Sans captation

visage_souriant_a_lenvers_sticker_rond-rd7c897a72a2f4652b7b8d1aa4610d1f0_v9waf_8byvr_512

Je n’aurais jamais cru pouvoir dire un jour que c’est vrai qu’il est possible de ne pas penser ce que l’on dit au même titre que de ne pas dire ce que renferme notre esprit.

Il faut de l’écoute, des moments de silence, des épisodes de solitude, des pertes de proches, des regrets qui nous rappellent l’essentiel et cette merveilleuse capacité d’émerveillement pour redonner un sens profond à la gratitude au regard de cette vie.

Nous ne sommes pas ce que nous pensons, nous pensons beaucoup plus que ce que nous sommes capables de dire.

Lorsque notre attention bascule hors de la captation de l’esprit et des émotions, alors il est possible de prendre conscience que ce qui n’est pas dit à de l’importance malgré le fait que nous n’avons pu le ruminer.

Une chanson des Pixies reprise par Yoav et Emily Browning – Where Is My Mind?

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/243063.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Les perles de vie

Nous savons tous qu’il y existe le pouvoir des mots. Ils peuvent embellir une réalité et même parfois nous tromper. Par ailleurs, nous savons aussi qu’il y a une autre dimension, celle qui est par delà les mots, où l’on retrouve les gestes et les attentions, qui expriment les différentes formes d’amour et même la compassion.

Le monde nous offre tellement de choses à découvrir, il renferme des richesses inimaginables, qui n’ont souvent pas une valeur grandiose, mais ils ont … de l’importance. Chaque jour, il est possible d’en découvrir et de s’en émerveiller.

Je sais, j’entends déjà des voix qui s’élèvent pour nous rappeler que ce monde n’est pas toujours beau et qu’il arrive très souvent que nous soyons envahis par le découragement. Il est vrai que parfois nous pleurons en raison de la peur ou de la douleur.  Et puis…

Eh bien, c’est vrai que dans le monde où nous vivons il y a des femmes et des hommes qui se battent au quotidien, qui serrent parfois les dents, puis qui font un sourire subversif à cette perception de la souffrance qui s’étend. Ils regardent leurs proches et leurs compagnons et incitent à se serrer les coudes. Leur résilience et leur bonté, font en sorte qu’il est possible de percevoir la chaleur humaine, vous savez, cette chaleur qui agit sur la peur, qui agit sur la faim, qui agit sur le froid et qui s’installe en douceur paisible.

C’est grâce à cet autre langage du cœur que ces résilients permettent aux autres de voir eux aussi que la vie n’est pas monochrome, qu’elle renferme une multitude de facettes.

Je ne dis pas que cette vision est la seule réalité, je ne nie pas les difficultés, je veux juste rappeler qu’il y a des êtres autour de nous qui, jour après jour, deviennent très beaux et rependent une vie joyeuse.

Nous vivons dans un monde riche de changements, et justement parce que tout passe, nous pouvons apprendre et nous adapter à devenir l’expression de ce qu’il y a de plus beau en nous.

Allez, hop la vie.

Une chanson de Nicola Pioviani – « Buongiorno Principessa » (La Vita E Bella)

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Une cause juste et bonne

DSCF02701

Les personnes qui sont attentionnées et serviables envers les autres dans leur travail sont fascinantes à observer. Elles sont totalement engagées dans une cause juste, bonne et noble à leurs yeux.

L’attitude des autres à leurs égards ne semble en rien les détourner de leurs actions. Pour eux, l’enjeu ne s’exprime pas par un pourquoi, mais par un comment.

À les côtoyer, nous constatons qu’il n’y a pas un seul type de travail qui est une cause juste et bonne. Certains enseignent, d’autres assurent la protection, d’autres aident dans des services publics, d’autres sont des artistes ou ouvriers.

Ces êtres apportent chaleur et humanité dans notre monde. Ils sont précieux. Tout comme ce qu’il y a de plus beau dans la nature, il est important de contribuer à préserver ces êtres magnifiques.

Avez-vous exprimé de la gratitude envers quelqu’un de merveilleux aujourd’hui?

Une chanson de Jean-Jacques Goldman interprétée par La troupe de robin des bois – Il changeait la vie

Les paroles sur https://greatsong.net/PAROLES-JEAN-JACQUES-GOLDMAN,IL-CHANGEAIT-LA-VIE,1476152.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Le présent de la gratitude

Les yeux du coeur

La gratitude est un présent que l’on se donne, et cela dans tous les sens du terme.

Elle peut apparaître comme un bienfait, un avantage, mais c’est bien plus que cela. Beaucoup plus qu’un merci, c’est une source de vie intarissable.

Elle induit un état d’être, une prise de conscience qui alimente nos pensées, nos émotions, et nos actions.

La gratitude est une présence à l’autre,

elle est un présent que l’on partage,

et elle est une action au présent.

C’est ce qui fait toute la beauté et la grande énergie qu’elle dégage. Autant la personne qui l’exprime que la personne qui la reçoit en sont transformées.

Une pièce musicale de Paul Simon – Anji

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

L’écho joyeux partagé

IS_140912_cj8zy_rire-istock_sn635

On serait tenté de penser que la joie et la gaieté n’apparaissent que dans des conditions de légèreté, quand nous sommes relaxes et la tête vide.

Pourtant, il y a d’autres états qui nous nourrissent d’une joie différente et intense.

Par exemple, quand l’attention lucide, cet état porté par la conscience et l’amour, se présente. L’instant devient alors le reflet d’une énergie nouvelle et gaie. Vous savez ces états de réalisation de soi où nous sommes en phase avec ceux qui nous entoure.

C’est dans ces moments furtifs et si précieux ou nous avons donné, faisant en sorte que nous entendons chanter la peinture, que nous voyons danser des poèmes, que nous voyons se graver le silence, bref je vous vois sourire …. Je veux dire ces moments de grâce ou nous sortons des sensations établies, des cadres définis et que nous arrivons difficilement à bien décrire.

L’émerveillement, c’est sentir vibrer la vie en soi, et la gratitude, c’est d’en faire l’écho.

Jamais il ne faut l’oublier.

La porte de la sérénité est actionnée par la joie.

Je vous partage cette belle joie vécue aujourd’hui pour ne pas que se perdent ces états. À vous de donner au suivant si le cœur vous en chante.

 

Une chanson de Zaz – Si jamais j’oublie

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1024281.html

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Se développer autrement

Visage nature

Nous vivons dans une époque ou la contamination des espaces est une réalité. Pour produire ce que notre société de consommation vend, il nous faut creuser les sols, défricher la terre et transformer les rivières et les lacs.

Aujourd’hui, beaucoup de personnes sont conscientes de la pression que nous exerçons sur notre environnement et les changements climatiques qui en découlent. Ce dernier été avec ses records de températures en est une démonstration.

Aucun peuple sur la terre n’y échappe, malheureusement, on a mondialisé cette contamination.

De même, nous importons dans chacun de nos coins de pays cette valeur que tout se paye, tout se gagne.  Il s’agit à mon sens de la plus dangereuse contamination de notre époque.

Elle vise à s’assurer de la rentabilité de notre action ou pire encore de notre bonté avant de l’exercer.

Il est de la toute première importance de se réapproprier l’essence de la gratitude, de la reconnaissance sans tenir de comptes, juste apprécier et donner au suivant. Il n’y a pas de relation donnant-donnant qui puisse durer. Les plus grands gestes humains ne découlent pas d’un troc, mais d’un don de soi pour un préserver la vie.

Pour avoir un impact par des actions structurantes sur les changements climatiques, il importe de dépasser la logique de marché pour réapprendre à apprécier la vie et à aimer l’autre avant toute chose.

Une pièce musicale d’Olafur Arnalds – Happiness Does Not Wait

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.