Un parcours sans tracé

ImAGe ciel

Souviens-toi que le défi le plus grand que tu vas rencontrer dans ta vie est de ne pas céder à la tentation de laisser les autres te définir. Certains voudront que tu sois pareil à eux, d’autres que tu leur sois utile.

La présence de l’autre ne doit pas servir à te contrôler, mais à donner du sens à votre rencontre.

Il n’y a pas de lieu d’appartenance, que ce soit un groupe d’amis, la famille, ou une quelconque confrérie qui doit imposer son joug. Personne ne vivra ta vie à ta place, et cette place est la somme de tes choix et ceux-ci ne peuvent se faire qu’en étant libre. C’est cette liberté qui te fera quitter le chemin pour prendre ta voie, un parcours sans tracé.

Ne craint pas de perdre ce que tu pensais acquis, car seuls les êtres libres voient les échecs comme des opportunités de rêver encore et de s’améliorer.

Une chanson de Fiori – Séguin – La moitié du monde

Les paroles sur https://www.boiteachansons.net/Partitions/Fiori-Seguin/La-moitie-du-monde.php

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Notre propre nature

thumbnail_âme (1)

Comment peut-on devenir libre?

Est-ce par notre capacité d’apprendre, vous savez cette faculté d’ouvrir des portes nous libérant des murs qui enferment l’esprit?

Est-ce par des tentatives de s’échapper d’une cage? Laquelle?

Et si nous ne faisions rien, est-ce que cela ferait une différence?

Est-ce que l’on peut s’échapper virtuellement de la prison qui nous retient en goutant tous les plaisirs?

Et si nous étions capables d’ouvrir toutes les portes, est-ce suffisant où je dois aussi ouvrir mon esprit?

Sortir d’un lieu en y laissant notre esprit captif, c’est-à-dire sans changer notre façon de voir le monde, ne revient-il pas à s’enfermer dans une autre cage d’une dimension plus grande?

Même si nous avons tout notre temps, si nous n’avons pas la capacité d’assumer nos risques et nos choix, alors chaque seconde serait-il la mesure de notre captivité?

Où est la frontière de l’intoxication entre ne rien prendre et tout prendre?

Devenir libre implique courage et résilience, car cela demande de délaisser ce qui justifiait l’état d’emprisonnement qui est souvent à l’origine de nos mal-être et de nos maladies.

Parfois, au lieu de tenter de sortir, il faut envisager d’entrer dans ce qui va de Soi.

Une chanson de Roger Hodgson – Hide in your shell

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/257060.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Accepter de vieillir : les impacts au travail et dans la vie

Zarah Issany propose une réflexion sur le temps avance et le fait que nous réalisons tranquillement que notre être change. Vieillir, apporte un lot d’émotions et pourtant nous avons pris de la maturité, nous nous connaissons mieux, nous avons plusieurs clés et outils en main pour être heureux au travail et dans notre vie. Est-ce que tu trouves difficiles de vieillir ? Pourquoi ?

3 ingrédients

Il arrive trop souvent que l’on attente

toutes les bonnes conditions avant d’agir,

comme si le bonheur dépendait d’un Si,

au lieu d’un Je…

*

Chaque jour, nous faisons des choix, nous laissons tomber une opportunité au profit d’une autre. Par exemple, ce matin, je ne vais pas prendre ce trajet, je veux changer un peu et passer par le café du quartier. Parfois, on n’a pas conscience de ce qui nous motive réellement. Il faut s’arrêter, comprendre, et éviter que nos choix soient dictés par ce que l’on désire éviter au lieu de ce que l’on veut réellement.

*

Il faut trois ingrédients pour se donner les conditions pour se dépasser:

poser beaucoup de questions,

retenir les réponses,

et s’en inspirer afin de créer sa vie.

*

Une chanson de Daniel Bélanger interprétée par  Charlotte Cardin – Rêver mieux

Les paroles sur http://www.danielbelanger.com/lyrics.php?lyrics=782

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

L’homme qui voulait être heureux

ImAGE Vivre et rêver...

Plus on évolue dans la vie, plus on se débarrasse des croyances qui nous limitent, et plus on a de choix. Et le choix, c’est la liberté. On ne peut pas être heureux si l’on se voit victime des événements ou des autres. Il est important de réaliser que c’est toujours vous qui décidez de votre vie, quelle qu’elle soit.

*

C’est vous qui êtes aux commandes. Vous êtes le maître de votre destin. Et vous ne devez pas avoir peur : vous découvrirez que c’est précisément lorsque vous vous autorisez à choisir des actions qui sont en harmonie avec vous, qui respectent vos valeurs et expriment vos compétences, que vous devenez très précieux pour les autres. Les portes s’ouvrent alors d’elles-mêmes. Tout devient plus facile et l’on n’a plus besoin de lutter pour avancer.

Laurent Gounelle dans L’homme qui voulait être heureux

Une pièce musicale de Yanni – Until the Last Moment

La sources des crises

ImAGE Mandela

Carl Jung disait : « Durant des milliers d’années, des rites d’initiation ont enseigné à renaître en esprit, mais l’homme a oublié la signification de cette procréation initiatique divine, de nos jours.

Cet oubli le conduit à souffrir d’une perte d’âme, un état qui est malheureusement présent partout aujourd’hui. »

Et Robert Francis Johnson, psychothérapeute, poursuit en disant : « La perte d’âme dont parle Jung se manifeste dans notre culture à travers les crises auxquelles nous sommes confrontés (usage accru de drogues, violence, torpeur émotionnelle et morale) et à travers nos tentatives de régler ces questions morales et spirituelles en élisant des chefs blessés qui nous promettent des solutions économiques.

Recouvrer son âme et guérir son moi fragmenté de Sandra Ingerman

Une chanson de Yusuf Islam (Cat Stevens)  – Where do the children play

L’intraordinaire

monsieur_ibrahim_et_les_fleurs_du_coran_2002_portrait_w858

Il suffit parfois de changer de perspective et d’aller à contre sens en suivant son intuition pour découvrir une autre facette de notre réalité.

Par exemple, vouloir `tous les jours apprécier quelque chose d’extraordinaire est toujours un grand défi.

Pour certains, car cela va impliquer de faire beaucoup de recherches et de déplacements.

Pour d’autres, l’émerveillement sera suscité par ces gens normaux à notre image qui réalisent leurs petits gestes exceptionnels.

Pour qui s’y attarde avec attention et lucidité, notre quotidien foisonne de moments fascinants. Chacun de nous vivons en direct l’expérience transformatrice de nos choix.

À cette échelle, il y a plus d’amour concret et de compassion que dans les activités publiques de visibilité ou le paraître l’emporte.

Toute la beauté de la simplicité est imperceptible à la personne qui ne recherche que le plaisir.

Son aveuglement fait en sorte qu’elle ne cherche qu’à prendre et qu’elle ne sait plus quoi offrir à la vie.

Une chanson de Leonard Cohen – Waiting for the Miracle

Pour les paroles allez sur

https://www.lacoccinelle.net/248283-leonard-cohen-waiting-for-the-miracle.html

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci