Archives du tag ‘Jeff Foster

Jeff Foster – Aux plus sensibles   Leave a comment

Jeff Foster nous fait ici la lecture d’un poème qu’il a écrit et qui traite de l’importance d’assumer la sensibilité qui nous habite.

Publié 10 octobre 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : ,

Tomber amoureux de ce qui est   Leave a comment

ImAGE coucher

Une photo d’une grande amie de Baie-Comeau, Nadine Lachance

Je ne dirai jamais que je suis « éveillé ». Je ne dirai jamais que je ne le suis pas.

Pourquoi ? Parce que je ne peux pas trouver une entité solide et indépendante ici qui pourrait un jour être l’un ou l’autre. Je ne trouve aucune histoire à mon sujet qui peut tenir ici dans cette immensité. Aucune histoire ne peut y prendre racine, aucune conclusion ne peut s’y établir.

Tout ce que je trouve ici, quand j’y jette un regard neuf sans préjugés, c’est un espace largement ouvert en lequel le paysage dynamique de la vie se joue -un espace vivant, inséparable de ce même paysage, un océan vaste et illimité indissociable de ses innombrables vagues, des pensées, des sensations, des sentiments quand ils surgissent et retombent.

Et ainsi dire que je suis illuminé, ou que je suis éveillé, ou ni l’un ni l’autre, est merveilleusement sans importance ici, dans l’immensité déjà éveillée qui n’appartient absolument à personne. »

Jeff Foster dans Tomber amoureux de ce qui est

Une chanson de Damien Rice interprétée avec le Cantus Domus (It Takes a Lot to Know a Man) | One To One

Les paroles en françcais sur https://www.lacoccinelle.net/947909.html

Publié 17 février 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Qui es-tu?   Leave a comment

masque

Qui es-tu sans ton histoire spirituelle ?

« S’il te plaît, ne me parle pas de la ’Pure Conscience’ ou de ’Demeurer dans l’Absolu’.

Je veux voir comment tu traites ta partenaire, tes enfants, tes parents, ton précieux corps.

S’il te plaît, ne me fais pas un cours sur ’L’illusion du soi séparé’ ou sur la façon dont tu as atteint le bonheur permanent en seulement 7 jours.

Je veux sentir ton cœur rayonner d’une chaleur réelle.

Je veux entendre comment tu écoutes, comment tu encaisses toute information qui ne correspond pas à ta philosophie personnelle.

Je veux voir comment tu t’y prends avec les personnes qui ne sont pas d’accord avec toi.

Ne me dis pas à quel point tu as fait du chemin, à quel point tu es libre de l’ego.

Je veux te connaître sous les mots.

Je veux savoir à quoi tu ressembles lorsque les problèmes te tombent dessus.

Si tu peux accepter pleinement ta douleur sans prétendre être invulnérable.

Si tu peux sentir ta colère, sans basculer dans la violence.

Si tu peux accorder un passage sûr à ton chagrin, sans en être esclave.

Si tu peux sentir ta honte sans faire honte aux autres.

Si tu peux merder et l’admettre.

Si tu peux dire ’désolé’, et le penser vraiment.

Si tu peux être pleinement humain dans ton éclatante divinité.

Ami(e), ne me parle pas de ta spiritualité.

Ça ne m’intéresse pas vraiment.

Je veux simplement te rencontrer, TOI.

Connaître ton précieux cœur.

Connaître ce magnifique humain qui lutte pour la lumière.

Le rencontrer avant ’l’être spirituel’.

Avant tous les mots profonds. »

Jeff Foster

 

Une chanson de David Gilmour Wish you were here

Les paroles traduites sont sur https://www.lacoccinelle.net/246823.html

Publié 9 décembre 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :