Archives du tag ‘beauté

Heureux d’être encore capable de s’émerveiller   2 comments

ImAGE calme

Mon bonheur est d’avoir trouvé le sens de ma présence sur terre, et auprès des autres et il a commencé le jour où j’ai ouvert les yeux et le cœur sur la grandeur et la beauté de la création.

Être seulement émue devant un coucher de soleil, ranger ses angoisses et son égo dans sa poche, contempler ce que la main de l’homme ne peut ni imiter ni gâcher : les étoiles, la lune, les vents…

Se laisser éblouir et envahir par la splendeur d’un paysage. Se sentir petit, modeste devant tant de grandeur mais surtout heureux de pouvoir accueillir ces sentiments dans son cœur.

Heureux d’être encore capable de s’émerveiller. La terre est vaste mais pas plus vaste que nos cœurs.

Mélanie Georgiades dans Diam’S Autobiographie

Une chanson de Louis Armstrong interprétée par Katie Melua et Eva Cassidy – What A Wonderful World

Les paroles en françcais sur https://www.lacoccinelle.net/244163.html

Publié 23 février 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Droneries   Leave a comment

Voici une magnifique vidéo de la planète terre filmée avec des drones. Cela nous permet de découvrir des prises de vues inusitées.  Un beau moment de plaisir.

Most beautiful drone videos ever filmed 2015 – Our planet is amazing

 

Publié 10 février 2018 par dandanjean dans Pauses musicales, Voyages et errances

Tag(s) associé(s) : , , ,

Le goût de la clarté   Leave a comment

ImAGE soleil

Ferme les yeux, oublie le temps, oublie toutes les distances de ce monde qui te font désirer être en contact avec tout ce qui s’y trouve.

Ne laisse pas un but se dessiner, et ne tend pas vers un état que tu devrais réaliser.

Reprends simplement contact avec l’instant, le goût de la clarté, l’émotion de la lumière, les improbables subtilités qu’apporte chacune des couleurs.

Glisse-toi entre le jeu des ombres et de lumières et apprécie que tout se pose comme un présent précieux.

La clarté peut-être retournera alors ton regard pour te rappeler ta propre beauté singulière.

 

Une pièce musicale de Ludovico Einaudi – Life

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 22 janvier 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Un miracle est en train de se réaliser   Leave a comment

thay_duncan_berry

Habituellement, les gens pensent que marcher sur l’eau ou dans les airs relève du miracle.

Mais, personnellement, je crois que marcher sur terre est le véritable miracle.

Chaque jour que nous vivons, nous sommes au milieu d’un prodige que nous n’apercevons même pas :

le ciel bleu,

les nuages blancs,

les feuilles vertes,

les yeux noirs et curieux d’un enfant,

nos propres yeux…

tout est miracle.

Thich Nhat Hanh

 

Une chanson de Céline Dion – Le miracle

 

Paroles sur : https://www.lacoccinelle.net/803927.html

Publié 14 décembre 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

Le jour et la nuit en présence   Leave a comment

lever de vie

Au début, j’ai porté une attention très particulière aux couchers de soleil. Les teintes, les couleurs, l’intensité du changement sur tout ce qui nous entoure. Puis, j’ai découvert les joies de la vie nocturnes. Les silences, les bruits, les jeux d’ombres et la crainte d’être découvert. Puis, ce fut les levers du jour, avant d’aller travailler. Je humais, je sentais, je prenais conscience de l’éveil autour de moi.

Je dois avouer que j’ai pris beaucoup de temps à remarquer les couleurs du jour, non pas en tourisme, mais comme citoyen conscient de son environnement. Maintenant, j’apprécie prendre des pauses pour découvrir la multitude de teintes et de nuances qui se déploie sous mes yeux.

Ce matin encore, en l’espace de quelques minutes, j’ai vu se déployer des odeurs et de couleurs variées.

Parfois, je me rends compte que je suis le seul à regarder le spectacle de cette vie, et d’autres fois, je nous vois tous fasciné.

Vivre n’a rien à voir avec le fait de faire les choses rapidement ou lentement, vivre c’est être présent pendant notre éveil.

Une chanson de Harmonium – Vert (Si on avait besoin d’une cinquième saison)

Vert, jaune et rouge et bleu

J’ai le soleil dans les yeux

Avant de nous faire ses adieux

J’sais plus lequel de nous deux

Qui va baisser les yeux

Il vient de commencer à descendre

Avant de se rendre

Il va nous montrer ses couleurs

Comme s’il avait eu peur

Il est allé rougir ailleurs

Gris autour et noir au loin

La forêt le rejoint

Pareil au jeu d’un magicien

La forêt le retient

J’viens de commencer à descendre

Avant de me rendre

Faut que je m’invente d’autres couleurs

C’est comme si j’avais peur

De me retrouver ailleurs

T’oublier toute une année

Une année pour t’oublier

Amène la folie, perd la raison

Mais j’ai le goût de me rattraper

De me retrouver… dans le mélange

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

 

Publié 23 octobre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Le mythe de la création du monde   Leave a comment

ImAGE le voyage

Je vis parfois des moments que je trouve si incroyables, que je me dis que c’est presque tiré d’un roman, d’une histoire inventée, et pourtant…. Je sais que c’est vrai.

Tout comme il m’arrive de lire un livre et de me dire qu’en ce moment, cette histoire est surement vécue par quelqu’un dans le monde, avec d’autres dialogues, d’autres langues, d’autres costumes, mais le même possible.

Aussi, il m’arrive d’imaginer que notre monde est cette confession d’une humanité qui veut vivre, se divertir, se découvrir, devenir, et se partage sous forme d’histoires à conter. Il y a les histoires d’amour, d’amitié, de guerre, de science, de spiritualité, de biodiversité, etc.

On y découvre des femmes et des hommes qui découvrent et créent. Leur imagination fait en sorte qu’ils révèlent la beauté repoussant les limites de l’art et de la connaissance.

En tant que personnage, cette conception du monde fait en sorte que nous sommes captifs d’une histoire, acteurs passagers et précaires. Notre vie temporaire dans l’une de ces histoires est une réalité, pour autant, que nous puissions oublier qu’il y a toujours une autre histoire à renaître.

Et comme dans tout roman, ou dans tout livre, le mystère et le secret seront toujours que taches d’encre sur les pages, tandis que la solution ou la réponse est dans la prise de conscience de l’humain qui lui donne sens et vie. Nous avons ce pouvoir de faire la différence.

Et ainsi, s’amorce le début d’une autre histoire, tel un mythe de la création du monde.

Une chanson de Playing For Change | Song Around The World – Imagine

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 22 septembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Simone Weil dans La Pesanteur et la Grâce   Leave a comment

2-quote-about-la-beaute-cest-lharmonie-du-hasard-et-du-bien-image-background-image.jpg

Aimer un étranger comme soi-même implique comme contrepartie : s’aimer soi-même comme un étranger.

*

L’amour a besoin de réalité. Aimer à travers une apparence corporelle un être imaginaire, quoi de plus atroce, le jour où l’on s’en aperçoit ? Bien plus atroce que la mort, car la mort n’empêche pas l’aimé d’avoir été.

*

Le monde est un texte à plusieurs significations, et l’on passe d’une signification à une autre par un travail. Un travail où le corps a toujours part, comme lorsqu’on apprend l’alphabet d’une langue étrangère : cet alphabet doit rentrer dans la main à force de tracer les lettres. En dehors de cela, tout changement dans la manière de penser est illusoire.

*

Dire que le monde ne vaut rien, que cette vie ne vaut rien, et donner pour preuve le mal, est absurde, car si cela ne vaut rien, de quoi le mal prive-t-il?

*

La beauté séduit la chair pour obtenir la permission de passer jusqu’à l’âme

Simone Weil dans La Pesanteur et la Grâce

Une pièce musicale d’Eric Satie  interprétée par le London Symphony Orchestra – Gymnopedie No. 1 

Publié 19 août 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :