Ce qui est à la portée que des sages!

Un homme s’approche d’un ancien et lui dit : On m’a dit que tu es sage… S’il te plaît, dis-moi quelles sont les choses que peut faire un sage qui ne sont pas à la portée de tout le monde.

L’ancien lui répond : Quand je mange, je mange ; quand je dors, je dors ; et quand je parle avec toi, je parle avec toi. Mais enfin, ça aussi je peux le faire et je ne suis pas sage pour autant, lui répond l’homme surpris. Je ne le crois pas, lui réplique l’ancien. Parce que quand tu dors, tu te remémores les problèmes que tu as eu au cours de la journée ou tu imagines ceux que tu pourrais avoir au réveil. Quand tu manges, tu planifie ce que tu vas faire plus tard. Et pendant que tu parles avec moi, tu penses à ta prochaine question où à ce que tu vas me répondre, avant que j’ai terminé de parler.

Le secret, c’est d’être conscient de ce que nous faisons dans le moment présent et ainsi profiter pleinement à chaque instant du miracle de la vie.

Anthony de Mello

Une pièce musicale Kitaro – Matsuri

Un livre fermé est une attente de destination

image-ecrire

Avons-nous vraiment raison de penser que seul le roman héberge en lui l’histoire qu’il raconte? Certains vous diront, oui, il suffit de l’ouvrir et hop, nous pouvons reprendre le fil de l’histoire.

D’autres se poseront la question suivante : qu’est-ce qui se passe réellement dans un roman lorsqu’il est fermé? Est-ce que l’histoire s’endort en attendant le baiser du prince lecteur? Est-ce qu’elle redevient qu’amoncellement de mots sur le papier?

Nous connaissons tous une personne qui a commencé à lire un roman que nous avons lu et beaucoup apprécié, qui après avoir parcouru à peine une dizaine de pages, a décroché et l’a refermé. Il a lu le contenu de livre, mais il n’a pas découvert l’histoire. À l’inverse, nous avons aussi connu des situations ou la personne a adoré autant que nous le roman et est pleinement entrée dans l’histoire.

Donc, il est possible de décoder l’amoncellement de lettres sur le papier d’un livre et être indifférents ou littéralement emportés.

Et si l’histoire n’était pas uniquement cet amoncellement de lettres sur le papier? Et si l’histoire avait cette propriété d’avoir de nombreuses portes ouvertes, de nombreuses portes subjectives, ces portes suscitant l’imaginaire, et créant cette connexion intangible et magique entre l’auteur et le lecteur, entre deux âmes? Quand la connexion est là, l’histoire nous habite et transcende le livre pour se perpétuer en nous.

Pour ces âmes aux voyages livresques, un livre est un objet magique pouvant les transporter vers un nouvel endroit. L’histoire représente alors un voyage dont le déplacement est déterminé par l’auteur et la destination alimentée par le lecteur.

Un livre fermé est une attente de destination.

 

Une chanson de Peter Gabriel – The Book of Love

La traduction des paroles sur :  https://www.lacoccinelle.net/270392.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.