Archives du tag ‘beauté

Le mythe de la création du monde   Leave a comment

ImAGE le voyage

Je vis parfois des moments que je trouve si incroyables, que je me dis que c’est presque tiré d’un roman, d’une histoire inventée, et pourtant…. Je sais que c’est vrai.

Tout comme il m’arrive de lire un livre et de me dire qu’en ce moment, cette histoire est surement vécue par quelqu’un dans le monde, avec d’autres dialogues, d’autres langues, d’autres costumes, mais le même possible.

Aussi, il m’arrive d’imaginer que notre monde est cette confession d’une humanité qui veut vivre, se divertir, se découvrir, devenir, et se partage sous forme d’histoires à conter. Il y a les histoires d’amour, d’amitié, de guerre, de science, de spiritualité, de biodiversité, etc.

On y découvre des femmes et des hommes qui découvrent et créent. Leur imagination fait en sorte qu’ils révèlent la beauté repoussant les limites de l’art et de la connaissance.

En tant que personnage, cette conception du monde fait en sorte que nous sommes captifs d’une histoire, acteurs passagers et précaires. Notre vie temporaire dans l’une de ces histoires est une réalité, pour autant, que nous puissions oublier qu’il y a toujours une autre histoire à renaître.

Et comme dans tout roman, ou dans tout livre, le mystère et le secret seront toujours que taches d’encre sur les pages, tandis que la solution ou la réponse est dans la prise de conscience de l’humain qui lui donne sens et vie. Nous avons ce pouvoir de faire la différence.

Et ainsi, s’amorce le début d’une autre histoire, tel un mythe de la création du monde.

Une chanson de Playing For Change | Song Around The World – Imagine

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 22 septembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Simone Weil dans La Pesanteur et la Grâce   Leave a comment

2-quote-about-la-beaute-cest-lharmonie-du-hasard-et-du-bien-image-background-image.jpg

Aimer un étranger comme soi-même implique comme contrepartie : s’aimer soi-même comme un étranger.

*

L’amour a besoin de réalité. Aimer à travers une apparence corporelle un être imaginaire, quoi de plus atroce, le jour où l’on s’en aperçoit ? Bien plus atroce que la mort, car la mort n’empêche pas l’aimé d’avoir été.

*

Le monde est un texte à plusieurs significations, et l’on passe d’une signification à une autre par un travail. Un travail où le corps a toujours part, comme lorsqu’on apprend l’alphabet d’une langue étrangère : cet alphabet doit rentrer dans la main à force de tracer les lettres. En dehors de cela, tout changement dans la manière de penser est illusoire.

*

Dire que le monde ne vaut rien, que cette vie ne vaut rien, et donner pour preuve le mal, est absurde, car si cela ne vaut rien, de quoi le mal prive-t-il?

*

La beauté séduit la chair pour obtenir la permission de passer jusqu’à l’âme

Simone Weil dans La Pesanteur et la Grâce

Une pièce musicale d’Eric Satie  interprétée par le London Symphony Orchestra – Gymnopedie No. 1 

Publié 19 août 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Appât rance   Leave a comment

ImAGE Monde intérieur

Il n’est pas toujours évident de franchir la perception du corps d’un humain pour accéder à l’appréciation de son être, de sa nature propre. J’ai découvert au fil des ans tant de personnes dont l’apparence créait une première impression négative, comme si le handicap était dans les faits dans notre propre regard.

Par exemple, une personne à l’allure austère et renfermée qui avait un cœur grand comme le monde et qui était très attentionnée. Ou une personne qui semblait se foutre de tout et qui ne cessait de rire, mais qui transmettait pourtant, pour celle ou celui qui savait écouter, une humanité si profonde.

Il y a des formes de beauté incompatible avec l’amour véritable tout comme la bonté qui n’est pas toujours présente chez la personne qui parle à tout le monde. L’appât est souvent un piège.

Il y a des gens qui nous permettent de découvrir par-delà les apparences ce que notre esprit n’avait pas su concevoir.

Ils ne sont pas en représentation, ils sont simplement.

Ils m’ont appris à découvrir l’être au lieu d’en saisir que la forme de l’aventure humaine.

Ils ont inspiré le partage au lieu de tout ramener à soi.

Ils ont valorisé l’échange au lieu d’exercer un pouvoir et un contrôle.

Le chemin du plaisir ne s’arrête pas aux contours du corps, il faut rejoindre le cœur de l’être et le laisser nous amener là où le battement de la vie nourrit notre nature propre et transcender nos différences. Encore aujourd’hui, qui autour de nous est un trésor à découvrir?

Une chanson de Richard Desjardins – Jenny

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 16 août 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Gens du pays   Leave a comment

Une mélodie, un texte, la beauté mis en forme, et un  événement qui a marqué l’histoire du Québec.

*Le temps que l’on prend pour se dire: je t’aime c’est le seul qui reste au bout de nos jours*

ou encore

* Fêtons de nos joies, fêtons de nos rires ces yeux où nos regards se mirent*

Gilles Vigneault est un grand poète qui nous a livré de belles chansons, dont celle-ci.

Voici un court reportage qui raconte le contexte de la naissance de cette chanson.

Et le spectacle ou elle fut chantée la première fois.

Publié 8 juillet 2017 par dandanjean dans Pauses musicales

Tag(s) associé(s) : , , ,

Mongolie – l’autre pays du grand ciel   Leave a comment

Un petit film par deux voyageuses,

elles ont fait un montage tellement bien fait

avec cette touche d’amour de ce pays,

le résultat,

nous sommes emportés

par ce souffle d’interrelation entre nous.

Merci c’est une grande contribution.

Beau… tendre…   5 comments

Un petit film d’une telle simplicité et d’une telle beauté que j’ai craqué.  Je vous partage.

Publié 4 avril 2017 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , ,

Plus que ce que nous décodons   2 comments

L'oeil

Tout est plus que ce que nous décodons à première vue.

Par exemple, cette chanteuse qui se produit sur cette scène en ville fait plus qu’émettre des notes, des accords, un rythme, une sonorité et un texte, elle nous partage une création issue d’une émotion et une vision et qui est l’expression de sa vie. S’ouvrir à la musique, c’est découvrir la sonorité de la vie. S’ouvrir à la peinture, c’est décoder des toiles représentants les belles parties de la vie humaine,

Apprendre à voir par-delà la forme, découvrir au-delà du fond. Pour qui aime les humains, il y a une telle profondeur à partager dans la diversité créatrice que nous côtoyons tous les jours. Il n’y a pas de meilleur style, de meilleure musique, il y a que des affinités circonstancielles, sauf pour qui l’ouverture au bonheur est insupportable.

Tout est plus que ce que nous décodons à première vue.

Une chanson interprétée par Marie-Jo Thério – Évangéline

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 4 avril 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :