Archives du tag ‘non-violence

Le dernier discours de Martin Luther King   Leave a comment

En réécoutant ce discours, nous sommes frappé par l’engagement, la résignation et la lucidité de cette homme.  Que l’on soit croyant ou non, il s’est investi jusqu’au jour de sa mort, le lendemain vers 18h00, où il s’est écroulé devant sa chambre de motel à Memphis, tué d’une balle. Il était venu défendre la grève déclenchée par les éboueurs de la ville.

 

Publié 12 octobre 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , ,

Adversaire ou ennemi?   Leave a comment

L’esprit des guerriers pacifiques est avant tout rempli d’ouverture et de bonté. Devant l’autre, il est capable de maintenir sa position. Il sait que ce n’est pas l’adversaire qu’il doit combattre, mais ce regard qui fait de l’autre un ennemi. Être l’adversaire d’une personne illustre seulement que nous avons une position différente.

Devenir son ennemi, c’est combattre pour faire disparaître les différences.

C’est l’erreur que nous faisons souvent, concevoir le monde comme état sans oppositions et sans tensions, nous amenant à nous inventer un ennemi.

L’art de la paix, c’est de se faire l’allié de notre adversaire contre cette perception d’un ennemi.

Une chanson de Francis Cabrel -Tout le monde y pense

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/964878.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 30 juillet 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

La présence des fleurs   Leave a comment

ImAGE champs

La Première et la Seconde Guerre mondiale ont fait près de 40 millions de morts. Les conflits en Afrique (Soudan, Somalie, Syrie etc ont fait plus de 10 millions depuis 1960. Je n’ose même pas imaginer le nombre de décès par jour en ce moment relié à des conflits.

En marge de ces conflits, il y a la folie d’un nationalisme exacerbé, notamment aux États-Unis, qui sous prétexte qu’il faut assumer une différence, amène ses citoyens à tolérer, voire à accepter qu’il y ait chaque année plus de 30 000 morts par armes à feu, de ce nombre en moyenne 2 000 enfants.

Bien que les guerriers puissent s’affronter sur les rues ou les plaines pour conquérir l’autre, bien que les combattants du dogme puissent faire sauter des humains sur la place publique, la bêtise humaine galopante ne peut que s’éteindre sur la portée du temps.

Là où les balles et les bombes sont tombées, pousseront par la suite des fleurs dans nos plaines, dans nos rues et sur nos balcons.  C’est inéluctable. Les sites de bataille ne sont que des cimetières temporaires, puis par les entrailles de la Terre, par le corps de la Terre, les fleurs reprendront leur droit. Des enfants, des femmes et des hommes y viendront y faire une marche, y jouer et célébrer la vie.

Tout passe, même les guerriers du dogme qui seront toujours remplacés par les fleurs.

Une chanson de Laurent Voulzy – Le pouvoir des fleurs

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 20 juillet 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Des choses cachées depuis la fondation du monde   Leave a comment

image-sante-mentale

L’essor scientifique et technologique est de toute évidence lié à la désacralisation de la nature dans un univers où les mécanismes victimaires fonctionnent de moins en moins bien.

*

Tout le monde est là à surveiller son voisin pour le surprendre en flagrant délit de croyance en quoi que ce soit ; nous n’avons lutté contre les puritanismes de nos pères que pour tomber dans un puritanisme bien pire que le leur, le puritanisme de la signification qui tue tout ce qu’il touche autour de lui ; il dessèche tous les textes, il répand partout l’ennui le plus morne au sein même de l’inouï. Derrière son apparence faussement sereine et désinvolte, c’est le désert qu’il propage autour de lui.

*

Les hommes ont toujours trouvé la paix à l’ombre de leur idoles, c’est-à-dire de leur propre violence sacralisée, et c’est à l’abri de la violence la plus extrême, aujourd’hui encore, qu’ils cherchent cette paix. Dans un monde toujours plus désacralisé, seule la menace permanente d’une destruction totale et immédiate empêche les hommes de s’entre-détruire. C’est toujours la violence, en somme, qui empêche la violence de se déchaîner.

René Girard dans Des choses cachées depuis la fondation du monde

Une chanson de Patrick Watson – The Great Escape

Lers paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/297328.html

Publié 9 mai 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Ce que les murs cachent   Leave a comment

6Sl7fAfFMa1z20e7zzuXdTl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9

Il est sain d’aborder la lecture d’un livre, les conférences en prenant soin de demeurer critique et lucide au regard de ce que nous sommes au regard de ce que la personne nous communique. L’endoctrinement c’est justement de perdre ses propres repères et de se fondre dans celles de la personne qui nous communique ses idées.

Par exemple, comme beaucoup de personnes, j’ai un profond respect pour l’œuvre de Confucius. Nous pouvons convenir que sa pensée à influencer profondément la Chine. Il y a beaucoup de perles de sagesse dans ses propos, à l’image d’un grand temple, où la lumière est tellement belle lorsqu’elle est filtrée par les vitraux. Nous devons toutefois demeurer conscients et vigilants au regard de la présence des murs et de ce qu’il y a d’écrit sur ceux-ci.

Sur les murs du temple de Confucius, il est écrit qu’une femme n’a pas d’âme. Pour Confucius, la femme est un corps, un peu comme un animal de compagnie, et en ce sens, la tuer n’est pas un meurtre.

Encore aujourd’hui, nous retrouvons ce type de conception ailleurs dans le monde où un mari peut contrôler, malmener, voire tuer sa femme impunément.

Beaucoup de personnes vouent un culte à Confucius en raison de sa sagesse. Il a surement apporté des perles de sagesse par ses rayons de lumière, tout comme ces pays qui ne respectent pas l’âme de la femme et qui malgré cela apportent sur d’autres plans des choses merveilleuses.

La conscience bienveillante vise à prendre l’énergie de ces rayons de lumière si précieux pour se nourrir, et avec persévérance et non-violence, avancer vers les murs faire des brèches afin de laisser entrer un éclairage nouveau rempli de compassion sur les mots gravés sur les murs de la division et de l’ignorance.

Une chanson de Daran interprétée avec Louis-Jean Cormier – Une sorte d’église

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/908871.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Une paix libératrice et subversive au plan local   3 comments

Face à la bêtise humaine, il nous faut savoir être libérateurs, être subversifs.

Chaque sourire que nous faisons contribue à introduire de l’humanité dans nos relations et permet d’accueillir l’autre.

Chaque geste de compassion que nous portons envers notre entourage éloigne la folie destructrice.

Chaque belle expérience que nous partageons éloigne la morosité des discours plaintifs.

Nous pouvons établir une belle révolution autour de nous, être subversifs au regard de la bêtise, et ne plus tolérer que toute la place soit prise par des discours négatifs, par des émotions défaitistes, par l’instauration de la peur et de ces appels au terrorisme.

Nos gestes de bonté envers les autres, nos gestes de compassion, constituent une déclaration de paix.

Contribuons au sentiment de responsabilité civique qui émerge au cœur de ce tumulte.

Intéressons-nous aux interactions entre l’humain et la nature, entre la femme et l’homme, entre nous.

Intéressons-nous à l’égalité des droits, développons une vision cohérente, entre ce que nous pensons, ce que nous disons, et ce que nous faisons, c’est notre responsabilité singulière dans ce monde.

Nous qui voyons aujourd’hui tous ces gestes terroristes, ces gestes de guerre, nous ne pouvons pas laisser notre avenir aux fruits du hasard.

Nous pouvons tous agir à notre propre échelle, chacun de nous peut devenir le facilitateur de la paix responsable de l’émergence d’un monde que nous souhaitons.

Une chanson de Francis Cabrel interprétée par Kids United – Il faudra leur dire

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/904389.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Se régénérer comme alternative   2 comments

 

Il y a des fois où on ne peut pas expliquer.

Il y a des blessures qui changent tout,

Et qui font en sorte que nous sommes sans réaction.

Des souffrances qui font en sorte

Que l’on retourne dans sa tanière

Loin des batailles, au-delà des malentendus.

Nous désirons seulement alors nous élever

Même si c’est au détriment des gens que l’on aime,

car elles ne peuvent réellement décoder ce qui se passe.

Nous poussons les cris d’un oiseau souffrant

Mais c’est interprété comme un chant

Il y a des fois où il est bien de ré apprivoiser le silence.

La plus grande partie de la souffrance est inutile,

On se l’afflige à soi-même puis aux autres

en laissant nos ruminations contrôler notre vie.

Éviter de donner écho aux blessures

En commençant le processus de régénération

Avec non-violence et compassion

L’alternative de l’humain pour régénérer la vie

 

Une pièce musicale d’André Gagnon – Les jours tranquilles

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

%d blogueurs aiment cette page :