Archives du tag ‘créativité

Le fantome de la peur   Leave a comment

Je me suis réveillé l’autre nuit, et je suis allé marcher un peu, afin d’apprécier le calme et les étoiles.

Quelle ne fut pas ma surprise d’être interpellé par une entité, un fantôme! Il errait comme cela et s’est approché de moi. J’étais calme et je l’ai accueilli. Ce fantôme semblait surpris par mon attitude, comme si j’aurais dû avoir peur.

Je lui ai simplement dit bonne nuit, prenant lentement conscience que je ne rêvais pas.

Le fantôme m’a dit qu’il était venu pour me révéler des choses me concernant.

Je me souviens que cela m’a grandement surpris, car pour moi, la vie est une suite de révélations. Mais bon. Je lui ai demandé pourquoi. Il m’a répondu qu’il ne cherchait qu’à m’aider.

C’est alors que j’ai eu un grand fou rire. Cela est sorti de bon cœur, car à mes yeux, c’est lui en sa qualité de fantôme qui avait le plus besoin d’aide. Lui qui était toujours en transition entre deux mondes, errant avant de terminer son passage. Après l’accalmie, je me suis excusé et je lui ai partagé ma perception. Il n’a pas semblé surpris outre mesure, mais il m’a écouté attentivement.

J’ai essayé de lui expliquer le plus simplement que je pouvais que pour moi la mort n’avait pas la représentation d’un arrêt définitif, mais plutôt celle d’un passage ou d’une transformation. Puis, je me souviens lui avoir demandé ce dont il le retenait ici.

Devant le silence, je me suis mis à lui parler d’anxiété. Je lui ai parlé de ces fois où nous sommes en attente avant l’événement et que nous sommes figés. J’ai pris quelques exemples ou nous vivons de l’anxiété, soit avant la visite chez le dentiste, la première rencontre amoureuse, le premier travail, la préparation d’un examen. Dans cet état, nous redoutons une situation hors de notre contrôle, voire un danger, avant qu’il ne survienne. Nous sommes alors déphasés et il peut même survenir des crises d’angoisse. Il m’a regardé avec compréhension.

La peur devient souffrance lorsque nous sommes limités par nos propres possibilités et impuissants face à une situation. La peur d’avoir peur est une émotion puissante qui peut nous empêcher d’avancer.

Il n’y a pas de remède miracle pour se calmer, retrouver son souffle, recentrer son énergie sur ce que nous contrôlons. Il y a des petits trucs personnels que nous avons développé pour nous redonner notre capacité d’agir. Certains vont lire, d’autres, marcher, bref, détourner notre attention des pensées obsédantes pour, par la suite, voir les choses avec plus de sérénité. Les personnes ayant un talent artistique vont se mettre à créer pour sublimer leurs peurs. L’art permet d’extraire le positif de notre imaginaire.

Il m’a regardé sans dire un mot, comme si mes paroles avaient touché son âme en partance et qu’il envisageait le voyage. Il se mit à fredonner un air doux et aérien. Le chant d’un elfe serait surement comparable. Puis, il s’est éloigné tout doucement puis il a disparu comme par enchantement.

À mon réveil, je ne savais toujours pas à quel fantôme j’avais bien pu parler.

Une chanson de Jean-Jacques Goldman – Peur de rien Blues

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 15 août 2017 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Les déclencheurs de miracles   Leave a comment

Pouvoir des mots

Pour moi, pas besoin de chercher bien loin pour voir se réaliser des miracles. Nous pouvons devenir les grands réalisateurs de nos vies, les magiciennes et les magiciens de l’au-d’ici.

Je ne parle pas de réaliser des autres miracles dans le but de convertir, mais pour élever l’âme à ce qu’il aspire de plus beau.

Vous connaissez Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry, Jonathan Livingstone le goéland de Richard Bach, le Prophète de Khalil Gibran, Siddhartha de Hermann Hess, Le guerrier pacifique de Dan Millman, Zahir de Paolo Coelho Le livre de la jungle de Rudyard Kipling, l’Histoire sans fin de Michael Ende, ou encore Bilbo le hobbit de J. R. R. Tolkien? Il y a tant de petits trésors de livres qui ont la particularité de rejoindre les fondements de notre être et de l’embraser.

Avec ces livres, nous découvrons, dans un premier temps des histoires merveilleuses, puis elles nous interpellent dans notre humanité, elles enfantent des miracles tels des pétales de mots s’ouvrant en nous, permettant de découvrir la beauté de notre propre nature et de susciter l’élan permettant de mieux créer notre vie.

Sans attirer des foules, le vrai miracle se produit, c’est-à-dire prendre soin de sa part d’humanité pour la faire grandir. Découvrir sa passion, sa bonté, sa compassion, son désir de créativité et d’aventure. Mine de rien, c’est surement l’un des plus grands des miracles.

Vous, avez d’autres livres incontournables déclencheurs de miracles à suggérer?

Une chanson de Damien Rice – On Children

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Alejandro Jodorowsky parle de son art   Leave a comment

 

Jodorowsky voit dans l’humour une voie vers la sagesse.  Pour lui l’art est un geste libérateur, une voie pour s’élever.Il a fait de beaux films, avec cette touche insolite et étrange qui ouvre de nouveaux horizons, par exemple, El Topo et La Montagne sacrée  des années 70 furent des oeuvres cultes d’une ère psychédélique.  Une personne qui a quelque chose à dire. Il ne se considère pas comme un gourou, ni  comme un voyant (il est souvent associé au tarot), il s’identifie comme guide.

