Archives du tag ‘nature propre

Je suis une fleur   2 comments

 ImAGE Liberté

 

Je suis une fleur

J’aime m’élancer vers le ciel

Et déployer mes couleurs…

J’aime être une fleur

 

Tiens, il a un ciseau

Cette main coupe les miens autour de moi

J’aimerais être incisif comme un ciseau

J’aurais aimé être un ciseau

 

Tiens, il y a des pierres

Qui ont écrasé les miens autour de moi

J’aimerais avoir la puissance des pierres

J’aurais aimé être une pierre

 

Tiens, il y a des gouttes d’eau

Et des grêlons qui brisent les miens autour de moi

J’aimerais avoir le contrôle de la vie comme l’eau

J’aurais aimé être l’eau

 

Tiens, la chaleur est accablante

Je vois se faner les miens autour de moi

J’aimerais avoir la puissance du feu

J’aurais aimé être un soleil

 

Tout s’éteint… Un long moment.

 

Tiens, on vient de me transplanter

J’ai été choisi par une personne

Elle a compris avant moi ma valeur, ma singularité

Je suis content d’être une fleur

 

Je suis une fleur

C’est dans ma propre nature

Je ne veux plus me définir par mes peurs

J’aime être ce que je suis!

 

Une chanson des Enfoirés – Le pouvoir des fleurs

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

 

Publié 25 février 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Attention aux voies d’évitement   Leave a comment

Cultiver sa nature propre au quotidien demande de l’engagement, de la persévérance, de la conscience et une bonne dose d’abandons festifs par moment.

Nous sommes à des années-lumière des phrases toutes faites et des approches payantes qui ne font que nous entraîner dans des voies d’évitement, dans la facilité.

Par exemple, il est important de savoir s’écouter pour revenir à soi. Toutefois, nous devons faire en sorte de ne pas tomber sous le joug d’un égo démesuré. C’est un défi important que d’être Soi sans être uniquement un Moi autosuffisant.

De même, il est important de s’appuyer sur des guides, qui sont porteurs de sens, décodeurs de signes et passeurs de techniques de développement. Toutefois, il importe de faire la différence entre la personne qui peut nous apprendre la marche, la posture, la persévérance et la vision de celle qui désire nous apprendre à suivre sa propre route afin de ne pas être seul.

Enfin, s’il est important de bien choisir son entourage pour cesser de lutter au quotidien avec des forces contraire à soi, il est tout aussi important d’accepter la vie telle qu’elle est, évitant ainsi de se créer un monde artificiel. Ce serait contre nature…

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise voie pour la personne qui explore sa singularité seule ensemble… tant que c’est la sienne.

Une chanson de Genesis – Your Own Special Way

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Publié 24 février 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Assumer sa liberté   Leave a comment

liberte

Lors de nos démarches de développement et d’apprentissage, le plus difficile n’est pas d’acquérir des connaissances ou de maîtriser une technique. Le plus difficile est d’étudier sans s’identifier, de pratiquer sans acter, d’acquérir sans se déposséder ou de se transformer sans devenir à la mode, bref de demeurer soi et libre.

La vie est plus qu’une croyance, qu’une philosophie, qu’une technique ou une approche de maintien de la santé. Notre nature propre est beaucoup plus que cela.

Assumer sa vie avec liberté, c’est nourrir sa conscience avec sa singularité et sa propre représentation du monde.

 

Une chanson de Jim Corcoran – J’vais changer le monde

Les paroles sur  http://lyriz.progysm.com/chanson.php?idlien=4690

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Publié 20 février 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Nous sommes par nature   Leave a comment

La nature

L’humain parcourt souvent les mêmes étapes sous forme de cycle au cours de sa vie.

Pour se développer, il est important qu’il puisse sortir de soi, s’ouvrir au monde qui l’entoure et par les processus de socialisation, développer les interactions et la générosité. Cette étape de la vie se veut une fenêtre sur ce qui entoure, à la diversité et aux autres.

Elle est le passage vers une autre étape du parcours, l’importance de l’intégrité et de l’entraide. C’est l’étape où nous tentons de mieux fixer nos points de repère et d’établir nos balises. C’est aussi la découverte de l’interdépendance.

Puis, vient l’étape de la prise de conscience de notre fragilité, et de l’importance de la patience, de la persévérance, car même si nous avons parfois l’impression que rien n’avance, la vie suit son cours et notre vision accompagne.

Puis, un jour nous passons à l’étape de l’éclosion de l’énergie, où le courage, l’enthousiasme et l’effort prennent toute la place. La créativité permet d’ajuster le parcours entrepris. Nous redécouvrons le soi qui a été délaissé pour explorer le monde.

