Archives du tag ‘juger

Le pardon   Leave a comment

ImAGE reconnaissance

Il y a quand même la société, l’entourage, la famille qui nous collent l’étiquette de «lâche» et nous somment de demander pardon.

Si cela fait plaisir à quelqu’un que vous demandiez pardon, pourquoi ne pas le faire ?

Parfois, dans la rue, il y a des gens qui vous bousculent et vous regarde méchamment. Si cela leur fait plaisir, si cela vous évite de leur démettre une épaule, vous pouvez vous excuser. Vous le faites comme une civilité et vous n’êtes pas obligé de vous reconnaître psychologiquement dans cette demande de pardon.

Parfois il faut demander pardon pour des raisons fonctionnelles, pour éviter un combat, une situation conflictuelle. Et alors ? Il m’est arrivé de demander pardon à des gens pour des choses que je n’avais pas faites, mais cela leur faisait plaisir et a réglé une situation. Aucun problème. C’est fonctionnel. C’est l’art de vivre.

Les gens vont toujours vous qualifier selon leurs propres capacités, réelles ou imaginaires. Mais qu’ils se prennent pour un lion ou pour un chien, c’est leur problème, c’est entre eux et leur psychologue ! Vous n’avez pas à être le psychologue de votre entourage et vous laissez donc celui-ci vous voir comme il vous voit.

C’est merveilleux de demander pardon. Que demande-t-on ? On demande pardon de ne pas être totalement à l’écoute, de ne pas être davantage disponible. Je me rends compte de mes restrictions, de mes limites, de ma prétention, de ma suffisance et je demande qu’on pardonne en moi, ce manque de disponibilité. C’est un geste profond. Il ne faut pas se gêner pour l’actualiser.

Demander pardon n’est pas adressée à quelqu’un, c’est une demande à soi-même. Trouver cette souplesse où l’on peut demander pardon, c’est voir clairement ce qui nous limite. L’entourage nous rappelle ce qui nous limite. Acceptons ce rappel.

Le Seul Désir, Eric Baret

Une chanson de Jacques Brel – Pardons

Publié 18 juin 2017 par dandanjean dans Livres

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Cette force attractive qui façonne notre vie   1 comment

Gérer 2

Le jugement repose souvent sur un désir de posséder ou de contrôler. Par exemple, un juge qui rend des décisions fait un exercice de contrôle de l’espace juridique de notre vie collective.

Juger est un acte important et salutaire, lorsque bien utilisé. Toutefois,  lorsque nous l’utilisons dans nos rapports quotidiens avec notre entourage, il serait parfois judicieux de s’interroger sur la réelle motivation qui nous y pousse.  Est-ce pour contrôler ou pour posséder?

Il nous arrive tous de nous dire que telle personne ne cadre pas, ou elle est bizarre et j’en passe.  Dans les faits, serions-nous en train de tenter de façonner notre espace selon notre représentation du monde, nos croyances ou nos valeurs?

Une approche d’ouverture viserait avant tout à tenter de connaître l’autre, de chercher à le comprendre avant de s’en faire une opinion. Ce juste éclairage, ouvert et honnête peut nous amener par la suite à nous prononcer, ou encore partir tout simplement ou peut-être rester et développer une relation. Mais, la plupart du temps, lorsque nous avons de l’ouverture, l’importance d’établir des frontières et de juger devient inutile. Au contraire, nous avons le goût de franchir les frontières et d’explorer.

Bien que nous ne puissions pas plaire à tout le monde, il faut reconnaître que nous dégageons une force attractive nourrie de dualité visant à s’approprier des personnes différentes.  Cette force attractive qui  façonne notre vie a comme moteur une simple dualité, soit le bon ou le mauvais, le beau et le laid, la bonne ou la mauvaise, elle ne peut que déformer la réalité de ce qui nous entoure.

Les questions d’affinités ont plus à voir avec notre façon de se projeter dans le monde que l’attraction que nous pouvons exercer sur les autres. Une ouverture mutuelle permet d’explorer les zones d’humanité rendues disponibles par cette nouvelle disposition de liberté.

Une chanson de U2 – Where the streets have no name

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – (Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci: dandanjean.wordpress.com)

Échos du petit prince   Leave a comment

Petit prince

Il est bien plus difficile de se juger que de juger autrui.  si tu réussis à te juger, c’est que tu es un véritable sage.

Pose des questions, mais surtout écoute les réponses.

Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité

 

Une chanson Il Faudra Leur Dire – Francis Cabrel

Publié 24 janvier 2016 par dandanjean dans Livres

Tag(s) associé(s) : , , ,

%d blogueurs aiment cette page :