 

 

 

Publié 11 août 2017 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , ,

Débrancher, c’est possible   Leave a comment

 

Virginie Guyard présente son carnet créatif Débranche tout !

Un carnet d’art-thérapie interactif pour se défouler, lâcher sa créativité et se retrouver !

C’est ce genre d’initiative qui permet de diversifier les activités créatives pour nos jeunes.

 

Notre potentiel de contamination créative   Leave a comment

ImAGE Contaminé

 

Il est rafraichissant de constater que chaque être humain que nous croisons, peu importe son statut, son physique ou sa provenance, porte en lui, le gène permettant de la créativité, permettant l’avènement d’un monde nouveau, même s’il est parfois à l’état latent. Nous avons tous des probabilités limitées, mais il ne faut pas l’oublier, dans un univers de possibilités infinies. Ce que nous pouvons concevoir, nous pouvons le réaliser. Plus il y aura d’humains qui développeront leur potentiel, plus ces contributions singulières sèmeront le bonheur consolidant ce sentiment d’appartenance à l’humanité, cette symbiose avec tous les êtres. L’ouverture et la créativité ouvriront tout l’espace d’une vision d’inclusion sociale.

Ce gène est en nous. Ce germe d’éveil créatif donne du sens à la vie humaine.

À chaque rencontre, nous avons un potentiel de contamination créative.

Nous avons cette capacité d’être plus que des lecteurs, nous pouvons devenir des décodeurs

Nous avons cette capacité d’être plus que des acteurs dans nos vies, nous pouvons devenir des réalisateurs.

Nous avons cette capacité d’être plus que des colocataires sur cette terre, nous pouvons devenir des citoyens d’un monde nouveau et paisible.

Une chanson d’Erik Arma – Citoyen du monde

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Expérience en directe   Leave a comment

image-ecrire

J’écris à partir de mon inconscient, puis j’ajoute la touche d’intelligence pour permettre de voir apparaître les contours de cette expression.

Cette façon de naître par l’écriture me projette hors du temps, hors de l’espace, tout en étant toujours au bon moment et au bon endroit.

Des fragments de pensée se lient aux idées puis aux mots et prennent forme dans des phrases.

Chaque texte apparaît de cette transcendance par un inépuisable jeu de mots et d’expériences, suscitant un état nouveau, ouvrant la possibilité d’une conscience nouvelle.

En fait, le texte est la partie accessible de l’expérience vécue.

 

Une chanson de Alexandre Poulin – L’écrivain acoustique

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Conte personnel   Leave a comment

Créateur d'histoires

En parcourant le monde, que ce soit en voyageant par les voies terrestres ou littéraires, nous découvrons la richesse des contes et mythologies qui ont permis aux différents peuples de se constituer une représentation du monde crédible.

Ces philosophies et religions sont des représentations merveilleuses et témoignent de notre diversité et de nos différences. Elles suscitent l’adhésion d’une majorité de personnes, tout en laissant émerger des versions alternatives et personnalisées. Combien de maîtres, tels Socrate, Bouddha, Confucius, ont eu des disciples qui ont apporté, suite à leur disparition, une touche différente et personnelle de leur vision du monde!

Tôt ou tard, nous sommes confrontés à l’une de ces anciennes visions et à partir de notre propre représentation du monde que nous nous sommes créé au fil des ans, notre conte personnel illustre notre singularité.

Dans ce conte dont nous prenons alors à peine conscience, nous avons tous nos propres conceptions des êtres supérieurs, des héros ou des forces du mal. Souvent un prince ou une princesse sommeille en attente de l’avènement du baiser, du couronnement.

Ainsi, nous avons développé une compréhension de notre monde qui nous permet de mieux nous adapter et de trouver l’équilibre entre le sérieux et le plaisir. Rien qui relève d’un état de transe ou de folie, juste une façon de concevoir notre monde et, qui détermine le référant de nos valeurs, de nos attentes, de nos croyances, de nos espoirs et de notre vision éthique ou morale de la vie. L’intégration de ce conte personnel nous aide à mieux comprendre le monde qui nous entoure, à identifier ce qui est bien et ce qui est mal.

Ainsi, en croisant une personne dans la rue, elle est en quelque sorte projetée dans un rôle dans notre représentation, selon ce que nous croyons qu’elle est. Elle est comme ceci ou comme cela. Parfois, l’expérience nous démontre que nous avions tort de la percevoir comme cela. C’est la beauté de ce conte personnel, il évolue et se bonifie avec l’expérience.

Mais, ultimement, nous pouvons prendre conscience de ce pouvoir que nous avons de créer notre représentation du monde. Et cette étape est libératrice. Elle permet de passer de l’étape de voir un film et d’hyperréagir à chaque scène, à l’autre bout du spectre, soit l’étape de le regarder en appréciant les effets spéciaux, les subtilités des plans et la portée de l’histoire.

Prendre conscience de cette capacité à créer notre représentation du monde fera en sorte que nous serons alors l’oeuvre de nos efforts et de notre travail sur soi. Nous avons cette capacité de vivre notre vie comme une création ou d’en faire un acte créatif.

Une chanson de Fred Pellerin – Moi je raconte des histoires

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

%d blogueurs aiment cette page :