Archives du tag ‘partage

Grâce à un morceau de pain en partage   Leave a comment

20160227143911-1e9b58dd

Si ce jour-là je n’avais pas eu le ventre creux au point d’en pleurer devant la boucherie parce que le réveil n’avait pas sonné, et si cet homme ne s’était pas arrêté, préférant passer son chemin en silence pour éviter de se tartiner de la peine humaine sur le cœur, et si nous ne l’avions pas ensuite croisé le soir même, et si, et si, et si…ma vie serait autre, évidemment, peut-être mieux, peut-être moins bien.

Mais dans celle-ci, le pain a une saveur toute particulière. Cet homme aussi. Et c’est lui qui a tartiné une bonne couche de générosité sur mon cœur à moi.

Depuis, il m’arrive souvent de repenser à cette première rencontre quand, dans la vie, j’ai quelque chose qu’un autre n’a pas et que je réfléchis à la façon dont je pourrais partager pour qu’il arrête de pleurer, au propre ou au figuré.

Un petit morceau de pain de Agnès Ledig

 

Une chanson de Raymond Lévesque Quand les hommes vivront d’amour interprétée par Luce Dufault, Mélanie Renaud et Nanette Workman

Les paroles et accords sur https://www.boiteachansons.net/Partitions/Raymond-Levesque/Quand-les-hommes-vivront-d-amour.php

Publié 10 décembre 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

L’auteur désire vous avertir   Leave a comment

Pas seul

La lecture de ce blogue n’est pas une activité innocente.

L’auteur désire vous informer que ses propos ne viennent qu’à explorer de nouvelles avenues, à revisiter les anciennes et à susciter la création de nouvelles perspectives. Il peut arriver que ce qu’il exprime amène le lecteur à se reconnaître dans les propos exprimés, et que cela l’amène, tout comme l’auteur, à changer sa représentation du monde sans changer de lieu. Pour cela, le rire est l’un des véhicules privilégiés.

Bien que l’auteur écrive des lignes, il ne conçoit pas de cadres théoriques, d’itinéraires de vie ou de cartes conceptuelles idéales. Il écrit par la pratique du changement. De plus, il n’est pas un vendeur de destinations et il ne cherche pas à vous fidéliser, à vous convertir ou à vous changer.

Toutes les lectrices et tous les lecteurs qui le désirent peuvent rester à leur place. L’auteur ne fait que partager son émerveillement pour cette vie et il a cette envie de vous le partager.

Rien de plus, rien de moins.

L’auteur désire vous informer qu’il est possible qu’une émotion, un sourire, un rire, voir même un état nouveau vous soulève à la lecture d’une page sur ce site, c’est un des effets secondaires possibles.

 

Une chanson de  Jim et Bertrand – Il me fait du bien

Les paroles et les accords sur https://www.boiteachansons.net/Partitions/Jim-Bertrand/Il-me-fait-du-bien.php

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Tous ces brins qui nous tissent   1 comment

 

Je vous souhaite de découvrir la bienveillance,

de la saisir et de partager votre joie.

Je vous souhaite de rencontrer des gens

qui vous améliorent,

qui ouvrent cette porte d’humanité en vous.

Je vous souhaite de tisser votre conscience,

car votre qualité de vie est faite

de brins d’efforts,

de brins d’ouverture,

de brins de doutes,

de brins d’amour,

de brins d’échecs,

de brins de lâcher-prise,

de brins de pardon,

de brins de folie créatrice,

de brins d’attention,

et de brins d’acceptation de soi.

La conscience se tisse de ces étapes franchies

et son ouverture a permis de saisir les opportunités.

 

Une chanson du Cirque du Soleil – Alegria

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

Publié 14 octobre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

La vie se renouvelant   Leave a comment

Je suis encore émerveillé par ce qui m’entoure

les gens, la nature, les créations diverses.

Il y a tant de belles nuances dans la lumière.

Nous devrions porter une attention

afin de ne pas reconnaître et nommer trop vite,

cela nous empêche de tout ressentir,

d’apprécier, d’aimer souvent, et différemment,

cet oubli est un brouillard qui nous égare,

et nous fait vivre la mort avant le temps.

Ce qui nous entoure ouvre un passage vers soi,

ce qui est en soi ouvre le passage de notre propre nature,

de la vie, de toute chose, de toi, de nous.

J’aimerais déposer la douceur dans ton cœur,

et laisser cette sensation se rependre en toi,

afin que l’éclat de sa présence touche ton âme.

