Archives du tag ‘accueil

Une autre histoire à succès pour un immigrant   Leave a comment

Une histoire à succès pour un immigrant du Burkina Faso

Désiré Kaboré est au Canada depuis maintenant 23 ans. Venant du Burkina Faso, il nous raconte les difficultés qu’il a vécues à son arrivée et des différences entre les deux pays, différences énormes au niveau de la vie en communauté et de la langue française, le tout agrémenté de quelques anecdotes. Désiré Kaboré a ouvert il y a quelques années un restaurant à Ottawa et il vient tout juste d’ouvrir une toute nouvelle succursale.
Portrait d’une histoire à succès !

Publié 12 août 2017 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , ,

Simple présent en partage   Leave a comment

Oiseau

J’aimerais te partager ce matin cette simple vision qui m’a rendu heureux.

Laisse-toi aller, je te prends par la main et je t’amène au bout de ce sentier aux bords de la falaise des Plaine D’Abraham.

Tu m’accompagnes dans mon pays de découverte de beauté. Nous nous arrêtons là où les arbres forment une arche nous permettant de voir le fleuve Saint-Laurent.

La nature verdure de vie.

Nous regardons le ciel se teinter de couleurs et juste sous l’horizon les Appalaches cachent dans ses sentiers des écureuils, des papillons et des oiseaux, que seule notre imagination peut toucher d’ici.

Je suis certain qu’avec cette contemplation de ce jour naissant, tu m’oublierais, et tu t’assoirais là, pour regarder se déballer un présent de vie.

Simple partage pour accueillir l’émerveillement encore une fois.

Une chanson de Catr Stevens – Morning has broken

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 9 juillet 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Les habitants des sans villes   Leave a comment

yeux_terre

Je suis né dans une ville

Et depuis j’ai voyagé

J’ai déménagé et fait tant de parcours

Que je marche maintenant

Comme ceux qui sont sans ville

Je suis un humain en partance

Et la couleur de ma peau,

L’accent de ma langue

Ou les croyances que je porte

N’y changeront rien au fait

Que je suis frère

De l’humain qui m’accueille.

Le chemin vers chez soi n’a pas de fin,

Car j’ai été derrière tant de portes

D’habitations hospitalières

Où l’eau a été partagée

En signe d’accueil et d’acceptation

J’ai laissé un peu de moi

Chez les voisins de ma vie

C’est pourquoi ce chemin

Est ouvert à tous

Comme âme bienveillante

Ou toute signalisation ramène

À l’origine de notre appartenance.

C’est pourquoi dans cette vie,

J’ai tout puisque peu à prendre

Et bien que rien ne puisse durer

J’ai toujours avec moi ce qui peut t’accueillir.

Une chanson de Tiken Jah Fakoly – Plus rien ne m’étonnes

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Un trésOr très recherché   Leave a comment

Jacques Salomé  auteur du livre Contes à aimer, contes à s’aimer

Le conte de la Petite fille qui avait trouvé un trésOr très recherché…

 

L’accueil, la complicité et l’intimité   2 comments

Théberge linvitation

Ce qui nous marque le plus avec l’intimité, c’est la complicité, non pas ce qui se dit, mais ce regard et ce sourire complice qui fait que tout est dit, tout est là, sans un mot. La vulnérabilité et l’humilité retrouvent leurs lettres de noblesse.

L’intimité est une présence où nous sommes tout entiers, dans la candeur et la nudité la plus entière, sans artifice et fausse protection. Nous pouvons nous mettre à nu dans bien des circonstances, mais sans intimité complice, cette nudité sera voilée d’un masque cachant l’essentiel.

Développer une relation intime, c’est se laisser aller à un échange réel, à une promiscuité qui nous libère de nos frontières défensives. C’est d’une part, la partie la plus noble de l’amitié, et d’autre part, des moments imprégnés d’une ambiance confiante et chaleureuse où se love l’amour.

L’expérience de lâcher-prise, de s’ouvrir à l’autre permet de s’appuyer sur notre nature propre, notre vraie nature. C’est l’espace propice pour atteindre l’intériorité, un peu comme lorsque nous développons cette capacité d’explorer notre propre intériorité lorsque nous sommes seuls.

Malheureusement, notre vie moderne valorise l’occupation publique avant tout, et elle véhicule une représentation de l’intimité perçue comme une perte de temps, d’indépendance, voire une forme de menace sauf dans le contexte sexuel.

Nous pouvons vivre avec une seule personne et ne pas connaître l’intimité, cela se voit tellement souvent. De même, nous pouvons être dans une foule et le vivre avec la personne qui nous accompagne. Peu importe le contexte, lorsque l’intimité se déploie entre deux êtres, ils ne seront plus séparés.

L’intimité ne s’impose pas, c’est une disposition de deux cœurs partageant la chaleur, et vivant une rencontre présente et vraie.

Cela n’a rien à voir avec le fait que nous soyons extravertis ou introvertis, cela relève avant tout de l’accueil, de l’ouverture, du respect et de l’écoute. Aucune fausse relation d’intimité n’a de sens après.

Une chanson Tu es mon autre interprétée par Lara Fabian, Mauranne et Lalane

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Un regard d’humain   Leave a comment

Vision

Un regard d’enfant, puis un regard d’adulte, homme ou femme, puis une regard d’humain.

Un regard d’humain, c’est un regard empli d’empathie, de détermination et de lucidité. Rien n’est acquis, rien n’est figé.

Un regard d’humain se souvient que la plus belle amitié peut, avec le temps, perdre sa complicité et voir deux êtres prendre des parcours différents.

Un regard d’humain voit dans chaque jour une opportunité de vivre pleinement, étant conscient que l’amour peut se révéler ou disparaître sans annonce. Il comprend que l’amour n’est jamais unique ou multiple, il n’est pas moitié de l’un des amants, ni visible à l’œil nu, il est ce qui libère et crée la vie.

Un regard d’humain voit les risques à prendre, il est porteur de ses choix, il sait qu’il y a des rencontres nécessaires malgré les peurs et les différentes formes de babillages de l’esprit, et que l’écoute du cœur est la voie à suivre.

Un regard d’humain perçoit un obstacle, une peine, une joie, une prise de conscience comme une présence inattendue et l’accueil avec respect sans le chasser tout en acceptant qu’ils soient de passage.

Un regard d’humain est capable de porter les différences, la diversité, la vision de l’autre et même les ténèbres, car il détient la clé de la porte du lieu où il cultive l’acceptation de ce qui est et de sa nature propre.

Une chanson de Francis Cabrel – Des hommes pareils

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Aimer est une grande aventure humaine   Leave a comment

image-baiser

J’ai accompagné des personnes qui étaient au seuil du passage à la mort, et, j’ai constaté dans beaucoup de leurs propos, l’importance d’aimer. J’ai retenu qu’ultimement, aimer était la seule vraie aventure. Je mesure avec le temps que c’est la part importante de la vie. Il m’a fallu parcourir des pas sur les chemins de la joie, de la souffrance et de la perte par soi, pour en comprendre toute la mesure.

Aimer demande une disposition d’ouverture. Accepter d’être aimé réellement, de se laisser relier à l’autre est, par contre un défi pour lâcher prise. Pour certains, c’est l’équilibre entre le temps passé ensemble et le temps pour soi. Pour d’autres, c’est la part de l’autre qu’il faut intégrer en soi, mais avant tout, c’est de se considérer assez aimable pour être vraiment aimé. Combien d’actes manqués par amour et par retenue avons-nous connus? Combien de fois, nous nous sommes mis dans une situation d’interdiction d’aimer? Combien de fois nous nous sommes interdit de nous aimer?

Et c’est sans compter notre environnement social qui vient encadrer la bonne norme, la bonne formule, le bon sexe, la bonne différence d’âge, le bon dosage d’engagement, le bon acceptable, et bien sûr, le permis et l’interdit.

Et si l’amour utilise les sentiers de la sexualité, cela devrait être dans une perspective de surpasser les frontières de la possession. Aimer réellement est incompatible avec les frontières, qui devraient permettre que de marquer les territoires, et non de retenir et de s’approprier ce qui devrait se communier naturellement et sainement.

Je rêve d’un monde ou l’interdit est le vivre sans amour, et non pas le j’apprécie ce qui est pré formaté! Je fais de ma vie un espace ou j’accepte d’être différent, ou ultimement aimer ait un sens, ait une place, et cela dans le respect et la coexistence. J’ai franchi une première étape, j’accepte de prendre le risque d’aimer.

J’accepte qu’il faille souffrir parfois, j’accepte qu’il faille aussi être heureux et j’accepte de me laisser évoluer et changer par amour. J’accepte d’être par delà les normes pour donner une signification nouvelle et respectueuse de la vie. J’accepte ici et maintenant l’importance d’aimer et d’être aimé.

Aimer est une grande aventure humaine.

En terminant une citation de Rabindranath Tagore

« L’amour est l’ultime signification de tout ce qui nous entoure. Ce n’est pas un simple sentiment, c’est la vérité, c’est la joie qui est à l’origine de toute création. »

 

Deux chansons de Isabelle Boulay et deBruno Pelletier-Aimons nous- Ils s’aiment

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 23 novembre 2016 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :