Après le mot

L’écriture est une série de gestes qui fait voyager l’esprit. C’est une méditation de tout l’être qui s’incruste dans une feuille, une page, un livre ou un grand texte.

Écrire, pour vivre maintenant, chaque instant recomposé. On pourrait croire que la personne qui écrit se met à nue, mais dans les faits elle se sert d’un petit objet pour écrire et s’arc-bouter dans un espace immatériel, ou l’on peut composer avec ce qui est en amont de la nudité, en amont du port vestimentaire, là où se trouve les émotions, les sentiments, les pensées et la sève de la vie.

Écrire c’est se permettre de côtoyer l’envie de faire des certitudes. Les mots se posent et rendent bien la description que nous voulions faire. L’espace d’un instant, la certitude semble réelle. Puis, sans parfois que l’on s’en aperçoive, de petits lambeaux de cette certitude se détachent lentement de la réalité, comme si nous détachions une image superposée, et inconsciemment nous résistons un peu en tentant d’élaborer des raisons de croire que ce qui est incrusté dans le texte sera permanent.

Une personne qui écrit dépose des mots et des lettres afin de rendre compte de la vie en oubliant que cela ne sera jamais une issue de sa mort éventuelle.

Une personne qui écrit est un passeur qui permet au lecteur aventurier de goûter le plaisir de se mettre au pied de l’aventure et se laisser emporter par la connivence de l’histoire de notre humanité qui se déploie.

Pour la personne qui écrit et s’émerveille, il n’y a pas une plénitude en sursis, il n’y a que l’intensité de l’instant qui exprime une vision unifiée, où il n’y a pas d’interdit, et aucun sens unique.

Une chanson de Mylène Farmer interprétée avec Seal – Les Mots

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2022 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.