Archives du tag ‘partage

Appât rance   Leave a comment

ImAGE Monde intérieur

Il n’est pas toujours évident de franchir la perception du corps d’un humain pour accéder à l’appréciation de son être, de sa nature propre. J’ai découvert au fil des ans tant de personnes dont l’apparence créait une première impression négative, comme si le handicap était dans les faits dans notre propre regard.

Par exemple, une personne à l’allure austère et renfermée qui avait un cœur grand comme le monde et qui était très attentionnée. Ou une personne qui semblait se foutre de tout et qui ne cessait de rire, mais qui transmettait pourtant, pour celle ou celui qui savait écouter, une humanité si profonde.

Il y a des formes de beauté incompatible avec l’amour véritable tout comme la bonté qui n’est pas toujours présente chez la personne qui parle à tout le monde. L’appât est souvent un piège.

Il y a des gens qui nous permettent de découvrir par-delà les apparences ce que notre esprit n’avait pas su concevoir.

Ils ne sont pas en représentation, ils sont simplement.

Ils m’ont appris à découvrir l’être au lieu d’en saisir que la forme de l’aventure humaine.

Ils ont inspiré le partage au lieu de tout ramener à soi.

Ils ont valorisé l’échange au lieu d’exercer un pouvoir et un contrôle.

Le chemin du plaisir ne s’arrête pas aux contours du corps, il faut rejoindre le cœur de l’être et le laisser nous amener là où le battement de la vie nourrit notre nature propre et transcender nos différences. Encore aujourd’hui, qui autour de nous est un trésor à découvrir?

Une chanson de Richard Desjardins – Jenny

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 16 août 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Mes 10 sentiments préférés   Leave a comment

Solange te parle de ses 10 sentiments préférés.  Moi aussi j’aime et je partage.

 

 

Notre voie humaine sur Terre   Leave a comment

larme

Le chemin des larmes couvre un territoire, qui tous, nous relient. Une larme versée par un humain saura toujours rejoindre un autre humain. En ce sens, ce que l’un vit a directement ou indirectement un impact imprévisible dans la vie d’un autre. Il n’y a que les indifférents et les égoïstes pour créer l’illusion que cela n’est pas possible.

C’est ainsi qu’un jour, la Joie qui se promenait sur le bord de la rivière a puisé quelques gouttes des larmes de la Peine sans rendre compte au début. Elles avaient parcouru le visage de la Peine, puis elles étaient tombées au sol et elles furent aspirées par la chaleur de la terre. Puis, elles se sont évaporées et elles ont parcouru au sein d’un nuage le ciel avant de rejoindre les eaux de la rivière.

Cette part infime était venue se fondre aux autres parts infimes que le ciel déverse dans la rivière pour ensuite se rendre vers la Mer et ainsi lover la Terre.

De même, l’émotion de la Peine avait traversé son propre corps avant de se répandre sous forme d’énergie autour d’elle. Différentes personnes les avaient captés avant de se rendre jusqu’à la Joie. Et lorsque la Joie a porté ses mains à son visage, ils se sont rencontrés et une partie des larmes de la Peine ont coulé sur son corps et se mêlant aux larmes de la Joie, et ensemble, elles sont retournées à la terre.

Puis, la Joie leva son visage au ciel et remercia l’Entraide de lui avoir permis de partager chaque souffrance et chaque moment de bonheur afin de faire l’expérience de notre humanité.

Les chemins de la Vie relient les terres de la Peine et les terres de la Joie. Ils permettent d’innombrables voies de passage entre celles-ci afin d’explorer l’Entraide, et ils comportent de merveilleux belvédères où il est possible d’être avec Compassion. Les chemins de la vie couvrent un territoire tellement plus vaste que ce que notre imagination peut concevoir. Ils permettent tant d’opportunité pour partager de façon créative notre voie humaine sur la Terre.

Une chanson de Zaz – Si

 

 

Si

Si j’étais l’amie du bon Dieu

Si je connaissais les prières

Si j’avais le sang bleu

Le don d’effacer et tout refaire

Si j’étais reine ou magicienne

Princesse, fée, grand capitaine

D’un noble régiment

Si j’avais les pas d’un géant

Je mettrais du ciel en misère

Toutes les larmes en rivière

Et fleurirais des sables ou file même l’espoir

Je sèmerais des utopies, plier serait interdit

On ne détournerait plus les regards

Si j’avais des milles et des cents

Le talent, la force ou les charmes

Des maîtres, des puissants

Si j’avais les clés de leurs âmes

Si je savais prendre les armes

Au feu d’une armée de titans

J’allumerais des flammes

Dans les rêves éteints des enfants

Je mettrais des couleurs aux peines

J’inventerais des Éden

Aux pas de chances, aux pas d’étoiles, aux moins que rien

Mais je n’ai qu’un coeur en guenille

Et deux mains tendues de brindilles

Une voix que le vent chasse au matin

Mais si nos mains nues se rassemblent

Nos millions de coeurs ensembles

Si nos voix s’unissaient

Quel hiver y résisterait?

Un monde fort, une terre âme soeur

Nous bâtirons dans ces cendres

Peu à peu, miette à miette

Goutte à goutte et cœur à cœur

Peu à peu, miette à miette

Goutte à goutte et cœur à cœur

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

 

Lettre d’un grand-père à son petit-fils « mélangé »   Leave a comment

Cette lettre illustrée a été partagée à l’occasion des 24heures pour la paix dans le monde sur le site du Prix du Public pour la Paix.

Vraiment, cela vaut le coup de prendre quelques minutes pour apprécier les message sur l’acceptation de la différence et de la diversité.

 

Simple présent en partage   Leave a comment

Oiseau

J’aimerais te partager ce matin cette simple vision qui m’a rendu heureux.

