Archives du tag ‘accueil

Les perles de vie   Leave a comment

Nous savons tous qu’il y existe le pouvoir des mots. Ils peuvent embellir une réalité et même parfois nous tromper. Par ailleurs, nous savons aussi qu’il y a une autre dimension, celle qui est par delà les mots, où l’on retrouve les gestes et les attentions, qui expriment les différentes formes d’amour et même la compassion.

Le monde nous offre tellement de choses à découvrir, il renferme des richesses inimaginables, qui n’ont souvent pas une valeur grandiose, mais ils ont … de l’importance. Chaque jour, il est possible d’en découvrir et de s’en émerveiller.

Je sais, j’entends déjà des voix qui s’élèvent pour nous rappeler que ce monde n’est pas toujours beau et qu’il arrive très souvent que nous soyons envahis par le découragement. Il est vrai que parfois nous pleurons en raison de la peur ou de la douleur.  Et puis…

Eh bien, c’est vrai que dans le monde où nous vivons il y a des femmes et des hommes qui se battent au quotidien, qui serrent parfois les dents, puis qui font un sourire subversif à cette perception de la souffrance qui s’étend. Ils regardent leurs proches et leurs compagnons et incitent à se serrer les coudes. Leur résilience et leur bonté, font en sorte qu’il est possible de percevoir la chaleur humaine, vous savez, cette chaleur qui agit sur la peur, qui agit sur la faim, qui agit sur le froid et qui s’installe en douceur paisible.

C’est grâce à cet autre langage du cœur que ces résilients permettent aux autres de voir eux aussi que la vie n’est pas monochrome, qu’elle renferme une multitude de facettes.

Je ne dis pas que cette vision est la seule réalité, je ne nie pas les difficultés, je veux juste rappeler qu’il y a des êtres autour de nous qui, jour après jour, deviennent très beaux et rependent une vie joyeuse.

Nous vivons dans un monde riche de changements, et justement parce que tout passe, nous pouvons apprendre et nous adapter à devenir l’expression de ce qu’il y a de plus beau en nous.

Allez, hop la vie.

Une chanson de Nicola Pioviani – « Buongiorno Principessa » (La Vita E Bella)

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 10 novembre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Mon pays pacifique   Leave a comment

INUSKSHUK

C’est lorsque vous aimez les concitoyens qui vous entourent sans ressentir le besoin d’y accoler une étiquette d’appartenance à un pays que l’on peut constater que vous êtes bien enraciné. Vous n’avez plus besoin d’une étiquette pour donner un sens à l’acceptation.

Dans la notion de pays, il est facile d’y introduire des notions d’exclusion. Ainsi, ceux qui sont à l’intérieur de cet environnement artificiel sont des nôtres, et après, il y a les autres. Toute notion d’exclusion devient un terreau fertile à l’arrogance, à l’orgueil et à l’émancipation d’un sentiment de supériorité. Tout citoyen est en soi un humain différent de l’autre, le fait de constituer un sous-groupe ne devrait pas nier la singularité constituant notre essence.

Il faut beaucoup de cœur et un grand sens du service public pour entretenir un pays qui est une terre d’acceptation des différences, une terre d’accueil des différentes formes d’humanité. Le poète et chansonnier Gilles Vigneault a su chanter un pays qu’il nous faut dessiner avec passion.

Pour l’atteindre cet idéal d’humanisme, il faut cesser de conjuguer le verbe aimer avec des dogmes et le faire avec la poésie du cœur.

Je ne veux pas être convaincu de la véracité de vos croyances, je veux être touché par votre capacité à vivre sans conflit, heureux et en paix.

Une prestation musicale en

Hommage à Gilles Vignault, ADISQ 2011

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 31 octobre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Retrouvailles   Leave a comment

Dessin d’Elise Bordelais

Je suis un havre en dehors du temps où les pierres et la végétation balisent ce territoire et il y fait bon vivre. J’ai fait une pièce pour t’accueillir, toi qui passes, voyageur d’un temps nouveau et sans âge. Il y a si longtemps que nous nous sommes vues et nous reprenons le contact comme une amitié de veille.

Nous ne sommes pas de ceux qui comptent par le temps nos appartenances, nous sommes en voie de reconnaissance de la vie. Chacun de tes récits de voyage dévoile les mondes possibles et les points de rencontre de notre humanité.

A la fin du jour, je vais servir le repas que j’ai préparé avec une cuisson lente et des arômes exotiques pour nourrir notre amitié. Chaque plat sera une facette de ce lieu à te partager.

Puis, à la fin du jour, nous ferons un coucher de vie transportant cette lumière qui nous relie vers l’autre côté du monde connu.

Une chanson de Simon et Garfunkel – Old Friends

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/293704.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 9 octobre 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Une certaine paresse… pour être   2 comments

ImAGE plumes

Une personne m’a fait sourire hier soir, elle me faisait le reflet que dans une situation de confrontation au travail je ne m’étais pas fâché, j’avais gardé mon calme et je suis resté sur ce qui m’était important. Elle était impressionnée et voyait en moi du courage.

En fait, c’est faux, je ne suis pas courageux, je suis un peu paresseux et je mets mon énergie que sur ce qui m’anime vraiment.

Je n’aime pas reporter à plus tard mes problèmes, j’ai peur d’hypothéquer le temps qu’il me reste.

J’accorde plus d’importance au bien-être qu’aux conflits, je trouve épuisant de me battre pour des futilités.

J’ai peu de temps et peu d’énergie à gaspiller dans la tristesse, les rapports de forces, la jalousie et la haine.

Je suis peu présent aux personnes qui véhiculent ce type d’énergie, je préfère utiliser le peu de temps dont je dispose à être créatif, à partager ce que j’aime, à employer mon énergie à tendre vers l’amour et la compassion, c’est ce que je désire le plus ardemment.

Je n’ai pas de mérite ou d’étiquette à recevoir, je sais ce que je veux. Et comme tout humain qui s’investit à être, je me trompe parfois, j’ai des faiblesses, des petites chutes, et je regarde le ciel, et je me relève en me disant que je peux en tirer un autre apprentissage.

 

Une chanson de ZAZ & Jenifer – La Tendresse

Les paroles sur http://www.karaoke-lyrics.net/lyrics/zaz/la-tendresse-duo-avec-jennifer-786616

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 22 août 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , ,

L’immigration une opportunité   Leave a comment

L’immigration est-elle une opportunité ou une menace pour le marché du travail

Ces derniers temps, on entend beaucoup parler de l’immigration et de son impact sur le marché du travail. On entend tout et son contraire : certains affirment que c’est une menace alors que d’autres parlent d’opportunité. On s’est finalement décidé à contacter plusieurs experts pour tenter d’y voir un peu plus clair dans tout ça, mais ce n’est pas aussi simple !

Publié 10 août 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , , ,

De l’accueil à l’acceptation   Leave a comment

ImAGE Enfermé

La nourriture du réveil est l’accueil. La personne qui fait le choix de ne plus se résigner va développer un regard différent sur ce qui l’entoure. Tout doucement, elle va découvrir l’importance de lâcher prise, l’importance de cette attitude qui consiste à s’ouvrir à ce qui se présente, à l’évènement, au sens de l’accueil d’une réalité.

En cessant de se résigner, ce cautionnement passif de ce qui se passe, paradoxalement, cela permet à toute personne de sortir d’une attitude de résistance à la vie et de conflit avec soi.

Puis, le passage s’ouvre lorsque la personne cesse de refuser les faits et la réalité. Ce passage fait migrer de l’accueil à l’acceptation qui elle, permet au quotidien de développer une fluidité naturelle de vie.

L’acceptation implique de développer l’objectivité et de mobiliser les capacités d’adaptation.

La personne devient alors consciente de ses imperfections, et… aussi de ses capacités. L’acceptation vise à intégrer l’état dans lequel la personne peut dorénavant composer de façon active. Qu’elle soit perfectionniste, anxieuse ou malade, prendre conscience en identifiant et en acceptant pleinement ce qu’elle est permet de mettre en œuvre des actions destinées à changer et surtout à recommencer à vivre pleinement.

La résignation est l’action directe des émotions (doutes, peurs, colère, déni ou fuite) et de l’attachement à une certaine représentation du monde (préjugés, généralisations, jugements et contrôle).

Accepter, ce n’est surtout pas se résigner, mais agir pleinement sur ce que produit cette perception déformée de la réalité et l’amène à vivre le conflit intra personnel, le mal de vivre.

Une chanson de Playing for Change – What’s Up (4 Non Blondes)

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/245090.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 26 juin 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Une paix libératrice et subversive au plan local   3 comments

Face à la bêtise humaine, il nous faut savoir être libérateurs, être subversifs.

Chaque sourire que nous faisons contribue à introduire de l’humanité dans nos relations et permet d’accueillir l’autre.

Chaque geste de compassion que nous portons envers notre entourage éloigne la folie destructrice.

Chaque belle expérience que nous partageons éloigne la morosité des discours plaintifs.

Nous pouvons établir une belle révolution autour de nous, être subversifs au regard de la bêtise, et ne plus tolérer que toute la place soit prise par des discours négatifs, par des émotions défaitistes, par l’instauration de la peur et de ces appels au terrorisme.

Nos gestes de bonté envers les autres, nos gestes de compassion, constituent une déclaration de paix.

Contribuons au sentiment de responsabilité civique qui émerge au cœur de ce tumulte.

Intéressons-nous aux interactions entre l’humain et la nature, entre la femme et l’homme, entre nous.

Intéressons-nous à l’égalité des droits, développons une vision cohérente, entre ce que nous pensons, ce que nous disons, et ce que nous faisons, c’est notre responsabilité singulière dans ce monde.

Nous qui voyons aujourd’hui tous ces gestes terroristes, ces gestes de guerre, nous ne pouvons pas laisser notre avenir aux fruits du hasard.

Nous pouvons tous agir à notre propre échelle, chacun de nous peut devenir le facilitateur de la paix responsable de l’émergence d’un monde que nous souhaitons.

Une chanson de Francis Cabrel interprétée par Kids United – Il faudra leur dire

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/904389.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

%d blogueurs aiment cette page :