Ils ont réussi à faire avancer des actions structurantes, accompagnant même des personnes dans leurs moments les plus sombres.

Il y a ainsi beaucoup de matin ou je sais qu’une personne engagée et bénévole fera un petit brin de jasette avec une personne seule, préparera un café réconfortant avec un parent, accompagnera une personne pour l’aider à passer à travers une épreuve, publiera un article pour assainir nos vies, fera une formation sur l’allaitement, aidera une personne à mieux se nourrir, créera un projet au comité citoyen pour agir dans le quartier, et j’en passe.

Tout ce qu’il faut pour changer autour de nous le quotidien de quelqu’un en besoin est à notre mesure. Chacun à sa place, à son échelle, à sa vitesse et à son rythme, chacun peut faire la différence.

Nous ne devrions pas sous-estimer l’impact qu’un petit groupe de personnes réfléchies et engagées peut réaliser contribuant à changer le monde.

Il y a des matins où il faut se le remémorer, nous sommes en mouvement, et même si parfois cela peut paraître décourageant, le lever du jour apporte de nouvelles couleurs à ceux qui ne sont pas dans l’indifférence.

Tout, mais pas l’indifférence!

Une chanson de Jean-Jacques Goldman interprétée par Zaz – Pas l’indifférence

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Par delà les pas qui s’effacent

ImAGE yin yang

Un jour, on m’a raconté l’histoire d’une personne qui voulait apprendre chaque chose dans les détails. Par exemple, elle pouvait étudier intensément une fleur pendant de longues périodes. Toutefois, au bout d’un certain temps, elle devait cesser, car la fleur n’était plus la même, car elle avait vraiment beaucoup changé.

Elle se disait qu’elle ne travaillait pas assez vite, et elle essaya de porter son attention sur un objet d’étude qui semblait plus pérenne. Elle s’est alors mise à étudier un arbre, mais au bout d’un certain temps, au milieu de l’automne, tout changeait trop vite.

Elle a passé sa vie à initier des études qu’elle ne pouvait terminer.

Au terme de sa vie, elle prit conscience que tout est changement, qu’il faut beaucoup d’attention et beaucoup de vigilance pour suivre chaque particule de vie dans le moindre détail.

Elle se rendit compte alors que nous sommes des passeurs sur la terre et que cela ne lui a pas été utile de regarder ses pas s’effacer sur rivage et étudier ce phénomène. Un passeur n’a pas besoin de regarder s’effacer les traces de son passage pour trouver sa route.

Le chemin à parcourir nourrit chaque jour de notre vie pour qui sait observer, étudier et identifier les signes de sa propre voie. Celui qui saura atteindre les destinations qui l’interpellent saura composer avec les changements, il saura s’adapter et continuer dans la bonne direction sans perdre courage.

Un passeur n’a pas besoin de tout connaître, de tout comprendre. Il a besoin de développer l’attention nécessaire pour se fondre à la vie, et si possible aider les autres à passer leur chemin avec plus de paix et de sérénité.

Une chanson de Yves Duteil – Le passeur de lumière

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1291674-yves-duteil-le-passeur-de-lumiere.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.