Laisse-toi aller, je te prends par la main et je t’amène au bout de ce sentier aux bords de la falaise des Plaine D’Abraham.

Tu m’accompagnes dans mon pays de découverte de beauté. Nous nous arrêtons là où les arbres forment une arche nous permettant de voir le fleuve Saint-Laurent.

La nature verdure de vie.

Nous regardons le ciel se teinter de couleurs et juste sous l’horizon les Appalaches cachent dans ses sentiers des écureuils, des papillons et des oiseaux, que seule notre imagination peut toucher d’ici.

Je suis certain qu’avec cette contemplation de ce jour naissant, tu m’oublierais, et tu t’assoirais là, pour regarder se déballer un présent de vie.

Simple partage pour accueillir l’émerveillement encore une fois.

Une chanson de Catr Stevens – Morning has broken

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 9 juillet 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Fragments de partage intemporel sur le thème de l’amour   2 comments

Je regroupe ici quelques citations sur l’amour qui m’ont touché au fil du temps. Et vous?

image-baiser

 

Il n’y a rien de plus important en amour que d’accepter la fragilité de l’autre : c’est ce que j’appelle la douceur. Et rien de plus important dans la sagesse, que d’accepter sa propre fragilité, c’est ce qu’on appelle : l’humilité.

André Comte Sponville

Quand on veut bien se donner la peine de regarder quelqu’un, de le prendre dans ses bras, de le respirer doucement, d’écouter comment son cœur bat, comment la vie circule en lui, on entend alors beaucoup de choses silencieuses.

Jacques Salomé

L’amour est la forme la plus saine de la lucidité.

Jacques Brel

L’amour est une force plus formidable que tout autre. Il est invisible, il ne peut être observé ou mesuré, mais il est assez puissant pour vous transformer en un instant et vous offre plus de joie que toute possession matérielle.

Barbara De Angelis

Lorsque deux Âmes, qui se sont ainsi cherchées plus ou moins longtemps dans la foule, se sont enfin trouvées, lorsqu’elles ont vu qu’elles se convenaient, qu’elles se comprenaient, qu’elles s’entendaient, en un mot, qu’elles étaient pareilles l’une à l’autre, alors il s’établit à jamais entre elles une union ardente et pure comme elles… Cette union est l’amour, l’amour véritable, tel à la vérité que le conçoivent bien peu d’hommes.

Victor Hugo : Lettres à la fiancée

L’amour est la plus vieille demeure du monde, qu’il faut sans cesse reconstruire, pierre par pierre sans jamais se reposer et croire que les sentiments sont acquis pour toujours.

Tahar Ben Jelloun – L’Auberge des pauvres

Celui qui aurait toute l’intelligence et toute la science du monde, mais qui manquerait d’amour et de compassion ne pourrait jamais rien accomplir de vraiment bénéfique pour les autres.

Celui qui est profondément habité par l’amour et la compassion,
dans tout ce qu’il fait, accomplit le bien des autres.

Bokar Rimpoché

Ce n’est pas le fait d’être aimé par quelqu’un qui guérit notre guerre civile intérieure, c’est d’être aimé par soi-même, de s’accepter, de la racine à la cime.

Placide Gaboury

Le grand but de l’être humain est de comprendre l’amour total. L’amour n’est pas chez l’autre, mais à l’intérieur de nous-mêmes ; nous sommes les seuls à pouvoir le réveiller. Pour qu’il se réveille, nous avons besoin de l’autre. L’univers n’a de sens que lorsque nous partageons nos émotions.

Paulo Coelho : Onze Minutes

Sans amour, vous aurez beau faire -courir après tous les dieux de la terre, prendre part à toutes les activités sociales, tenter de remédier à la pauvreté, entrer en politique, écrire des livres, écrire des poèmes – vous ne serez qu’un être mort. Sans amour, vos problèmes iront croissant et se multipliant à l’infini, mais avec l’amour, quoique vous fassiez, il n’y a plus de risque, il n’y a plus de conflit. L’amour alors, est l’essence de la vertu.

Jiddu Krishnamurti

Une chanson de Raymond Lévesque Quand les hommes vivront d’amour interprétée par Luce Dufault, Mélanie Renaud et Nanette Workman

Publié 5 juin 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Une touche d’amour   Leave a comment

image-baiser

Et si l’amour n’était pas une perle rare?

Elle est peut-être en nous, et autour de nous. Alors, pourquoi arrive-t-il souvent de chercher longtemps pour le trouver?

Il y a tant de visages de l’amour et pourtant nous trouvons parfois peu de traits reconnaissables.

L’amour porté par un cœur qui veut posséder l’autre devient toxique.

L’amour porté par un cœur qui veut être aimé pour répondre à son propre besoin trouvera peu de terreau fertile à long terme.

Le cœur habité d’amour ne trouve pas de perle rare, il trouve des humains.

Le cœur habité d’amour n’est pas sélectif, mais sait reconnaître les regards duels inter relié.  Aucun compromis possible avec des demi-mesures, à demi-coeur. Alors, sans prendre, sans enlever, sans ajouter, l’amour exprime sa valeur en soi par-delà les notions de terme, de finalité ou de besoin.

On reconnaît les fous amoureux par cette belle joie, cette extase qui les habite, libérés d’une intention ou d’une finalité. Ils vivent une rencontre ici et maintenant, comme nous partageons les étoiles le soir près du feu.

Un simple lâcher-prise, sans intention, sans attentes, avec l’activité mentale pacifiée, simplement, naturellement, comme si nous tombions en amour d’une pluie d’étoiles.

Une chanson de C’est Plein De Vie – Edgar Bori

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

%d blogueurs aiment cette page :