Le mandala de l’être

mandala-colorie-mandareve-etoile-lespoir-L-V0gbox

J’entends sans arrêt des personnes dire qu’elles «se cherchent».

Mais ce qu’elles disent en réalité, c’est qu’elles passent leur temps à rejeter ce qui est en elles ou dans leur vie.

Nous ne pouvons pas nous chercher car nous ne pouvons pas nous perdre ; chaque sentiment, chaque pensée, et la qualité de vie qu’ils apportent, est le Soi.

Résistez et la souffrance s’ensuivra.

Accueillez avec une tendre attention, et la plénitude s’ensuivra.

La beauté est dans l’œil de celui qui regarde, de même que la laideur.

Nous nous accueillons à chaque instant dans notre être et la façon dont nous accueillons est la façon dont nous nous sentons accueillis.

C’est la réalité du présent.

Richard Moss dans Le Mandala de l’Être

Une pièce musicale de Sally Oldfield – Mandala

Laurent Gounelle et la clé du bonheur ?

Laurent Gounelle est un spécialiste des sciences humaines, formé en France et aux États-Unis. Ses livres expriment sa passion pour la philosophie, la psychologie et le développement personnel.

Ses premiers romans, « L’Homme qui voulait être heureux » et « Les Dieux voyagent toujours incognito », sont devenus des best-sellers traduits dans le monde entier.

Dans cette vidéo exclusive de France Loisirs, Laurent Gounelle vous dévoile la clé du bonheur …

Laurent Gounelle : « Quelle est la clé du bonheur ? « 

Un chant d’amour

Inde McLeod Gang village Baijanath (15).JPG

Lors de son dernier voyage en Inde, il est entré dans un temple hindou. Il y avait des fleurs, une petite musique en sourdine, des bâtons d’encens qui se consumaient et deux singes qui tournoyaient près des fruits.

Une statuette en bois peinte avec des couleurs vives et une dominance rouge était le centre d’attraction. Des gens venaient y déposer leurs quelques miettes de soi.

Cette manière quasi abstraite de représenter la divinité l’interpellait. Une pièce de bois avait plus d’importance que toute la vie autour.

Il voyait le rôle important de l’artiste qui avait fait l’œuvre. Il voyait l’importance pour cette communauté de croire en quelque chose de plus grand qu’eux. Et lui, conscient de son point de vue limité, il appréciait l’œuvre, il appréciait cette dévotion, il appréciait la bonté de cette communauté et la grâce suprême de cette vie. Il est sorti en paix et souriant, car son cœur avait entendu cette nouvelle version du chant d’Amour.

Une chanson de Sheila Chandra – The Enchantment

Les paroles en français sur http://fr.lyricsfeast.com/paroles-the-enchantment-de-sheila-chandra-traduction-francais.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.