Archives du tag ‘créer

Bâtisseurs d’humanité   Leave a comment

Mosaique

Avec notre capacité d’observer le monde et la faculté de l’imaginer par la suite, nous sommes en fait des bâtisseurs.

Nous construisons des lieux pour nous abriter et des temples pour adorer. Toute notre vie, nous nous abritons dans la maison de nos représentations.

Nous avons cette capacité de construire les murs d’une prison afin de nous assumer comme victime, ou de construire un lieu accueillant avec de grandes fenêtres afin de laisser libre cours à la vision du monde.

À voir nos habitations, des maisons aux temples diverses, je sais bien qu’il y en aura toujours des personnes qui verront la force et l’épaisseur des murs.

Toutefois, avec le temps, il est possible de voir la beauté et le génie des bâtisseurs d’ouvertures.

Une pièce musicale de Yann Tiersen – La Fenêtre

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 7 décembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Vivre ou exister   Leave a comment

Oiseau

Vivre demande une réelle conscience de sa présence. Cela fait en sorte qu’en nous levant le matin, bien que le soleil se lève sans notre aide, nous sommes de la lumière qui apporte un éclairage sur ce que nous vivons, nous sommes notre propre maître et notre propre élève. Il existe des personnes indépendantes et d’autres ont appris à vivre leur liberté.

Vivre c’est accueillir avec bonheur le silence, c’est de reconnaître sa propre simplicité afin de ne plus paraître, mais être.

Vivre c’est aussi accueillir des émotions très fortes, ressentir de la joie, de la peine, de la passion ou de la colère. Les accueillir et non, les fuir, afin de ne plus lutter, mais de jouer avec celles-ci, pour en faire une prise de conscience puis s’en libérer. La personne qui cesse de prendre et de garder pour soi découvre que son corps n’est plus une prison.

Vivre, c’est avant tout créer son chemin de vie, c’est risquer des voies de passages inconnues, c’est accueillir la peur et en saisir le sens, la portée et l’enseignement, puis comme on referme ont franchi le seuil de ses certitudes, faire le pas en avant.

Exister par imitation ne peut mener qu’à nous enfermer dans nos propres limitations.

Je nous souhaite de vivre une autre belle journée.

 

Une chanson du groupe Harmonium – Lumière de vie

Lumière de nuit mon seul point d’appui

Tu tournes autour de la terre en portant l’infini

Lumière d’esprit comme je suis petit

Réveille-moi comme au dernier jour de ma vie

Lumière du jour parle-moi, c’est ton tour

Tu fais tourner la terre et moi, je cherche autour

Lumière d’amour comme le temps est court

Trop court pour retrouver la nuit en plein jour

 

Quand la rosée fait des étincelles vous êtes si belles

Comme le matin qui s’éveille s’émerveille

Je vous aime toutes les deux

 

Lumière de vie mon seul point d’envie

C’est naître à la lumière et puis en faire partie

La nuit, le jour parle-moi d’amour

Assez pour éclipser les deux pour toujours

Pour faire une nouvelle lumière eux messagers solitaires

Se sont retrouvés et se sont liés ensemble

Comme sortis de nos ventres ils ont la couleur des années

Gris comme la cendre blanc comme l’éternité

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci

 

 

 

 

Publié 6 novembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , , ,

Apprendre la découverte   Leave a comment

ImAGE Inspiration

Nous devons soutenir l’émergence de nouvelles approches dans le domaine de l’enseignement.

Elles doivent permettre d’entretenir l’émerveillement, la curiosité et le désir d’apprendre réellement et non pas uniquement enseigner le résultat des recherches et des réflexions des auteurs.

Il importe de développer de nouvelles approches permettant avant tout d’enseigner comment réfléchir, comment chercher.

Penser librement est un exercice difficile nous amenant à regarder librement le monde qui nous entoure ainsi que les voies du développement de la pensée.

Ainsi, il est possible d’explorer les réponses que nous formulons par nos travaux comme des parcelles de vie qui s’écoulent de notre conscience et de notre présence.

Apprendre, c’est enfanter le sens.

 

Une chanson d’Alanis Morissette – You learn

Les paroles sont sur : https://www.lacoccinelle.net/243810.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 30 octobre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Créer de la magie dans la vie des gens   Leave a comment

 

Apprenti : J’aimerais être un grand magicien et mettre de la magie dans la vie des gens

Toi : C’est un beau souhait, sais-tu comment le réaliser?

Apprenti : Non, tu as un truc?

Toi : Tu dois développer la passion d’apprendre. Tout ce que tu apprends va te servir. Apprendre, par l’expérience, par les livres, en t’inscrivant à cours, cela va t’aider. Moins tu vas mettre de limites aux domaines à explorer, plus un jour tu seras un grand magicien.

Apprenti : Comment cela peut se réaliser?

Toi : En plus de développer tes connaissances, préserve ta capacité d’émerveillement et entretien ton amour, ta compassion pour les autres. Tu verras, tu vas te mettre à créer des choses que ce soit par la peinture, la sculpture, l’écriture, la musique, le cinéma, bref, tant de domaines pour transcender le réel et en même temps le redéfinir. Les magiciens sont avant tout des créateurs qui désirent mettre de la magie dans la vie des gens.

Une pièce musicale de Andreas Vollenweider – Caverna Magica

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 28 octobre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

La frontière entre le rêve et le réel   Leave a comment

La frontière entre le rêve et la réalité est une ligne imaginaire qui se déplace à coup de sens. J’ai connu des personnes qui, par la magie des mots et de la pensée, ont réussi à transcender les limitations et à créer des œuvres fantastiques que nous n’avions pas osé imaginer.

Ils ont été capables de concevoir à partir de leur propre réalité un rêve fort porteur d’une vision. Puis, par leur engagement et leur persévérance, ils l’ont matérialisé dans notre monde. De l’invisible au visible, du non conçu au conçu, du rêve à la réalité, à l’éveil.

En prenant conscience de cette capacité qu’à l’humain à créer l’improbable, force est de constater que nous portons tous en soi des trésors cachés. Ce qui nous différencie c’est notre capacité à faire émerger ce potentiel. Il n’y a pas de personne sans talent, sans cette aptitude particulière à faire quelque chose de singulier. L’engagement, la persévérance et la passion sont les ingrédients qui font la différence.

Les personnes qui exploitent leur talent brillent et ils aiment partager. La frontière entre le rêve et la réalité est une ligne imaginaire qui peut se déplacer.

Une chanson de Gilles Vigneault interprétée par Fred Pellerin – Le grand cerf-volant

Paroles dans le texte de la présentation de la vidéo

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 18 octobre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

L’art de créer plus grand que soi   Leave a comment

image-baiser

 

Je n’ai jamais attendu une chanson à naître. Je laissais une énergie, puis je composais la chanson à naître à partir de ce que je suis, de ce que je ressens et de ce que j’étais prêt à donner.

Tout comme l’amour, la chanson demande une disponibilité et une créativité liée à l’instant. Pour entretenir sa muse, il ne faut pas rechercher le beau où l’attrayant. L’inspiration nous conduit à ce qui nous touche, ce qui relève d’un autre registre.

Pour composer, il faut plus qu’instaurer un environnement, des acquis. C’est un travail qui demande une maîtrise technique et une capacité travail qui rencontre possible d’organiser des notes, des sons, des silences, des intonations et des mots afin de créer imprévue en œuvre. Le talent, c’est le travail et la passion réunis.

Toute grande mélodie implique une union nouvelle des improbables, une reconnaissance de ce qui était mu à naître.

La chanson tout comme l’amour n’a rien à voir avec la fidélité, qui est un bon mécanisme de contrôle, mais bien avec le fait d’être vie, de l’exprimer, de la partager comme un présent.

La grande mélodie provient de ce talent permettant de créer plus grand que soi.

Une chanson d’Adele – Loves song

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 30 juillet 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Celui qui voulait toucher l’infini   Leave a comment

Équilibre

L’une : Comment peut-on toucher l’infini?

L’autre : Cela te préoccupe?

L’une : Des personnes disent que nous pouvons nous fondre dans l’infini, comment peut-on faire cela?

L’autre : Tu veux dire sans te jeter dans la bouche d’un volcan?

L’une : Oui!

L’autre : Pour moi la réponse est une question de perspective.  Tu vois, de mon point de vue, quand je ne suis centré plus uniquement sur moi, mais sur ce que je vis, je touche la vie, qui elle est infini.

L’une : Comment fais-tu?

L’autre : Par exemple, j’aime beaucoup la musique. Une autre personne pourrait aimer la peinture, le sport, l’écriture, la nature ou même la marche. Bref, quand j’écoute une chanson ou une pièce de musique et que sans m’y attendre, s’installe l’émerveillement, que je me sens détaché de moi-même, non pas absent, non pas disparu, mais que je me perds de vu, tout en étant là plongé dans l’instant de beauté ou de grâce, cette plénitude incomparable est pour moi se fondre dans l’infini.

L’une : J’ai déjà vécue en faisant un rôle au théâtre.

L’autre : Effectivement, tu peux vivre cela en écrivant, en aidant une personne, en peinturant, en courant, en faisant l’amour. C’est à ce moment-là justement qu’il n’y a plus rien à toucher, juste être. Comme une ouverture qui fait en sorte qu’il n’y a plus de séparation, et tout va de soi.

L’une : Intéressant.

L’autre : Encore plus si en prenant conscience que ces instants te nourrissent réellement, tu fais le choix de ne pas les laisser apparaître au hasard en faisant de ta vie un état de partage, d’entraide et de réalisation. C’est la voie de l’émerveillement.

Une chanson des Beatles – Across The Universe

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

%d blogueurs aiment cette page :