J’entendrais alors le silence de ta présence

et je pourrai recevoir, par ce qui nous relie,

toutes les touches d’humanité qu’il contient.

Oui, ton silence parle à qui veut entendre,

comme tous les lecteurs du monde,

qui devant un texte qu’ils parcourent des yeux,

se racontent l’histoire en train de renouveler.

 

Une chanson de Michel Fugain – Bravo monsieur le monde

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 27 septembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Le véritable amour?   Leave a comment

Une amie m’a rappelé qu’aujourd’hui est un jour très particulier qui nous relie dans notre humanité.

C’est la journée internationale de la Paix dont le thème en 2017 est : «Ensemble pour la paix : Respect, dignité et sécurité pour tous».

De plus, c’est aussi, le Nouvel-An juif, la Roch Hachana et le Nouvel-An musulman, Raas Assana.

J’ai pensé à ce témoignage tout simple du Rabbi Dr. Abraham Twerski.

Le regard de l’écrivaine   Leave a comment

image-pouvoir-des-mots

Elle en était encore toute retournée. Elle était fébrile et me parlait rapidement.

Elle me racontait qu’elle avait vu ce matin dans le métrobus un homme lire l’un ses livres. Une émotion intense lui était apparue lorsqu’elle remarqua l’étreinte des mains de cet homme sur la couverture, le mouvement délicat mais empressé pour tourner une page, le regard attentif comme une attention présente à souhait.

Elle prit conscience que ces livres ont une vie bien à eux, qu’ils voyagent et qu’ils sont souvent emportés par des personnes qui s’alimentent des pensées et des sentiments qui s’y retrouvent. Elle ne se doutait pas qu’une partie de ce qu’elle a produit dans sa vie avait aussi du bon temps, un autre parcours.

Ces livres appartenaient maintenant à d’autres personnes qui les portaient contre leurs cœurs, sur leurs genoux, sous leurs yeux. À peine jalouse, elle se demandait si un jour elle aurait cette opportunité de retourner cette attention aux autres.

J’ai eu du plaisir à partager ce moment avec elle. Je n’ai pu m’empêcher de lui rappeler que la joie ne se calcule pas, elle se partage. Toutes les pages qu’elle rédige sont plus que traces d’une humanité partagée, elles construisent un espace ou chaque lectrice et chaque lecteur peut composer de nouveaux fragments de vie et des opportunités de dépassement.

Une chanson de Peter Gabriel – The Book of Love

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 16 septembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

La loi de la vie   Leave a comment

respect_nature

Au Salon de l’Agriculture, un agriculteur qui a été primé trois années de suite pour la qualité de son maïs, a révélé au cours d’une interview qu’il partageait sa semence avec ses voisins.
Perplexe, le journaliste a demandé: « Comment pouvez-vous vous permettre de partager votre meilleure semence avec vos voisins qui sont en concurrence avec vous chaque année? »
Le fermier sourit et explique: «Le vent décroche le pollen du maïs de maturation et le répand d’un champ à l’autre. Si mes voisins cultivent du maïs de qualité inférieure, la pollinisation croisée va constamment diminuer la qualité de mon maïs.
Si je veux cultiver du bon maïs, je dois aider mes voisins à cultiver un maïs de bonne qualité.
« Il en est ainsi de la vie des êtres humains.Ceux qui veulent vivre de façon significative et bien, doivent contribuer à enrichir la vie des autres.
Pour la valeur d’une vie, elle est mesurée par les vies qu’elle touche. Et ceux qui choisissent d’être heureux, doivent aider les autres à trouver le bonheur.
Car le bien-être de chacun est lié au bien-être de tous.
-Appelez cela le pouvoir de la collectivité.
-Appelez-le un principe de réussite. Appelez-le une loi de la vie.
Le fait demeure: «Aucun de nous ne gagne vraiment, jusqu’à ce que nous gagnions tous».
Aime ton prochain comme toi-même.
Approfondissez ce secret à mesure que vous vieillissez!
Dans la vie, lorsque vous aidez les gens qui sont autour de vous à être bon, vous devenez certainement le meilleur.

Texte de l’adresse L’Arche Canada Fr sur Facebook qu’une amie m’a partagé

Une chanson de Jean-Jacques Goldman – Ensemble

 

Publié 14 septembre 2017 par dandanjean dans Contes

Tag(s) associé(s) : , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :