Par mouvements

Assis calmement sur les berges du grand fleuve Saint-Laurent, je regarde au loin. Ici, je ressens clairement que je suis un passant. Toute cette beauté autour de moi est en mouvement. Ce qui semble figé n’est qu’un cliché de mon esprit. Tout le reste bouge.

Le bruit régulier du ressac continu inlassablement, tant qu’il y a de la vie. Il me fait oublier ce tout petit souffle de cette respiration qui n’est plus la mienne, mais celle de la Terre. Il me suffit d’être ce mouvement-là pour être Vie.

Le vent semble s’enrouler autour de moi, donnant cette impression rafraichissante et ondulante. Même les nuages dans le ciel s’emportent à tour de rôle pour faire ombrage au soleil.

Dans mon for intérieur, je vis aussi un heureux changement, j’expire la sensation d’être seul pour m’inspirer de ce moment d’émerveillement divin ou la solitude absorbe tout autour de moi pour ne faire qu’un.

Elle est là la magie de la Terre, tout bouge, tout passe, un mouvement nous habite par moment, puis il part, et c’est bien ainsi.

Une chanson de Louis Armstrong – What A Wonderful World

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/244163-louis-armstrong-what-a-wonderful-world.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2021 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.