Se dessine alors l’étape de la présence, teintée d’attention, de vigilance et de conscience. C’est une étape importante pour la maitrise de soi dans notre rapport avec les autres. Il s’agit d’une forme d’intégration entre le soi et l’autre.

Puis, vient sans crier gare l’étape de l’abandon, du lâcher-prise. Nous sommes alors conscients et plus près de notre nature propre. L’impermanence ne pose plus problème, nous sommes.

Enfin, c’est l’étape de la naissance, la nature originelle qui se manifeste à nouveau.

Ce cycle peut être vécu à différents niveaux dans nos vies et s’apparenter à différentes saisons. C’est dans notre nature.

 

Une chanson de Kitaro – Heaven and Earth

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 13 février 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Désêtre   Leave a comment

Avant de mourir

je souhaiterais continuer à désêtre

vivre ici et maintenant

délaissant l’observateur,

le commentateur,

le rapporteur en nous

et cesser d’être quelqu’un

entrer dans notre humanité

saisissant la clarté lumineuse environnante

sans la composer, ou la décomposer

simplement là

sans tenter une représentation

vivant et paisible

apportant cette joie contagieuse comparable

à un paysage, une fleur, un nuage,

partageant avec ceux qui m’entourent

ce qui est plus grand

la nature inter relié

 en laissant les lambeaux d’égo

se perdre au chemin du temps

et l’espace d’un instant,

ressentir le vide incommensurable

du je ne suis pas

 désêtre…

rire en étant présent autrement.

 

Une chanson Bryan Adams, Rod Stewart, Sting – All For Love

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/253850.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

 

Vivre sans pourquoi   Leave a comment

Alexandre Jollien à l’occasion de la sortie de son roman Vivre sans pourquoi partage ses réflexions sur l’importance d’être soi, naturel et conscient de sa fragilité.

Une belle pause écoute pour découvrir la richesse de cet homme lors de son itinéraire en Corée.

 

Publié 2 février 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

Le Wabi-sabi et l’éloge de la singularité   Leave a comment

 

bonheur autrement

Lors de mon premier contact avec cette représentation du monde qu’apporte le Wabi-sabi, j’ai été dérouté. Ce concept japonais qui puise son enracinement dans la singularité, la simplicité, l’authenticité et redonne un standard de beauté à l’imperfection m’a grandement touché par la suite.

Pour saisir son essence, il faut faire autant appel à ses sens et à sa sensibilité qu’à sa raison. C’est un regard atypique, contre culture, ou contre mode. Ce qui est singulier et non multiple, imparfait, impermanent et incomplet redevient le centre de la représentation. On ne cherche pas le fini, mais ce qui est en mouvement ici et maintenant.  Ce regard sur les choses qui nous entoure permet d’entretenir une certaine modestie et une humilité en nous.

Ce regard, ici et maintenant, nous éloigne de la recherche de la perfection fabriquée, ce regard, nous fait prendre conscience de l’importance d’accepter l’impermanence et l’inévitable et de se défaire de l’inutile pour rester soi, sans rien de plus, sans rien de moins.

Ce nouveau regard esthétique nous amène à développer notre singularité, bien au-delà de ce qu’il faut pour être heureux et beau selon la perfection préfabriquée. Ce regard est porté par ce que nous sommes réellement, discrètement sans artifice.

Lorsque quelque chose se trouble dans notre vie, la voie de passage n’est pas dans ce qui aurait dû être, mais dans la reconnaissance paisible de l’imperfection comme moteur de la vie, et de notre attachement à continuer à assumer notre propre nature, qui avance, se développe, et prend sa propre mesure, sa singularité. Il ne s’agit pas de renoncement, mais d’une résilience pour être, un peu comme le décrit Boris Cyrulnik, cet art de naviguer entre les torrents.

Christopher A. Weidner dans son livre Wabi Sabi : Trouver le bonheur au-delà de l’imperfection illustre bien ce concept:

Takeno Jo-o demanda à Sen no Rikyû de mettre de l’ordre dans le jardin. Rikyû s’y employa avec zèle et travailla tout le jour. Son travail terminé, il contempla son œuvre : tout était parfait et irréprochable. Pourtant, il manquait encore quelque chose. Il se dirigea alors vers le cerisier en fleurs et secoua l’arbre, provoquant la chute de quelques pétales qui vinrent se déposer avec douceur sur le sol.

Une pièce musicale de Mitsuru Kuwahara – Wabi-sabi

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 30 janvier 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :